Malgré toutes les précautions et les améliorations apportées, des obstacles arrivent toujours à gâcher un voyage. À part cela, certaines situations demandent des connaissances particulières. Ce sont les raisons pour laquelle cet article rassemble quelques-uns des contextes qui pourraient incommoder les passagers. Il s’agit également d’un recueil de conseils, pour aider les voyageurs à affronter ces situations dans le calme.

Que faire pour accommoder au maximum un voyage avec enfant

Certaines compagnies aériennes autorisent un nourrisson de 7 jours à prendre l’avion. Ce bout de personne doit posséder des papiers d’identité. Il lui faut même un passeport pour certaines destinations. Cependant, à cet âge, faire de longs voyages n’est pas très conseillé. A la réservation, le fait de mentionner le bébé permet aux parents de bénéficier d’un lit amovible, s’ils le souhaitent. Certaines compagnies les autorisent à garder le petit avec eux. La différence réside dans les coûts à payer. D’autres leur offrent un bagage en cabine de moins de 12 kg. Poussettes et siège-auto sont en général transportés gratuitement en soute. Les politiques diffèrent en ce qui concerne les petits pots et le lait. Ils ne sont pas non plus les mêmes concernant le réchauffement de la nourriture. En fait, la principale occupation des parents avant un voyage consiste à se renseigner sur des sites.

Comment faire valoir ses droits en cas d’annulation de vols

Les voyageurs ont des droits qu’ils doivent faire valoir en cas d’annulation. La compagnie proposera soit de réacheminer le passager vers un autre vol, soit de le rembourser. Dans le meilleur des cas, seul un léger décalage des heures différenciera les deux vols. Autrement, la compagnie prend en charge l’hébergement, les repas et les déplacements des victimes. Dans certaines situations, les passagers peuvent aspirer à des indemnités. Celles-ci ne s’ouvrent que si la compagnie prouve que l’évènement est indépendant de sa volonté. Cela signifie que la cause de l’annulation consiste en des choses ingérables et imprévisibles. Par ailleurs, il faut que le vol en question parte ou arrive dans un aéroport européen. Sinon, il faut que ce soit le déplacement d’un avion d’une compagnie aérienne européenne. Si ce n’est pas le cas, le départ doit se faire d’un aéroport européen.

Quelles démarches entreprendre en cas de perte de ses bagages

Il arrive que les bagages changent de destination ou se perdent tout simplement. Face à cette situation, le mieux est de le signaler immédiatement. Cela accélèrera le système d’indemnisation. Par ailleurs, les voyageurs obtiendront plus rapidement des dédommagements. Ceux-ci servent à s’acheter des produits de première nécessité. Certaines compagnies offrent des kits tout préparés. Après cela, il faut dresser une liste minutieuse du contenu des bagages perdus. Son utilité se révèlera lors de la retranscription dans le formulaire de réclamation. Pour plus d’informations, il est conseillé de se renseigner pour connaître les détails concernant cette démarche. En cas de dépenses, il est préférable de garder tous les factures et reçus. Le remboursement se met en marche après un certain délai passé sans nouvelles des affaires. Pour en bénéficier, il faut présenter les papiers relatifs à la perte.


Page visitée 88 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)