Dans cet article, vous allez en avoir des activités de toutes les couleurs sur l’île des rêves : Capri en Italie. Il s’adresse aux amoureux de la nature, aux fans de belles plages, aux admirateurs des beaux paysages et aux passionnés de la bonne cuisine, voici les plus beaux endroits de Capri, décrits minutieusement rien que pour vous donner un bel aperçu de cette île à couper le souffle.

Capri, une île de rêve

Quand on parle de la splendeur et de la magie de la nature, on ne peut que citer Capri, une petite et splendide île située dans les eaux bleues de la mer Tyrrhénienne italienne, dans la baie de Naples, juste à côté de la péninsule de Sorrente, dans la région sud de l’Italie, la Campanie, c’est un paradis bien connu !
Non seulement il possède de belles merveilles naturelles, mais un mode de vie actif et une culture connue pour sa vie nocturne, ses boutiques, ses plages et son doux limoncello. L’île est reliée au continent toute l’année par des ferries et des hydroptères qui partent de Naples (Napoli) et de Sorrente.

Que faire à Capri
En effet, pour arriver à Capri, Il existe plusieurs façons de s’y rendre, mais la plupart impliquent de prendre un bateau. Vous pouvez embarquer, comme on l’a déjà cité, sur un « ferry » depuis Naples ou Sorrente qui vous emmènera tranquillement sur l’île.
Cependant, pendant les mois d’été, chargés, quelques autres itinéraires de ferry sont ouverts pour répondre à la demande. Ces itinéraires se trouvent principalement à proximité de la côte amalfitaine, qui emmène les touristes de cette région populaire vers l’île. Vous pouvez consulter les horaires du ferry et réserver des billets sur www.ok-ferry.com.
Si vous vous sentez plus aventureux et plus audacieux, vous pouvez plutôt prendre un hélicoptère pour Capri. C’est un moyen beaucoup plus rapide et pittoresque de se rendre sur l’île, mais cela coûte beaucoup plus cher que si vous veniez de prendre un ferry.
Si vous souhaitez en savoir plus sur cette île magnifique et certaines choses à faire pendant votre séjour, continuez à lire. Vous trouverez ci-dessous des informations utiles sur l’île, comment vous déplacer et quelques bonnes choses que vous pouvez faire pendant votre séjour.
Pourquoi Capri attire autant de touristes ? Pourquoi cette destination est si recommandée ? Que Faire à Capri ?
Cette magnifique île italienne regorge de choses amusantes et uniques à faire, la beauté des ses paysages multicolores fait rêver et donne envie de les contempler. Découvrons ensemble quelques-unes des meilleures aventures à vivre sur l’une des plus belles îles d’Europe.

Retour à l’histoire de l’île

Juste au large de Naples et de Salerne, entre le cap Miseno et Amalfi, un grand rocher plane comme un rêve perdu dans la mer bleue cobalt qui l’entoure. Ce joyau méditerranéen, convoité et exalté dans certaines des poésies lyriques les plus célèbres au monde, est l’île de Capri.
Le parfum enivrant des fleurs, les délicates touches de couleurs, les souvenirs d’un passé millénaire et un charme paisible, brisé seulement par le cri strident des mouettes, ne sont que quelques-unes des qualités magiques de cette île mythique.
Selon certains chercheurs, l’étymologie du nom Capri remonte au mot grec Kapros (sanglier). D’autres croient plutôt que Capri est dérivé du mot latin Capreae (chèvres).
César Auguste fut le premier à découvrir le charme de Capri lorsqu’il visita l’île en 29 av. Il était tellement séduit par la beauté de l’île qu’il a échangé la fertile Ischia voisine contre elle avec la ville de Naples. Cela a marqué le début de la règle d’Auguste. Il a ensuite été suivi par son successeur Tibère qui s’est lancé dans un programme de construction intense entre 27 et 37 après JC, aboutissant à la construction de 12 villas.

Capri préhistorique

Les fouilles de l’hôtel Quisisana ont mis au jour les restes d’un Elephas primigenius et d’un Rhinoceros merckii, découvertes qui ont marqué le début de la carrière d’archéologue d’Ignazio Cerio. D’autres découvertes importantes ont été faites dans la Grotta delle Felci de Marina Piccola, notamment un certain nombre de tombes néolithiques, d’amulettes et de bronzes, typiques des anciens lieux de culte.

Grotta delle Felci de Marina Piccola

D’autres sites archéologiques qui se sont avérés importants pour l’étude de Capri préhistorique sont la Grotta del Pisco, Il Limmo, Damecuta, Le Parate et la Grotta del Castiglione, cette dernière contenant autrefois un nymphée romain antique. Aujourd’hui, la majorité des découvertes archéologiques sont conservées au musée Ignazio Cerio de Capri, à quelques pas de la piazzetta.

Antiquité

Si vous vous sentez submergés par les magnifiques sites de Capri, vous n’êtes pas les seuls ! En fait, Capri fascine les gens depuis l’Antiquité.
Ses mers bleues scintillantes et ses terres parsemées de pins jettent un sort sur tous ceux qui visitent l’île de Capri. L’empereur romain Tiberius l’a tellement aimée qu’il a refusé de retourner à Rome et de passer une grande partie de son règne à séjourner dans une villa surplombant le continent.
Les premiers habitants à s’installer à Capri furent les « Teleboi » grecs qui arrivèrent sur l’île au VIIIe siècle av. Aujourd’hui, seuls les murs fortifiés d’une ancienne acropole grecque survivent encore comme témoignage de leur présence sur l’île.
En 1906, un médecin local, Ignazio Cerio, a découvert les restes d’un certain nombre d’animaux préhistoriques et d’armes en pierre lors de travaux d’excavation entrepris pour agrandir l’hôtel Quisisana.

Début de la période moderne

Les grands événements politiques qui se sont déroulés à Naples avec l’arrivée au pouvoir consécutive des dynasties angevine, aragonaise, espagnole et bourbonienne entre le VIe et le XIXe siècle, ont eu peu de répercussions sur l’île elle-même. Exposés à la menace d’attaques musulmanes et laissés à eux-mêmes, la meilleure défense des insulaires était de fuir leurs maisons autour de la marina et de se réfugier dans les hautes terres.
Avec peu de ressources naturelles et une population décimée par les raids de pirates et la peste, le sort des insulaires a été encore exacerbé aux XVIIe et XVIIIe siècles par la rivalité qui a émergé entre les deux communes de l’île, Capri et Anacapri, concernant leurs droits civils et ecclésiastiques respectifs de juridiction.
Après le dernier débarquement héroïque sur l’île, les Français achevèrent les fortifications de l’île et y restèrent jusqu’à la chute de Napoléon et la restauration des Bourbons en 1815. Ce n’est qu’alors que Capri sortit enfin de sa longue hibernation, prêt à embrasser le romantisme du XIXe Siècle.

Époque contemporaine

C’est en fait, à cette époque là, que la solitude magique et la simplicité rustique de l’île ont commencé à attirer les visiteurs et sont rapidement devenues le lieu de prédilections saisonnières et la résidence des artistes, écrivains et poètes étrangers.
En 1826, l’hôtel Pagano, premier hôtel de l’île, accueille l’écrivain allemand Augustus Kopisch. Mais ce n’est qu’après la guerre russo-japonaise de 1905 et le grand exode des intellectuels russes que Capri s’impose véritablement comme un refuge littéraire et politique.

hôtel Pagano
C’est à peu près à cette époque que Maxim Gorki est également arrivé à Capri où il a été chaleureusement accueilli dans la vie cosmopolite de l’île. Parmi les écrivains contemporains, deux en particulier occupent une place de choix dans les annales littéraires de l’île : le Suédois Axel Munthe et l’indien Edwin Cerio.

Les sites les plus beaux et les plus emblématiques de l’île.

Villas et Musées

L’île italienne de Capri ne couvre que 10 kilomètres carrés (3,8 miles carrés), il est donc facile de se concentrer sur le centre-ville de Capri et Anacapri pour visiter Capri en une seule journée. Cela dit, l’île est riche en sites naturels et culturels qu’il vaut mieux visiter à un rythme tranquille pour savourer pleinement leur beauté et découvrir l’atmosphère méditerranéenne détendue de Capri.
Depuis le port de Marina Grande, prenez le funiculaire jusqu’à la Piazza Umberto I (connue localement sous le nom de La Piazzetta), admirez la vue imprenable sur la mer bleue de la baie de Naples, installez-vous à une table de café sur la place pour observer les gens et un verre de limoncello, puis promenez-vous le long des boutiques et des hôtels de luxe bordant la Via Camerelle et la Via Tragara.
À l’intérieur des jardins d’Auguste (Giardini di Augusto), buvez dans le panorama surplombant Marina Piccola et les formations rocheuses Faraglioni. Arrêtez-vous à la Chartreuse de San Giacomo (Certosa di San Giacomo) ou montez jusqu’aux ruines romaines de la Villa Jovis, où l’ancien empereur Tibère prenait une pause de Rome.
Ces jours-ci, Capri a toujours une emprise sur les riches et célèbres, vous devriez voir les villas qui parsèment les falaises !

Les musées et villas de Capri

Sur l’île de Capri, en plus des paysages à couper le souffle et des boutiques glamour, il existe un certain nombre d’excellents petits musées, intéressants à la fois pour leurs collections et pour leur mise en scène dans des églises ou des résidences historiques qui étaient souvent, autrefois, les maisons insulaires d’artistes célèbres et intellectuels.

Villa San Michele

Villa San Michele

À quelques pas de Casa Rossa sur la droite, la Piazza San Nicola abrite l’église de San Michele Arcangelo. Cette construction baroque, construite entre le XVIIe et le XVIIIe siècle avec le complexe thérésien voisin, est l’une des attractions touristiques les plus importantes de l’île, grâce à ses splendides sols en majolique, représentant l’expulsion d’Adam et Eve d’Eden.
L’église de San Michele Arcangelo a été conçue par l’architecte Antonio Domenico Vaccaro et le sol peint par le maître napolitain Leonardo Chiaiese, vous allez vous régaler lors de cette visite de l’éblouissante Villa San Michele d’Axel Munthe, vous pouvez prendre le télésiège et vous diriger vers Anacapri, jusqu’au point culminant du Monte Solaro, il y a d’autres sites comme la Casa Rossa et l’église de Santa Sofia.
Dirigez-vous vers l’entrée de la grotte bleue pour prendre une barque dans la célèbre grotte marine. Admirez le coucher de soleil depuis le phare de Punta Carena et laissez l’île de Capri voler votre cœur.
Depuis la Piazza Vittoria, où se trouve un arrêt de bus pour les trajets en provenance de Capri et de Marina Grande, montez le grand escalier et tournez à gauche sur Viale Axel Munthe.
Le long de cette allée, des buissons de lauriers roses luxuriants filtrent la lumière du soleil et l’air est imprégné des senteurs des ateliers profus et des « ateliers de limoncello » locaux, ainsi que des vêtements multicolores, du bois incrusté poli et des coquillages exposés dans les minuscules boutiques qui siègent coude à coude, les passants ont l’impression de traverser un bazar marocain en se rendant à la Villa San Michele.
Le musée est situé dans l’ancienne résidence du médecin suédois Axel Munthe, qui était un collectionneur passionné de découvertes archéologiques, de fragments de ruines, d’éléments architecturaux et de fresques de l’époque romaine, égyptienne et étrusque.
Les jardins de la villa sont également agréables à visiter, tant pour le petit jardin botanique que pour la vue imprenable depuis le belvédère gardé par le sphynx égyptien.
De la Villa San Michele, vous pouvez voir le Castello Barbarossa, une fortification historique qui date de l’époque où Amalfi était un duché indépendant au XVe siècle. Aujourd’hui, le fort est utilisé comme centre de recherche sur les oiseaux migrateurs, géré par la fondation Axel Munthe.
Le château de Barberousse, du nom du pirate pirata Khai-ed-Din qui l’a incendié en 1535, est ouvert au public toute l’année et propose le jeudi après-midi des visites guidées (nous vous conseillons de vous renseigner sur les horaires des visites aux bureaux d’information sur la Piazzetta à Capri ou sur la Piazza Vittoria à Anacapri).
Après votre visite à la Villa San Michele, continuez le long de l’allée bordée d’arbres pour profiter de la vue sur le golfe de Naples et le port historique d’Anacapri, où commencent les marches phéniennes reliant Anacapri à Marina Grande.

