Les admirateurs de voyages ne peuvent qu’aimer encore plus s’évader vers de nouveaux horizons et  de nouvelles découvertes des villes riches en Histoire, en culture, en art et en tradition telles que  Madrid.
Madrid est devenue l’une des villes européennes les plus visitées, coup de cœur en Europe ! Vous allez le remarquer tout de suite : c’est une ville aérée, très propre, pleine de charme, avec de nombreuses adresses modernes mélangées à des monuments historiques en plein centre-ville. Puis, bien sûr, l’atmosphère espagnole, son très fort taux d’ensoleillement et son accessibilité avec des vols « low cost » sont de réels plus !

Que faire à Madrid

Le climat de Madrid est sec, chaud et agréable. Sa haute altitude et sa proximité avec les montagnes provoquent de grandes variations de températures hivernales et estivales. En été, la chaleur à midi peut être intense, avec des soirées agréablement fraiches.
Les hivers, en revanche, amènent des températures descendant juste en dessous de Zéro. La pluie à Madrid est rare, avec une courte saison des pluies fin octobre et quelques averses au printemps.
Le point le plus important lors de ce voyage et cette visite des sites incontournables à Madrid, c’est le transport, vous ne vous soucierez jamais de comment vous allez vous déplacer, tous les moyens de transport les plus rapides et pratiques sont disponibles : le métro, le train, le bus, le taxi, toutes les lignes sont bien interconnectées, il y a même le tuk tuk électrique et pour les plus actifs, vous pouvez aussi visiter Madrid à vélo.

Une autre manière plus enthousiaste de visiter cette ville prodigieuse : trainer à pied, explorer Madrid est mille fois plus intéressant et plus excitant quand on se perd dans ses fabuleux quartiers, et ainsi mémoriser à jamais cette ville mythique, incomparable, tant revisitée, ne laissant personne insensible à son charme envoutant. Et aussi, pour une visite complète de la ville sans trop d’efforts, vous pouvez opter pour un tour en bus panoramique.
Alors pourquoi autant de voyageurs choisissent cette destination plus que d’autres ? Pourquoi autant de magie qui émane de cette ville espagnole ? Que faire à Madrid ?
Dans cet article, je vous propose un plan pour visiter Madrid, que faire à Madrid ? Quelles sont les incontournables à ne pas manquer ainsi que les principales rues à visiter et à explorer ?

Retour à l’histoire

Magerit, « terre riche en eau ». C’est ainsi que les Arabes ont appelé cette région située dans la plaine centrale de la péninsule ibérique, près de la Sierra de Guadarrama, où le roi Philippe II d’Espagne a ensuite établi la cour royale. Plus tard, elle est devenue la grande ville qui nous est parvenue.
Le premier enregistrement historique de Madrid remonte à l’année 865, lorsque l’émir Muhammad I a commandé la construction d’une forteresse dans le village de Mayrit, sur les rives de la rivière Manzanares. « Mayrit » signifie « beaucoup de voies navigables », c’est pourquoi les premières armoiries enregistrées de la ville se lisaient : « J’ai été construit sur l’eau / Mes murs sont faits de feu / Ceci est mon drapeau et mes armoiries ». Madrid a appartenu au monde islamique jusqu’en 1083, date à laquelle Alphonse VI de Castille a repris la ville.

Peu de ruines subsistent de cette époque. Dans la Calle Mayor, à côté de l’Institut de la culture italienne, se dressaient autrefois la Grande Mosquée et, très probablement, comme dans toutes les villes musulmanes, le souk. Sur le site de l’ancienne mosquée s’élevait l’église de Santa María, dont on peut encore voir quelques vestiges.
Tout près, sur Cuesta de la Vega, il y a des parties des murs de la vieille ville qui entouraient la médina ou la citadelle. C’est à l’intérieur de ces murs que les chrétiens ont trouvé une statuette de la Vierge Marie avec une bougie qui brûlait depuis plus de quatre cents ans au moment où ils se sont emparés de la région. Almudena, dérivé de l’arabe al-mudayna qui se traduit par « la petite ville » ou « citadelle », est depuis lors le nom le plus utilisé par les Madrilènes pour désigner la Vierge.

Muralla cristiana

Dans le quartier médiéval de Madrid, vous pouvez vous rendre au Musée archéologique national, avec une collection très intéressante d’objets décoratifs du royaume wisigoth de Tolède à la fin du Moyen Âge. Les salles consacrées à l’art médiéval et de la Renaissance du musée Lázaro Galdiano et du musée du Prado valent également le détour.

musée Lázaro Galdiano

Il convient également de noter les remparts chrétiens de Madrid, dont la construction a commencé après la chute de Tolède sous le règne d’Alphonse VI et s’est poursuivie, coïncidant avec l’instabilité des frontières et des domaines, au cours du XIIe siècle et du premier tiers du XIIIe siècle jusqu’à l’an 1212.

Monuments

Œuvres architecturales

L’histoire architecturale de Madrid est plus courte que de nombreuses autres capitales européennes. Malgré qu’elle ait été habitée depuis la préhistoire, elle n’est restée que province jusqu’à ce que le roi Philippe décide d’y déplacer la cour royale en 1561, ce qui en fait la capitale de l’Espagne.
La ville s’est rapidement développée au 17ème siècle, mais ses références architecturales majeures ont été acquises dans les années 1900 sous Charles III, qui était responsable de plusieurs des plus beaux bâtiments historiques.
La beauté de Madrid émerge de cette croissance retardée et parfois aléatoire. Contrairement à certaines villes où un cœur ancien est entouré d’anneaux de bâtiments toujours plus contemporains, se promener dans le centre de Madrid, c’est parcourir son histoire : des palais décoratifs du XVIIIe siècle côtoient d’imposants bâtiments du XIXe siècle, des gratte-ciel Art déco, des murs en béton blocs modernistes et interventions en verre et acier du XXIe siècle.
Les amateurs d’architecture trouveront de quoi admirer dans cette ville passionnée et vivante, mais ceux qui aiment l’histoire aussi y trouverons leur compte, entre historique et nouveau, Madrid a beaucoup de monument qui peuvent faire voltiger les cœurs et faire plaisir aux visiteurs de la capitale charismatique.
Par contre, si vous êtes fatigués d’une longue journée de visites et que vous voudriez peut-être vous reposer dans un café en plein air, en particulier ceux qui bordent la Plaza Mayor. Une fois votre énergie retrouvée, dégustez quelques spécialités de choix dans un bar à tapas avant de vous rendre au club.
Cette place, située au cœur de Madrid, est plus une attraction incontournable qu’un incontournable. Entourée de cafés et de bars, la Plaza Mayor supplie pratiquement les passants de s’asseoir, de commander un café ou un verre de vin (selon l’heure de la journée) et d’observer les passants. Non seulement des foules de touristes y passent, mais de nombreux artistes de rue y plantent leurs pieds pour se divertir.

La place commence à être occupée vers 14 heures et deviendra de plus en plus occupée à mesure que la nuit tombe. Si vous vous trouvez à Madrid pendant les vacances, les habitants vous recommandent de visiter les marchés de vacances organisés sur la place.
Les voyageurs récents reconnaissent la nature touristique de la Plaza Mayor, les boutiques de souvenirs, les restaurants moins que gastronomiques mais trop chers, par exemple mais pour la plupart des voyageurs, la Plaza Mayor offre toujours une ambiance agréable. On y trouve également l’une des pièces d’art public les plus emblématiques de la ville, la statue de Philippe III à cheval.
C’est la galerie d’art la plus importante d’Espagne, et l’une des plus grandes d’Europe est un lieu incontournable à visiter dans la capitale. Le musée possède une impressionnante collection d’art espagnol, y compris les œuvres les plus importantes de Velázquez, Goya, Ribera… Il a ouvert ses portes il y a deux siècles, grâce au soutien de María Isabel de Braganza, épouse du roi Ferdinand VII.

Plaza Mayor

La Plaza Mayor

La Plaza Mayor est l’ancien centre de Madrid, et contrairement au centre moderne, qui est la Puerta del Sol, La Plaza Mayor a su conserver le même charme depuis toujours. Elle a été conçue à l’origine en 1617, à l’époque des Habsbourg, où elle a joué un rôle central dans de nombreux événements à la fois joyeux et traumatisants qui ont façonné l’Espagne.
Visitant cette place, et contrairement à de nombreuses autres capitales, la Plaza Mayor est entourée de résidences privées et non de bureaux gouvernementaux ou de salles d’apparat. Les seules exceptions en cela sont le bâtiment peint au nord de la place, qui est utilisé comme lieu exclusif pour les mariages et autres fonctions, et le bâtiment juste en face sur le côté sud qui appartenait au conseil de Madrid mais qui sera bientôt converti en un Hôtel.
Ces résidences privées rapportaient aux propriétaires des chambres un salaire élevé à l’époque, car les balcons qui surplombaient la place étaient autrefois loués aux aristocrates lors de grands événements publics.
Ce système pourrait être considéré comme l’un des premiers exemples d’un stade moderne avec l’ensemble de la Plaza Mayor pouvant accueillir jusqu’à 50 000 spectateurs. Les classes inférieures et ouvrières étaient retenues par de grandes clôtures en bois qui couraient le périmètre de la place, tandis que les chambres de haut niveau étaient louées pour l’équivalent moderne de milliers de dollars.
Toutes ces personnes venaient contempler l’un des sports les plus connus d’Espagne, même si cela et difficile à croire, avec la forme qu’elle a, mais la Plaza Mayor était une zone de compétitions brutales entre matadors opposés à des taureaux déchaînés, jusqu’à la construction des arènes de Madrid en 1830.
La statue de Philippe III n’a été déplacée sur la Plaza Mayor sous la direction de la reine Elisabeth II qu’en 1848 après le changement de rôle de la place.
À l’extérieur de la Plaza Mayor, il y a d’importants murs construits à partir de pierres massives qui supportent le poids de la place intérieure. Dans ces murs, il y a de petites caves avec des toits en pierre voûtés qui supportent le poids de la Plaza. Beaucoup de ces anciennes caves faiblement éclairées ont été transformées en bars et restaurants traditionnels.
Les bâtiments qui entourent actuellement la Plaza Mayor datent de 1790, après le dernier incendie majeur qui a détruit la place.
Il y a un total de 237 balcons face à la place centrale qui couvre une superficie de 129 mètres sur 94. Les 9 entrées du tracé actuel correspondent aux réincarnations précédentes des entrées principales et des rues. L’ancien nom de la Plaza Mayor était la Plaza del Arrabal qui, avant la construction de la place, était une masse de rues étroites sans plan distinct.
La Plaza Mayor a été rebaptisée à de nombreuses reprises Plaza de la Constitución (Place de la Constitution) entre 1812 et 1935, mais le nom a été redevenu Mayor à la fin de la guerre civile espagnole.
La Plaza Mayor était le centre de torture et d’exécutions aussi pendant l’Inquisition espagnole avec des centaines de personnes condamnées à mort accusées d’être hérétiques. Ce chef d’œuvre historique a connu bien d’évènement, parfois plaisir et joie, par d’autres peines et douleurs, elle a vu des spectateurs heureux et des hommes exécutés. Riche en histoire, malgré son emplacement, elle a toujours été ouverte à Madrid et ses habitants.
On pourrait dire, sans crainte de se tromper, que la Plaza Mayor est l’une des icônes les plus représentatives de Madrid. Chaque jour, des milliers de touristes parcourent ses rues pavées en prenant des photos et en admirant les grands bâtiments environnants, en particulier la « Bakery House » qui est décorée de belles fresques.
La Plaza Mayor, conçue dans le style castillan, est l’un des plus beaux exemples du baroque madrilène qui se caractérise par des façades en briques, des toits en ardoise, des flèches et des pierres de granit. Ce style architectural est également connu sous le nom de « Madrid de los Austrias » (Madrid des Habsbourg) car il s’est développé sous le règne de la dynastie des Habsbourg (1500-1700).

