Colorée, lumineuse, chaotique, mystérieuse. C’est Naples, la ville aux mille contradictions, la ville à observer et à comprendre. Naples reste toujours fidèle à elle-même, étroitement liée à ses racines et à ses traditions. Célébrée au fil des siècles par quelques-uns des plus beaux chants et poèmes de la musique italienne, cette ville s’enorgueillit d’un immense patrimoine culturel et artistique, caché même sous terre. Bien qu’une vie entière ne suffise pas pour connaître toutes les facettes de cette merveilleuse ville, au cas où vous n’auriez qu’une journée pour la visiter, nous avons créé pour vous un itinéraire pédestre pour visiter Naples en 1 jour, avec des suggestions sur les expériences, les choses à faire et à ne pas faire, et les endroits où se restaurer.

En quelques heures, vous pourrez vous immerger dans le chaos de Naples, sentir les parfums, les saveurs et l’atmosphère des ruelles et des rues. Et nous vous promettons que vous en tomberez amoureux, au point d’avoir hâte d’y aller et d’y retourner.

Commençons notre aventure !

Comment se déplacer à Naples lors d’une journée ?

métro NaplesLa meilleure façon de se déplacer dans le centre historique de Naples est certainement à pied, car les distances ne sont pas excessives d’un point d’intérêt à l’autre.

Quoi qu’il en soit, Naples dispose de deux lignes de métro (ligne 1 et ligne 6), de quatre lignes de funiculaire (Chiaia, Montesanto, Centrale et Mergellina) et d’un service d’autobus, que nous ne recommandons toutefois pas, car la circulation à Naples est souvent congestionnée.

Tous les transports sont gérés par l’ANM, l’Azienda Napoletana Mobilità, et un billet simple pour un trajet sur l’une des lignes de l’ANM coûte 1,10 € (urbain) ou 1,30 € (suburbain).

Les billets peuvent être achetés aux distributeurs automatiques, aux guichets des stations de métro ou à bord, au prix de 1,50 €. Le ticket journalier, valable jusqu’à minuit le jour de la validation, coûte 3,50 € et peut être une bonne option pour parcourir de longues distances.

Itinéraire détaillé à pied : Visiter Naples en 1 jour

L’itinéraire pédestre est conçu pour ceux qui arrivent en train à la gare centrale de Naples ou en avion à l’aéroport international de Naples Capodichino, commodément relié à la gare par le service de navette Alibus. Pour cette raison, l’itinéraire partira des alentours de la gare et touchera l’ensemble du centre historique. Ne vous inquiétez pas si, à un moment donné, vous vous trompez de route. L’un des anciens napolitains, a dit que si vous vous perdiez à Naples, vous devriez prendre toutes les routes qui descendent et arriver directement au port. N’ayez crainte ! Vous vous retrouverez tout au plus au Molo Beverello.

Notre promenade serpente à travers la ville sur un circuit de 9 km qui peut être parcouru en 2 heures de marche continue (si l’on ne compte pas les rues encombrées du centre). Ne vous souciez pas des distances : vous aurez suffisamment de temps pour profiter de la ville et vous imprégner de son extraordinaire culture !

De la Piazza Garibaldi à la Via Duomo

Le point de départ de notre visite à pied de Naples est la gare centrale de Naples, dont la sortie principale donne directement sur l’une des places les plus chaotiques et les plus emblématiques de la ville : la Piazza Garibaldi.

Le nom vient bien sûr de l’immense statue dédiée à Giuseppe Garibaldi, juste en face du bâtiment emblématique portant l’enseigne publicitaire historique de « Kimbo », la marque de café napolitaine. Depuis 2015, la place abrite la Galleria Piazza Garibaldi, une galerie marchande en plein air ornée d’œuvres de Michelangelo Pistoletto, avec des restaurants et des boutiques en plein air. Vous ne ferez que passer rapidement sur le chemin du Corso Umberto I, que les Napolitains appellent simplement « Rettifilo ». L’entrée de cette longue rue vous amènera, à un moment donné, à tourner à droite dans la Via Duomo, où les choses à visiter à Naples en 1 jour commencent vraiment.

Suivez la rue pendant quelques centaines de mètres et vous trouverez la cathédrale de Naples sur votre droite.

La cathédrale de Naples et la chapelle du Trésor de San Gennaro

La cathédrale de NaplesLa cathédrale de Naples est un mystère encore plus grand que le miracle de San Gennaro : on ne sait jamais quand elle est ouverte. Officiellement, les horaires affichés montrent qu’elle est fermée à l’heure du déjeuner, mais il n’est pas rare que vous vous retrouverez sur les marches du parvis à regarder d’un air dépité la porte inexorablement close de la cathédrale. Pourtant, si vous avez la chance d’y pénétrer, vous y trouverez un exemple de vraie beauté.