Centre historique d’Anacapri

Le paradis terrestre inattendu de Capri.
Si la Piazzetta de Capri est le foyer inégalé de la vie sociale glamour de l’île, remplie d’élégants cafés-terrasses où les belles personnes du monde entier viennent habituellement prendre la pose, le joli centre historique d’Anacapri est exactement le contraire : même les visiteurs les plus célèbres peuvent passer tranquillement inaperçus alors qu’ils déambulent dans les piazzas paisibles de la ville et les ruelles ornées de bougainvilliers et de géraniums.
Les bus de Capri et Marina Grande laissent les passagers à l’arrêt de bus principal de la Piazza Vittoria (qui est annoncé par le conducteur), où un escalier mène à l’entrée du télésiège du mont Solaro sur la droite et Via Capodimonte, la voie qui mène au Museo di Villa San Michele et au belvédère face au golfe de Naples, à gauche.
Piazza Vittoria est également le point de départ de la Via Giuseppe Orlandi, une voie piétonne bordée d’ateliers artisanaux qui serpente à travers le centre historique d’Anacapri.

La Casa Rossa

La Casa Rossa

De retour sur la Piazza Vittoria, prenez la voie piétonne jusqu’à la Casa Rossa. C’était autrefois la résidence du colonel américain John Clay H. Mackowen qui, comme Axel Munthe, était un collectionneur passionné de vestiges archéologiques trouvés sur l’île.
Ce bâtiment, qui combine des éléments de différents styles architecturaux, est situé le long de la Via Giuseppe Orlandi et accueille souvent des expositions d’art et des spectacles pendant les mois d’été.
Juste après la Casa Rossa le long de la Via Giuseppe Orlandi, mais avant d’atteindre l’église de Santa Sofia, arrêtez-vous à l’église de San Michele pour admirer le magnifique sol en majolique peint à la main, qui représente minutieusement l’expulsion d’Adam et Eve du jardin d’Eden.
Pour retourner à Capri, si vous trouvez une longue file d’attente pour monter dans le bus à l’arrêt Piazza Vittoria, remontez la ligne à quelques dizaines de mètres en direction du cimetière ou optez pour un taxi.

Centro Caprense

Dans la ville de Capri, le Centro Caprense Ignazio Cerio est situé directement sur la Piazzetta. Ce centre culturel dispose de salles consacrées à l’histoire et au patrimoine botanique, zoologique et archéologique de l’île. Le musée est situé en face de l’ancienne cathédrale de Santo Stefano. En vous promenant dans le musée, n’oubliez pas de jeter un coup d’œil par les fenêtres du bâtiment pour des points de vue et des vues insolites, notamment depuis le balcon de l’avant-dernière salle qui donne sur la Piazzetta.

La Chartreuse de San Giacomo

Après votre visite au musée Ignazio Cerio, continuez vers la chartreuse de San Giacomo, avec une collection de musée et des salles dédiées au peintre allemand Karl Wilhelm Diefenbach. Pour vous rendre à la Chartreuse depuis la Piazzetta, descendez la Via Vittorio Emanuele, continuez le long de la Via Federico Serena après avoir dépassé le Grand Hotel Quisisana.
Un spectacle unique : sur l’une des terrasses des Jardins d’Auguste à proximité, se trouve encore une plaque de marbre sculptée par l’artiste italien Giacomo Manzù dédiée à Lénine, l’un des nombreux exilés russes ayant séjourné à Capri au début du XXe siècle.
Pour des informations à jour sur les heures d’ouverture du musée, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de l’office du tourisme situé sur la Piazzetta de la ville de Capri, au pied de la tour de l’horloge.

Villa Lysis

La magie d’une icône

Il y a quelque chose de magique dans la Villa Lysis, construite en 1904 par Jacques d’Adelswärd Fersen, un noble de Paris qui a choisi l’île de Capri comme retraite après s’être exilé de la société parisienne à la suite d’un scandale dans son pays d’origine.
Villa Lysis est étroitement liée à la personnalité de Fersen. Elégant, excentrique, luxueux, réservé, beau, et surtout un refuge privé où le Comte pourrait avoir assez d’intimité pour vivre son histoire d’amour avec le jeune romain, Nino Cesarini, jusqu’à la fin de sa vie.
Au fil du temps, la Villa Lysis est devenue un lieu de rassemblement pour les artistes, les intellectuels, les poètes et les écrivains qui se sont rendus à Capri au début du XIXe siècle et qui ont rendu la villa célèbre à travers leurs œuvres et leurs écrits.

Villa Jovis

Villa Jovis

La plus magnifique de toutes les résidences insulaires de l’empereur Tibère.
L’empereur romain Tibère fut le premier « touriste » de l’histoire à tomber amoureux de l’île de Capri, fuyant le chaos de la ville grouillante de la Rome antique pour y trouver paix et sérénité.
Au cours du premier siècle de notre ère, il fit construire 12 villas sur l’île, dont la Villa Jovis. C’était sa villa la plus grande et la plus somptueuse, couvrant environ 7 000 mètres carrés et dominant le promontoire du mont Tibère et la pente descendant vers Cesina.
La vue du côté nord englobe la majeure partie du golfe de Naples, s’étendant de l’île d’Ischia à Campanella Point, tandis que la vue du sud donne sur Capri.
Le style architectural de la villa combine celui des villas classiques de l’empire romain avec des éléments d’une petite forteresse. Le centre de la villa abritait un certain nombre de citernes pour recueillir l’eau de pluie, élément fondamental de la conception de cette île dépourvue de sources naturelles, qui servait à la fois d’eau potable et de réservoir pour alimenter les bains, qui étaient divisés en frigidarium traditionnel, tepidarium et caldarium.

Villa Damecuta

Villa Damecuta

Les vestiges fascinants de la résidence de l’empereur Tibère à Anacapri.
Villa Damecuta est l’une des douze villas que l’empereur Tiburius fit construire à Capri. Elle est située à Anacapri, directement au-dessus de la Grotte Bleue ; en effet, à l’époque de Tibère, il y avait probablement un passage interne de la villa menant à la grotte marine en contrebas.
C’était probablement l’une des villas les plus somptueuses de l’empereur, à en juger par les sols en marbre luxueux, les stucs, les décorations et les œuvres d’art trouvées lors de fouilles récentes. La section la mieux conservée est le quartier pittoresque, construit dans un style similaire à la loggia impériale de la Villa Jovis.
Sous la tour médiévale, il y a une alcôve (cubiculum) précédée d’un vestibule et d’une terrasse panoramique suspendue au-dessus du précipice (non accessible au public). La masse de poussière volcanique trouvée sur les murs de la loggia indique que la villa a été endommagée par la célèbre éruption du Vésuve en 79 après JC qui a détruit Pompéi et Herculanum.
Les fouilles de la Villa Damecuta ont commencé en 1937 sous la direction d’Amedeo Maiuri. Malheureusement, l’état des ruines découvertes ici et au Palazzo a Mare témoigne de la destruction délibérée de la structure du bâtiment par les fortifications et les lignes de communication militaires construites pendant les périodes d’occupation bourbonienne et anglaise.

La Tour Damecuta

La Tour Damecuta

Située à l’extrême ouest de la villa impériale, à 151 mètres d’altitude, la tour Damecuta a été construite à l’origine pour défendre l’île des raids des pirates sarrasins au XIIe siècle. Elle a ensuite été utilisée comme fort par les Anglais pendant la guerre contre les Bourbons français, lorsqu’elle a été partiellement détruite.
Parmi les artefacts découverts ici figurent une inscription grecque d’un sépulcre, des colonnes de marbre vert, une ancienne colonne égyptienne en marbre « cipollino » avec chapiteau et base, et les restes de sols pillés.
Les vestiges de la Villa Damecuta sont situés dans une pinède agréablement ombragée, l’endroit idéal pour une promenade tranquille.
En parlant de tours, explorons ensemble les tours et forteresses extraordinaires de Capri, des paysages époustouflants à ne pas manquer.

Tours et forteresses

Un sentier côtier d’une beauté spectaculaire, parsemé d’anciens blockhaus de Capri.
C’est un long itinéraire avec des tronçons inaccessibles mais sa beauté extraordinaire en vaut la peine. Les blockhaus et l’ensemble des chemins et des rues sont situés le long de la côte ouest de l’île, entre la grotte bleue et le phare de Punta Carena. Les trois blockhaus d’Orrico, Campetiello (également appelé di Mesola) et Pino ont été construits par les Anglais en 1806 et agrandis successivement par les Français après la prise de Capri à Orrico, le 4 octobre 1808.
Il y a ensuite un petit blockhaus supplémentaire appelé « il cannone » (le canon) face au splendide ruisseau de Tombosiello. Les blockhaus constituaient, avec les tours Damecuta et la Guardia, un système défensif pour certaines zones d’Anacapri, tandis que Capri était protégée par des murs continus.
Considérablement intéressants sont les rues étroites et les sentiers qui traversent l’épaisse végétation méditerranéenne et longent des ruisseaux spectaculaires qui relient les différents blockhaus.
Un itinéraire idéal pour les amoureux de la nature et les touristes qui veulent « découvrir » Anacapri et aller au-delà des visites « rituelles ». Grâce à cet itinéraire, en effet, vous pouvez découvrir un côté sauvage et en partie inconnu du territoire, des sentiers parcourus seulement par quelques personnes (principalement des chasseurs et des pêcheurs).

Forteresse Pino

Situé dans le quartier d’Anacapri, Pino est l’un des endroits les plus beaux, isolés et accidentés de la côte ouest de l’île, séparant Cala di Mezzo de Cala Tombosiello ou Cala dei Serpenti. Ici aussi, un petit fort a été construit sur ce que l’on pense avoir été une fortification médiévale existante, et comme tous les autres forts de l’île, il présente un épais mur de pierres sèches surplombant la mer, conçu pour protéger les quartiers militaires à l’arrière de l’attaque ennemie. Une citerne souterraine récupérait l’eau de pluie.