Palace Royal

Le Palais Royal de Madrid

Le Palais Royal de Madrid est situé à l’ouest de la ville. Il est considéré comme le palais baroque le plus important d’Espagne. Comme il possède également des éléments néoclassiques, le palais a marqué une transition de styles. C’est une grande structure avec de nombreuses œuvres d’art.
L’histoire de ce palais commence par sa construction, à la place d’une ancienne forteresse mauresque du IXe siècle. Les Maures étaient le peuple arabe qui occupait l’Espagne au Moyen Âge. Le terrain était d’une grande importance stratégique pour la défense de l’ancienne citadelle arabe.
Après l’expulsion des Maures et la prise de Madrid par Alphonse VI, la forteresse fut rarement utilisée jusqu’à la fin du XVe siècle, lorsqu’elle devint l’une des principales forteresses de la ville et le siège de la cour royale. L’ancienne structure est brûlée en 1734, ce qui était fâcheux bien sûr, alors le roi Philippe V a ordonné qu’un nouveau palais, espérant meilleur et plus moderne, soit érigé au même endroit ; c’est le palais connu aujourd’hui sous le nom de Palais Royal de Madrid. La construction a commencé en 1738 et s’est achevée en 1764 (18 ans de construction).
Le Palais Royal de Madrid est l’un des plus grands palais d’Europe, avec plus de 1 million de pieds carrés de surface au sol. Il compte également un nombre incroyable de chambres : plus de 3 400. L’escalier principal compte plus de 70 marches et il y a d’innombrables œuvres d’art à l’intérieur. Une œuvre d’art architecturale qui ne peut que plaire.
Filippo Juvarra était l’architecte initial, et il s’est inspiré de l’architecte italien Gian Lorenzo Bernini et des palais baroques français. Après la mort de Juvarra en 1736, l’architecte Giambattista Sacchetti a repris le processus de conception. Il a conçu un design baroque. Enfin, en 1760, Francesco Sabatini est appelé à agrandir le bâtiment. Ces éléments supplémentaires ont suivi le nouveau style néoclassique.
Le Palais Royal a un plan carré très simple avec la rigueur géométrique caractéristique du baroque espagnol. Le palais a été conçu sous la forme d’une grande place avec une cour intérieure. Deux grandes ailes en saillie ont été construites sur le front, enfermant une place pour les marches et les pratiques militaires, appelée terrain de parade.
Considérant que l’ancien palais qui est brûlé, des matériaux de très bonne qualité, nobles, ont été utilisés pour la construction. Les façades sont réalisées majoritairement en pierre locale blanche et grise.
Les matériaux nobles étaient largement utilisés à l’intérieur. Le marbre espagnol et le stuc doré ont été utilisés sur les murs et les escaliers, tandis que l’acajou a été largement utilisé sur les portes et les fenêtres. Les matériaux ont été combinés avec différentes œuvres d’art pour la décoration.

Le Palais Royal de Madrid

Les façades sont très rythmées avec une utilisation abondante de colonnes et de pilastres. Les façades montrent une base bien définie et un niveau noble et une zone supérieure ; quelque chose de simple mais très courant dans les palais baroques.
La base est en pierre plus rustique et se compose de deux niveaux, dont l’un partiellement souterrain. Le niveau principal a été construit sur la base. Il présente les plus grandes fenêtres, décoré d’abondants pilastres classiques. Des balcons ont été aménagés pour certaines pièces importantes. Et pour finir, le niveau supérieur, qui est bien sur le plus privé, avec des fenêtres plus petites et finies par des moulures et ornements bien spécifiques.
Les intérieurs du Palais Royal ont été finis et décorés en utilisant non seulement des matériaux nobles mais aussi de nombreuses œuvres d’art. Fresques, sculptures, miroirs, tapisseries et meubles font partie des éléments décoratifs. Les fresques ont été peintes par des artistes espagnols de talents, tels que Corrado Giaquinto et Giovanni Battista Tiepolo.

« Pour l’éternité » est l’inscription sur la première pierre posée lors de la construction du Palais en 1738. Il s’agit d’un édifice majestueux et magnifique érigé au centre de Madrid, symbole de solidité et de force, et essayant de trouver une place parmi les autres monuments de l’époque, italien et français.
Construite en granit et calcaire, sans autre bois que les portes et les fenêtres pour éviter les risques d’incendie, c’est la résidence officielle des monarques espagnols. Bien que la famille royale d’aujourd’hui n’y habite pas, elle est utilisée pour de nombreuses cérémonies et événements importants. La beauté de son architecture sereine et harmonieuse est fortement accentuée par son environnement, peut-être encore plus beau.
Le contenu du palais n’est pas moins précieux : outre de beaux éléments décoratifs tels que des tapisseries, des lustres en porcelaine et en cristal, il abrite également une collection sélective de peintures, tels que Caravaggio, Velázquez et Goya, des instruments à cordes réalisés par Stradivarius pour le souverain espagnol, et des expositions de l’Armurerie royale, l’une des plus prisées dans son genre. Les patios, les couloirs et les chambres, les explorer serait une joie, amusement pour les yeux et le cœur, sans oublier les jardins, ce qui fait que ce monument est tout simplement, riche en tout.

L’accès à l’intérieur du palais se fait par un impressionnant escalier, et tout au long de la visite, vous verrez comment la délicate décoration a été adaptée aux différentes époques et aux goûts de ses habitants. De superbes fresques, des tapisseries du XVIe siècle, des miroirs de La Granja à Ségovie, de la porcelaine chinoise, de la soie et du velours sont quelques-uns des beaux objets qui mettent en valeur la splendeur de ses différentes salles, qui continuent d’être témoins d’événements historiques majeurs tels que la signature de l’adhésion de l’Espagne, traité instituant la Communauté économique européenne, qui s’est déroulée dans la salle des colonnes.
Si vous souhaitez assister à une cérémonie vraiment insolite, tous les mercredis, de 11h à 14h, vous pourrez assister à la relève de la garde du palais. Ces sentinelles portent des uniformes d’époque et les gardes à pied changent toutes les demi-heures, les gardes montées toutes les heures. Le premier mercredi de chaque mois, il y a une solennelle relève de la garde royale, une cérémonie de 40 minutes mettant en vedette 400 personnes et 100 chevaux. Un spectacle impressionnant à ne pas rater.

D’autres lieux d’intérêt à proximité incluent le musée national d’anthropologie. Si vous descendez le Paseo del Prado en direction de la Plaza de Cibeles, vous tomberez sur des lieux incontournables à visiter à Madrid, comme le CaixaForum Madrid, le Museo del Prado, l’église de Los Jerónimos, la Fontaine de Neptune, la Plaza de Cibeles, le Musée Naval et le Palais de Cibeles.

Paseo del Prado

Paseo del Prado

L’un des musées les plus célèbres de Madrid, l’élégant Museo Nacional del Prado est régulièrement présenté par les voyageurs comme un incontournable. Ouvert en 1819 sous l’impulsion de la reine Maria Isabel de Braganza (épouse du roi Ferdinand VII), le musée contient 8 600 peintures et plus de 700 sculptures, représentant les styles d’art espagnol, italien et flamand.
Parmi les œuvres les plus célèbres présentées figurent « Las Meninas » de Velazquez, « Le 3 mai 1808 » de Goya, « L’Adoration des bergers » d’El Greco. Les voyageurs notent qu’il peut parfois être difficile de s’approcher de ces peintures célèbres, recommandant aux visiteurs de venir tôt ou tard pour avoir les meilleures chances de voir ces œuvres sans hordes d’autres.
Il y a souvent des files d’attente à l’extérieur du Prado, alors prévoyez d’arriver tôt et assurez-vous de porter des chaussures confortables. Le Prado facture un droit d’entrée de 15 euros (environ 17,50 $) pour les adultes (les visiteurs de moins de 18 ans et les étudiants de 18 à 25 ans entrent gratuitement avec un adulte payant). Si votre itinéraire le permet, essayez de visiter pendant les heures libres du musée (généralement les deux dernières heures de la soirée).
Cependant, si vous vous considérez comme un amateur d’art, tenez compte des conseils des anciens visiteurs et prévoyez au moins une demi-journée pour visiter le musée.
Élégant, Paseo del Prado est l’un des boulevards les plus historiques de Madrid. Le premier réaménagement urbain de la zone a eu lieu au XVIe siècle avec le soutien du roi Philippe II et comprenait la plantation de rangées d’arbres, cependant, ce n’est qu’au XVIIIe siècle, sous le règne du roi Charles III, qu’il a été réaménagé dans le cadre d’un projet appelé « Salón del Prado »
Le réaménagement comprenait une promenade, remplie de jardins, conçue par José de Hermosilla, tandis que les éléments décoratifs, tels que les fontaines, qui existent encore aujourd’hui, ont été conçus par Ventura Rodríguez.
Le Paseo del Prado s’étend de la Plaza del Emperador Carlos V, communément appelée Atocha Plaza, à la Plaza de Cibeles. Le long de son parcours se trouvent deux autres places (Plaza de la Lealtad et Plaza de Cánovas del Castillo) et un grand nombre de bâtiments et de monuments remarquables.
Si vous cherchez le tout sur une carte, vous trouverez un joli itinéraire à visiter, qui commence sur la Plaza de Carlos V, où vous pourrez également vous arrêter pour visiter la gare d’Atocha, qu’on appelle la cour de fer de Madrid et qui était la première gare ferroviaire de Madrid et le point de départ de la deuxième ligne ferroviaire espagnole (Madrid à Aranjuez.)
Cette grande ville européenne a sa juste part d’agitation, mais cela ne veut pas dire qu’elle lésine sur l’offre aux visiteurs d’une expérience espagnole authentique. Le musée du Prado présente des œuvres de certains des artistes les plus célèbres d’Espagne, dont Velázquez et Goya. Le Palacio Real (Palais Royal) est ouvert au public et le marché aux puces El Rastro ou les boutiques haut de gamme de Salamanque offrent des heures de shopping.

