La Mosquée Bleue est l’un des endroits les plus fameux d’Istanbul à visiter et constitue sans aucun doute une excellente expérience à faire lors de votre voyage en Turquie. C’est l’un des bâtiments les plus connus d’Istanbul et c’est un site spectaculaire à voir de l’extérieur comme de l’intérieur. La mosquée se trouve sur la rive européenne du Bosphore, juste en face d’Aya Sophia. Elle fait partie aussi de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1985 sous le nom de « Zones historiques d’Istanbul ».

C’est une mosquée impériale historique de l’époque ottomane. En plus de recevoir les fidèles pour les prières en tant qu’une mosquée fonctionnelle, elle figure sur la liste de presque tout touriste qui visite Istanbul. En fait, c’est un important monument de grande importance historique et architecturale. D’ailleurs, la mosquée date de la période entre 1609 et 1616. Sa construction s’est faite sous le règne d’Ahmed I.

Elle se caractérise par ses cinq dômes principaux, ses huit dômes secondaires et ses six minarets. Son nom fait référence aux carreaux bleus qui décorent les murs internes. En plus, presque 20 000 tuiles bleues tapissent le haut plafond. En fait, les tuiles sont des carreaux de céramique bleus d’Iznik faits à la main. Les carreaux du niveau inférieur de la mosquée sont ont un design traditionnel. Tandis qu’à un niveau plus haut, à la galerie, ils présentent des fleurs, des fruits et des cyprès.

La mosquée Bleue fait partie d’un grand complexe qu’on appelle Külliye. Ce complexe comporte la tombe d’Ahmed, une médersa et un hospice.

03mosquee-bleue

Pourquoi La mosquée bleue vaut elle votre visite!

Ce n’est qu’en entrant dans la Mosquée Bleue que vous comprenez son nom. 20 000 carreaux bleu-vert scintillants d’Iznik recouvrent les murs à l’intérieur. 260 vitraux entrecoupent ces murs et ajoutent un jeu de lumière fascinant. Le plafond présente des calligraphies et des motifs floraux complexes.

Après les coins sombres et les visages sévères des mosaïques byzantines d’Aya Sofya, cette mosquée vous semble glorieusement aérée et pleine de lumière. En effet, cette comparaison favorable était l’intention de l’architecte Mehmet Ağa. Ce dernier est en fait un ancien élève du célèbre architecte ottoman Sinan. Son but était de surpasser Aya Sofya. À la demande du sultan Ahmet I qui a gouverné de 1603 à 1617, il a créé ce chef-d’œuvre de l’artisanat ottoman. Il a commencé en 1609 et a achevé son œuvre en seulement sept ans. D’ailleurs, beaucoup pensent qu’il a en effet réussi à surpasser la splendeur d’Aya Sofya.

Mehmet Ağa est allé un peu trop loin cependant. En fait, il a entouré la structure massive de six minarets. Mais ce nombre reliait la Mosquée Bleue au Masjid al-Haram à La Mecque. Cela ne pouvait être autorisé. Ainsi, le sultan Ahmet I a été contraint d’envoyer Mehmet Ağa dans la ville sainte pour construire un septième minaret pour al-Haram et rétablir l’éminence de cette mosquée. Le sultan Ahmet et une partie de sa famille sont enterrés dans le türbe (mausolée) dans un coin du complexe.

De l’extérieur de la Mosquée Bleue, vous pouvez voir le génie de Mehmet Ağa, qui n’a pas tenté de dépasser le dôme massif d’Aya Sofya en face, mais a plutôt créé une sécession de dômes de différentes tailles pour couvrir l’immense espace intérieur.

Un peu d’histoire:

La Turquie à cette époque

L’histoire de la Turquie retient que le début du XVIIe siècle constitue une période tragique. En fait, le pays était en guerre sur deux fronts. D’un coté, la Turquie a déclenché la guerre avec l’Autriche à l’ouest de l’autre avec la Perse à l’est. Malheureusement, le pays a subit de grandes défaites à cause de ces guerres.  Avec la Perse, la défaite était écrasante. En fait, les turques ont perdu pendant cette guerre des territoires qu’ils récemment conquis dans la zone du Caucase du sud. Avec l’Autriche, la Turquie se trouvait devant l’obligation de signer un traité de paix, la paix de Zsitvatorok. Les Habsbourg n’étaient alors plus devant l’obligation de payer des tributs aux Ottomans.