Fortesresse Mesola

Fortesresse Mesola

C’est l’un des principaux forts d’Anacapri et fait partie du système de défense occidental de l’île. Situé entre le fort Pino et le fort Orrico, il a été construit dans les années 1800 par les Anglais et plus tard pris d’assaut par les Français en 1808. Des pierres de tuf et de lave comme celles utilisées par les Romains ont été trouvées dans ses murs.

Forteresse d’Orrico

Selon certains érudits, le nom de ce fort remonte à une famille amalfitaine, tandis que pour d’autres, il dérive des nombreuses plantes médicinales qui y poussaient. D’autres encore croient que son nom dérive du mot grec « orica ». En effet, la légende raconte que les premiers habitants grecs de l’île, les « Teleboi », débarquèrent ici de l’Épire. Il y a en effet, un débarcadère pratique près du fort et c’est d’ici que, d’abord les Aragonais, puis les Anglais et les Français, ont attaqué et conquis l’île.

Les églises de Capri

Petits ermitages perchés à flanc de falaise à l’aplomb de la mer, chapelles construites à deux pas du bord de l’eau et splendides lieux de culte baroques en plein cœur des deux villes de l’île. Lieux spirituels construits pour la prière et la dévotion, édifices historiques d’une immense valeur artistique, les églises de Capri sont les édifices qui, peut-être, reflètent le mieux la beauté de l’île sur laquelle elles ont été construites il y a de nombreuses années.

Ex Cathédrale de St Stefano – Capri

Cathédrale de St Stefano - Capri

Cet itinéraire des musées de l’île de Capri, commence par l’église de Santo Stefano. Au sommet de la volée de marches de la célèbre Piazzetta, cette église autrefois appelée cathédrale de Capri, est le principal lieu de culte de la ville de Capri. L’édifice, conçu par l’architecte royal Francesco Antonio Picchiatti (responsable de la Piazza San Domenico Maggiore de Naples) et réalisé par Marziale Aniello Desiderio a été construit sur le site du couvent bénédictin du VIe siècle, dont la seule trace est la tour de l’horloge au carré.
Construite dans le style baroque flamboyant de Capri, la proto-cathédrale présente des couplettes, des plafonds voûtés et des chapelles moulurées, typiques de l’architecture religieuse de la fin du XVIIe siècle de l’île. Des sections de la chaussée ont été réalisées avec du marbre trouvé lors des travaux d’excavation effectués sur le site de la Villa Jovis, l’une des 12 résidences que l’empereur Tibère a construites sur l’île de Capri. Une statue en argent de San Costanzo, saint patron de l’île de Capri, trône parmi les trésors conservés dans la sacristie.

Église de Santa Sofia – Anacapri

Église de Santa Sofia - Anacapri

La Chiesa di Santa Sofia est située dans le centre historique d’Anacapri, surplombant la place située juste à côté de la très animée Via Giuseppe Orlandi. Sans aucun doute l’un des édifices religieux les plus importants de l’île, l’église a été construite en 1510 pour remplacer l’ancienne église paroissiale de Santa Maria di Costantinopoli d’Anacapri. Un certain nombre de pièces (à savoir la sacristie et l’oratorio) ont été récupérées de ce qui restait de la Chiesa di San Carlo.
La nef centrale est arquée en berceau. Les bas-côtés présentent les voûtes d’ogives classiques de l’île. Les chapelles, dédiées à Sant’Antonio, saint patron d’Anacapri, et à la Madonna del Buon Consiglio, sont des ajouts ultérieurs.
Les deux clochers de l’église et sa splendide façade baroque dominent la place et le dédale de petites ruelles situées entre l’église et la campagne côtière verdoyante d’Anacapri.
En descendant les marches sur le côté gauche de la place près de l’église de Santa Sofia, vous vous retrouvez bientôt dans « Boffe », l’un des plus anciens quartiers d’Anacapri. C’est le meilleur endroit pour voir les maisons voûtées en berceau, d’où le nom de la place, construites par les maîtres d’œuvre d’Anacapri qui ont tant enchanté de grands architectes tels que : Edwin Cerio et Roberto Pane.
Le 13 juin de chaque année, le labyrinthe de petites ruelles et la charmante Piazza Boffe sont animés par la procession dédiée à Sant’Antonio, patron d’Anacapri, et de nouveau à l’automne pour la fête de Settembrata au mois de septembre.

Église de St Michele Arcangelo – Anacapri

Toujours dans le centre historique d’Anacapri, à quelques pas de l’église principale dédiée à Santa Sofia, la Chiesa di San Michele Arcangelo a été construite entre 1698 et 1719, en même temps que le couvent thérésien voisin était en cours de restauration.

Le célèbre architecte napolitain Antonio Domenico Varraro, est à l’origine du plan en croix grecque du bâtiment, et des détails baroques typiques des édifices ecclésiastiques du Royaume de Naples du XVIIIe siècle.
L’église est célèbre pour son pavé en faïence, réalisé par Leonardo Chiaiese. Représentant l’expulsion d’Eden, l’œuvre offre une interprétation poignante du désespoir d’Adam et Eve, et une vision presque surréaliste d’un paradis terrestre aux couleurs vives, habité par de nombreuses créatures fantastiques. Les visiteurs peuvent voir le trottoir depuis une plate-forme surélevée. Lors des offices religieux, l’œuvre est protégée sous une moquette.

Église de St Costanzo ou de Maria della Libera – Capri

Église de St Costanzo ou de Maria della Libera - Capri

Située sur la Strada Provinciale, la route qui mène à l’ancien quartier de pêcheurs de Marina Grande, la petite Chiesa di San Costanzo, dédiée au saint patron de Capri et à la Madonna della Libera, est le plus ancien lieu de culte de l’île.
Construit au 5ème siècle, sur le site d’une ancienne basilique romaine, l’édifice présente des caractéristiques architecturales byzantines classiques, notamment un plan d’étage en croix grecque, 12 colonnes en marbre cipollino et des dômes voûtés. Le clocher de style arabe est un ajout ultérieur.
Au XIVe siècle, entre 1330 et 1370, le comte Giacomo Arcucci ordonna l’ajout du presbytère et du vestibule. La restauration de 1990 a ramené le bâtiment, et en particulier le pavement de la Rome antique, à sa splendeur d’origine.

Église de la Croix – Capri

Les visiteurs qui se dirigent vers le site archéologique de Villa Jovis prennent invariablement le temps de s’arrêter et de jeter un coup d’œil à la Chiesa di San Michele alla Croce (souvent appelée simplement Chiesa della Croce), située à quelques pas de la jonction de la Via Tiberio et Via Matermania. Entourée d’un haut mur d’enceinte et entourée de magnifiques jardins méditerranéens, l’église est ouverte au public uniquement pour les services religieux.
Les origines de la Chiesa della Croce de Capri, utilisée comme dépôt de poudre à canon pendant l’occupation britannique de l’île au XIXe siècle, remontent au début du XIIe siècle. En raison des nombreuses transformations, restaurations et agrandissements effectués au fil des ans, l’église présente toute une gamme de styles architecturaux différents. Le portail est orné d’une impressionnante lunette gothique tardive.

Église de Sainte Maria del Soccorso – Capri

L'église Santa Maria del Soccorso de Capri

L’église Santa Maria del Soccorso de Capri est située dans les limites du site archéologique de Villa Jovis. Considérée comme édifiée en 1610, l’église se caractérise par son toit voûté, typique de la tradition architecturale de l’île, et ses intérieurs extrêmement simples dans lesquels une belle toile représentant la Vierge Marie occupe une place de choix.
La cour s’ouvre sur une vue spectaculaire sur la péninsule de Sorrente et la baie de Naples. L’effigie en bronze de la Madone, au centre de la cour, est de fabrication récente et a remplacé l’ancienne statue qui fut foudroyée lors d’un orage. La Sainte Messe est célébrée dans l’église les 7 et 8 septembre de chaque année, lors de la fête en l’honneur de Santa Maria del Soccorso.

Église de Santa Maria a Cetrella – Anacapri

Ancien ermitage immergé dans le magnifique paysage naturel de Cetrella, non loin du sommet du Monte Solaro, sur les falaises qui surplombent la mer entourant Marina Piccola, la Chiesa di Santa Maria a Cetrella n’était à l’origine qu’une simple maison de prière avec clocher. La sacristie est un ajout du XIXe siècle, construit en même temps que s’achevaient les travaux de restauration.
La Chiesa di Santa Maria a Cetrella servait autrefois d’ermitage aux moines franciscains et dominicains (leurs cellules sont une partie importante du complexe religieux), mais aussi de refuge pour les frères de la chartreuse de San Giacomo qui utilisaient régulièrement le « Passetiello « , qui passe près de l’ermitage, pour arriver à Anacapri.
La peinture de la Madone conservée dans l’église est particulièrement chère aux marins de l’île et, autrefois, les pêcheurs de corail de Capri montaient jusqu’à Cetrella et priaient devant l’image sacrée du prieur avant de mettre les voiles. La vue depuis la petite église est vraiment à couper le souffle, englobant toute la baie de Naples : de Capo Miseno jusqu’à Punta Campanella.

Église Sainte-Anne (St Maria delle Grazie) – Capri

Jusqu’en 1595, la Chiesa di Sant’Anna (qui s’appelait auparavant Chiesa of San Pietro e Paolo puis Chiesa di Santa Maria delle Grazie) fonctionnait comme l’église paroissiale de la ville de Capri. L’édifice, qui n’est plus consacré, se trouve dans le cœur médiéval de Capri, caché au milieu des maisons de la Via Madonna delle Grazie et à quelques minutes de la Piazzetta.
Dans le passé, c’était dans cette église que les nouveau-nés des insulaires étaient baptisés et pour cette raison, elle était dédiée à Sainte Anne, la protectrice des femmes enceintes. La façade de l’édifice a été remaniée au XVIIe siècle et se caractérise par un petit clocher voûté d’ogives.
La Chiesa di Sant’Anna a été construite au XIIe siècle et, avec la Chiesa di San Costanzo, à Marina Grande, est l’une des plus anciennes églises de l’île de Capri. Une structure typique à trois nefs avec des voûtes en berceau, les absides de style byzantin contiennent des fragments de fresques exquises des XIVe et XVe siècles.
La cour extérieure, élevée au-dessus du niveau de la route, conserve encore les colonnes qui servaient autrefois à soutenir la pergola, élément normalement utilisé dans l’architecture vernaculaire de l’île.

Église de Santissimo Salvatore – Capri

Église de Santissimo Salvatore - Capri

La Chiesa del Santissimo Salvatore est située à quelques pas de la Piazzetta de Capri et de la cathédrale proto de Santo Stefano. L’édifice a été construit au XVIIe siècle, entre 1661 et 1685, à proximité du couvent thérésien.
La conception de l’église a été attribuée à Dionisio Lazzari, architecte et sculpteur associé à l’école baroque napolitaine, et présente une entrée avec deux volées de marches convergentes. Les intérieurs sont caractérisés par un plafond voûté en berceau classique et une galerie, d’où les religieuses assistaient discrètement aux services religieux.