Contrairement à ce que beaucoup croient, la cathédrale n’est pas dédiée à saint Gennaro : son nom complet est en fait la cathédrale métropolitaine de Santa Maria Assunta. La basilique monumentale actuelle a en fait incorporé deux bâtiments préexistants. En entrant, on trouve à gauche la basilique de Santa Restituta, qui conserve le baptistère de San Giovanni in Fonte, le plus ancien d’Occident ; à droite, la chapelle du Trésor de San Gennaro, qui abrite les reliques du saint patron de la ville.

La cathédrale, consacrée au XIIIe siècle, est aujourd’hui un mélange complexe de styles architecturaux : du gothique au baroque en passant par le néogothique, la chapelle basilicale de Santa Restituta remontant à l’ère paléochrétienne (IVe siècle).

Dans la cathédrale, trois fois par an, l’évêque de Naples se réunit avec les fidèles pour célébrer le miracle de San Gennaro, la liquéfaction du sang du saint, conservé à l’intérieur d’une ampoule. La tradition et la superstition napolitaines veulent que si le sang ne fond pas, la ville doit s’attendre à des conséquences négatives. Croyez-le ou non, le moment du miracle de San Gennaro est très solennel et ressenti par les Napolitains.

Informations sur la visite de la cathédrale de Naples :

  • Heures d’ouverture :

Lundi – vendredi : / 8:30 -13:30 / et / 14:30 – 19:30 /

Samedi – dimanche : / 8:30 -13:30 / et / 16:30 – 19:30 /

  • Coût : Entrée gratuite.
  • Durée de la visite : 30 minutes

Via dei Tribunali

En sortant du Duomo, revenez légèrement sur vos pas avant d’emprunter une petite rue à droite : vous vous retrouverez sur la Via dei Tribunali, l’un des centres névralgiques de la ville. Etroite, bruyante et chaotique, cette rue est pourtant le paradis de la street food napolitaine, la somme de ce qu’il faut manger à Naples en une journée : pizza a portafoglio, pizzas frites, pâtes frittatine, crocché et « boules de riz », sfogliatelle ricce et frolle.

Vous passerez devant le comptoir de la pizzeria Di Matteo, où une halte s’impose pour déguster l’une de ses inimitables frittatine di pasta fumantes. Avancez de quelques pas pour vous arrêter à la Zia Esterina Sorbillo, où vous pourrez manger l’une des fameuses « pizze fritte ricotta e cicoli » : votre pizza enveloppée dans le classique papier frit brun, revenez quelques mètres en arrière jusqu’à la basilique de San Paolo Maggiore. Juste devant la façade de l’église commence la célèbre Via San Gregorio Armeno.

Via San Gregorio Armeno

Via San Gregorio Armeno NaplesSan Gregorio Armeno est l’une des rues les plus visitées de Naples pendant la période de Noël et constitue une expérience incontournable à Naples. C’est en effet ici que sont fabriquées les plus belles crèches traditionnelles napolitaines. Les boutiques de crèches artisanales sont ouvertes toute l’année et nous recommandons vivement de visiter cette rue à un moment plus calme pour apprécier pleinement la beauté et les détails de l’artisanat napolitain. En particulier, passez par F.lli Capuano – Presepi e Pastori : cette boutique, située dans une petite cour en plein air, cache de véritables trésors. Pour 1 euro, vous pouvez également visiter la plus grande crèche artisanale du monde.

Spaccanapoli

Lorsque vous aurez terminé la visite de San Gregorio Armeno, continuez à descendre et vous arriverez dans la partie de Spaccanapoli appelée « Via San Biagio dei Librai ». En continuant sur la droite, vous vous trouverez au cœur de la rue appelée Spaccanapoli, précisément parce qu’elle traverse toute la ville en la divisant en deux. Spaccanapoli est l’endroit idéal pour manger dans le centre de Naples : ici aussi, vous trouverez toutes les formes de nourriture possibles et imaginables, et vous pourrez vous arrêter pour déjeuner dans plusieurs cafés ou pizzerias, ou encore prendre des plats à emporter. En continuant le long de Spaccanapoli (en fait, le long de Via Benedetto Croce, le vrai nom de la rue), vous vous retrouverez face à plusieurs chefs-d’œuvre. Vous passerez devant le siège historique de l’Orientale, l’une des universités de Naples, et traverserez la Piazza San Domenico Maggiore où vous pourrez voir la splendide église du même nom. Et ici même, sur la Piazza San Domenico, faites un petit détour par la chapelle Sansevero, qui abrite l’une des œuvres les plus extraordinaires de la sculpture du XVIIIe siècle : le Christ voilé.

