La Lozere, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrenees, France, col-aig

La Lozère, dont les habitants sont appelés les Lozériens, est un département situé dans le nord de la région Languedoc-RoussillonMidi-Pyrénées en France, son chef-lieu est Mende. Très agricole, le département est limitrophe de la partie sud du Cantal et de la Haute-Loire, de l’est de l’Aveyron, de l’ouest de l’Ardèche, et au sud, le Gard et l’Aveyron, il s’agit en outre du département le moins peuplé de France. Il se situe au carrefour de quatre régions administratives : Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées, Auvergne et Rhône-Alpes. Il dépend de l’académie de Montpellier et de la zone de défense Sud (Corse, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d’Azur) dont le siège est à Marseille. Il compte 2 arrondissements, 25 cantons et 185 communes. C’est un département représentant une partie sud du Massif central. Il se trouve au carrefour des liaisons Lyon/Toulouse (RN88) et Clermont-Ferrand / Béziers (A75). Son code est 48.

DEMOGRAPHIELa Lozere, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrenees, France, chateau

La Lozère reste le département le moins peuplé de France. Cependant, si depuis la fin du XIXe siècle le département voyait sa population s’amoindrir à cause du solde migratoire négatif, les quinze dernières années montrent une nouvelle tendance qui est à la hausse. Les raisons données à cette tendance sont la qualité du cadre de vie, l’amélioration du réseau de transport routier et de communication et dans une plus faible mesure l’héliotropisme. Avec 15 habitants par km², la faible densité de population s’explique en partie par la pauvreté des sols et par l’exode rural très important entre 1850 et 1910. La population est concentrée dans trois centres urbains principaux : Mende, Saint-Chély-d’Apcher et Marvejols qui groupent à eux trois le tiers de la population du département. Quelques autres petits centres (Langogne, Florac, Aumont-Aubrac, La Canourgue, etc.) font figure de petits bassins de vie mais n’arrivent pas à attirer les jeunes, dont l’exode vers les métropoles voisines (Clermont-Ferrand au nord, Montpellier et Nîmes au sud) est de plus en plus important.

TOURISME

Les sites archéologiquesLa Lozere, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrenees, France, patrimo

  • Le musée archéologique de Javols
  • La Cham des Bondons : ce lieu renferme environ cent cinquante menhirs et trente tertres funéraires datant de quatre mille ans. En Europe, ce site exceptionnel se caractérise comme le deuxième en matière de concentration de mégalithes, après Carnac (Bretagne).
  • Les Menhirs et Dolmens : Les Causses et Cévennes réunissent des centaines de dolmens et menhirs; ce serait la concentration la plus ancienne en France et en Europe. Les concentrations les plus importantes se trouvent sur le Causse de Sauveterre, le Causse Méjean, le Causse de Changefège et ainsi que sur quelques autres sites du département de la Lozère. Sur le Sauveterre, les dolmens sont dits « dolmens à couloirs coudés ». Des pointes de lances, des lames de silex, des dents d’animaux percées et des divers crânes trépanés y furet trouvés.

Les parcs et sites animaliers

  • Les loups du Gévaudan : plus de 100 loups de Sibérie, de Mongolie, de Pologne et du Canada vivent en liberté dans ce parc naturel d’une vingtaine d’hectares.
  • Le belvédère des vautours : on peut y observer des vautours sauvages colonisant les hautes falaises de calcaire.
  • La Réserve de bisons d’Europe de Sainte-Eulalie : elle permet aux bisons de vivre en semi-liberté sur deux cents hectares. Vivant à l’état sauvage seulement au nord de l’Europe, ces bisons ont été réintroduits en Margeride.
  • Les chevaux de Przewalski : c’est sur le causse Méjean, que des spécimens de ces derniers chevaux sauvages sont regroupés.

Le thermalismeLa Lozere, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrenees, France, nature

  • La station thermale de Bagnols-les-Bains : le lieu est fréquenté depuis l’époque romaine. Jaillissant de la montagne à une température constante de 41,5 °C, la source destinée aux soins est sulfurée, bicarbonatée sodique, riche en fluor et sels minéraux, elle est située au pied du mont Lozère et aux sources du Lot.
  • La station thermale de la Chaldette : Nichée à 1 000 m d’altitude, la station se situe au cœur de l’Aubrac, sur les rives du Bès.

PATRIMOINE

Château de Saint-Alban – Château de Florac – Château du Tournel – Château de la Baume – Cathédrale de Mende – Collégiale de Bédouès – Collégiale de Marvejols – Eglise d’Ispagnac – Abbaye de Mercoire – Écomusée du mont Lozère – Filature des Calquières – Musée archéologique de Banassac – Musée de Javols – Vallon du Villaret – Ecomusée du Causse (la Ferme Caussenarde d’Autrefois) – Observatoire du mont Aigoual


Page visitée 43 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)