Devant ces défaites géopolitiques, la Turquie a témoigné un grand déclin de son autorité sur la scène mondiale. Ceci se reflète en particulier sur le statut de son Caliphate, le sultan Ahmed. Ce dernier a ressenti un grand découragement. Désespéré, il a ordonné la construction d’une mosquée qui sera la plus grande et la plus magnifique au monde. Il voulait réaffirmer la position de son pays par ce monument, qui est d’ailleurs la première mosquée impériale depuis plus de quarante ans.

Le cout de la construction

Alors que ses prédécesseurs avaient payé leurs mosquées avec le butin de guerre, Ahmed Ier s’est procuré des fonds du Trésor. Car il n’avait pas remporté de victoires remarquables. Ceci provoqua la colère des oulémas, les juristes musulmans. Pour mener à bien ses idées, il fait appel à l’apprenti du célèbre architecte ottoman, Mimar Sinan. C’est un architecte du nom de Zedekkar Mehmet Aga. Pour construire la structure, ils ont choisi l’endroit où se trouvait autrefois le Grand Palais byzantin, devant la basilique Sainte-Sophie. C’est un site d’une signification symbolique importante car il dominait l’horizon de la ville. Ils ont détruit le bâtiment du Grand Palais et les bâtiments adjacents ainsi que certains des sièges laissés à l’hippodrome. La construction de la Mosquée Bleue en Turquie a commencé en 1609. Elle s’est terminée en 1616.

La question du vrai motif de construction

De nos jours, on ne sait plus vraiment le vrai motif derrière la construction de cette mosquée. Il est difficile de décider de motifs qu’on guidé le sultan Ahmed  dans les décisions concernant cette mosquée. Même si beaucoup expliquent sa décision par le contexte historique et un motif d’orgueil personnel et national, d’autres ne sont pas d’accord. Plusieurs personnes pensent que le Sultan Ahmed voulait ainsi recevoir la miséricorde de dieu. Malgré le fait qu’il soit un sultan qui n’a jamais gagné une seule bataille, beaucoup parlent de sa bonne foi.  Mais, il est curieux qu’un an seulement après l’ouverture d’un tel sanctuaire, le sultan de 27 ans soit mort du typhus.

Ce que la mosquée bleue est devenue

Aujourd’hui, la Mosquée Bleue d’Istanbul a une histoire de construction très ambiguë.. Mais, c’est la principale mosquée d’Istanbul. Elle peut accueillir jusqu’à 10 000 visiteurs. De plus, le bâtiment est devenu l’une des attractions les plus populaires parmi les clients turcs qui visitent le site non seulement en raison de son ampleur, mais aussi en raison de la beauté unique de ses intérieurs.

Une visite historique par le Pape Benoît XVI

En 2006, le pape Benoît XVI a visité la Turquie. Par cette occasion, il a fait une visite historique à la mosquée bleue. En fait, on considère cette visite comme historique car elle n’arrive que rarement. D’ailleurs, historiquement, c’est la deuxième visite d’un pape dans un endroit de culte musulman. De plus, le Pape a enlevé ses chaussures avant d’y entrer. Et pendant deux minutes entières, il a fermé les yeux et s’est arrêté en méditation silencieuse. Il était à coté de l’Imam de la mosquée Emrullah Hatipoğlu,  et le Mufti d’Istanbul, Mustafa Çağrıcı.

L’architecture de La Mosquée Bleue

mosquee-bleue

Lors de la conception de la Mosquée Bleue, l’architecte turc a pris Sainte-Sophie comme modèle. Après tout, il était confronté à la tâche de construire un sanctuaire, plus magnifique et plus grand que toutes les structures qui existaient déjà à cette époque. Par conséquent, dans l’architecture de la mosquée aujourd’hui, l’association entre deux styles d’architecture est clairement visible – les styles de Byzance et de l’Empire ottoman.

Lors de la construction du bâtiment, seuls les meilleurs et les plus chers types de marbre et de granit ont été utilisés. La mosquée prend sa base sur une fondation rectangulaire d’une superficie totale de plus de 4600 m². Au centre de cette fondation, se trouve la salle de prière principale. Elle fait une superficie de 2700 m². Un grand dôme d’un diamètre de 23,5 m, qui fait une hauteur de 43 m couvre cette salle. On trouve aussi six minarets au lieu des quatre standards, chacun décorant 2-3 balcons. L’intérieur de la mosquée bleue se distingue par une bonne lumière naturelle, venant de ses 260 fenêtres. 28 de ces fenêtres se trouvent sur le dôme principal. La plupart des fenêtres sont ornées de vitraux.

