Langon, la Gironde, France

Langon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc

Chef-lieu d’un arrondissement, Langon est une commune du département de la Gironde et de la région AquitaineLimousinPoitou-Charentes, située dans le Sud-Ouest de la France. Etape traditionnelle de la route Bordeaux-Toulouse, la ville de Langon et son aire urbaine dans le Sud-Gironde, se trouve sur la rive gauche de la Garonne, près de la limite entre le vignoble des Graves et la lisière de la forêt des Landes, à 48 km au sud-est de Bordeaux, chef-lieu du département. Les frontières de la commune sont limitées par Mazères au sud, Roaillan au sud-ouest sur environ un kilomètre, Saint-Pierre-de-Mons à l’est, Coimères au sud-est et FarguesLangon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc avec Toulenne à l’ouest. Sur la rive droite de la Garonne, se trouvent les communes de Saint-Maixant au nord et Saint-Macaire au nord-est.

HISTOIRE

Bazas, dont l’histoire est indissociable de celle de Langon, est un important centre militaire et religieux de l’Antiquité jusqu’au XVIIIe siècle, se trouvant à une quinzaine de kilomètres au sud et dont Langon est le port sur la Garonne, rivalisant un temps avec celui de Bordeaux. Profitant de sa situation privilégiée autour d’un coude du fleuve, au confluent avec le Brion, Langon devient une ville de marchés, sur la route entre Bordeaux et Agen. Elle compte deux paroisses dès le XIIe siècle, Notre-Dame et Saint-Gervais, formant deux bourgs dont la ville est la réunion. A la Révolution, la paroisse Saint-Gervais de Langon forme la commune de Langon qui a été marquée par la vigne, faisant sa richesse en tant que port, au carrefour du vignoble des Graves et de celui du Sauternais. La commune elle-même est sur le territoire des Graves. Tandis que Bazas entre dans un déclin relatif à partir du XVIIIe siècle, perdant son diocèse après la Révolution, son tribunal de grande instance au XXe siècle, et une bonne partie de son artisanat, Langon connaît un essor commercial et industriel. En 1926, les arrondissements de Bazas et de La Réole fusionnent avec celui de Langon qui, légèrement plus peuplée, récupère la sous-préfecture.

CULTURE ET FESTIVITESLangon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc

  • Les Nuits atypiques : se tenant tous les ans en juillet, ce festival de musique a pour projet de valoriser la diversité culturelle en faisant découvrir des « musiques du monde ».
  • L’association L’Ours polar : elle a pour vocation d’assurer la promotion du roman noir et du roman policier.

PATRIMOINE

  • L’église Saint-Gervais-Saint-Protais: cet édifice qui fut construit dans un style gothique, entre le XIIe et le XVe siècles, a été détruit au XVIe et au XVIIe siècle puis reconstruit et agrandi au XIXe siècle dans le style néogothique. En 1966, on y découvrit un tableau du peintre espagnol Francisco de Zurbaran (1598-1664), L’Immaculée Conception (1661). L’église est inscrite au titre des monuments historiques.LangonLangon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes,
  • Les vestiges de l’église Notre-Dame du bourg: datant du XIIe, l’église qui a subi d’importantes destructions, a été plusieurs fois remaniée, avant de devenir bien national pendant la Révolution et d’être transformée en lieu de réunion, de spectacles puis en cinéma. En 1926, le propriétaire décida de vendre la plupart des chapiteaux à un riche collectionneur américain, qui a fait don, en 1934, au Metropolitan Museum of Art, New-York. La chapelle a été reconstruite et exposée au Musée des cloîtres de New York.
  • Les quais: au XVIIe siècle, l’époque où les vins partaient vers Bordeaux par le fleuve, le port de Langon a connu son apogée. Mais de nos jours, ce lieu de promenade est un peu abandonné.
  • La mosquée du parc des Vergers : construite au XIXe siècle par goût pour l’orientalisme, et non comme lieu de culte, elle n’a servi qu’au pesage des jockeys qui allaient courir sur l’ancien hippodrome.

 


Page visitée 177 fois