Chapelle Sansevero et Christ voilé

Un chef d’œuvre parfait

Chapelle Sansevero et Christ voilé NaplesLe Christ voilé est une œuvre en marbre réalisée par le sculpteur Giuseppe Sanmartino en 1753 à la demande du scientifique Raimondo di Sangro. Sa beauté et sa renommée sont telles qu’il est impossible de visiter la chapelle Sansevero sans réserver longtemps à l’avance.

La statue grandeur nature représente le Christ enveloppé dans un linceul et le réalisme avec lequel elle a été réalisée est stupéfiant : les veines, les muscles, chaque petit détail du corps du Christ ont été parfaitement reproduits et transparaissent sous le « voile » de marbre créé par le même bloc de pierre que la statue. Aux pieds du Christ se trouvent la couronne d’épines, les clous et la pince.

Le mystère du Christ voilé

Pendant de nombreuses années, la statue du Christ voilé a été entourée de mystère, précisément en raison de l’extrême réalisme avec lequel elle a été réalisée. On croyait généralement que Raimondo di Sangro, alchimiste accompli, avait enseigné au sculpteur Sanmartino la technique de calcification des tissus en cristaux de marbre, ce qui aurait expliqué l’incroyable résultat obtenu par l’artiste. En fait, des études récentes ont affirmé que le voile fait réellement partie du bloc de marbre à partir duquel la statue a été réalisée et que son réalisme est uniquement dû à l’habileté du sculpteur napolitain.

Informations sur les visites de la Chapelle Sansevero et du Christ voilé :

  • Heures d’ouverture :

Mercredi – lundi : / 9:00 – 19:00 / ;

Mardi : fermé.

  • Tarifs :

Plein tarif : 10 euros

Membres de la FAI : 8 euros

Réduit (10-25 ans) : 7 euros

Gratuit : moins de 9 ans

Handicapés avec accompagnateur : 7 euros

Les billets pour la chapelle Sansevero sont disponibles 60 jours à l’avance. Ne commettez pas l’erreur d’y aller sans réserver ! Le Christ voilé est l’un des sites incontournables de Naples et sans réservation, vous ne pourrez pas y entrer.

  • Durée de la visite : 30 minutes

Ensemble monumental de Santa Chiara

Monumental de Santa Chiara NaplesAprès l’arrêt au Christ voilé, retournez à Spaccanapoli et suivez la rue jusqu’au Complesso Monumentale di Santa Chiara. Le complexe a été construit en plusieurs étapes à partir de 1310 à la demande du roi de Naples Robert d’Anjou et de son épouse Sancia de Majorque. Le complexe comprend l’église gothique dédiée à Sainte Claire, le couvent et le monastère, à l’intérieur duquel se trouve un magnifique cloître en faïence avec des scènes de plantes et de la vie quotidienne datant de 1742 et réalisé par l’architecte Domenico Antonio Vaccaro. Les murs latéraux du cloître présentent des fresques du XVIIe siècle représentant des saints et des épisodes de l’Ancien Testament.

Le cloître donne également accès au musée, qui est directement relié aux fouilles d’un bain romain datant du Ier siècle après J.-C., récemment mis au jour. La basilique est tout aussi belle : presque entièrement détruite lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale, elle a été reconstruite dans le style gothique d’origine. Même Giotto y a travaillé pendant son séjour à Naples, mais il ne reste que quelques vestiges de ses fresques dans le chœur des Clarisses.

Informations sur les visites pour le Complesso Monumentale di Santa Chiara :

  • Heures d’ouverture :

Cloître et Musée de la Majolique

Lundi – samedi : / 9:30 – 17:30 /

Dimanche : / 10:00 – 14:30 /

Basilique de Sainte-Claire

Du lundi au samedi : / 8:00 – 12:45 / et / 16:30 – 20:00 /

Dimanche : / 9:00 – 12:45 / et / 16:30 – 20:00 /

  • Coût :

Complet : 6 euros

Tarif réduit (enseignants, étudiants de moins de 30 ans, 65 ans et plus) : 4,50 euros

Prix spécial (8-18 ans) : 3,50 euros

  • Durée de la visite : 1 heure

Place et église Jesus Nuovo

Place et église Jesus Nuovo NaplesAprès avoir visité le Complesso Monumentale di Santa Chiara, rendez-vous sur la Piazza del Gesù Nuovo. Vous y verrez le grand obélisque baroque de l’Immacolata, l’un des trois obélisques de Naples avec ceux de San Gennaro et de San Domenico. L’un des côtés de la place est occupé par l’église du Gesù Nuovo, un édifice monumental dont la façade en pierre de taille date de 1470. Si vous la trouvez ouverte (elle est actuellement en cours de restauration), nous vous recommandons d’y entrer quelques minutes pour observer les magnifiques décorations baroques en marbre à l’intérieur. L’entrée de l’église du Gesù Nuovo est gratuite et c’est une visite incontournable à Naples.