Architecture interne

L’intérieur du bâtiment présente une décoration caractéristique avec un revêtement en carreaux d’Iznik. Ici, il y en a plus de 20 000. Les nuances principales des carreaux sont des tons blanc-bleu. C’est grâce à cette couleur que la mosquée a acquis son deuxième nom. Le décor des carreaux eux-mêmes révèle principalement des motifs végétaux de fleurs, de fruits et de cyprès.

Le dôme principal et les murs présentent des inscriptions dorées en arabe. Au centre se trouve un immense lustre avec des dizaines de lampes. Les guirlandes s’étendent également sur tout le périmètre de la pièce. Les vieux tapis de la mosquée ont laissé leurs places à des nouveaux. Un joli mariage des nuances rouges avec des ornements bleus donne une belle palette de couleurs.

Au total, la mosquée compte six portes d’entrée, mais la principale, par laquelle les touristes entrent à l’intérieur, se trouve du côté de l’Hippodrome. Il est important de noter que ce complexe religieux en Turquie comprend non seulement une mosquée, mais aussi des madrassas, des cuisines et des institutions caritatives. Et aujourd’hui, une seule photo de la Mosquée Bleue d’Istanbul peut exciter les adeptes d’architectures. Mais en réalité, la structure frappe même les esprits qui ne connaissent pas l’architecture.

09mosquee-bleue

Règles pour visiter la Mosquée Bleue

Lors de la visite d’une mosquée en Turquie, vous devez suivre un certain nombre de règles traditionnelles.

  • Les femmes ne sont autorisées à l’intérieur que la tête couverte. Les mains et les pieds doivent également être à l’abri des regards indiscrets. Ceux qui viennent en habit inapproprié reçoivent des vêtements spéciaux à l’entrée de la mosquée.
  • Les hommes doivent également suivre un code vestimentaire spécifique. Il leur est notamment interdit de se rendre à la mosquée en short et tee-shirt.
  • A l’entrée de la Mosquée Bleue d’Istanbul, il faut se déchausser : les chaussures peuvent être laissées à la porte ou emportées avec soi, mises dans un sac.
  • Les touristes ne sont autorisés à se rendre dans les mosquées que le long des bords du bâtiment, seuls les fidèles peuvent entrer au centre de la salle.
  • Il est interdit de franchir les clôtures dans la salle, de parler fort, de rire ou d’empêcher les croyants de prier.
  • Les touristes ne sont autorisés à visiter une mosquée en Turquie qu’entre les prières.

Comment se rendre à la Mosquée Bleue

Il existe plusieurs façons de se rendre à ce monument d’Istanbul. Le plus simple d’entre eux est le taxi, dont un grand nombre circule dans la ville . Le tarif pour l’embarquement des passagers est de 4 TL, et pour chaque kilomètre, vous devrez payer 2,5 TL. Le calcul du coût du voyage est assez simple en apprenant la distance entre votre point de départ et la mosquée.

Depuis les quartiers centraux d’Istanbul , vous pouvez également vous rendre à la place Sultanahmet en tram. Pour ce faire, vous devez trouver une station de tramway sur la ligne T1 Kabataş – Bağcılar et atterrir à l’arrêt Sultanahmet. La mosquée sera située à seulement quelques centaines de mètres.

Vous pouvez vous rendre à la mosquée depuis le quartier de Besiktas par le bus urbain TB1, qui longe la route Sultanahmet-Dolmabahçe. Un bus de la ligne TB2 part également du comté d’Uskudar en direction de Sultanahmet – Çamlıca.

Informations pratiques

Adresse : Sultan Ahmet Mahallesi, Atmeydanı Cd. No: 7, 34122 Fatih / Istanbul.
Horaires d’ouverture de la Mosquée Bleue à Istanbul : de 08h30 à 11h30, de 13h00 à 14h30, de 15h30 à 16h45. Le vendredi ouverture à partir de 13h30.
Coût de la visite : gratuit.
Site officiel : www.sultanahmetcamii.org