Thyssen

Le musée national Thyssen-Bornemisza

Le musée national Thyssen-Bornemisza, cette galerie d’art moderne s’est constituée autour de la collection privée de la famille Thyssen-Bornemisza à qui la collection a été achetée. Il est installé dans l’intime et ancien palais de Villahermosa. Le musée compte près de 1 000 œuvres d’art, de styles très variés, de l’expressionnisme allemand au constructivisme russe et à l’art américain du XIXe siècle. Les artistes présentés incluent Dürer, Titien, Rembrandt, Renoir, Van Gogh et plus encore.

Les visiteurs les plus récents ont apprécié leur séjour au musée, en particulier la façon dont sa conception guide les visiteurs à travers une progression des mouvements artistiques, à partir des périodes classiques. Les voyageurs apprécient également le café du musée. Les critiques ont émis des avis mitigés sur le musée qui était supérieur, celui-ci ou le Prado, mais tous ont été impressionnés par le fait que ces pièces provenaient d’une seule famille.

Reina Sofia

Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía

Le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía est la galerie d’art du XXe siècle de Madrid et, avec le Prado et le Thyssen-Bornemisza, constitue le trio des grands musées de la ville. Le musée contient plus de 21 000 œuvres d’art, dont des pièces de Salvador Dalí et Joan Miró, mais l’œuvre probablement la plus célèbre se trouve au deuxième étage. « Guernica » de Picasso est le joyau du musée.
Comme c’est le cas avec d’autres musées d’art moderne ou contemporain, les voyageurs disent que vous apprécierez particulièrement la reine Sofia si vous appréciez l’art moderne. Si vous n’êtes pas un grand fan, vous voudrez peut-être passer votre temps au Prado ou au Thyssen-Bornemisza.

Sorolla

Le Musée Sorolla de Madrid

Le Musée Sorolla de Madrid abrite et expose des œuvres de l’artiste Joaquín Sorolla, ainsi que des membres de sa famille comme sa fille Elena. Sorolla rayonnait dans la peinture de paysages, de peintures et d’œuvres de monuments à thèmes historiques et sociaux. Le musée est installé dans ce qui était à l’origine la maison de Sorolla. Certaines pièces sont encore meublées comme elles l’étaient du temps de Sorolla, y compris son atelier. Les salles de l’étage sont une galerie d’expositions temporaires.

– CaixaForum Madrid

CaixaForum Madrid

Cet espace culturel installé dans l’ancienne centrale électrique de Mediodía est une visite incontournable tant pour la transformation architecturale qu’il a subi que pour ses intéressantes expositions. Depuis le Paseo del Prado, l’une des caractéristiques les plus frappantes de sa façade est le jardin vertical : une grande tapisserie végétale de plus de 20 mètres de haut qui recouvre l’extérieur d’un bâtiment voisin et affiche sa beauté naturelle toute l’année. Montez à la cafétéria pour un café et vous aurez une vue sur le Paseo del Prado.

– L’église paroissiale de San Jerónimo El Real

L'église paroissiale de San Jerónimo El Real

Connu par les locaux comme le couvent de Los Jerónimos, ce monastère est l’un des plus importants de la capitale. Il ne reste de l’ancien couvent que l’église et un cloître qui ont été incorporés au bâtiment du Museo del Prado dans le cadre de la plus récente extension réalisée par Rafael Moneo. Le roi Alfonso XIII s’est marié dans l’église et c’est aussi le site sur lequel Juan Carlos Ier a été proclamé roi.

Place de Canovas del Castillo

Place de Canovas del Castillo

Cet important carrefour se trouve au milieu du Paseo del Prado, entouré de magnifiques bâtiments occupés par des hôtels historiques tels que le Ritz et le Westin Palace, en plus de la spectaculaire fontaine de Neptune, cet endroit fait rêver, surtout cette fontaine, dont les origines sont contestées, représente le dieu de la mer au sommet d’une carrosse en forme de coquillage. Le monument est associé au club de football Atlético de Madrid, rivalisant avec la fontaine de Cybèle, qui est étroitement liée aux fans du Real Madrid. À côté se trouve la Plaza de las Cortes, qui abrite le Congreso de los Diputados, la chambre basse du parlement espagnol.

Le Musée Naval

Le Musée Naval

Situé dans l’ancien bâtiment du ministère de la Marine, aujourd’hui siège de la marine espagnole, ce musée passe souvent inaperçu en se promenant le long du Paseo del Prado. Bien que ses origines remontent à 1792, ce n’est qu’en 1932 qu’il a commencé à fonctionner comme un musée. Il abrite une importante collection liée à l’activité maritime, des peintures aux maquettes de bateaux grandeur nature. Petits et grands apprécieront sans aucun doute ce qu’il a à offrir.

– Place de Cibeles

Un grand nombre des bâtiments, les plus importants et les plus historiques de Madrid sont situés sur cette place, ce qui en fait l’un des endroits les plus distingués de la ville. Les bâtiments notables incluent le Palacio de Cibeles, le siège du conseil municipal de Madrid, le palais de Linares, la Banque d’Espagne et le palais de Buenavista. La place marque la fin du Paseo del Prado et le début de l’avenue suivante, le Paseo de Recoletos.

– Le Paseo del Arte

Le Paseo del Arte

C’est le nom donné aux trois musées les plus importants de Madrid pour souligner leur proximité les uns des autres. Le soi-disant « Triangle d’or de l’art » est formé du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía, du Museo Nacional del Prado et du Museo Nacional Thyssen-Bornemisza. En plus du trio de piliers culturels du Paseo del Arte, il y a aussi le CaixaForum Madrid et le Musée Naval, tous deux situés sur la même route.

Parcs et jardins

Parc du retiro
Le jardin botanique royal

Le jardin botanique royal

À l’est du centre de Madrid, le Parque del Buen Retiro (Parc du Retiro) peut être traduit par « Parc de la retraite agréable », et c’est ce qu’il est, une vaste étendue de verdure luxuriante remplie de jardins à la française, de lacs, de cafés, de terrains de jeux et plus.
Avec le parc du Retiro, le jardin est une véritable oasis à Madrid. Se promener dans ses allées, entouré par plus de 5 000 espèces de plantes et d’arbres, ne peut qu’être un bonheur, qu’on doit au roi Charles III (dit l’Illustre Roi) qui a tenu à créer un espace dédié aux sciences naturelles. N’oublions pas que le Museo del Prado et à proximité.
Ce parc de 300 hectares abritait auparavant le palais et les jardins de Felipe IV et n’a été ouvert au public qu’à la fin du XIXe siècle.
Aujourd’hui, vous pouvez toujours louer une chaloupe au Palacio de Cristal (Crystal Palace), qui organise régulièrement des expositions d’art ou vous arrêter et sentir les roses dans la Rosaleda (Rose Garden), qui compte plus de 4 000 roses. De plus, pour ceux qui voyagent avec des enfants, le Teatro de Titeres accueille des spectacles de marionnettes la plupart des week-ends.

La Casa De Campo

La Casa De Campo

Alors que le parc Buen Retiro est peut-être plus célèbre, la Casa de Campo est le plus grand parc public de Madrid et compte près de 11 kilomètres carrés d’espace naturel. Utilisé à l’origine comme terrain de chasse par la famille royale espagnole, c’est maintenant l’endroit idéal pour se détendre lorsque vous avez besoin d’une pause dans la vie urbaine animée.
Beaucoup de gens aiment simplement se promener dans le parc ou pique-niquer sur l’herbe, mais il y a aussi beaucoup d’activités dans le parc. Dans le coin sud-est de Casa de Campo, il y a un grand lac avec des locations de bateaux et de kayaks disponibles. Lorsque vous vous mettez en appétit grâce à la navigation de plaisance, il y a des restaurants situés autour du lac. Le parc dispose également d’une grande piscine extérieure idéale si vous avez besoin d’échapper à la chaleur estivale de l’Espagne.
Les amateurs de sensations fortes seront ravis de découvrir qu’il y a un parc d’attractions au sein de la Casa de Campo avec 48 attractions, des montagnes russes aux carrousels. Les visiteurs précédents ont été ravis de constater qu’il existe de nombreuses activités adaptées aux enfants dans le Parque de Atracciones, et ils ont été impressionnés par les restaurants.
Le Zoo Aquarium de Madrid, un autre favori des visiteurs, se trouve au sud de la Casa de Campo, après le parc d’attractions. Le zoo est surtout connu pour ses pandas géants et a été le premier zoo européen à les élever. Les visiteurs recommandent également le spectacle des dauphins.
Ceux qui recherchent une façon plus unique de voir le parc devraient faire un tour dans le Teleférico, ou téléphérique, qui vous emmène du Parque Oeste à la Casa de Campo. Lorsque le téléphérique vous laisse descendre à Casa de Campo, il n’y a pas grand-chose dans les environs immédiats à part une aire de jeux et un restaurant, selon les voyageurs. Ainsi, certains suggèrent de prendre le téléphérique dans un sens puis de descendre à travers le parc afin de voir plus ce qu’il y a dans la région. Le téléphérique fonctionne tous les jours depuis le mois d’avril jusqu’à septembre.

Si vous n’êtes pas prêt à prendre le téléphérique, vous pouvez vous rendre à Casa de Campo et vous garer sur l’un de ses parkings gratuits. Pour ceux qui utilisent les transports en commun, les voyageurs conseillent de descendre du métro à Lago qui se trouve près du lac ou à Casa de Campo qui vous amène près du zoo. Pour les visiteurs du parc d’attractions, Batán est l’arrêt le plus pratique.
Le parc est à environ 2 miles à l’ouest du centre-ville. La visite du parc est gratuite, mais plusieurs de ses attractions, dont le parc d’attractions, le zoo et le téléphérique, sont payantes. Le parc est ouvert tous les jours, les attractions qui s’y trouvent fonctionnent selon leurs propres heures.