Informations sur la visite de l’église du Gesù Nuovo :

  • Heures d’ouverture :

Lundi – Samedi : / 08:00 – 13:00 / et / 16:00 – 19:30 /

Dimanche : / 08:00 – 13:45 / et / 16:00 – 20:00 /

  • Coût :

Gratuit.

  • Durée de la visite : 20 minutes

Via Toledo

Via Toledo NaplesAprès une courte visite à l’église du Gesù Nuovo, continuez le long de Spaccanapoli jusqu’à l’une des rues les plus fréquentées, les plus grandes et les plus célèbres de Naples : Via Toledo, le cœur du centre historique napolitain.

Origine du nom

Aucun grand-père napolitain ne vous dira jamais que la longue rue qui relie la Piazza Dante à la Piazza Trieste e Trento s’appelle « via Toledo ». On l’a toujours appelée « Via Roma », comme on l’appelait de 1870 à 1980, en l’honneur de la capitale du Royaume d’Italie. Et le nom de Via Roma est resté dans le cœur des Napolitains qui s’en souviennent encore et qui ont du mal à accepter le « nouveau » toponyme, dédié au vice-roi Pedro Àlvarez de Toledo qui en avait demandé la construction en 1536. Il s’agit d’une rue large et aérée, en partie piétonne (essayez toutefois de marcher sur les trottoirs), qui passe juste à côté d’une zone très célèbre de Naples, les Quartieri Spagnoli. Les Quartieri sont vraiment caractéristiques, avec leurs vêtements disposés maison par maison, leurs auberges typiques et leurs vendeurs ambulants de « muss e call ».

Boutiques et métro légendaires

La Via Toledo (ou Via Roma, si vous préférez) est la rue commerçante du centre historique. Vous y trouverez de grandes chaînes de magasins, des bâtiments d’importance historique, de petits musées et des galeries (comme la Gallerie d’Italia), ainsi que d’excellents restaurants napolitains. La Via Toledo abrite également le métro, qui a été déclaré « l’un des plus beaux du monde » : il faut évidemment un ticket pour y entrer, mais si vous voyagez en métro1, nous vous recommandons de descendre à l’arrêt Toledo et d’admirer l’architecture et les installations à l’intérieur.

Pâtisserie alléchante

En continuant par Tolède, vous arriverez à un carrefour « morale ». Sur la droite, vous verrez l’enseigne de Pintauro, l’une des pâtisseries les plus anciennes et les plus caractéristiques de Naples, spécialisée dans la sfogliatella riccia et la frolla. Sur la gauche, en revanche, se trouve la Via Santa Brigida qui, au milieu, abrite la deuxième adresse de Poppella, pâtisserie fondée dans le quartier de la Sanità et créatrice officielle des « Fiocchi di Neve », délicieuses pâtisseries briochées fourrées à la crème de lait. Le doute est hamlétique : sfogliatella ou fiocco ? Nous répondons : les deux, sans aucun doute.

Galerie Umberto I

Galerie Umberto I NaplesAprès avoir dévoré la chaude sfogliatella de Pintauro et rêvé du paradis avec la crème de lait de Poppella, remettez les pieds sur la terre ferme et entrez dans la Galleria Umberto I, toute proche.

La galerie a été construite entre 1887 et 1890, pendant la période de « réaménagement » de Naples : une période au cours de laquelle la configuration du quartier de Santa Brigida a été complètement modifiée, alors qu’il était caractérisé par des maisons de mauvaise réputation, des tavernes aux conditions d’hygiène déplorables et un nombre très élevé de crimes et de meurtres, et qu’il a été le centre de pas moins de neuf épidémies de choléra.

Le quartier a été entièrement rénové et Santa Brigida est aujourd’hui l’un des quartiers les plus fréquentés et les plus « à la mode » de la vieille ville. La Galleria abrite, outre des boutiques de toutes sortes, le Salone Margherita, le café-chantant de la famille Barbaro, qui possédait autrefois la plupart des locaux de la galerie marchande.

Saviez-vous que… ?

Pendant plus de cinquante ans, la Galerie Umberto I a accueilli les « sciuscià », les cireurs de chaussures. Sciuscià » est une mauvaise prononciation du mot anglais « Shoeshine » utilisé par les soldats américains stationnés dans le sud de l’Italie pendant la Seconde Guerre mondiale. La plupart des sciuscià étaient des enfants et des jeunes garçons à la recherche d’un peu d’argent à rapporter à leur famille. Le dernier sciuscià traditionnel, Zì Tonino (surnom d’Antonio Vespa), a exercé son activité jusqu’à sa mort en 2018.