Entrée, billets et visites de la Mosquée Bleue

  • Entrée : La Mosquée Bleue est ouverte aux visiteurs tous les jours. Notez que la Mosquée Bleue est un lieu de culte actif, elle ne peut donc être visitée qu’en dehors des heures de prière. Vous ne pouvez pas être autorisé à entrer 30 minutes avant les heures de prière et pas avant l’après-midi de la prière du vendredi. Vous pouvez consulter les horaires de prière sur le site officiel.
  • Billets : L’entrée à la Mosquée Bleue est gratuite.
  • L’Istanbul Museum Card est-elle valable sur ce site ? Non, l’Istanbul Museum Pass n’est pas valable ici.
  • Visites guidées : Obtenez une visite guidée de 45 minutes de la Mosquée bleue et de la place Sultanahmet pour vraiment comprendre l’histoire qui porte la région depuis des siècles. Écoutez des histoires fascinantes sur certains des monuments les plus anciens de la ville, tandis que votre guide agréé parlant anglais vous montre les sites de l’extérieur.
  • Conseils aux voyageurs : Avec les City Pass d’Istanbul Welcome Card, vous pouvez gagner du temps et de l’argent lors de la visite des musées et des attractions d’Istanbul et avoir une meilleure expérience avec les visites guidées incluses, les conseils de voyage et les réductions exclusives. Vous pouvez choisir entre la Deluxe Card, la Premium Card et la Classic Card, ainsi que la Saver Combo Card, conçue par des experts du voyage pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre expérience de voyage à Istanbul.

04mosquee-bleue

Conseils utiles avant de visiter la Mosquée Bleue

  • Si vous envisagez de visiter la Mosquée Bleue d’Istanbul en Turquie, nous vous conseillons de faire attention à la liste des recommandations que nous avons faites, qui sont basées sur l’avis des voyageurs qui l’ont déjà visitée.
  • Le vendredi, la mosquée ouvre plus tard, ce qui crée de grandes foules de touristes à l’entrée. Par conséquent, il est préférable de visiter la mosquée un autre jour. Mais cela ne vous garantit pas l’absence de files d’attente. Idéalement, vous devriez vous rendre au bâtiment avant 08h00 – une demi-heure avant l’ouverture.
  • Il n’est pas interdit de prendre une photo dans la Mosquée Bleue, mais vous ne devez pas prendre de photos de fidèles.
  • Des travaux de restauration peuvent être en cours dans ce bâtiment en Turquie, ce qui, bien sûr, peut quelque peu gâcher l’impression de l’attraction. Planifiez donc votre voyage à Istanbul dans cet esprit.
  • Bien que les femmes reçoivent des jupes longues et des foulards à l’entrée, nous vous recommandons de prendre vos propres affaires avec vous. Premièrement, les vêtements sont fournis par intermittence, et deuxièmement, de grandes files d’attente s’accumulent souvent au point de retrait.
  • En général, il ne vous faudra pas plus d’une heure pour profiter de la mosquée.

06mosquee-bleue

Faits intéressants sur la Mosquée Bleue

Des faits intéressants sur la Mosquée Bleue d’Istanbul nous permettent de regarder l’histoire de la Turquie sous un angle différent. Nous avons sélectionné les plus curieux d’entre eux :

  • Étant donné que le sultan Ahmed ne pouvait gagner aucune bataille majeure ni remporter de trophées, la caisse public n’était absolument pas préparé à la construction d’une structure aussi vaste que la mosquée Sultanahmet. Par conséquent, le sultan a dû allouer des fonds de sa propre caisse.
  • Lors de la construction de la mosquée, le sultan a exigé des usines d’Iznik de ne fournir que les tuiles les plus qualifiées. Dans le même temps, il leur a interdit de fournir des tuiles à d’autres objets de construction, ce qui a entraîné de lourdes pertes pour les usines et réduit la qualité des tuiles.
  • Après la construction de la Mosquée Bleue en Turquie, un véritable scandale a éclaté. Il s’est avéré que la mosquée en termes de nombre de minarets s’approchait du principal sanctuaire islamique, Masjid Al-Haram à La Mecque, qui à l’époque faisait partie de l’Empire ottoman. Le sultan a résolu ce problème en allouant des fonds pour l’extension du septième minaret à la mosquée al-Haram.
  • Sur les lampes du bâtiment, vous pouvez voir des œufs d’autruche, qui servent de moyen de lutte contre les toiles d’araignées. Selon une légende, l’araignée a autrefois sauvé le prophète Mohammed et maintenant le meurtre d’araignées est considéré comme un péché. Pour se débarrasser des araignées de manière humaine, les musulmans ont décidé d’utiliser des œufs d’autruche, dont l’odeur peut repousser les insectes pendant des décennies.
  • Un autre fait intéressant à propos de la Mosquée Bleue est lié au pape Benoît XVI. En 2006, pour la deuxième fois seulement dans l’histoire de l’Église catholique, le pape visite un sanctuaire islamique.

07mosquee-bleue

Que faire à la Mosquée Bleue

Située juste en face de Sainte-Sophie, la magnifique Mosquée Bleue semble avoir été conçue pour la concurrencer. Célèbre pour sa beauté architecturale et son histoire ancienne, ce monument exceptionnel est l’une des principales attractions d’Istanbul à ne pas manquer.