Église de Sant’Andrea – Capri

Église de Sant'Andrea - Capri

L’un des lieux de culte les plus enchanteurs de Capri, est situé près de la plage de Marina Piccola, sur le site d’une ancienne tour de guet, qui servait à se prémunir contre les incursions des pirates sarrasins.
La construction de la Chiesa di Sant’Andrea, construite selon les plans du célèbre peintre Riccardo Fainardi, a été financée par le banquier allemand Hugo Andreas, désireux de réaliser le souhait des pêcheurs de Marina Piccola d’avoir une église à dédier à leur saint patron. Hugo Andreas a également fourni les fonds pour la construction de l’église évangéliste allemande de l’île.
Le pronaos de l’église est appuyé par deux colonnes. L’abside centrale occupe exactement la même position autrefois occupée par l’ancienne tour de guet. L’autel central est agrémenté d’un triptyque représentant la crucifixion de saint André. Dans l’une des absides latérales, se trouve un autel dédié à la Madone de Pompéi et un escalier en colimaçon menant à l’orgue.

Église Sainte-Marie de Constantinople – Anacapri

La Chiesa di Santa Maria di Costantinopoli d'Anacapri

La Chiesa di Santa Maria di Costantinopoli d’Anacapri a été construite au XIe siècle sur la route menant au magnifique point de vue Migliera, dans l’ancien « Li Curti » de la ville district. Le portail de l’église s’ouvre sur une allée de cyprès et sur un jardin qui, autrefois, servait de cimetière.
Église rurale typique avec une façade simple, une salle carrée et un clocher voûté d’ogives, jusqu’en 1510, année de l’achèvement des travaux de la Chiesa di Santa Sofia, la Chiesa di Santa Maria di Costantinopoli a servi d’église paroissiale d’Anacapri.

Quand on dit Capri, on dit île, et quand on dit île, on ne peut que citer les nombreuses et magnifiques plages qui s’y trouvent. Découvrons ensemble les plages paradisiaques de Capri.

Les meilleures plages de Capri

Beaucoup de gens viennent à Capri en espérant marcher pieds nus le long de plages de sable blanc et doux, mais nous vous recommandons d’apporter des chaussures. L’île est en fait recouverte de roches volcaniques pointues.
Heureusement, les clubs de plage gèrent la plupart des zones de bronzage, ce qui signifie que les lieux de baignade sont généralement équipés d’installations propres, de serviettes, de chaises et de restaurants en bord de mer. Selon le club, attendez-vous à payer entre 15 $ et 30 $ par personne et par jour.

Voici cinq plages de Capri qui valent le détour :

Bagni di Tiberio

Bagni di Tiberio

Au nord de Capri, Bagni di Tiberio est considérée comme la meilleure plage de l’île depuis 2 000 ans. Endroit préféré de l’empereur Auguste pour se détendre en été, Bagni di Tiberio est un mélange de galets et de sable, ainsi que de gros rochers pour les baigneurs. Des bateaux partent régulièrement des guichets des hydroglisseurs à côté de Marina Grande.

Marina de Mulo

Marina de Mulo

Du côté sud de l’île, dirigez-vous vers Marina di Mulo, qui était une destination appréciée des jet-setters dans les années 1950 et 1960. Assurez-vous simplement d’arriver tôt dans la journée, car le soleil quitte généralement la baie vers 16 heures.

Faraglioni

Faraglioni

Si traîner avec les stars est à votre programme, prenez un bateau-navette de Marina Piccola aux rochers de Faraglioni, où deux clubs de plages privées vous attendent avec de luxueux matelas blancs étendus sur le sable artificiel.
Stella, di Mezzo et di Fuori : le légendaire trio de géants marins de Capri. Le spectacle le plus emblématique et le plus surprenant, trois formations rocheuses imposantes qui émergent de la Méditerranée juste au large de la côte de l’île. Un instantané avec ce groupe, à couper le souffle, de piles de mer en arrière-plan est un passage obligatoire pour tous les visiteurs de Capri.

Marina Piccola

Marina Piccola

La baie où, dit-on, Ulysse fut séduit par les sirènes. La baie de Marina Piccola est la meilleure plage si vous cherchez à vous baigner avec en toile de fond les spectaculaires formations rocheuses de Faraglioni.
Pour se rendre à Marina Piccola qui se trouve sur la côte sud de Capri, c’est possible d’y accéder en bus depuis la Piazzetta ou à pied, en suivant la Via Roma jusqu’à Due Golfi, puis en empruntant les escaliers de la Via Mulo. C’est un parcours agréable et à environ 15 minutes à pied.
Près de la petite place où s’arrêtent les bus pour Marina Piccola, il y a un escalier menant à la plage de galets et à la petite église de S. Andrea, construite en 1900.
Descendez les escaliers jusqu’à la falaise « Scoglio delle Sirene » qui, selon les érudits, était autrefois habitée par les sirènes envoûtantes décrites par Homère dans son Odyssée. Ces rochers divisent la baie de Marina Piccola en deux marinas, la Marina di Mulo et la Marina di Pennauro, qui étaient utilisées par les anciens Romains comme petits ports.
Si vous prévoyez de passer la journée à Marina Piccola, nous vous suggérons de vous y rendre le matin car le soleil passe derrière les collines et projette une ombre sur la plage l’après-midi (vers 17h00 en été).
Marina Piccola est parfaite pour une baignade hivernale, car elle est à l’abri du vent et exposée au sud, donc toujours l’endroit le plus chaud de l’île.

Marina Grande

Marina Grande

Un groupe de maisons colorées, abritant les pêcheurs de Capri, et la plus grande plage de l’île.
Vous ne pouvez pas visiter Capri sans passer par Marina Grande, qui est le point d’arrivée de tous les ferries et hydroglisseurs du continent et à la fois le port commercial et la marina pour les navires et bateaux privés.
Marina Grande est toujours très fréquentée en été, car la zone portuaire est assez compacte et des milliers de passagers débarquent à la fois des plus gros navires. Consultez la carte ci-dessous pour vous orienter et trouver les guichets, le funiculaire pour rejoindre le centre de Capri et le bus pour Anacapri.
Toutes les informations et les guichets dont les visiteurs ont besoin, sont situés à Marina Grande, y compris l’autorité portuaire, l’office du tourisme de Capri, la gare du funiculaire et le dépôt des bus en direction de divers points de l’île.
La plage publique de Marina Grande, la plus grande de Capri, et un certain nombre d’établissements balnéaires ne sont pas loin de la jetée. La plage publique de Marina Grande est particulièrement adaptée aux familles, car c’est la plus spacieuse de l’île.

Faro di Punta Carena

Faro di Punta Carena

Vous souhaitez vous éloigner un peu plus du centre de Capri ? Faites une promenade de 20 minutes sur Nuovo del Faro depuis Anacapri. Là, vous trouverez Faro di Punta Carena, une crique avec un phare au premier plan qui est un lieu de prédilection pour les bains de soleil, la plongée en apnée et un restaurant décontracté.

Piscine de Venere

Piscine de Venere

Enfin, si vous voulez vraiment une plage isolée, préparez un déjeuner, louez un bateau et demandez au chauffeur de revenir à une heure précise. De nombreux marins locaux connaissent des criques intactes, comme la Piscina di Venere, la piscine de Vénus.
Capri est très connu également par sa grotte magique et exceptionnelle qui est appelée la grotte bleue.

Grotta Azzurra

La Grotte Bleue de Capri

La Grotte Bleue de Capri

L’histoire de la Grotte Bleue intrigue tous les visiteurs et c’est l’occasion de la connaitre.
Effectivement, cette grotte marine était connue à l’époque de la Rome antique, quand on pense que la grotte bleue était l’une des nymphéas préférés de l’empereur Tibère, ou des temples dédiés aux nymphes marines. À l’intérieur de la caverne, un certain nombre de statues datant de cette période ont été trouvées.
Pendant de nombreux siècles, la Grotte Bleue (également connue dans le passé sous le nom de Grotta di Gradola) a été abandonnée, redoutée par les marins locaux à cause des légendes d’esprits et de démons qui habitaient la grotte.
Cela a radicalement changé le 18 avril 1826, lorsque la grotte a été « redécouverte » par l’écrivain allemand August Kopisch et le peintre Ernst Fries, son ami et compagnon de voyage, qui ont été emmenés dans la grotte par Angelo Ferraro, pêcheur local, et notaire Giuseppe Pagano.
C’est le site le plus célèbre de Capri, où les visiteurs du monde entier forment de longues files d’attente pour jeter un coup d’œil à l’intérieur pendant quelques instants magiques : nous parlons de la grotte bleue, bien sûr.
Flotter dans la Grotta Azzurra est une expérience qui devrait figurer sur la liste de tous les voyageurs. Je vous propose quelques conseils pratiques pour vivre cette belle aventure.
Cette caverne naturelle mesure 25 mètres de large et 60 mètres de long, avec une minuscule entrée de moins d’un mètre de haut. L’entrée à la Grotte Bleue n’est possible qu’en montant à bord de petites chaloupes, pouvant accueillir un maximum de quatre passagers à la fois.
Pour entrer, les visiteurs s’allongent dans ces chaloupes fabriquées en bois et glissent à travers l’embouchure basse de la grotte. Une fois à l’intérieur, les bateaux flottent dans le noir, suspendus à la surface d’une eau si bleue qu’elle semble onirique.
Le billet d’entrée doit être acheté à la billetterie flottante à l’entrée de la grotte. Après l’achat de votre billet, votre skipper vous demandera de vous allonger au fond du bateau pour permettre au groupe de passer par la petite bouche de la grotte. Une fois à l’intérieur, votre skipper vous guidera dans la caverne en chantant des chansons folkloriques napolitaines traditionnelles qui résonnent sur les parois rocheuses et créent une atmosphère inoubliable.

Migliera

Migliera

La voie menant au spectaculaire point de vue de Tuono.
Bien que cela puisse paraître difficile à croire, à Capri, il existe encore des endroits pratiquement inconnus des masses de touristes qui visitent, où vous pouvez explorer la beauté naturelle de l’île et ses vues infinies dans une solitude paradisiaque. L’un d’eux est La Migliera à Anacapri, sur la côte ouest de l’île.
La Via Migliera commence sur la Piazza della Pace à Anacapri et serpente à travers les vignes et les champs sur environ deux kilomètres. Le long de la promenade, vous avez droit à un aperçu du passé lorsqu’il s’agissait d’une culture rurale et agricole… un esprit qui perdure dans les coins les plus reculés de cette île cosmopolite. L’itinéraire se termine au belvédère del Tuono, qui fait face au large et au phare de Punta Carena.
À gauche, un chemin presque caché par les broussailles mène à un deuxième belvédère qui offre une vue sur les formations rocheuses Faraglioni de Capri. L’horizon s’étend à travers les vagues et les pentes du mont Solaro sont sculptées contre le ciel bleu dans une composition de roche, de falaise et de bois créés par la nature et le temps.
Vous pouvez vous arrêter pour déjeuner ici au restaurant Da Gelsomina, à quelques mètres du belvédère Migliera, ou vous détendre quelques minutes dans le parc philosophique avant de retourner à Anacapri pour une promenade dans le centre-ville.
Si vous préférez continuer votre promenade, vous pouvez suivre le chemin qui descend de la Migliera jusqu’au phare de Punta Carena.