Crystal Palace

Crystal Palace

Conçu par l’architecte Ricardo Velázquez Bosco, cette œuvre architecturale est située dans le « Buen Retiro » l’un des plus grands parcs de la ville. Il était le siège officiel de l’Exposition générale des Philippines à Madrid. Le palais abritait une serre avec plusieurs espèces de plantes exotiques des Philippines, à l’époque une colonie espagnole.
Il est rapidement devenu un symbole de la richesse espagnole, exposant le progrès technologique qui a caractérisé le XIXe siècle en Espagne.
Tout au long de l’histoire, le Crystal Palace a reçu de nombreux chefs d’État et de gouvernement. C’est aussi le lieu où, en 1936, Manuel Azaña fut élu président de la Deuxième République en Espagne. Actuellement, le palais est l’un des deux lieux d’exposition du musée Reina Sofia de Madrid et accueille souvent des œuvres d’art de toutes sortes.
Cet endroit est tout simplement féerique. Peut-être est-ce à cause de la façon dont la lumière inonde cet endroit, peut-être est-ce à cause de la façon dont il nous fait sentir libres et protégés en même temps… ou peut-être est-ce parce que parfois nous avons tous besoin d’une dose de fantaisie.
Personne ne sait vraiment ce qui fait de cet endroit un véritable sanctuaire, mais c’est certainement le cas. Il est presque entièrement en verre, avec une simple charpente de fer, le tout sur une base en brique décorée de céramiques. Il a fallu moins de cinq mois pour le construire et a été achevé en 1887.
Ce chef d’œuvre est connu aussi sous le nom de palais de verre ou palais de cristal, il est le couronnement du parc du Retiro à Madrid.
Certaines personnes disent que cela leur rappelle un jardin de conte de fées, d’autres disent que c’est l’endroit idéal pour laisser libre cours à l’art. Certains préfèrent cependant ne pas spéculer, s’étonnant de son impressionnante structure de verre et de fer.
Le Crystal Palace est l’un des endroits les plus visités et photographiés de Madrid. Le jardin autour, la lumière dedans. Le tout vaut le détour sans aucun doute.

LA Gare Atocha

LA Gare Atocha

La gare d’Atocha est la gare principale de Madrid, inaugurée en 1851 sous le nom de « Gare du Midi » elle est le cœur de la capitale. En 2018, Atocha a desservi plus de 15 millions de passagers. Elle a été rénovée, agrandie, à cause d’accidents parfois, ou pour s’adapter au besoin, à plusieurs reprises. En 1888, le bâtiment a été partiellement détruit par un incendie, et entre 1985 et 1992, la gare a été agrandie quatre fois sa taille d’origine.
Après le projet de renouvellement, elle a été divisée en trois partie : Madrid-Puerta de Atocha, Madrid-Atocha Cercanías et Atocha Renfe (station de métro). Atocha Cercanías et Atocha Renfe forment un grand échangeur de transport qui relie divers moyens de transport public.
La gare d’Atocha est impressionnante de partout, avec un jardin tropical situé dans la partie ancienne de la gare, qui a été transformée en foyer en 1992, elle montre un coté calme et reposant qui offre un excellent contrepoint à l’agitation et au tracas des gares.
C’était l’idée de Rafael Moneo, qui voulait tirer le meilleur de la nef centrale principale d’une longueur de 152 mètres et d’une hauteur de 27 mètres, recouverte de fer et de verre comme une énorme serre, et donc un endroit parfait pour les plantes tropicales.
Le résultat est un jardin luxuriant s’étendant sur 4 000 mètres carrés sur le site des anciennes pistes et plateformes, qui abrite plus de 7 200 plantes de 260 espèces provenant des cinq continents. Palmiers, bananiers, cocotiers et arbres à pain poussent sous la lumière naturelle qui brille à travers la verrière translucide dans des conditions proches de la jungle : température entre 22 et 24 degrés et humidité jusqu’à 70 %.
Les vedettes du jardin étaient diverses tortues des Galápagos, jusqu’en 2018, date à laquelle les autorités ont décidé de les transférer dans un centre de réhabilitation de la faune et de fermer l’étang. La raison en était le comportement antisocial de nombreux visiteurs qui harcelaient les animaux.
Le jardin reste malgré tout un endroit à visiter et à découvrir, entre le calme de ce beau paysage et le contraire avec l’agitation de la gare, le spectacle vaut bien la visite pour une expérience visuelle et sensorielle unique.
La grande transformation d’Atocha en trois parties, était dans les années 1980, les progrès de l’Espagne démocratique ont fait que la gare d’Atocha a rapidement dépassé ses installations. Compte tenu de la nécessité de faire place à l’arrivée des trains AVE (trains à grande vitesse espagnols), l’architecte espagnol Rafael Moneo a été chargé de remodeler la gare pour l’adapter aux temps nouveaux.
Puis, entre 1985 et 1992, le complexe ferroviaire a été agrandi avec deux nouvelles grandes gares : Puerta de Atocha, construite pour desservir les trains AVE modernes, et Atocha-Cercanías, dédiée au trafic quotidien des personnes voyageant sur les Cercanías (lignes de banlieue). Le train de longue distance est également relié à la station de métro (Atocha Renfe) et à diverses lignes de bus.
La gare d’Atocha n’est pas appelée le cœur de fer Madrid pour rien. Elle est essentielle, racontant l’histoire de la capitale au fil du temps, et pratique pour les milliers de passagers qu’elle sert tous les jours.
L’un des services les plus appréciés de la gare d’Atocha est sa consigne à bagages, qui fournit des casiers sécurisés, surveillés par des agents de sécurité aux voyageurs. Les horaires de train ne coïncident pas toujours avec les heures d’enregistrement ou de départ de votre hôtel, c’est pourquoi le service de consigne à bagages à la gare d’Atocha vous offre quelques heures de liberté pour explorer la ville sans vos valises.
En sortant de ce temple de fer, et à cause de l’emplacement central de la gare d’Atocha, vous pouvez rejoindre certains des lieux emblématiques de la capitale en quelques minutes.
Si vous arrivez tôt à la gare et que vous laissez vos bagages dans un casier, prenez le temps de vous promener dans les environs, ou même de visiter certains des meilleurs musées de Madrid, tels que le « Museo Nacional Reina Sofía» l’un des trois musées qui forment le « Triangle de l’art » de Madrid et qui se trouve juste en face de la gare d’Atocha.
Sinon, vous pouvez aussi choisir Le Paseo del Prado, la longue rue verdoyante qui part du grand rond-point de la Plaza del Emperador Carlos V où se trouve la gare d’Atocha, ce qui en fait une excellente option pour se promener dans certains des principaux sites touristiques de Madrid.
En moins de dix minutes, vous atteindrez le Jardin Botanique ; CaixaForum Madrid, avec son impressionnant jardin vertical, Museo Nacional del Prado le musée d’art le plus célèbre de la ville et les fontaines de Neptune et Cibeles.
Le Parque del Retiro, à dix minutes à peine d’Atocha, est l’un des plus grands espaces verts de Madrid. Ses 125 hectares offrent de nombreuses possibilités pour la marche, le jogging, le vélo et le patinage. Il y a aussi un grand lac de plaisance, ainsi que plusieurs espaces d’exposition, tels que le Palacio de Velázquez, la Casa de Vacas et le Palacio de Cristal.
Deux des événements qui attirent le plus de visiteurs au Retiro chaque année sont la foire du livre et le feu d’artifice, organisé pendant la Feria de San Isidro le festival, pour célébrer le saint patron de Madrid.

Palacio de Cibeles

Palacio de Cibeles

Comme on l’a précédemment dit, un grand nombre de bâtiments, les plus importants et les plus historiques de Madrid, sont situés sur l’élégant boulevard « Paseo del Prado », l’un de ces bâtiments les plus distingués, est le Palais de Cibeles, le chef d’œuvre de ce boulevard.
Anciennement connu sous le nom de Palais des communications et des télécommunications jusqu’en 2011, ce palais est un complexe composé de deux bâtiments aux façades blanches impressionnantes et méticuleusement décorées. Achevé en 1919, il est situé sur la place Cybèle, l’un des centres historiques de Madrid.
Avec une architecture gothique, il a été principalement conçu pour abriter le principal bureau administratif postal de Madrid, et a porté donc le nom de Palais des Communications. Grâce à un service constant pendant plus d’un siècle, la mairie a ensuite été rénovée pour devenir le siège opérationnel de la mairie de Madrid.
Le palais de Cibeles est l’un des monuments les plus importants de la ville d’un point de vue architectural, avec leur façade néoplateresque et les évocations baroques de Salamanque, les bâtiments comptent parmi les plus beaux exemples d’architecture moderniste du centre de Madrid. Les architectes étaient Antonio Palacios et Joaquin Otamendi, deux jeunes architectes espagnols prometteurs à l’époque.
Le déclin de l’utilisation du courrier postal à la fin du XXe siècle a progressivement réduit les fonctions du complexe et, par conséquent, il a commencé à perdre de son importance. En 2007, le gouvernement de la ville de Madrid l’a transformé en centre culturel.
Aujourd’hui, le palais de Cibeles est ouvert au public avec des expositions et des événements dans le grand hall. Les visiteurs peuvent également déguster de la nourriture et des boissons sur la terrasse du dernier étage avec une belle vue à 360 degrés sur le quartier historique voisin.
Le Palacio de Cibeles reste un complexe architectural magnifique et historique, très impressionnant, situé en plein centre de Madrid, chaque touriste qui se rend sur la Plaza de Cibeles pour photographier la statue de sa déesse ne peut s’empêcher d’être impressionné par le Palacio de Cibeles et sa façade blanche, il est un symbole de la ville de Madrid ainsi que de l’architecture moderniste espagnole.
L’extérieur de l’édifice est orné de nombreux pilastres aplatis et rectangulaires associés à des cartouches royales. Les régions supérieures de la salle portent d’excellents exemples d’architecte délicat impliqué dans la fabrication de longues flèches et des pinacles. Les pinacles sont construits à des hauteurs variables pour souligner la netteté des décorations extérieures de l’Hôtel de Ville. Le pinacle central est le plus haut de tous.
Si vous voulez visiter un bâtiment unique, magnifique, distingué et glorieux, le Palacio de Cibeles serait l’endroit de vos rêves, à la fin d’un boulevard hystériquement riche.

Bâtiment Telefónica

Bâtiment Telefónica

Le bâtiment Telefónica est l’un des sites les plus impressionnants de Gran Via. D’une hauteur de 90 mètres, cet édifice blanc majestueux a été conçu par Ignacio de Cárdenas, un architecte qui s’est inspiré des impressionnants gratte-ciel de Manhattan, mais a également ajouté sa propre touche espagnole avec des fioritures baroques ornementales.
Lorsque le projet a été achevé en mars 1929 étonnamment pour l’Espagne, en avance sur le calendrier, c’était le premier gratte-ciel de Madrid et très brièvement le plus haut bâtiment d’Europe.
Six ans seulement après l’ouverture officielle de l’Edificio Telefónica en janvier 1930, la guerre civile éclata et le bâtiment fut utilisé pour loger des correspondants étrangers comme Hemingway.
Mais ce n’était pas un refuge loin des combats, la structure était à portée des troupes de Franco qui étaient positionnées pour prendre la ville à Casa de Campo. Pendant le siège de Madrid, les tirs d’artillerie sont allés dans les deux sens et la façade a été assez malmenée.
Les dégâts de la guerre ont depuis été réparés et ces jours-ci, une bonne partie du bâtiment a été convertie en espace d’exposition. Alors que Caixa Forum et Fundación MAPFRE ont récemment introduit des frais d’entrée pour leurs galeries basées à Madrid, Telefónica est heureusement restée gratuite pour tous !
Si vous êtes dans les environs, c’est un endroit formidable à visiter avec une programmation d’expositions en constante évolution. Les geeks du téléphone seront ravis car le bâtiment abrite une collection permanente qui couvre le développement des téléphones et des appareils de télécommunication à travers les âges.
Afin de rénover ce bâtiment historique dans le cadre de l’urbanisme et de l’architecture espagnols, des parties des quatre plaques du sol existantes ont été démolies et un escalier en colimaçon a été inséré dans le vide, se faufilant à travers une forme organique et sculpturale.
Cette structure, déjà considérée comme un emblème du nouveau bâtiment, sert à la fois de contreventement latéral pour la façade du bâtiment et de support structurel pour l’escalier.
La galerie prend sa forme à partir de la forme du bâtiment, les sols ont été dépouillés de tout ce qui n’est pas essentiel à la structure, les colonnes ont été laissées exposées et le plafond recouvert d’un treillis métallique suspendu. Les espaces, laissés nus et en hauteur, révèlent la beauté de la structure existante et permettent un maximum de liberté pour les installations spécifiques à l’exposition.