Théâtre San Carlo

Théâtre San Carlo NaplesPlacez-vous au milieu de la Galleria Umberto et observez les différentes sorties. L’une d’entre elles vous mènera directement à la façade du Real Teatro San Carlo, l’un des opéras les plus prestigieux et les plus célèbres du monde. Fondé en 1737, le San Carlo a été le premier théâtre au monde à créer sa propre école de ballet. De grands compositeurs, chefs d’orchestre et danseurs se sont produits sur sa scène, notamment Gioacchino Rossini, Arturo Toscanini et Stravinsky. Les plus beaux ballets de musique classique sont présentés chaque année au théâtre San Carlo.

Le Gran Caffè Gambrinus

Gran Caffè Gambrinus de NaplesLe théâtre San Carlo donne sur la Piazza Trieste e Trento, une petite place au centre de laquelle se trouve la Fontana del Carciofo. C’est là que se trouve le célèbre Gran Caffè Gambrinus de Naples, qui renoue depuis 2010 avec la tradition du « café suspendu ». Cette coutume est née pendant la Seconde Guerre mondiale dans le quartier de Sanità, caractérisé par la présence de vendeurs de café ambulants. Les clients payaient deux cafés : l’un pour eux, l’autre restait « suspendu » et était mis à la disposition de ceux qui n’avaient pas les moyens de se l’offrir. Aujourd’hui, la coutume est de retour au Gambrinus : si vous le souhaitez, vous pouvez prendre un café au comptoir pour 1 € (3,50 € en salle) et payer pour un autre café qui reste « suspendu ».

Attention, ne demandez pas un « espresso » ! C’est l’une des choses à ne pas faire à Naples. À Naples, le café est simplement du « café », il n’y a pas de « straight, espresso, long, court, dans le verre, froid ». Il vous sera servi dans une tasse chaude, avec un verre d’eau qui doit être bu avant le café. Le boire après est une insulte au barista !

Extrait du livre « Il caffè sospeso » de Luciano De Crescenzo :

Il était une fois à Naples, dans le quartier de la Sanità, quand quelqu’un était joyeux, parce que quelque chose s’était bien passé pour lui, au lieu de payer un café, il en payait deux et laissait le deuxième café, celui déjà payé, pour le client suivant. Ce geste était appelé « café suspendu ». Puis, de temps en temps, un pauvre se présentait pour demander s’il y avait un « suspendu ». C’était une façon comme une autre d’offrir du café à l’humanité ».

Une fois que vous aurez fini de boire votre café, qui sera aussi chaud que la lave d’un volcan, sortez du Gambrinus et, en quelques pas, vous vous retrouverez directement sur la plus grande place de Naples et l’une des plus grandes d’Italie : la Piazza del Plebiscito.

Piazza del Plebiscito

Piazza del Plebiscito NaplesNommée en l’honneur du plébiscite du 21 octobre 1860 qui déclara l’annexion du Royaume des Deux-Siciles au Royaume d’Italie, la Piazza del Plebiscito est l’un des points névralgiques du centre de Naples. Utilisée pour des événements et des concerts (notamment la veille du Nouvel An), la place accueille d’un côté la gigantesque basilique royale papale de San Francesco da Paola, construite en style néoclassique, et de l’autre le palais royal de Naples.

Palais royal de Naples

Palais royal de NaplesConstruit à partir de 1604 sur un projet de Domenico Fontana à la demande du vice-roi Fernando Ruiz de Castro, le palais est fait de piperno et de pierre volcanique des Champs Phlégréens et est de style Renaissance tardive. Vous pouvez le visiter en achetant un billet sur le site officiel, mais pendant cette visite à pied à Naples en 1 jour, l’entrée n’est pas payante. L’intérieur, en revanche, est splendide. Outre les magnifiques appartements royaux récemment restaurés, le palais abrite des expositions temporaires (en avril 2023, une exposition sur le Caravage) et des collections permanentes. La façade extérieure abrite huit statues de huit célèbres souverains de Naples.

De gauche à droite : Roger II de Sicile, Frédéric II de Souabe, Charles d’Anjou, Alphonse V d’Aragon, Charles V de Habsbourg, Charles III d’Espagne, Joachim Murat et Victor Emmanuel II de Savoie.

Informations sur les visites du Palais royal de Naples :

  • Heures d’ouverture de l’appartement historique

Jeudi-mardi : / 9h00 – 20h00 /

Mercredi : fermé

Heures d’ouverture de la Galerie du temps

Jeudi-mardi : / 9h00 – 20h00 /

Mercredi : fermé

  • Coût

Prix du billet Appartement + Galerie du temps + Expositions temporaires :

Plein tarif : 10 euros

Tarif réduit (18-25 ans) : 2 euros

Gratuit : moins de 18 ans.