Punta Carena

Punta Carena

Gardé par le phare de Capri, baigné de soleil de l’aube au crépuscule.
Si vous demandez à un insulaire de nommer sa plage préférée à Capri, vous entendrez presque certainement « Il Faro », ou le phare.
En vérité, Il Faro n’est pas vraiment une plage, mais plutôt une baie rocheuse où l’on peut plonger directement dans l’eau cristalline. Ce que les locaux aiment le plus sur cette plage, c’est l’imposant phare qui domine la pointe et le soleil qui brille sur cette crique de l’aube au crépuscule.
Le phare de Punta Carena est le deuxième plus brillant d’Italie (après Gênes) et l’un des plus anciens, car il a été utilisé pour la première fois en 1867.
Si vous marchez lentement sur la route très fréquentée qui mène du quartier Caprile d’Anacapri, vous pourrez savourer la vue sur la spectaculaire côte rocheuse, bordée de petites criques, la flore méditerranéenne luxuriante, la pinède le long de la baie et la pierre falaises, abritant les grottes de Caciocavallo et surmontées de l’imposante tour de garde Torre della Guardia.
De Piazzetta di Pino juste avant d’arriver au phare, vous pouvez visiter l’un des principaux forts utilisés pour défendre l’île contre les envahisseurs dans le passé et profiter de la vue inoubliable. Au pied du phare se trouve un deuxième fort, datant de la Seconde Guerre mondiale, d’où l’on aperçoit au loin la baie de Punta Carena et l’île d’Ischia.

Mont Solaro

Mont Solaro

L’île à vos pieds. Il existe deux façons d’atteindre le sommet du mont Solaro :
En télésiège : le télésiège part de la Piazza Vittoria et atteint le sommet en 12 minutes. Il n’est pas particulièrement haut, donc peut être pris par ceux qui ont peur des hauteurs. Cela dit, n’est pas recommandé pour les enfants.
A pied : le sentier commence à la Piazza della Pace à Anacapri (derrière le cimetière) et est, bien sûr, une montée. Cependant, il est bien balisé et pas trop fatigant, et peut être complété en une heure environ.
Une fois au sommet, vous pourrez vous détendre avec un verre sur les chaises berçantes du café La Canzone del Cielo ou simplement vous promener le long du belvédère et prendre des photos. Une fois que vous aurez fait le plein de la belle vue, vous pourrez descendre avec le télésiège ou à pied, en vous arrêtant pour une visite à l’Ermitage de Cetrella.
A 589 mètres d’altitude, Monte Solaro est le point le plus haut et le plus panoramique de l’île de Capri. De ses hauteurs, les visiteurs bénéficient d’une vue imprenable sur les formations rocheuses Faraglioni et le centre de la ville de Capri, et aussi loin que la péninsule de Sorrente, les îles Galli et l’ensemble du golfe de Naples. Par temps clair, vous pourrez apercevoir le golfe de Salerne.
Cetrella
Si vous décidez de descendre le mont Solaro, vous rencontrerez la flèche indiquant la vallée de Cetrella. Avec sa végétation luxuriante, la zone connue sous le nom de Cetrella est célèbre pour l’église de Santa Maria, si petite qu’elle peut facilement être négligée parmi les pins, les chênes et les orchidées en fleurs.
L’ermitage de Santa Maria di Cetrella remonte au XVIe siècle et est divisé en deux nefs, chacune avec son propre autel, et un certain nombre de cellules monastiques, et abrite une représentation de la Vierge Marie particulièrement aimée par les marins locaux et, dans le passé, plongeurs coralliens.
Le phare est toujours relativement calme et loin de la part du lion des excursionnistes, mais le meilleur moment pour apprécier sa beauté est de loin au crépuscule, lorsque le soleil se couche sur l’eau et que les pêcheurs locaux commencent à partir avec leurs bateaux pour la pêche de nuit. En été, les deux cafés de la plage proposent souvent de la musique live le soir.

Jardins d’Auguste – Via Krupp

Jardins d’Auguste

Jardins d'Auguste

Des jardins panoramiques et une incroyable prouesse d’ingénierie.
Une promenade à travers la Piazzetta, puis dans les jardins d’Augustus, est l’itinéraire classique pour ceux qui n’ont que quelques heures à Capri et qui veulent goûter rapidement à l’île.
L’itinéraire pour atteindre les jardins d’Augustus vous emmène directement à travers le centre de la ville de Capri, le long d’une série de ruelles panoramiques avec une vue imprenable de la baie de Marina Piccola à Via Krupp jusqu’aux formations rocheuses de Faraglioni.
Les jardins d’Augustus se trouvent dans une propriété historique adjacente à la Chartreuse de San Giacomo, achetée par l’industriel allemand Friedrich Alfred Krupp au début des années 1900 pour construire sa résidence à Capri. Après la Première Guerre mondiale, la propriété a été rebaptisée « Les Jardins d’Auguste », qui est restée jusqu’à aujourd’hui, et abrite la flore insulaire la plus importante de Capri.

Via Krupp

Via Krupp

La Via Krupp à proximité était également l’œuvre de Friedrich Alfred Krupp. Le magnat de l’acier allemand était un biologiste marin passionné et aimait visiter Capri avec son yacht, qu’il amarrait dans la baie de Marina Piccola.
Pour rejoindre facilement son bateau privé depuis sa suite du Grand Hotel Quisisana, il a commandé cette route panoramique à couper le souffle qui s’accroche à la falaise alors qu’elle descend en pente raide vers l’eau sous les jardins d’Auguste.
Les balades en mer symbolisent la visite de Capri, Vous n’avez pas vraiment vu Capri tant que vous ne l’avez pas vu par la mer.
Aucune visite à Capri, en Italie, n’est complète sans au moins quelques heures passées sur la Méditerranée environnante, car prendre les eaux turquoise est le seul moyen d’explorer son littoral spectaculaire, parsemé de petites criques et de grottes à couper le souffle.

Excursions en bateau à Capri

Les étapes d’un tour de Capri par la mer
Après avoir passé le saut de Tibère surmonté de la Villa Jovis, votre visite suivra la côte sud de l’île, en passant sous la Casa Come Me, la maison insulaire de l’écrivain Curzio Malaparte. Peu de temps après, vous commencerez à voir les formations rocheuses Faraglioni et passerez sous l’arche de pierre. La légende veut que les couples qui s’embrassent en passant auront de la chance en amour… alors blottissez-vous contre votre amoureux !
Après avoir passé Marina Piccola, vous longerez une portion de littoral particulièrement épaisse de grottes marines, dont la Grotta dei Santi et la Grotta Verde, qui tire son nom de la teinte émeraude de l’eau. A l’horizon, l’imposant phare de Punta Carena, le deuxième plus grand d’Italie, veille.
En quittant le phare, la visite commence son retour le long de la côte nord de l’île, la plus reculée et la moins peuplée. Si vous regardez attentivement, vous apercevrez peut-être des chèvres sauvages qui vivent parmi l’épaisse végétation au passage.
La grotte bleue est située le long de cette partie de la côte, et votre visite s’arrêtera ici pour donner aux passagers une chance de visiter, s’ils le souhaitent.
La dernière escale est les thermes de Tibère, l’ancienne maison de plage de l’empereur romain.

Hébergements

Les meilleurs hôtels à Capri

La Minerve

hôtel La Minerva

Bénéficiant d’espaces intérieurs blancs étincelants avec une décoration et un mobilier élégants, l’hôtel La Minerva est certainement un bon endroit à considérer lorsqu’il s’agit d’hôtels de luxe à Capri.
Cet hôtel quatre étoiles propose des chambres dotées d’une télévision à écran plat et d’une salle de bains privative avec des articles de toilette gratuits, un peignoir moelleux et des chaussons. Si vous vous sentez particulièrement chic, pourquoi ne pas réserver la chambre avec balcon et profiter de belles vues toute la journée. Pendant les chaudes journées d’été (ou n’importe quel jour, vraiment !), assurez-vous de vous rafraîchir dans la piscine.

La Syrene

Offrez-vous un séjour relaxant à l’hôtel Syrene, très apprécié des couples. Cet hébergement de luxe impressionne les clients avec une vue imprenable sur la mer et les montagnes. Il se trouve également à quelques pas d’attractions telles que la place Piazzetta.
Vous avez le choix entre des chambres doubles et twin, dont certaines disposent d’un balcon, mais toutes sont équipées d’une télévision, d’un minibar et de la climatisation. Pour plus de détente, vous avez également accès au bain à remous et à la piscine extérieure. Optez également pour un massage bien mérité au spa, si le cœur vous en dit !

Villa Brunella

Villa Brunella

« Homey » est un autre mot qui décrit le mieux cet hôtel de luxe à Capri. L’hôtel Villa Brunella est un endroit idéal pour réserver, surtout si vous êtes enthousiasmés par les superbes vues, car c’est exactement ce qu’il offre ! La piscine dispose d’une grande terrasse remplie de chaises longues, le tout entouré par la beauté de la nature. L’hôtel ravit également les clients avec son restaurant sur place, Terrazza Brunella, qui surplombe le golfe fascinant.
Via Roma et Marina Piccola sont à quelques minutes de la propriété, au cas où vous voudriez explorer.

Caesar Augustus

Vous recherchez des hôtels avec des services et des équipements de premier ordre ? Découvrez l’hôtel Caesar Augustus. Cet établissement cinq étoiles propose une piscine extérieure chauffée, un spa avec hammam et solarium et une salle de sport.
Les clients sont plus que bienvenus pour s’adresser au bureau d’excursions et à la réception ouverte 24h/24 pour toute question. Certaines chambres offrent une vue sur la mer ou la montagne et toutes sont équipées d’une télévision et d’un minibar.
Certains des endroits à explorer à proximité incluent la Villa San Michele, la Marina Grande et la Via Roma.

Capri Palace

Promenez-vous dans les jardins du Capri Palace, l’un des meilleurs hôtels de luxe de Capri, et profitez de sa pléthore d’équipements délicieux. Cet hôtel cinq étoiles dispose d’une superbe piscine extérieure avec un design en mosaïque, d’un centre de remise en forme ultramoderne et de délicieux restaurants sur place.
D’autre part, chaque chambre du Capri Palace est décorée avec un mobilier moderne et équipée d’une télévision à écran plat, d’un minibar et d’une fabuleuse salle de bains privative. De plus, la vue depuis l’hôtel vous coupera sûrement le souffle.

Punta Tragara

Punta Tragara

Si vous aimez vivre dans des hôtels de luxe avec des équipements haut de gamme et toutes les meilleures choses que la vie a à offrir, vous voudrez peut-être visiter l’hôtel Punta Tragara. Bénéficiant d’une vue magnifique sur la mer et d’un magnifique mobilier aux couleurs pastel, cet hôtel est digne des réseaux sociaux dans tous les coins.
Ce fantastique hôtel de luxe de Capri, en Italie, se trouve à une courte distance de l’animation de la place Piazzetta.
Réveillez-vous le matin avec la vue sur la baie de Marina Piccola, tout en savourant votre petit-déjeuner dans le restaurant sur place, qui sert une cuisine méditerranéenne alléchante.
En parlant de cuisine, découvrons tout de suite la cuisine italienne et plus spécialement celle de Capri, voyons ensemble les cours de cuisine là bas, une expérience qui attire tant de touristes et prouve combien cette cuisine méditerranéenne est excellente !