Les Arènes de las Ventas

Les Arènes de las Ventas

Les arènes de Las Ventas sont les plus grandes d’Espagne et l’une des plus grandes du monde. Elles tirent leur nom du quartier de la ville dans lequel elles se trouvent, se distinguent par leur style néo-mudéjar distinctif avec une structure métallique et une façade en brique sur laquelle on peut voir des carreaux de céramique représentant chacune des provinces espagnoles.
Sa construction a commencé en 1922 et elle a ouvert ses portes en 1931. Les arènes ont été conçues par l’architecte José Espeliú, décédé en 1928 avant la fin de ses travaux. Manuel Muñoz Monasterio, connu pour avoir conçu le stade Santiago Bernabéu, a terminé le projet.
L’extérieur des arènes de Las Ventas présente diverses statues et sculptures dédiées à des personnalités du monde de la tauromachie, telles que Luis Miguel Dominguín et Antonio Bienvenida. Il y a aussi un buste de Fleming, l’homme qui a découvert la pénicilline, qui a sauvé la vie de tant de matadors.
Son intérieur abrite également un musée de la tauromachie décrivant son histoire et sa pertinence pour l’histoire et la culture espagnoles.

Hébergements

Quels sont les meilleurs quartiers de Madrid où séjourner ?

Les quartiers les plus sûrs de Madrid sont les plus haut de gamme, comme Salamanque et Retiro. Centro, La Latina, Lavapiés, Huertas, Malasaña, Chueca, Argüelles et Moncloa sont généralement sûrs pour se promener à tout moment de la journée, bien que des précautions normales s’appliquent.

Hôtels
Quel sont les 20 meilleurs hôtels de Madrid ?

Madrid est l’une de nos escapades citadines préférées en Europe, appréciée pour ses monuments culturels, sa scène artistique vivante et ses beaux restaurants. Ces éléments sont également présents dans certains des meilleurs hôtels de Madrid, où vous pouvez séjourner dans des palais historiques, des hybrides entre galerie d’art et hôtel ou dans une adresse sans prétention avec son propre restaurant étoilé Michelin.
Ensuite, il y a les séjours discrets, des auberges de jeunesse de nouvelle génération et des aménagements d’appartements de quartier. Et la scène ne cesse de croître, le Four Seasons et le Mandarin Oriental ont récemment ouvert leurs portes dans la capitale espagnole. Pour les endroits à noter, nous avons rassemblé les meilleurs hôtels de Madrid.

1. Westin Palace Madrid

Hôtel Westin Palace Madrid

L’hôtel incontesté de la grande dame de Madrid basé sur une idée astucieuse que le roi Alphonse XIII a eue juste avant la Première Guerre mondiale – fait face aux fontaines de la Plaza Neptuno et à l’un des plus grands musées d’art du monde, El Prado. Que vous séjourniez ici ou non, gagnez du temps pour un cocktail au bar du hall La Rotonda sous la célèbre coupole en vitrail.
Promenez-vous dans le petit musée de l’hôtel, qui révèle sa vie au cours du siècle dernier, les noms d’Hemingway, de Picasso, des Rolling Stones et de Dalí, qui aimait gribouiller sur les murs. Les chambres sont définies par une élégance sobre et Belle Epoque, avec un nouvel accent sur le bien-être, ingrédients super-alimentaires sur les menus du room-service, bouteilles de salle de bain parfumées au thé blanc et des lits qui vous engloutiront.

2. Hôtel Four Seasons Madrid

Pendant des années, les madrileños ont évité les rues autour de la Puerta del Sol, se plaignant de la détérioration d’un quartier autrefois grandiose du centre-ville devenu un chantier monstrueux. Mais depuis que le Four Seasons a ouvert ses portes en septembre dernier, les plaintes se sont transformées en compliments. Se dressant fièrement au coin des calles Sevilla et Alcalá, le premier hôtel du groupe canadien en Espagne est arrivé avec tous les canons en feu, promettant de donner un nouveau souffle au quartier. Il donne déjà aux endroits les plus intelligents de la capitale une course pour leur argent.
L’hôtel fait partie d’un vaste projet qui comprend des résidences privées, des boutiques et un marché alimentaire. La façade ornée du XIXe siècle et les intérieurs somptueux du bâtiment ont été préservés, notamment le hall à double hauteur avec ses colonnes en marbre vert lierre et ses vitraux. Toit en verre. Vous ne trouverez pas de pointe ici, mais il n’y a pas non plus de bords rugueux.
Tout respire la qualité, des sols en noyer massif et des tapis Alpujarra à l’insonorisation irréprochable et aux systèmes d’éclairage conviviaux et rafraîchissants, il y a une touche délicate dans le design qui semble juste pour une époque qui en a assez du faste. Le service gère l’astuce d’être à la fois efficace et charmant espagnol. Le Four Seasons met la barre haute mais la franchit sans transpirer.

3. L’hôtel principal de Madrid

Soigneusement situé juste au-delà de la mêlée de l’une des sections les plus fréquentées de la Gran Vía, à proximité du quartier boho de Chueca, cet hôtel fait partie de certaines des vues les plus classiques de Madrid. Un portier solitaire accueille les invités dans les escaliers jusqu’à un ascenseur qui les emmène à la réception chic sur le toit, mais la magie commence sur le toit-terrasse, qui donne sur le dôme surmonté d’un ange du célèbre bâtiment Metropolis de la ville.
Toutes les chambres disposent d’un mobilier en cuir sur mesure et de potions de bain majorquines, mais essayez de réserver l’une des chambres prisées à l’avant de l’hôtel.

4. Hôtel Unico Madrid

Hôtel Unico Madrid

Clignotez vos yeux deux fois et vous risquez de manquer l’entrée de cet hôtel sans prétention, niché derrière des portes coulissantes dans une rue raffinée de Salamanque. Un escalier en marbre mène à de grandes chambres et à des salles de bains, où de nombreuses fenêtres s’ouvrent sur la cour calme du jardin ou sur la rue principale en face.
En effet, ce qui le distingue, c’est la salle à manger Ramon Freixa Madrid, qui a deux étoiles Michelin et la créativité du menu pour le prouver, joue de veau de Galice ou huître du Jurassique au chocolat blanc et à la moelle osseuse. Faites une réservation des semaines à l’avance, sinon des dizaines de Madrileños vous devanceront. Pour ceux qui n’ont pas de place à table, n’ayez crainte : le chef supervise également le petit-déjeuner.

5. Le Mandarin Oriental Ritz, Madrid

Après une lune de miel au Ritz à Paris et à Londres, le roi Alphonse XIII voulait tellement que Madrid ait son propre Ritz qu’il l’a financé lui-même. Depuis son ouverture en 1910, l’hôtel Belle Epoque a vécu de nombreuses vies et a été un chez-soi pour la royauté et les stars du rock, les Madrilènes à la mode et la simple aristocratie. Son incarnation la plus récente a impliqué la plus grande rénovation de ses 110 ans d’histoire, ouvrant en 2021 pour révéler une approche Roaring Twenties 2.0.
Il y a maintenant 100 chambres et 53 suites, toutes extrêmement confortables avec des douches à effet pluie et des baignoires séparées fournies avec les produits Natura Bissé. Vous pouvez faire votre choix parmi les cinq restaurants et bars, mais ne manquez pas un après-midi de scones à la crème caillée dans le Palm Court verdoyant, c’est là que le concept du thé de l’après-midi a été introduit à Madrid.

6. 7 îles

L’établissement familial 7 Islas est mi-hôtel, mi-galerie, juste à côté de Gran Vía, l’un des meilleurs endroits pour faire du shopping à Madrid. Son hall industriel, avec des sols en béton ciré et des murs blanchis à la chaux, présente des œuvres d’artistes espagnols et internationaux émergents et est ouvert aux clients et aux passants. Conçu dans l’esprit du minimalisme Bauhaus, le lieu est ponctué de meubles rappelant les sculptures de Picasso, fabriqués à partir de matériaux naturels comme le bois ainsi que de pièces d’avion upcyclées.

7. Les Pavillons Madrid

Il se situe dans un quartier calme près de la Plaza de Colón, c’est l’un de ces secrets bien gardés pour les personnes à la recherche d’un grand espace lors de leur séjour en ville. Conçus à l’origine comme des résidences avec services, les espaces à une et deux chambres bénéficient de proportions gigantesques que l’on ne trouve tout simplement pas dans d’autres hôtels de Madrid.
Alors que les espaces publics sont plutôt minces, ce sont les petits détails dans les chambres qui mettent du la bonne énergie à l’expérience, potions à base d’olive fabriquées localement, haut-parleurs Bluetooth, prises USB.
La terrasse sur le toit est un bel endroit pour profiter du soleil espagnol avec un gin tonic à la main. Si vous êtes un amateur d’art (et la plupart des visiteurs de Madrid le sont), il y a une bonne sélection d’œuvres contemporaines tournantes exposées ici (et si vous voyez une pièce que vous aimez, arrêtez-vous à la réception avec votre carte de crédit).

8. Rosewood Villa Magna

Rosewood Villa Magna

Cette célèbre adresse attire depuis des années diplomates et célébrités. Sa position sur le Paseo de la Castellana aide sûrement, mais c’est le service qui regagne les visiteurs réguliers. Les intérieurs conçus par Thomas Urquijo sont toujours frais, rehaussés par des ajouts récents tels que des lampes de lecture torsadées et d’énormes téléviseurs à écran plat.
Essayez le célèbre canard laqué au restaurant chinois, Tse Yang, ou entrez, comme le font les locaux, pour le thé de l’après-midi ou un cocktail dans la cour du jardin venteux – l’impressionnante collection de whisky du bar s’étend sur plusieurs continents. La réservation de la Real Suite apporte des avantages tels que des transferts aéroport gratuits et un soin au spa, ainsi qu’un piano à queue pour tinter.