  • Durée de la visite : 2 heures

Point de vue sur la Via Nazario Sauro et la Fontana del Gigante

la Fontana del Gigante NaplesContinuez juste après le Palais Royal en prenant la route en descente qui mène à la mer, via Acton. Vous arriverez au point de vue de la via Nazario Sauro. Vous aurez devant vous le magnifique Vésuve et tout le golfe de Naples. Lorsque vous arriverez, si vous suivez cet itinéraire au printemps/été, il sera presque l’heure dorée, alors profitez des reflets dorés du soleil sur la mer dans le golfe, en vous dirigeant vers la Fontana del Gigante. Il s’agit d’une belle fontaine en marbre, datant du XVIIe siècle et conçue par Pietro Bernini. De là, les « scugnizzi » d’autrefois sautaient directement dans la mer alors cristalline.

Castel dell’Ovo

Castel dell'Ovo NaplesJuste après la fontaine, après le petit port de bateaux à voile et le club d’aviron annexé, vous trouverez le Castel dell’Ovo. Actuellement fermé (« jusqu’à nouvel ordre ») pour rénovation, le Castel dell’Ovo se trouve sur l’ancien îlot de Mégaride. Il est ainsi appelé parce qu’on raconte que Virgile, le poète suprême, aurait caché un œuf dans une cage située dans son sous-sol. De cet œuf, disaient les superstitieux, dépendaient les fortunes et les malheurs du château et de toute la ville de Naples. Apparemment, l’œuf se trouve encore quelque part, caché dans les cachots (bien que les chroniques racontent qu’il a été remplacé par la reine Giovanna I après l’effondrement d’une partie du château, sur l’insistance des Napolitains craignant de terribles malheurs).

Lire aussi : Castel dell’Ovo : L’un des meilleurs châteaux de Naples

Place de l’hôtel de ville

Place de l'hôtel de ville NaplesLe retour à la gare de la Piazza Garibaldi est beaucoup plus court. Revenir sur ses pas en empruntant à nouveau la Via Sario et la Via Acton en sens inverse. Traversez à nouveau la Piazza del Plebiscito en jetant un dernier coup d’œil vers la colline qui domine la ville de Naples, avec l’imposant Castel Sant’Elmo et la célèbre Certosa di San Martino qui dominent le ciel.

Continuez le long de la rue qui sépare le San Carlo de la Galleria Umberto I et, après quelques minutes de marche, vous vous retrouverez d’abord dans la Via Medina, puis sur la Piazza del Municipio. Arrêtez-vous quelques minutes pour admirer le Castel Nuovo, plus connu sous le nom de Maschio Angioino, avec le Molo Beverello en arrière-plan. Près de la fontaine de Neptune qui orne les jardins de la place, vous trouverez l’incontournable panneau du métro. Prenez la ligne 1 du métro (très récente : la station « Municipio » a été ouverte en 2015) et revenez à la station Napoli Centrale.

Vous serez fatigué et aurez probablement faim. C’est donc le meilleur moment pour s’arrêter et faire le plein de sfogliatelle salées chez Cuori di Sfogliatella ou pour s’arrêter manger une pizza (ou plutôt un bon trio de frittatine di pasta) chez « Franco Gallifuoco Pizzeria ».

Où manger à Naples centre ?

Naples est une ville au patrimoine culinaire immense. Reconnue dans le monde entier comme la patrie de la pizza et de la bonne chère, il est presque impossible d’entrer dans un restaurant ou une pizzeria sans être satisfait. Les recettes typiques sont si nombreuses qu’on ne peut les compter, notamment parce que chaque famille conserve jalousement ses variations. Du ragù de viande à la parmigiana di melanzane indorato e fritte, des gâteaux de pommes de terre au cuoppo di frittura en passant par le polipo alla luciana : vous trouverez des options parfaites pour tous les palais et, surtout, pour tous les budgets.

Lire aussi : Pizzeria Naples : Top 12 des meilleures adresses en 2023

Où dormir à Naples ? Quartiers et conseils

Trouver un hébergement touristique bon marché à Naples n’est pas très difficile. Dans le centre historique, vous trouverez de nombreuses solutions confortables et essentielles, qu’il s’agisse de chambres, de b&b ou d’hôtels. Personnellement, nous recommandons de loger dans le quartier de Via dei Tribunali ou Decumani pour des raisons de commodité, car vous serez dans le centre et pourrez facilement vous déplacer à pied. Les quartiers du Montesanto, du Dante et du Musée archéologique national sont également de bonnes possibilités. Au minimum, vous pouvez aller dans le quartier Stella (Rione Sanità), toujours un peu maltraité mais en réalité très pratique et caractéristique.