Que faire à Capri ?

Cours de cuisine avec Capri Villas

Capri, l’île des beaux paysages et de l’excellente cuisine : avec Capri Villas, vous pouvez passer une journée inoubliable combinant les saveurs traditionnelles de l’île avec une vue imprenable sur Capri.
Si vous êtes un cuisinier amateur accompli ou si vous souhaitez simplement apprendre les secrets de la cuisine insulaire et internationale, prenez un cours de cuisine avec Capri Villas dans l’une des villas les plus pittoresques de Capri.
Sur la vaste terrasse de la Villa La Vedetta, Renato De Gregorio, chef de la Chaîne des Rôtisseurs de la Gastronomie Mondiale, étoilé Michelin de 1968 à 1980, inspecteur de Guida Rusconi « Ristoranti sotto l’albero » et expert culinaire de l’Hospitality Academy de Capri, vous apprendra tous les plats les plus traditionnels de la Méditerranée.
Le cours dure trois heures, cours en anglais et français, ou russe (avec un traducteur). Vous préparerez cinq plats, ensemble, y compris des recettes traditionnelles de Capri et des plats internationaux, que vous pourrez déguster lors de la dégustation finale.
Nous vous fournirons tout ce dont vous avez besoin pendant votre cours, y compris des tabliers, du papier et des stylos pour prendre des notes, ainsi qu’une copie des recettes que vous préparerez pour emporter chez vous.
À la fin de la leçon, vous recevrez un certificat d’achèvement en souvenir de votre journée.

Cours de cuisine dans un lieu magique

Des cours de cuisine ont lieu à la Villa La Vedetta, une élégante villa avec vue sur la mer, les forteresses sarrasines et les îles de la baie de Naples.
La villa dispose d’une cuisine professionnelle, d’une grande terrasse avec gazebo et cuisine en plein air, et d’une salle à manger pour la dégustation finale. Il y a aussi une piscine et une terrasse où vous pourrez vous détendre à la fin du cours !

Vie nocturne à Capri

Que faire à Capri une fois la nuit tombée ? Durant les chaudes nuits d’été à Capri, la vie nocturne de cette île magique, offre des divertissements cosmopolites, même si elle n’a pas d’énormes discothèques ou boîtes de nuit.

Les soirées à Capri commencent par un cocktail à Piazzetta, où les insulaires et les visiteurs se détendent et socialisent avant de continuer vers l’un des restaurants locaux pour le dîner.
Après minuit, tout le monde se dirige vers la taverne, de petits clubs où il y a généralement de la musique « live » et les foules festives dansent et chantent avec des classiques napolitains. La « zone la plus animée » est concentrée autour de la Piazzetta et de la Quisisana, où se trouve la célèbre Taverna Anema e Core, la taverne emblématique de l’île.

Anema et Core Taverna

La discothèque la plus célèbre de l’île

Anema et Core Taverna

En plein cœur de Capri, dans une rue qui s’agite jour et nuit avec des troupeaux de résidents et de touristes, on trouve une petite porte un peu indescriptible, si modeste que le passant serait pardonné de ne pas s’en apercevoir du tout.
En effet, personne ne pourrait imaginer que caché derrière une façade aussi humble se cache la boîte de nuit la plus populaire de l’île, un club de renommée mondiale qu’aucun visiteur désireux de goûter au meilleur des divertissements nocturnes de l’île ne peut se permettre de manquer.
Au fil des ans, le club est devenu le repaire le plus populaire pour les VIP de toutes les catégories, des popstars aux politiciens, des managers de haut niveau aux présentateurs de télévision, des philosophes, des sportifs, des top models, voire de la royauté.
Tôt ou tard, ils sont tous en proie à la mystique de l’Anema e Core, attirés nuit après nuit, aux rythmes de la musique napolitaine, latino-américaine et dance, dans le royaume de Guido.
Ici, Guido et maintenant Gianluigi Lembo et son groupe réchauffent la piste de danse pour les habitants, les touristes et les célébrités internationales avec de la musique traditionnelle napolitaine et des tubes italiens depuis 20 ans.
• Clubs, pubs et tavernes à Capri
La vie nocturne de l’île reprend les week-ends et pendant les mois de juillet et août ; le reste de l’année, les soirées sont relativement calmes du lundi au jeudi.
• Quoi porter pour une soirée à Capri
Capri est connue pour son atmosphère décontractée, donc tout le monde s’habille généralement comme bon lui semble. La mode insulaire tend vers le lin blanc élégant ou d’autres tissus naturels et des chaussures plates, car les talons hauts ne conviennent pas aux ruelles escarpées et étroites de Capri. Les sandales plates traditionnelles fabriquées directement sur l’île sont le meilleur choix. Dans les hôtels les plus haut de gamme, les hommes sont censés porter des pantalons longs.

Gastronomie

Les plats les plus célèbres de Capri

Si vous prévoyez un voyage à Capri et vous ignorez quel plat insulaire goûter, voici un petit guide de la cuisine traditionnelle de Capri, avec quelques-unes de nos suggestions personnelles !

Raviolis Caprese

Raviolis Caprese

C’est l’un des premiers parcours les plus connus de l’île, les raviolis caprese est le plat le plus célèbre de Capri, composé d’une simple pâte à pâtes utilisant à parts égales de la farine et de l’eau, ce qui donne des pâtes particulièrement légères car il n’y a pas d’œuf dedans.
Ils sont de forme circulaire farcis de fromage caciotta fraîche et de parmesan et parfumés à la marjolaine, et les raviolis sont servis avec du beurre et de la sauge, arrosés d’une sauce fraîche aux tomates et au basilic. Dans certains cas, ils sont également consommés en apéritif, donc frits.
En effet, c’est une entrée légère et savoureuse, parfaite pour les végétariens, et servie dans pratiquement tous les restaurants de l’île de Capri.
Les autres premiers plats traditionnels de l’île sont les scialatielli, des pâtes fraîches en ruban, plus épaisses que les tagliatelles, faites d’une pâte de farine, d’eau, de parmesan, de basilic frais haché et de sel, et souvent servies avec des fruits de mer ou des légumes sautés, et des spaghettis alla Nerano , mélangé avec des courgettes et du fromage.

Scialatielli alla Nerano

Scialatielli alla Nerano

Un premier plat de l’île avec des scialatielli comme protagonistes, un type de pâtes fraîches et longues, obtenues à partir d’un mélange de farine, d’eau, de fromage râpé, de basilic frais haché et de sel. Ceux de Nerano sont servis avec des courgettes et du fromage, dans d’autres propositions les scialatielli sont accompagnés de fruits de mer ou de légumes.

Caprese Salad

Un voyage sur l’île en été peut être épuisant, il n’y a donc rien de plus rafraîchissant et authentique qu’un caprese, un plat simple à base de mozzarella, tomate Capri, basilic et huile. Encore plus savoureuse est la variante à la mozzarella de bufflonne. Tous les ingrédients doivent être servis, strictement, très frais.

Calamars et pommes de terre

C’est l’un des plats principaux de l’île, typiquement estival, où le goût de la mer rencontre celui de la terre. Les calmars sont des mollusques très savoureux et doivent être judicieusement nettoyés et cuits dans une poêle avec des pommes de terre, c’est pourquoi, aussi simple que cela puisse paraître, sa préparation demande beaucoup de savoir-faire.

Pezzogna d’eau folle

C’est un poisson bleu typique du golfe de Naples, avec de l’eau folle, nous entendons une méthode de préparation de poissons de taille moyenne.
Le poisson est cuit dans de l’eau, du sel, de l’huile, de l’ail et des tomates cerises. Enfin, le persil haché est ajouté. Dans d’autres plats, au lieu de pezzogna, il y a de la dorade blanche, du vivaneau et du calmar.

Chiummenzana

Ce sont des spaghettis avec une sauce à base de tomates fraîches, non saturées d’arômes typiques du territoire, ail, piment, basilic, origan. L’origine du plat semble être liée aux pêcheurs, qui mangeaient ces spaghettis dès leur retour au port, après des jours de pêche au large. « Chiummenza », en effet, désigne l’équipage de pêcheurs attendant de mettre les voiles.

Anchois marinés

Un plat très simple qui fournit l’ancienne technique de marinade, qui consiste à immerger le poisson (ou la viande) dans du jus de citron ou du vinaigre, à mélanger avec diverses épices, huiles et arômes. Les anchois marinés sont généralement servis avec du persil haché et du piment.

Torta Caprese

Torta Caprese

Invention du pâtissier Carmine di Fiore, vers 1920, suite à une erreur. Le pâtissier, en effet, avait oublié de mettre la farine, mais le gâteau sorti du four, moelleux à l’intérieur et croustillant à l’extérieur, a conquis tout le monde. Ce gâteau est à base d’amandes et de chocolat noir.

Plats de fruits de mer

Après un premier plat de pâtes, essayez de commander de la pezzogna locale (daurade rouge) ou votre deuxième plat, un type de poisson très souvent pêché le long des côtes de Capri et préparé all’acqua pazza, ou dans une sauce à base de tomates cerises, persil, l’ail et l’huile d’olive extra vierge. Les autres poissons couramment servis à Capri sont le saraghi (daurade rayée), le dentici (dentex), le poulpe et le totani (un type de calamars).
Les amateurs de fruits de mer, visitant l’île, trouveront également d’excellentes crevettes locales pêchées au fond de la mer entre Capri et Massa Lubrense, qui sont servies sautées ou mangées crues avec juste un peu d’huile d’olive. Ils sont aussi souvent mélangés avec des pâtes ou servis dans un risotto.
L’un des plats les plus appréciés de l’île est : l’impepata di cozze, qui est un plat de moules souvent servi en apéritif, placé au centre de la table pour être mangé par tout le monde dans la fête.
Toutes ces spécialités locales s’accompagnent le mieux d’un vin blanc léger ; si vous dînez près de Migliera à Anacapri, essayez l’excellent vin local ou commandez une bouteille de Falanghina del Sannio ou un vin blanc du Vésuve, comme le Lacrima Christi.
Il n’y a pas de meilleure façon de terminer votre repas qu’avec une généreuse tranche de Torta caprese, servi avec un petit verre glacé de limoncello.

Limoncello

Limoncello

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un vrai plat, le Limoncello di Capri est un symbole culinaire de l’île connu dans le monde entier. La marque « Limoncello » a été déposée pour la première fois en 1988, par Massimo Canale, selon qui, la liqueur est une invention de la grand-mère Vincenza Canale, propriétaire d’une auberge sur l’île, qui lui offrait cette boisson, très appréciée par ses invités, depuis le début du XXe siècle.
Selon la légende, cette liqueur sucrée à base de citron, servie après les repas, a été inventée sur l’île de Capri (bien que Sorrente et Amalfi à proximité en fassent la même affirmation !).
Ce que l’on sait avec certitude, c’est que le nom de marque « limoncello » a été déposé pour la première fois par un insulaire, petit-fils de Maria Antonia Farnace, hôtesse d’une petite auberge historique du centre d’Anacapri, qui proposait ce digestif à base de fruits du propre citronnier de l’auberge.
Aujourd’hui encore, le limoncello est produit selon la recette ancienne et authentique.