9. Générateur Madrid

Il n’y a pas que la génération Y qui est attirée par cet ancien parking et station-service près de la trépidante Gran Vía. C’est l’une des espèces d’auberges cool, avec de la place pour tous les types de clients, allant des chambres avec lits superposés partagés aux espaces privés de style hôtel avec des salles de bains privées et des avantages épurés, c’est même un favori des voyageurs d’affaires en solo.
Et il est facile d’oublier qu’il s’agit d’une auberge de jeunesse lorsque vous êtes sur le toit-terrasse parmi la foule des jeunes d’esprit, commandant des cocktails et du vin espagnol à un prix raisonnable tout en admirant la vue.

10. Hyatt Centric Gran Via

Relativement nouveau dans la rue la plus célèbre de Madrid, Hyatt Centric s’est rapidement taillé un rôle de premier plan au centre de tout cela. La musique et la radio jouent un rôle important dans la conception (il y a même un faux studio de radio dans le hall), qui rend hommage au siège de la radiodiffusion qui se trouvait autrefois de l’autre côté de la rue.
Les chambres sont originales avec leur mélange de fantaisie ludique (taies d’oreiller avec des chats portant des écouteurs) et des meubles avec des technologies utiles telles que des ports USB et des rideaux électroniques. Les visiteurs trouveront le cadre difficile à battre, mais les habitants sont ceux qui s’en réjouissent : la terrasse sur le toit et le restaurant à thème latin avec bar brut reçoivent des critiques élogieuses.

11. Hôtel NH Collection Madrid Palacio de Tepa

Ce qui ressemble à une ambassade ou à une enclave diplomatique de l’extérieur, avec une façade majestueuse de Juan de Villanueva (l’architecte mieux connu pour El Prado), est en fait un espace intérieur lumineux et moderne. Le décor peut sembler avant-gardiste, avec des meubles minimalistes et des lumières de déclaration, mais un coup d’œil à travers les panneaux de verre dans le sol du hall révélera les ruines d’un système de canaux du XVIe siècle ci-dessous.
Aucun hôtel ne prend le sommeil plus au sérieux grâce à deux ensembles de portes intérieures qui éloignent les bruits indésirables du couloir. Si vous le pouvez, réservez l’une des rares suites en duplex face à l’église Saint-Sébastien, qui disposent d’espaces de vie spacieux en dessous et de belles chambres au-dessus.

12. Hôtel BLESS Madrid

Hôtel BLESS Madrid

En franchissant la porte d’entrée, vous vous retrouverez au milieu du somptueux bar de l’hôtel, un véritable décorateur avec un mélange éclectique de locaux et son design, qui tisse des tapis orientaux, des lampes en laiton, des œuvres d’art vintage et de l’Art déco contemporain.
Derrière la réception aux allures de bibliothèque se trouve le restaurant Etxeko de Martín Berasategui : le chef a décroché 10 étoiles Michelin dans ses différentes cuisines, et le menu basque qui y est servi est particulièrement méritant, avec des plats astucieux comme le poulpe grillé à la purée de poivrons et le merlu au bacon et risotto au fenouil.
Les chambres clubby sont aménagées plus comme une maison privée qu’un hôtel, avec des tableaux encadrés, des canapés en velours et des antiquités curieuses à chaque tournant ; beaucoup ont de fausses cheminées et de petits balcons pour admirer le quartier chic de Salamanca ; une zone flottant avec des étiquettes telles que Manolo Blahnik, Prada et Tiffany.

13. Santo Mauro, collection d’autographes

Autrefois, la maison du duc de Santo Mauro, ce manoir transformé en hôtel est un point déterminant dans le quartier central de Chamberí. Les espaces publics majestueux regorgent d’antiquités et de détails architecturaux exceptionnels; une grande partie du travail manuel est du designer Lorenzo del Castillo, qui a l’œil pour aller chercher le design et l’artisanat.
Vous pourrez dormir dans les anciennes écuries, aujourd’hui un ensemble de chambres élégantes, et dîner dans l’ancienne bibliothèque du duc, aujourd’hui un charmant restaurant. À proximité, se trouve l’épique parc du Retiro, mais l’hôtel possède son propre jardin plutôt romantique où les clients et les habitants peuvent être trouvés en sirotant un café con leche ou en train de grignoter un banquet pour une occasion spéciale.

14. ME Reine Victoria

Cet hôtel animé et élégant surplombe l’un des points chauds des bars à tapas de Madrid, la Plaza Santa Ana, et dispose d’un bar sur le toit avec son propre DJ. Le Reina Victoria était autrefois un hôtel de luxe classique, populaire auprès des meilleurs toreros, mais une cure de jouvence ME a apporté un design scandinave chic en bois blond avec des touches violettes caractéristiques.
Les chambres lumineuses et modernes sont équipées de stations d’accueil pour iPod, de grands lits, de douches d’hydromassage et de « kits de gueule de bois » pour ceux qui profitent pleinement de la vie nocturne de Madrid, tandis que les suites sont équipées de consoles Nintendo Wii et de machines Nespresso.
Vous n’avez pas à chercher loin pour la vie nocturne et les options de restauration : le bar à cocktails Radio est extrêmement populaire auprès des clients et des non-clients, le restaurant Ana La Santa sur place est réputé pour sa cuisine internationale innovante et la Plaza Santa Ana est bordée avec bars et restaurants.
Les clients peuvent utiliser l’excellente salle de sport et le spa juste à côté. Situé à Huertas, à quelques pas du Prado, d’autres grands musées d’art et de la plupart des principales attractions, ainsi que de la vie nocturne de La Latina.

15. Posada del Dragon

Cet hôtel de charme 3 étoiles, original, était autrefois un grenier au XVIe siècle, puis une auberge du XIXe siècle pour les marchands de passage. Désormais, ses chambres de style individuel et peu meublées sont équipées de lits en mousse à mémoire de forme, d’alcôves de style mauresque, de télévisions à écran plasma et de téléphones rétro. Les murs sont colorés en vert citron, cramoisi, jaune moutarde ou azur.
Les chambres vers l’avant du bâtiment sont plus lumineuses et plus spacieuses, mais viennent également avec plus de bruit de la rue. La conception historique du bâtiment signifie qu’il y a peu de place pour les commodités, mais il y a un excellent bar à tapas au rez-de-chaussée.
Le personnel est merveilleusement sympathique et serviable et l’emplacement, à quelques pâtés de maisons de la Plaza Mayor, ne pourrait pas être plus central; de nombreux bars à tapas et restaurants sont à proximité, et les musées et autres attractions sont à quelques pas.

16. Orfila

Dans une rue résidentielle calme d’Alonso Martínez, ce manoir rénové du XIXe siècle est un hôtel-boutique intime de 32 chambres. Il y a beaucoup de fioritures théâtrales, y compris un grand hall utilisé pour mettre en scène des pièces dans les années 1920. Les chambres spacieuses sont de style traditionnel et sont équipées de têtes de lit rembourrées et de lourds rideaux.
Le confort des clients n’est pas négligé : attendez-vous à des baignoires d’hydromassage, des lavabos pour elle et lui et des articles de toilette Relais & Châteaux dans les salles de bains, ainsi que des télévisions à écran plasma et des stations d’accueil pour iPod dans les chambres.
Le service est discret et personnel, et ce dernier se met en quatre pour être utile. Les installations comprennent un toit-terrasse et un magnifique jardin, et le restaurant sur place Jardín de Orfila sert des plats sophistiqués à base de produits de saison. L’hôtel est idéalement situé à la fois pour explorer le « Triangle d’Or » et pour faire du shopping dans les quartiers chics de Serrano et Goya, et se trouve à quelques pas des bars et restaurants animés de Chueca.

17. Only You Boutique Hôtel

Only You Boutique Hôtel

Ce petit hôtel à la mode réservé aux adultes au cœur du quartier animé de Chueca est un mélange de design d’intérieur historique et branché. Un palais du XIXe siècle reconverti, le designer barcelonais Lázaro Rosa-Violán a transformé l’espace avec des canapés rétro, des lampes surdimensionnées et des livres d’art animant les espaces communs.
Des murs bleu marine, des imprimés de cartes du vieux Madrid, des peignoirs à imprimé girafe et des douches à effet pluie sont quelques-unes des caractéristiques que l’on retrouve dans toutes les chambres.
Pour une terrasse privée, réservez la chambre Only You Secret. Destiné aux citadins occupés, Only You ne propose aucune heure d’enregistrement établie, un service 24 heures sur 24 et une salle de sport ouverte 24 heures sur 24.
Il y a un bon restaurant de l’hôtel et un bar lambrissé servant des boissons classiques, avec beaucoup plus d’options de boissons et de restauration juste devant la porte. Emplacement idéal pour les boutiques, les bars et les clubs de Chueca et Malasaña ; distance de marche des principales attractions.

18. Hospes Puerta de Alcalá

En face du parc du Retiro et surplombant la porte d’Alcalá, c’est un hôtel d’affaires de luxe bien situé avec un superbe spa. À l’intérieur de cette maison de ville du XIXe siècle, 37 chambres et cinq suites diffèrent légèrement dans leur conception, bien qu’elles soient toutes aménagées dans des tons neutres de gris et de crème. Les salles de bains sont équipées de douches à effet pluie et d’articles de toilette Korres.
Les chambres et suites de luxe ont des baignoires. Les options de restauration se composent du restaurant Independencia sur place (tapas et plats méditerranéens créatifs), avec de nombreuses autres options de restauration à la porte. Le bar intimiste sur place sert des cocktails, du vin et du champagne. Avec des arches en pierre d’origine, une piscine au sous-sol et un hammam, le spa Bodyna est l’une des meilleures caractéristiques de l’hôtel. Idéalement situé pour faire du shopping et manger à Salamanque, et pour visiter les principaux musées d’art.

19. URSO Hôtel & Spa

Véritable oasis urbaine, cet hôtel-boutique contemporain est l’un des meilleurs spas de Madrid, à proximité des restaurants et de la vie nocturne des quartiers voisins de Malasaña et Chueca. De grandes fenêtres inondent les 78 grandes chambres et suites de lumière naturelle, avec des tons neutres et des estampes japonaises contribuant à l’ambiance tranquille.
Les touches agréables incluent des salles de bains en marbre avec des articles de toilette sur mesure, et le service est attentionné et professionnel. Les repas sur place comprennent un petit-déjeuner buffet au Conservatoire, des repas légers et des cocktails imaginatifs au bar Urso et des plats locaux créatifs au Media Racion.
Le spa Natura Bissé est superbe, avec une large gamme de soins, une piscine d’hydromassage, un hammam et un sauna. Bien que l’URSO soit davantage orienté vers les retraites romantiques, des lits bébé et des lits pour enfants sont fournis sur demande.