Nous vous déconseillons en revanche de prendre une chambre dans les quartiers Vasto ou Mercato, ou en tout cas dans les zones trop proches de la gare centrale, notoirement peu sûres (comme dans toutes les villes d’ailleurs).

Une bonne solution économique est le B&B Tecla, dans le quartier central près de la gare de Montesanto. Il s’agit d’un hébergement propre et moderne, avec un hôte très sympathique et un emplacement central idéal !

Autres choses à voir à Naples

Ayant à rédiger un itinéraire pour visiter Naples en 1 jour, nous avons dû faire des choix très difficiles. Pour des raisons de temps, nous avons préféré proposer une visite à pied plutôt linéaire qui aborde certains des points d’intérêt les plus importants du centre-ville. Cependant, Naples a beaucoup plus à offrir. Si vous avez plus de temps à consacrer à Naples, nous vous recommandons de visiter :

  • Le musée archéologique national
  • Le musée MADRE
  • Rione Sanità avec le Palais Sanfelice et la maison natale de Totò
  • La Piazza Dante et Portalba
  • Le quartier de Vomero avec le Castel sant’Elmo et la Chartreuse de San Martino
  • Le quartier de Chiaia avec la promenade de la Mergellina et le Palais des Arts de Naples
  • Les Catacombes de San Gennaro
  • Naples souterraine :

Saviez-vous que sous la ville se cache une autre ville ? Oui, parmi les choses à voir dans le centre historique de Naples, il y a certainement le Métro de Naples, un labyrinthe d’anciens tunnels cachés sous la ville qui préserve les ruines de 2 500 ans d’histoire. Vous pouvez le visiter en descendant environ 40 mètres sous terre, dans les cavités de tuf vous trouverez des aqueducs, des tunnels d’égouts, des citernes d’eau de pluie, des grottes, des catacombes et des hypogées préchrétiennes. Ici vous redécouvrirez les origines gréco-romaines de la capitale de Campanie et vous apprendrez que les tunnels souterrains, pendant la Seconde Guerre mondiale, servaient d’abri anti-aérien. C’est pourquoi un musée de la guerre dédié à la Seconde Guerre mondiale y est également abrité. En outre, Naples souterraine cache également la Galleria Borbonica, une ancienne connexion fouillée par le roi Ferdinand II comme voie d’évacuation pratique et rapide.

Visiter Naples et alentours en 2, 3 jours

Dans cette section des choses à voir autour de Naples, nous avons décidé de recommander des destinations un peu différentes de celles qui sont habituellement proposées. Bien que Capri, Pompéi et la côte amalfitaine soient magnifiques, nous aimerions vous orienter vers trois destinations moins considérées parce qu’elles sont plus petites et un peu moins célèbres, mais, à notre avis, vraiment belles et intéressantes.

Vésuve

Mont Vésuve NaplesLorsque vous planifiez un voyage à Naples, essayez de prévoir du temps pour une excursion au Mont Vésuve.

Le volcan, qui est entré en éruption en 79 après JC, domine l’horizon du golfe de Naples et offre aux voyageurs la possibilité de se dégourdir les jambes, de brûler quelques calories de pizza et de profiter d’une vue imprenable à 4 203 pieds !

Il est possible de faire une excursion au Vésuve de manière indépendante, arriver en voiture est relativement facile, le seul problème pourrait être le stationnement, mais peut-être qu’une solution peut être trouvée.

Alternativement, il existe bien sûr des visites guidées. Le meilleur est celui qui vous emmène à Pompéi, Herculanum et Vésuve en une seule journée, mais vous trouverez également d’autres options ci-dessous.

Lire aussi : Randonnée Vésuve : Visiter le plus beau paysage de Naples

Herculanum

Herculanum NaplesC’est la « petite sœur » de Pompéi. Ville romaine également détruite lors de l’éruption du Vésuve en 79 après J.-C., elle a l’avantage d’être beaucoup plus petite et plus accessible. Alors que Pompéi est une étendue de rues presque sans fin, où il est facile de se perdre et où il faut vraiment conduire (et où l’on meurt de chaud en été), Herculanum est plutôt concentrée et conserve même des maisons romaines à deux étages, où il est donc encore possible d’entrer et de se faire une idée de ce que devait être la vie à l’époque (et de se mettre à l’ombre pendant les journées excessivement ensoleillées).

Procida

Procida NaplesC’est la plus petite des trois îles célèbres (les deux autres étant Capri et Ischia). Malgré sa petite taille, Procida est un véritable point fort de la région. Colorée, lumineuse, belle, riche en histoire, en culture et en nature, elle a été choisie par Massimo Troisi comme décor de son dernier film, Il Postino. Ses plages et ses promontoires vous envoûteront et vous feront regretter de ne pas avoir réservé au moins une semaine dans ce coin de paix.