Les meilleurs restaurants de Capri

Voici quelques noms de restaurants les mieux réputés de Capri :

Aurora

Le restaurant et pizzeria Aurora

Le restaurant et pizzeria Aurora est l’un des plus anciens restaurants de Capri. Depuis plus d’un siècle, les D’Alessios ont continué à promouvoir les traditions culinaires de l’île, créant ce que l’on appelle une sorte de « musée gastronomique » amoureusement organisé par 3 générations successives de la famille.
Le meilleur de la cuisine méditerranéenne est servi dans la grande salle à manger, avec une splendide véranda, donnant sur la rue historique Fuorlovado. Le chef Franco Aversa ajoute une touche de créativité aux plats traditionnels napolitains et caprese, une pincée d’originalité qui place l’Aurora parmi les restaurants les plus exclusifs de l’île.
L’Aurora possède une cave à vin avec plus de 300 étiquettes de Toscane, du Piémont, de Campanie, des Pouilles et de Sicile et une sélection d’excellents vins français et californiens – une autre des raisons pour lesquelles l’Aurora est devenu un incontournable de tout itinéraire gastronomique et un repaire populaire de célébrités visitant l’île.
Le restaurant familial Aurora a été le premier à apporter des vins de qualité soigneusement sélectionnés à Capri et a maintenu son dévouement pendant de nombreuses années. La recherche constante des meilleurs vins italiens et leur cave en constante expansion ont conduit Aurora à ouvrir Vino, une cave à vin au cœur de Capri.

L’un des meilleurs restaurants de Capri et l’un des lieux de restauration les plus insolites de toute l’Italie. L’endroit idéal pour découvrir la fabuleuse cuisine de l’île et le seul endroit où vous pouvez en faire l’expérience assis dans une cuisine, un salon ou même une chambre ! Le nom du resto ? C’est E’Divino.

E’ Divino

• Rhapsodie bohémienne

Autrefois une résidence privée, avec cour, citronnier et jardin, E’ Divino ressemble beaucoup à une maison pleine de charme bohème.
Dans ce qui n’est pas un restaurant ordinaire, les clients d’E’ Divino mangent dans la cuisine en faïence, devant la cheminée du salon à l’ancienne ou dans le salon à la viennoise, entourés d’objets anciens uniques meubles, verrerie précieuse, peintures (dont les cadres ont, bizarrement, été laissés appuyés contre le mur en dessous) et un camion de bibelots vintage.

• La passion dans votre assiette

Si vous voulez devenir l’un des meilleurs restaurants de Capri, il y a un ingrédient dont vous aurez besoin de beaucoup – et c’est la passion. Le genre de passion qui pousse le chef d’E’ Divino à se lever à l’aube chaque matin et à dénicher les poissons les plus frais et les meilleurs fruits et légumes de l’île.
Capri, Naples, l’Italie et au-delà : alors que les ingrédients utilisés pour les préparer sont tous d’origine locale, les menus méditerranéens d’E’ Divino s’inspirent d’ici et d’ailleurs.

Le Arcate – Anacapri

Le Arcate - Anacapri

Pour les amoureux d’une vraie cuisine saine, au centre d’Anacapri, le restaurant Le Arcate prépare des plats qui capturent avec succès les saveurs exquises de l’ancienne tradition insulaire. Le vaste menu propose toutes les meilleures spécialités régionales avec un accent particulier sur les pâtes fraîches faites maison, le poisson et les fruits de mer.
L’Arcate est célèbre pour ses pizzas et propose une vaste gamme, toutes cuites dans le four à bois traditionnel du restaurant. La cave à vin abrite une superbe sélection de vins locaux et italiens qui garantit un accompagnement parfait à chaque repas.
Le Ristorante Le Arcate est la solution parfaite pour ceux qui voyagent en famille ou en petit groupe d’amis. La grande salle à manger et la petite terrasse extérieure peuvent accueillir jusqu’à 130 personnes… idéales pour ceux qui sont à Capri pour une conférence ou un événement d’affaires à la recherche d’un restaurant local pour le déjeuner ou le dîner.
Le service exceptionnel et le professionnalisme de l’Arcate ont permis au restaurant d’être inclus dans de nombreux guides gastronomiques italiens et internationaux parmi les plus importants.
Embarquez avec l’Arcate ! Avec Le Arcate Boat, vous pouvez réserver un hors-bord privé pour passer la journée à explorer l’île de Capri ou la côte amalfitaine avec le skipper professionnel de Le Arcate et sa célèbre hospitalité amicale.

Le Ristorante Terrazza Tiberio

Le Ristorante Terrazza Tiberio

Ce restaurant est la combinaison parfaite d’une excellente cuisine régionale et d’une vue imprenable sur le centre de Capri, le tout dans l’atmosphère raffinée du Capri Tiberio Palace, l’un des hôtels les plus luxueux de l’île.
Un repas au restaurant Terrazza Tiberio est plus qu’un simple repas, mais un voyage à travers les plats les plus authentiques de la riche histoire gastronomique de cette région.
Des ingrédients de saison de la plus haute qualité sont à l’origine des délicieuses spécialités gastronomiques préparées par le chef Francesco de Simone.
La carte des vins bien documentée du Terrazza Tiberio propose une sélection irréprochable des meilleurs vins de la région de Campanie et d’autres régions viticoles d’Italie.
Terrazza Tiberio offre aux convives à la fois une salle à manger intérieure, avec son élégance contemporaine raffinée, et une magnifique terrasse panoramique. Lors des chaudes nuits d’été, la terrasse est l’endroit idéal pour un dîner romantique au clair de lune.

Terrazza Brunella

Avec sa position à couper le souffle juste au bord de la falaise, la Terrazza Brunella offre des options végétariennes et sans gluten et bénéficie d’une vue enchanteresse sur la baie de Marina Piccola.
La nuit, les lampes vacillantes des petits bateaux de pêche offrent aux visiteurs un spectacle de lumière magique et spontané. L’atmosphère romantique est encore renforcée par les tons doux d’une douce musique de fond.
La cuisine reflète le meilleur des traditions locales, accompagnée d’une carte des vins complète avec une sélection impressionnante des meilleurs millésimes.

La Fontelina

Mangez dans l’un des endroits les plus fascinants de Capri. En effet, c’est l’un des clubs de plage et des restaurants les plus exclusifs de toute l’Italie, le Fontelina de Capri est un lieu magique. Un refuge paradisiaque reposant au pied des légendaires Faraglioni de l’île. C’est aussi un lieu historique, où les empereurs romains résidant à Capri venaient autrefois se baigner.
Bien que plus de 50 ans se soient écoulés depuis l’ouverture de leur petit restaurant au bord de mer, les familles Arcucci et Gargiulo continuent de diriger le Fontelina avec la même passion et le même enthousiasme ; servant la même cuisine délicieuse et offrant aux clients le genre d’hospitalité sincère pour laquelle les insulaires sont connus et aimés.
Si vous venez à Capri, ne manquez pas l’occasion de déjeuner à l’ombre des Faraglioni… réservez votre table au Fontelina dès votre arrivée ! Assis sur la terrasse avec vue sur la mer de Fontelina, vous pourrez déguster tous les plats préférés de l’île, préparés avec les poissons et fruits de mer les plus frais et accompagnés d’un verre de la célèbre sangria du restaurant.
Le restaurant est ouvert pour le déjeuner et peut être combiné avec une journée à la mer. Par contre, la plage rocheuse de Fontelina n’est pas adaptée aux jeunes enfants.

Monzù

Une table en terrasse, le bleu tout autour de vous, au Monzù, le restaurant très apprécié de l’hôtel Punta Tragara, les clients ont la possibilité de savourer une superbe cuisine méditerranéenne et la meilleure cuisine traditionnelle de l’île ; choisir parmi une sélection de plats joliment présentés qui semblent capturer le goût du soleil et de la mer, mélangés aux saveurs des herbes et des légumes cultivés dans le potager et, bien sûr, la meilleure huile d’olive.
L’élégant restaurant Monzù, avec sa combinaison d’excellente cuisine, de vins exceptionnels et de vues magnifiques sur la baie de Marina Piccola, est l’endroit idéal pour profiter d’un dîner romantique aux chandelles ou d’un agréable dîner entre amis.

La Colombaia

Vivez l’expérience d’un déjeuner dans l’un des hôtels les plus célèbres au monde. Si vous voulez découvrir un endroit cool et chic pour le déjeuner, vous n’avez qu’un choix : La Colombaia, où vous pourrez sentir une atmosphère tranquille et informelle.
La Colombaia est le spectaculaire restaurant au bord de la piscine du Grand Hotel Quisisana, peut-être l’hôtel le plus célèbre de tout Capri.
Le chef vous régalera avec un buffet d’antipasti italiens, une sélection des meilleurs plats régionaux à base de fruits de mer frais et de produits locaux, accompagnés d’une sélection de vins italiens raffinés. Vous pourrez également déguster une délicieuse pizza traditionnelle napolitaine, cuite au four à bois, selon la recette originale.
Voulez-vous rester jusqu’à la nuit et dîner ? Vous pouvez réserver une table au Rendevouz ou au « ‘Quisi »’ les deux autres restaurants primés du Grand hôtel Quisisana.

Mammà

Mammà

Chef étoilé Salvatore La Ragion. Une terrasse surplombant la baie de Naples, les tons turquoise de la mer et du ciel, et une cuisine étoilée : bienvenue au Mammà, restaurant des chefs Gennaro Esposito et Salvatore La Ragione, nouvellement reconnu par Michelin.
La philosophie culinaire du chef Gennaro Esposito est basée sur des plats faits avec une âme, tout comme maman le faisait, avec des ingrédients frais livrés chaque jour. Il n’y a pas de chambre froide ni de congélateur dans cette cuisine ; les matinées commencent par une visite au marché pour sélectionner avec soin les ingrédients du menu du matin, ainsi que du pain fraîchement préparé.
Le personnel est particulièrement attentif, mais informel et accueillant, et en face du restaurant, les clients peuvent visiter la cave à vin et le salon pour un cocktail avant le repas ou un expresso après le repas.
Nous vous suggérons de jeter un œil au menu et d’écouter attentivement la présentation de votre serveur, mais suivez les conseils du maître d’hôtel Antonio pour votre sélection. Comme il est écrit sur le tableau noir du règlement intérieur : Personne ne connaît mieux que nous les meilleurs plats du jour…faites-nous confiance !