20. Barceló Emperatriz

Barceló Emperatriz

Entouré des boutiques du quartier huppé de Salamanca, le décor de cet hôtel ultra-chic s’inspire de l’impératrice du XIXe siècle, Eugenia de Montijo. Attendez-vous à des ferronneries ondulantes, du marbre et des tissus d’ameublement colorés, des sculptures en verre de ses bonbons Violeta préférés et des tons violets partout.
Un personnel multilingue enregistre les clients à des bureaux individuels et les 146 chambres sont équipées de lits en mousse à mémoire de forme, de systèmes multimédia Phillips pour le streaming Bluetooth, de douches à effet pluie et d’articles de toilette Agua de Loewe dans des salles de bains en marbre.
Il y a une salle de gym et une petite piscine sur le toit, et la coiffure et les massages sont disponibles dans les chambres, gracieuseté d’un salon de beauté local. Outre un copieux petit-déjeuner buffet, le restaurant Mutis sert des plats méditerranéens imaginatifs. Le bar Eugénie est réputé pour ses cocktails. Idéalement situé pour faire du shopping et le Musée Sorollo; un court trajet en voiture des principales attractions.

Maisons d’hôtes

Parmi les logements les plus sollicités chez les touristes, on peut citer les maisons d’hôtes, qui sont devenues plus demandées, moins formelles, si vous cherchez un endroit où vous vous sentirez comme chez vous, l’hébergement en maison d’hôtes est définitivement la solution. La configuration est plus personnelle et familiale, alors que les hôtels sont généralement plus commerciaux et formels. Vous n’avez pas non plus à vous soucier de vos enfants qui courent partout et font du bruit.
Une maison d’hôtes peut fournir un juste milieu avec une vie indépendante proche des soins familiaux. Les parents vieillissants ne sont pas les seuls membres de la famille à séjourner dans des maisons d’hôtes. Certains enfants adultes emménageront et paieront un loyer à leurs parents à un taux inférieur à celui des autres propriétaires.
Je vous propose une liste des meilleures maisons d’hôtes à Madrid qui vous plairont certainement et que vous trouverez bien agréables.

8 Rooms Madrid

Lors de votre séjour à 8 Rooms Madrid, vous serez à moins de 15 minutes de marche de Parc du Retiro et de Paseo del Prado. Le Wi-Fi gratuit est un avantage supplémentaire, et les clients qui souhaitent rester actifs peuvent découvrir les sentiers de randonnée/vélo à proximité.
Cette luxueuse maison d’hôtes se trouve également à cinq minutes en voiture du musée du Prado et du Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia. Les autres voyageurs disent de bonnes choses sur le personnel serviable et l’emplacement. La propriété n’est qu’à quelques pas des transports en commun : la gare Menendez Pelayo est à 5 minutes et la gare Atocha Renfe est à 6 minutes.

Escala Ópera

Vous serez dans un emplacement fantastique à Escala Ópera, à seulement cinq minutes à pied du Palais Royal de Madrid et de la rue Gran Via. De plus, la Puerta del Sol et la Plaza Mayor sont à moins de 10 minutes à pied. La propriété n’est qu’à quelques pas des transports en commun : la station Opera est à quelques pas et la station Santo Domingo est à 5 minutes.

Numa I Script

Numa I Script vous place dans un emplacement idéal, à seulement 10 minutes à pied du Paseo del Prado et de la rue Gran Via. Cette maison d’hôtes méditerranéenne se trouve également à moins de 10 minutes à pied du musée du Prado et de la Puerta del Sol. Les transports en commun ne sont qu’à quelques minutes à pied : Sevilla Station est à 6 minutes et Banco de Espana Station est à 7 minutes.

Madrid City Rooms

Madrid City Rooms

Madrid City Rooms bénéficie d’un emplacement idéal, vous plaçant à seulement 10 minutes à pied de la Puerta del Sol et de la rue Gran Via. De plus, la Plaza Mayor et le Paseo del Prado sont à moins de 10 minutes à pied. Le personnel serviable et l’emplacement central obtiennent de bonnes notes des autres voyageurs. La propriété n’est qu’à quelques pas des transports en commun : la station Sol est à 3 minutes et la station Sevilla est à 4 minutes.
A&Z Sierra de Meira – Adultes seulement
L’établissement A&Z Sierra de Meira – Adults Only vous place à moins de 10 minutes en voiture de Parc du Retiro et de Madrid Rio. En outre, Las Ventas et Paseo del Prado sont à une courte distance en voiture. L’emplacement et les transports en commun obtiennent de bonnes notes des autres voyageurs. Les transports en commun ne sont qu’à quelques pas : Station Nueva Numancia est à 7 minutes et Station Puente de Vallecas est à 7 minutes.

Madrid visite insolite

Que Faire ?

1. Profitez de l’art et des marchés au Matadero Madrid

Situé dans l’ancien abattoir municipal de la ville, cet ensemble de 48 bâtiments est aujourd’hui un espace multifonctionnel dédié à l’art et à la culture contemporaine. Bien que certains des bâtiments restent abandonnés, le reste a été restauré et sert maintenant de salle d’exposition et de théâtre.
Parmi les bâtiments les plus importants du Matadero Madrid figurent le bloc Musique avec des studios d’enregistrement, des salles de répétition et une petite scène ; le bloc espagnol, pour les arts de la scène ; la Maison du Lecteur, pour la littérature ; le Design Center, où se tiennent des expositions et des marchés ; la Cinémathèque, qui est la seule du pays consacrée presque exclusivement aux films de non-fiction.
La grande place du complexe accueille des concerts et des festivals et il y a aussi quelques cafés avec terrasse et un magasin de location de vélos.

2. Faites exploser votre cerveau au Musée des illusions

Musée des illusions

Un monde d’illusions d’optique et d’expositions conçues pour tromper vos yeux et votre esprit ! Touchez, expérimentez, sautez et jouez sur de nombreuses expositions et illusions amusantes conçues pour tromper votre esprit et intriguer votre cerveau ! Réduisez votre famille et vos amis, résolvez des énigmes 3D et obtenez de nombreuses photos amusantes avec votre famille et vos amis.

3. Dînez avec vue dans le dernier restaurant de Dani García

Bien que le chef Dani García soit originaire de Malaga, il est devenu un fils adoptif de Madrid. Il y a quelques années, il a ouvert BiBo, et depuis lors, il n’a jamais voulu de clients dans cet espace spectaculaire. En 2019, il nous a apporté Lobito de Mar, et en 2020, c’est son projet le plus ambitieux à ce jour à Madrid.
Le restaurant éponyme Dani se trouve au septième étage de l’hôtel Four Seasons (avec accès indépendant depuis C/Sevilla). Le menu est un peu un tour d’horizon adapté de la carrière de García, tandis que quelques grands succès du livre de cuisine traditionnel andalou font également leur apparition.
De superbes matières premières sont utilisées et présentées pratiquement sous leur forme naturelle, et vous trouverez également de nombreux plats à base de plantes et même un hamburger.
Le luxe accessible est ce que vous obtenez avec ce dernier né de ce dernier saut d’un chef qui a décidé de laisser derrière lui ses étoiles scintillantes au Michelin pour démocratiser la gastronomie (et gagner quelques euros en cours de route).
Profitez de vues somptueuses et d’une ambiance détendue, avec un design intérieur du prestigieux studio suédois Martin Brudnizki, tout au long d’un repas qui équilibre la sophistication avec une décontraction qui ne va généralement pas de pair avec la haute cuisine.
Les plats légendaires de García ne vous décevront pas, comme la tomate nitro avec gaspacho vert et tartare de crevettes, le poulet fermier épicé farci au foie gras et à la truffe ou le tartare de carottes avec caviar d’huile d’olive extra vierge et graines de tournesol, mais vous pourrez choisir parmi des bouchées plus petites et des préparations plus simples comme le riz crémeux aux légumes de saison ou le thon O-toro de Barbate assaisonné d’huile d’olive et de sauce soja blanche.

4. Faites plaisir à vos sens chez Ikono

Faites plaisir à vos sens chez Ikono

Ikono propose cinq espaces différents qui offrent chacun une expérience sensorielle unique. Faites le tour (d’une heure environ) dans un bassin de boules bleues, une salle aux miroirs infinis, une autre pleine de confettis colorés, une autre aux néons luminescents, et même une aux bulles roses.
Vous êtes invités à éveiller vos sens par des activités immersives, couleurs, odeurs et textures, et bien sûr à immortaliser autant de moments que vous le souhaitez avec votre appareil photo ou mobile, ou vous pouvez faire appel aux services du photographe professionnel sur place, qui saura vous envoyer gratuitement vos photos.

Que faire à Madrid en amoureux

Madrid est synonyme de fêtes, d’activités culturelles, de premières. Une ville vivante à toute heure. Mais c’est parfait pour la romance. Il existe de nombreux projets possibles à faire en couple, ceux qui resteront comme de beaux souvenirs demain lorsque vous vous en souviendrez ensemble.

Si vous planifiez un rendez-vous avec votre partenaire, cela peut être parfait pour un beau séjour, Madrid offre une multitude d’idées pour tout type de voyageur. Voyager en couple peut être compliqué si tout n’est pas planifié correctement. J’ai donc compilé, pour vous, une liste de quelques activités romantiques en voici quelques recommandations  à faire à Madrid, pour vous garantir une belle journée et de très jolis moments bien évidemment.

• Promenez-vous dans le jardin botanique

le jardin botanique
Le jardin botanique est l’un de ces endroits où l’on ne se promène pas habituellement dans Madrid mais qui est un délice. Il a différents environnements, et même une serre en verre pour les plantes tropicales qui vous transportera dans les romans du XIXe siècle parmi les vapeurs et les orchidées.

• Promenez-vous dans la région de Malasaña

la région de Malasaña
Boutiques de mode alternative, galeries d’art et bars à caractère, Malasaña est parfaite pour se balader en couple, car quels que soient vos intérêts culturels ou de loisirs, vous y trouverez de quoi vous rendre heureux.

• Parcourez la Gran Vía

 

La Gran Vía

La Gran Vía est sûrement le « paysage » le plus connu de Madrid. Vous pourrez vous y promener, faire du shopping, contempler quelques édifices de belle architecture XIXème ou actuelle, vous émerveiller devant les néons ou aller au théâtre. Le tout dans une rue essentielle.

• Regarder une comédie musicale ensemble

La culture musicale s’enracine de plus en plus profondément à Madrid, et il y en a beaucoup qui y font leur première et restent à l’affiche pendant des mois et des mois. Aller à l’un de ces spectacles peut être un excellent plan à faire en couple.