Pouzzoles

Pouzzoles NaplesCette ville portuaire est la perle de la côte. Fondée en 531 après J.-C. sous le nom de « Dicearchia » (la ville du juste gouvernement), elle retrace des siècles d’histoire et de culture grecque, en passant par l’époque romaine (où elle s’appelait Puteoli) jusqu’à aujourd’hui. J’ai rédigé un guide détaillé et approfondi sur Pouzzoles qui présente toutes les principales attractions de la ville, en plus de celui déjà mentionné sur la visite du Rione Terra de Pouzzoles. Si vous avez une journée à passer dans les environs de Naples, choisissez cette ville magnifique (et vous serez aussi plus près de Procida !).

Conclusion

L’itinéraire d’une journée à Naples s’achève ainsi. Il s’agit presque d’un tour de force dans une ville souvent dénigrée ou sous-estimée, ou utilisée uniquement comme base temporaire pour visiter la plus riche Capri ou la côte amalfitaine. Notre conseil est de prendre le temps de visiter Naples en 1 jour, de s’immerger dans son histoire et sa culture. Arrêtez-vous et essayez de la comprendre au moins un peu, de l’apprécier et de vous sentir partie prenante de ce monde quelque peu chaotique, mélodramatique, vivant et joyeux, comme seuls Naples et les Napolitains peuvent l’être.

Nous espérons que ce billet vous a plu !

Lire aussi : Que faire à Naples ? Top 40 des activités en 2023

FAQ Visiter Naples en 1 jour à pied

Comment se rendre à Naples ?

Le meilleur moyen de se rendre à Naples est, à notre avis, le train. La gare centrale de Piazza Garibaldi est bien reliée à tous les quartiers de la ville par le bus, le tramway et surtout le métro. Le trafic urbain pour atteindre les quartiers les plus centraux de la ville est récemment devenu très dense, c'est pourquoi nous ne recommandons pas de voyager en voiture, surtout si vous avez décidé de visiter Naples en une journée. Si vous disposez de plus de temps, vous pouvez également arriver en voiture, mais essayez : • D’éviter les heures de pointe (ouverture des bureaux, heure du déjeuner, fermeture des bureaux) • De choisir un hôtel avec garage ou d'en trouver un dans un endroit stratégique, car le stationnement - à Naples - est tout aussi compliqué.

Le centre de Naples ou ses alentours ?

La comparaison entre le centre de Naples et ses environs dépend des préférences personnelles et de ce que l'on cherche à expérimenter. Le centre de Naples, également connu sous le nom de centre historique, est classé au patrimoine mondial de l'UNESCO et offre une expérience culturelle riche avec ses rues étroites, ses bâtiments historiques et ses sites emblématiques tels que la cathédrale de Naples et la chartreuse de San Martino. D'autre part, la périphérie de Naples offre une grande variété d'attractions. Si vous souhaitez découvrir la nature et les volcans, vous pouvez visiter le mont Vésuve, qui se trouve à environ 15 km du centre-ville et offre des vues panoramiques époustouflantes. La région comprend également des destinations populaires telles que la côte amalfitaine, Capri, Pompéi et Sorrente, qui sont connues pour leur beauté naturelle et leurs sites historiques.

Que manger si vous tenez à visiter Naples en 1 jour ?

Au cours d'une journée à Naples, vous pourrez goûter à plusieurs plats et spécialités traditionnels. L'un des plats les plus célèbres est la pizza. Naples est le berceau de la pizza, et vous trouverez de nombreuses pizzerias proposant une grande variété de saveurs et de garnitures. Les pizzas napolitaines traditionnelles à essayer sont la Marinara, garnie de tomates, d'origan et d'ail, et la Margherita, garnie de tomates, de mozzarella et de basilic. Outre les pizzas, Naples est également connue pour ses pâtes. Vous pouvez vous laisser tenter par des plats comme les spaghetti alle vongole (spaghetti aux palourdes), les pasta e fagioli (pâtes aux haricots) ou les classiques pasta alla Genovese (pâtes à la sauce aux oignons et à la viande cuite lentement). Les amateurs de fruits de mer ne doivent pas manquer l'occasion de savourer les plats de fruits de mer frais qu'offre Naples. Des calamars frits aux scialatielli ai frutti di mare (un plat de pâtes avec des fruits de mer mélangés), il existe de nombreuses options pour satisfaire vos papilles. Enfin, n'oubliez pas de laisser de la place pour les desserts. Naples est célèbre pour ses douceurs, notamment les sfogliatelle (pâtisseries feuilletées fourrées à la crème de ricotta sucrée) et la pastiera napoletana (tarte sucrée à la ricotta et aux baies de blé). Bon voyage culinaire à Naples !

Tags