Torre Saracena

Régalez vous, en dégustant les meilleures des cuisines italiennes, tout en admirant la vue imprenable sur Faraglioni.
Torre Saracena est une crique isolée nichée dans la baie de Marina Piccola, du côté sud de l’île de Capri. Cette petite crique offre le cadre enchanteur du Restaurant Torre Saracena et de l’établissement balnéaire Torre Saracena.
Depuis les terrasses au-dessus de la plage, le restaurant bénéficie d’une vue splendide sur les célèbres Faraglioni de Capri. Depuis 1906, date à laquelle le restaurant a ouvert ses portes aux premiers clients, Torre Saracena a toujours reçu des éloges retentissants pour ses poissons et crustacés merveilleusement frais, cueillis directement dans l’aquarium du restaurant.
Comme ses prédécesseurs, le chef actuel, Domenico Guarracinio, continue de puiser son inspiration dans les traditions culinaires locales, créant des plats irrésistibles à accompagner de l’excellente sélection de vins régionaux et nationaux du restaurant. Apéritifs, cocktails, salades, et la mythique Torta Caprese, sont servis sur la terrasse de l’American Bar.
De jour, mais aussi pendant les chaudes soirées d’été, le Restaurant Torre Saracena, la plage et les terrasses de la station balnéaire, offrent les lieux parfaits pour organiser un banquet ou une réunion sociale importante.
L’emplacement de rêve, associé à une attention méticuleuse aux détails, du choix des menus et de la décoration des tables à l’organisation de l’arrivée des invités en bateau, garantissent le succès des événements organisés à Torre Saracena.
La plage de Torre Saracena est un endroit idyllique où se détendre au soleil et se baigner dans les eaux chaudes de Capri. Les clients, arrivant avec leur propre bateau et souhaitant s’amarrer dans la baie, recevront l’assistance d’un marin expert.

Coup de cœur

J’en ai déjà parlé précédemment, mais Laissez-moi vous parler plus en détails de mon coup de cœur dans cette merveilleuse île.
Capri représente l’île des amoureux, elle me fait toujours penser au romantisme, aux endroits romantiques qui y existent, et parmi les plus beaux endroits de Capri, il faut absolument que vous expérimentiez les excursions en bateau et aller contempler la Grotta Azzura.
Vous n’avez pas vraiment vu Capri tant que vous n’avez pas vu Capri par la mer. Aucune visite à Capri, en Italie, n’est complète sans au moins quelques heures passées sur la Méditerranée.
Chaque jour, partent de Marina Grande des tours de groupe organisés, proposant un tour de l’île en mer d’une heure ou deux (la solution parfaite pour les excursionnistes), ou vous pouvez louer un bateau privé, avec ou sans skipper.
Presque toutes les visites de groupe organisées incluent un arrêt à la Grotte Bleue. Sans doute l’endroit le plus pittoresque et le plus visité de Campanie, l’île de Capri possède une beauté unique, riche en histoire ancienne.
Célèbre pour ses paysages à couper le souffle, ses villes balnéaires haut de gamme et ses trésors naturels, l’île est une station balnéaire populaire depuis l’époque de la république romaine et continue d’étonner ses visiteurs année après année.
Source d’inspiration pour d’innombrables écrivains et voyageurs à travers les siècles, le charme mythique de Capri se vit mieux par la mer ; et quel meilleur voyage en bateau à faire que vers l’endroit le plus célèbre et le plus spectaculaire de l’île, la Grotta Azzurra (la grotte bleue).

• Qu’est-ce que la grotte bleue ?

la grotte bleue Capri

C’est un endroit qu’il faut voir pour le croire : une caverne sombre où la mer brille d’un bleu électrique vibrant, l’apparence à couper le souffle de la grotte et son histoire fascinante en font un lieu touristique indéniable. Pourtant, malgré sa popularité, il offre néanmoins une magie rare et authentique impossible à capturer.
Le bleu intense de l’eau cristalline s’est formé au cours des millénaires par l’action érosive de la mer, par laquelle la lumière du soleil traverse une grotte sous-marine. Entré par une ouverture étroite dans la falaise, cette vaste voûte (mesurant environ 70 mètres de long et 25 mètres de large) offre une expérience hors du monde à tous ceux qui y pénètrent. Un feu aquatique brille d’en bas, illuminant toutes les surfaces, avant de vous conduire à travers le labyrinthe de la grotte.
Trois branches communicantes emmènent les visiteurs à la Sala dei Nomi (la salle des noms, nommée d’après les graffitis laissés par les invités au cours des siècles), avec deux passages plus profonds encore dans l’île avant qu’elle ne devienne inaccessible.

• Peut-on nager dans la Grotte Bleue ?

Vous n’êtes pas autorisé à nager dans la grotte bleue et vous ne pouvez pas sauter du bateau lorsque vous êtes à l’intérieur de la grotte. Par conséquent, comme les visiteurs ne peuvent ni entrer dans la grotte à la nage ni débarquer de leur chaloupe pour nager à l’intérieur. Ce n’est qu’après la fermeture de la grotte au public à 17h30 (À la fermeture des chaloupes et de la billetterie), que de nombreux baigneurs peuvent y accéder par la mer. C’est à la fois illégal et dangereux, car la bouche de la grotte est basse et étroite et en cas de hautes vagues, il est facile de se faire projeter contre les rochers.

• Quelle est l’Histoire de la Grotte Bleue ?

Datant de l’époque romaine, la grotte était autrefois un lieu de baignade personnel pour l’empereur Tibère, qui a déplacé la capitale de l’empire romain sur l’île en 27 après JC. On dit qu’il était utilisé comme nymphée marin, décoré de statues opulentes et d’une somptueuse aire de repos autour du bord.
Pendant des siècles, les habitants craindraient la grotte (et l’ont fait pour le temps à venir), croyant qu’elle était habitée par des monstres et des esprits qui jetteraient une malédiction sur quiconque entrait dans sa forteresse.
La grotte a été redécouverte en 1826 par le poète allemand August Kopisch, qui en parlera dans son livre Entdeckung der Blauen Grotte. Il est ensuite rapidement devenu un élément important des grandes tournées de l’ère victorienne, le mettant en place pour toute sa vie de fascination.
En 1964, trois statues des dieux de la mer Neptune et Triton ont été récupérées du sol (qui figurent maintenant dans un musée à Anacapri), avec sept autres bases de statues découvertes en 2009. On dit qu’il pourrait y avoir encore plus de statues encore cachées dans les profondeurs sablonneuses.
Aujourd’hui, la grotte est un joyau étincelant dans le golfe de Naples en Italie. Lorsque vous flottez à travers les nombreux rebondissements magiques, il est difficile de croire que cet endroit n’est pas sorti d’un livre de contes. Son ravissement exquis fascine et submerge, laissant une marque qui durera toute la vie.

• Faut-il payer pour voir la Grotte Bleue ?

Oui. Les billets coûtent 13 € à la billetterie flottante (9 € pour la barque plus 4 € pour l’entrée). L’entrée est gratuite pour les enfants de moins de 18 ans. Pour l’UE entre 18 et 25 ans, il y a une réduction de 50% sur le billet d’entrée, donc le coût total est de 11 € (bateau à rames 9 € plus entrée 2 €). Le premier dimanche de chaque mois, l’entrée de la Grotte Bleue est gratuite, seul le service de bateau doit être payé.
Il n’y a pas d’âge minimum pour visiter la grotte bleue, bien que l’utilisation de chaloupes pour accéder à la grotte puisse être difficile pour les petits enfants et les nourrissons, car il y a souvent une longue attente sous le soleil (qui peut atteindre une heure en haute saison aux heures de pointe de la journée).

• Quel est le meilleur moment de la journée pour visiter la Grotte Bleue ?

visiter la Grotte Bleue

L’effet lumineux de l’eau à l’intérieur de la grotte bleue est dû à la lumière du soleil qui pénètre par une seconde bouche de grotte sous-marine sous celle à la surface.
Pour cette raison, et pour découvrir la grotte à son plus vibrant, la couleur la plus intense vient avec la lumière du soleil pendant les heures de midi à 14h00.
La différence entre la première lumière du matin et la lumière de fin d’après-midi est négligeable, bien qu’il y ait souvent une ligne plus longue dans l’après midi. Il est préférable d’éviter de visiter la grotte par temps couvert, lorsque la lueur interne est beaucoup moins dramatique.
En cas de vents violents ou de mer agitée, il n’est pas possible d’entrer dans la Grotte Bleue et la grotte peut fermer et rouvrir le même jour, selon la météo.

• La Grotte Bleue est-elle parfois fermée en raison des conditions météorologiques ?

En cas de pluie ou de mer agitée, il n’est pas possible d’entrer dans la Grotte Bleue. Il arrive souvent que la grotte puisse fermer et rouvrir dans la même journée, selon la météo, ou que le temps semble calme mais que la grotte soit fermée à cause des vents contraires.
Malheureusement, il n’est pas possible de prévoir des fermetures en raison des conditions météorologiques, bien que la grotte soit généralement fermée lorsque la météo prévoit des vents violents et des vagues.

• Comment visiter la Grotte Bleue ?

Capri et la grotte de Bleue sont facilement accessibles en bateau depuis Sorrente, Amalfi, Positano, Naples et d’autres ports de la côte de Campanie.

• Combien de temps dure la visite de la grotte ?

Les chaloupes restent à l’intérieur de la grotte bleue pendant environ cinq minutes. Cela dit, la file d’attente pour entrer dans la grotte est souvent assez longue… en haute saison, les temps d’attente peuvent atteindre deux heures.

• La Grotte est-elle fermée en hiver ?

La grotte Bleue est ouverte toute l’année, si le temps le permet, bien qu’elle soit souvent fermée de novembre à mars. Si vous visitez en hiver, il est préférable de vérifier auprès des guichets. Si ces derniers sont fermés, la grotte est également fermée.

FAQ Capri Italie

• Pourquoi Capri est-il si spécial ?

L’île de Capri est célèbre pour de nombreuses raisons. Elle a une beauté naturelle à couper le souffle, une cuisine délicieuse et des boutiques de classe mondiale. C’est aussi un endroit pour voir et être vu, il y a une raison pour laquelle tant de célébrités ancrent leurs yachts à Marina Grande.

• Est-ce que Capri est agréable à visiter ?

Capri est d’une beauté sublime, c’est une île qui captive tous ceux qui la visitent. Les eaux scintillantes de la mer Tyrrhénienne, des sentiers de randonnée pittoresques, des lieux romantiques tels que les jardins d’Auguste, des merveilles naturelles telles que la grotte bleue et une vie nocturne animée en font une escapade romantique idéale pour les couples.

• Capri vaut-il la peine d’y rester?

Cependant, Capri vaut bien un séjour plus long ou même des vacances entières ! Bien qu’il soit possible de voir les principaux points forts de Capri en une seule journée, l’île a tellement à offrir qu’elle mérite plus de temps ! Même si vous êtes surtout intéressés par le tourisme, nous vous recommandons de prévoir au moins 2-3 jours à Capri.

• Est-ce que Capri vaut le détour ?

Oui, Capri vaut incontestablement le détour. Capri offre des vues spectaculaires, des ambiances romantiques, des itinéraires de randonnée pittoresques, une histoire intéressante et de délicieuses cuisines. C’est surtout une destination idéale pour les amoureux de la romance. La beauté à couper le souffle de Capri est vraiment inégalée partout dans le monde.
Faites vous plaisir et allez voir Capri, l’une des îles italiennes les plus visitées dans le monde, appel aux passionnés de la nature et des beaux paysages paradisiaques, vous allez être impressionnés par cette merveille, vous allez avoir un coup de foudre et en tomber amoureux ! Ne réfléchissez pas trop ! Partez à l’aventure, à l’amour et à la détente ! Capri vous attend !

Tags