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des points forts du monument :

1. Cour

La cour de la Mosquée Bleue a presque la même taille que le bâtiment lui-même. Vous pouvez y entrer par l’une des trois grandes portes. Le complexe se compose de nombreux bâtiments, dont une medrese, un restaurant à soupe populaire, un caravansérail, une fontaine, un hôpital, des halles de vente et des mausolées.

A voir sont le mausolée du sultan Ahmed Ier, de sa femme et de trois de ses fils. Après l’achèvement de la mosquée, le sultan a pu profiter de la vue sur la mosquée de Sultanahmet qui porte son nom pendant un an seulement. Il y a aussi un cadran solaire et de nombreuses opportunités de prendre de très belles photos.

01mosquee-bleue

2. Minarets

Une caractéristique distinctive de la structure sont les six minarets. La Mosquée Bleue est la seule mosquée à six minarets jamais construite par les Ottomans. On dit qu’ils étaient le résultat d’un malentendu entre le sultan Ahmed Ier et le maître d’œuvre Mehmet Ağa.

Selon un dicton, le sultan avait exprimé le souhait que les minarets soient en or. L’architecte Mehmet Ağa a mal compris le mot turc « altın » – pour l’or – comme « altı » – le chiffre 6, il a donc fait construire six minarets. Le sultan a ensuite fait don d’un septième minaret à la mosquée al-Haram de La Mecque, ce qui en fait à nouveau la plus grande de l’Islam en termes de nombre de ses minarets. À ce jour, on ne sait pas si le maître d’œuvre considérait le matériau doré comme trop précieux et si le malentendu était intentionnel.

Les élégants minarets contribuent encore à la silhouette et à la beauté caractéristique de la ville.

3. Intérieur

À l’intérieur de la Mosquée bleue, vous pouvez explorer l’intérieur, qui est d’une telle beauté qu’à son époque, il éclipsait toutes les mosquées ottomanes précédemment construites.

Les matériaux de construction et la décoration intérieure de la mosquée ont été soigneusement sélectionnés. Des centaines de mètres de précieux tapis de soie provenant des usines de tissage des palais et des lampes à huile en cristal provenant de l’étranger ont été utilisés.

10mosquee-bleue

Les autres objets à ne pas manquer sont :

Carreaux d’Iznik : Émerveillez-vous de près devant les célèbres carreaux bleus qui ont donné son surnom au bâtiment. Plus de 20 000 carreaux bleus et blancs en forme de fleurs avec plus de 50 motifs, fabriqués par des artisans de la ville d’Iznik, décorent le dôme et la partie supérieure des murs.
Fenêtres : Un total de 260 fenêtres aux motifs uniques illuminent l’intérieur. Les vitres colorées sont des répliques modernes du verre vénitien original.
Dôme : La Mosquée Bleue est célèbre pour sa composition gracieuse de dômes et de demi-dômes, et ses proportions impressionnantes mais harmonieuses. Le dôme principal de 43 mètres de haut est soutenu par quatre arcs en ogive et quatre pendentifs, reposant sur quatre colonnes nervurées de près de 5 mètres d’épaisseur.
Niche de prière : La salle de prière est presque carrée. Une pierre noire de la Kaaba de la ville sainte de La Mecque se trouve dans le Mihrab, la niche de prière, qui est en marbre. Juste à côté de la niche se trouve le « Minber », la chaire des prières du vendredi.
Loge des chanteurs du Coran : La loge des chanteurs du Coran devant la chaire est un véritable reflet de la loge des chanteurs à La Mecque.
Loge du sultan : À gauche de la niche de prière se trouve la loge impériale du sultan, où le sultan disait autrefois ses prières.
Versets du Coran : Divers versets du Coran et les paroles du prophète Mohammed ornent les hauts murs de la mosquée.

4. Place Sultanahmet

La place Sultanahmet regorge d’histoire et de témoignages impressionnants du riche passé de la ville. C’est le cœur de la péninsule historique, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985.

Pendant que vous visitez la Mosquée bleue, assurez-vous de prendre le temps d’explorer d’autres reliques byzantines et ottomanes. Cela comprend la fontaine allemande, le palais Ibrahim Pacha (maintenant le musée des arts turcs et islamiques), le million de pierres et l’hippodrome avec ses deux obélisques et la colonne serpentine.

Si vous êtes intéressé par l’histoire de ces structures, nous vous recommandons de participer à la visite guidée de la Mosquée bleue et de la place Sultanahmet. Cette visite de 45 minutes vous emmène à travers les âges d’Istanbul et constitue une excellente introduction à la ville, surtout si c’est votre première fois à Istanbul.