• Visite de Madrid en Segway

Visite de Madrid en Segway

Montez à bord d’un Segway pour une visite touristique amusante.
Poursuivez votre partenaire devant les célèbres attractions de Madrid, notamment le palais royal, la cathédrale de l’Almudena, le Templo de Debod et le maire et la place d’Espagne.
Le petit groupe et la nouvelle façon de faire du tourisme sont une brillante introduction à cette ville historique.

• Visite de Madrid à vélo

Votre guide local expert vous guidera dans les rues de Madrid lors d’une visite touristique relaxante.
Imprégnez-vous de l’atmosphère locale avec votre bien-aimé(e) ainsi que des principales attractions de Madrid.
Les sites incluent le Parque Del Retiro, la Fuente de Cibeles, la Puerta del Sol, le Palais Royal et la Catedral de Sta Maria la Real de la Almudena.
Tout ce vélo vous donnera faim, vous serez donc prêt à essayer des tapas locales au Mercado la Cebada.

• Randonnée dans les montagnes cachées de Madrid

Randonnée dans les montagnes cachées de Madrid

Évadez-vous de la ville et explorez comme un local.
Vous et votre partenaire, profiterez d’une randonnée paisible et romantique dans les montagnes du parc national de Madrid.
Votre itinéraire traversera une ancienne forêt de chênes et une vue imprenable depuis le sommet. Votre guide expérimenté vous régalera de contes et d’histoire locaux, ou simplement d’une conversation amicale pour rendre votre randonnée encore plus agréable.

• Visite guidée du palais royal de Madrid

Il y a de nombreuses opportunités de photos pour vous et votre partenaire lors de cette visite de Madrid.
Votre guide se fera un plaisir de vous aider avec des photos lorsque vous passerez devant les sites touristiques de Madrid.
Vous profiterez également d’une visite guidée du Palais Royal, l’un des palais les plus impressionnants d’Europe.
Il a été construit au 18ème siècle et accueille encore aujourd’hui des cérémonies royales. Le palais royal est également célèbre pour ses magnifiques jardins et offre un cadre romantique pour vos visites.

• Excursion d’une journée à Pedraza et Ségovie

Pedraza et Ségovie

Pedraza et Ségovie sont des villes historiques pleines de caractère espagnol.
Flâner dans les rues pavées vous offre de fantastiques opportunités de photos à presque chaque tournant.
Imprégnez-vous ensemble de l’histoire architecturale de l’Espagne.
Remontez le temps dans le dédale de rues étroites de Pedraza.
Dégustez des tapas et du vin traditionnels dans cette ville fortifiée.
Votre guide vous expliquera l’important patrimoine royal de Ségovie en tant que l’un des royaumes médiévaux de la péninsule ibérique.
Vous verrez l’aqueduc romain bien conservé qui mesure 16 km de long.
Parmi les autres points forts de Ségovie, citons la cathédrale, qui fut la dernière cathédrale gothique construite en Espagne.
L’Alcazar de Ségovie, le château, est un château espagnol emblématique.

• Cours de cuisine espagnole

Apprenez à faire de la paella ensemble, probablement le repas le plus célèbre d’Espagne, ou de savoureuses tapas lors de ce cours de cuisine espagnole.
Un chef local vous enseignera les techniques nécessaires.
Vous cuisinerez en équipes de 2, ce qui en fera une soirée géniale pour les couples. Travaillez ensemble pour préparer un délicieux dîner pour vous deux.
La romance se poursuivra lorsque vous rentrerez chez vous, car chaque fois que vous cuisinerez à nouveau le repas, cela vous rappellera votre fantastique voyage à Madrid.
Aucune expérience en cuisine n’est requise et une option végétarienne est également disponible
D’ailleurs en parlant de la cuisine espagnole, découvrons ensemble les meilleurs restaurants à Madrid.

Les meilleurs restaurants à Madrid

Cœur géographique et culturel de l’Espagne, Madrid est une capitale digne des différentes cultures réunies sous le drapeau espagnol. Les restaurants ne manquent pas, avec tout, des restaurants traditionnels aux restaurants contemporains, qui bousculent la scène dans la ville qui aime faire brûler de l’huile toute la nuit.
Centre culturel avec des musées de classe mondiale et de magnifiques bâtiments et églises historiques, Madrid abrite certains des plats les plus excitants et les plus variés du pays.
« La capitale espagnole est une destination qu’aucun gourmand ne devrait manquer », déclare Paula Móvil, rédactrice en chef de Condé Nast Traveler (Espagne).
Il est facile de trouver d’excellents produits de base comme la morue frite, les escargots, la queue de bœuf et le ragoût homonyme de la ville, le cocido Madrileño, que Móvil recommande de laver avec une caña (un petit verre de bière pression).
Mais il ne s’agit pas uniquement de plats traditionnels : des menus de dégustation avant-gardistes trois étoiles Michelin à la fusion asiatique branchée en passant par la cuisine mexicaine, Madrid est un endroit pour « découvrir un tourbillon d’offres culinaires », explique Móvil.
Quand il s’agit de boire, il y a beaucoup de vermouth et de sherry en ville, et si une caña ne fait pas l’affaire, allez-y et faites-en un double.

Voici quelques restaurants à découvrir absolument à Madrid :

Restaurant – Vinoteca Moratin

Restaurant - Vinoteca Moratin

Restaurant haut de gamme à l’esthétique rustique et moderne, Vinoteca Bistro Moratín ne sert que les ingrédients les plus frais, achetés chaque jour au Mercado Anton Martí. L’atmosphère est intime et branchée, avec un personnel attentif qui fait de son mieux pour garantir une satisfaction à 100 %.
Attendez-vous à un petit mais excellent menu de plats de saison, comme une soupe crémeuse aux carottes, un steak tartare parfaitement cuit et du saumon grillé. Ils ont également une grande sélection de vins disponibles au verre ou à la bouteille, c’est une vinothèque, après tout ! Assurez-vous de garder de la place pour le dessert, le yogourt grec avec tarte aux pommes est hors du commun.

Casa González

Amateurs de fromage, allez-y et dirigez-vous vers la Casa Gonzalez à Huertas. Le restaurant confortable est un lieu de tapas classique à l’ancienne, servant une pléthore de fromages et de jambon ibérique (jamón ibérico). Nous aimons aussi que les verres de vin commencent à seulement 1 €. Casa Gonzalez peut être plutôt occupée la nuit, alors venez tôt ou préparez-vous à attendre.

La Fabrica

La Fabrica est une destination tout-en-un qui abrite un espace d’exposition, une jolie boutique remplie de livres, une galerie de photographies et un café divin. Arrêtez-vous pour parcourir les objets hautement sélectionnés et l’art local, puis dirigez-vous vers la salle à manger spacieuse et élégante pour savourer un petit-déjeuner léger le matin ou des collations l’après-midi (accompagnées de vin, bien sûr). On adore les aubergines fumées à l’huile de feta et d’origan, la burrata aux tomates confites et autres antipasti légers parfaits à toute heure de la journée.

Sacha

C’est le type de restaurant qui fait que tout le monde souhaite être un habitué, venant dîner chaque semaine et partant aux petites heures. Il offre la quintessence de la nourriture réconfortante élevée: des soi-disant «faux» raviolis farcis au txangurro (crabe royal), des huîtres marinées, de la moelle osseuse avec un côté de surlonge et du vin – beaucoup de vin. Et si vous voyez le propriétaire Sacha Hormaechea saluer les invités, assurez-vous de lui serrer la main. Il sera ravi.

DiverXO

DiverXO

Pensez à Charlie et la chocolaterie, Alice au pays des merveilles, ses rêves et ses cauchemars – c’est l’esprit imaginatif que le chef David Muñoz apporte à son restaurant trois étoiles Michelin situé à l’intérieur de l’hôtel Eurobuilding. Chez DiverXO, Muñoz brise les frontières de la cuisine d’avant-garde, utilisant des saveurs intenses dans deux menus de dégustation qui visent à surprendre les convives avec des plats qui imitent des œuvres d’art tant dans leur esthétique que dans leur goût.

San Mamés

Attendez-vous à des plats faits maison et à des recettes traditionnelles dans ce restaurant pittoresque, tenu par la même famille depuis les années 1950. Bien qu’il soit un peu éloigné du circuit principal des restaurants du centre-ville, il est trop proche pour être ignoré (et à 15 minutes en train de la Puerta del Sol).
Ici, les clients peuvent goûter certains des plats de base de Madrid, tels que les callos à la madrileña – certains osent dire qu’ils sont les meilleurs de la ville – les anchois apportés directement de la mer Cantabrique et trempés dans du pil pil, ainsi qu’un can’t- miss mélange de pommes de terre, de bacon frit et d’œufs appelés patatas revolconas.

Kappo

Lorsqu’il s’agit de cuisine japonaise authentique et de service raffiné, Kappo est, pour beaucoup, l’endroit idéal. Propriété du chef Mario Payán, connu pour son passage au Kabuki étoilé Michelin, le restaurant est situé à deux pas du musée Sorolla. Réservez une place au comptoir et regardez comment chaque plat du repas de style omakase est préparé, puis servi directement des mains de Payan.

Restaurant Zalacain

Restaurant Zalacain

Lorsque Zalacaín, une expérience culinaire madrilène par excellence, a fermé ses portes il y a quelques années, les convives ont pensé que c’était la fin d’une ère gastronomique jusqu’à ce que le restaurant rouvre des mois plus tard, physiquement transformé mais familier dans son personnel et son menu.
Le restaurant a abandonné l’étiquette de cravate obligatoire et a fait appel à la directrice opérationnelle Carmen González, la première femme à diriger la salle à manger depuis l’ouverture du restaurant en 1927. Politiciens, hommes d’affaires et célébrités se rassemblent toujours autour des nappes blanches de Zalacaín pour se livrer à des plats classiques comme les crêpes.
Suzette, table flambée pour votre plus grand plaisir, et le Pequeño búcaro Don Pío, un petit vase rempli d’œuf de caille, de saumon fumé et de caviar Beluga. Les pommes de terre soufflées, des frites gonflées qui accompagnent chaque plat de viande, sont un autre favori des fans.

Platea

Platea est une salle de gastronomie de six étages située dans un ancien cinéma de style années 1950. Il a un petit quelque chose pour tout le monde, des tapas à prix raisonnable préparées par des chefs étoilés Michelin aux boissons bon marché, des étals de produits frais, des pâtisseries, des ustensiles de cuisine et des fleurs. Alors que la nourriture est une priorité évidente ici, Platea accueille également des performances en direct sur la scène du cinéma. Le bar à cocktails El Palco est notre point d’eau préféré pour d’excellentes boissons avec vue sur la scène.

Coup de cœur

Mon coup de cœur dans cette excellente et agréable découverte de la ville de Madrid, c’est le parc El Retiro, c’est le poumon vert de Madrid, l’un de ses plus beaux parcs, il est rempli de sculptures et de fontaines intéressantes telles que le magnifique Monument à Alfonso XII, qui veille sur le lac et au printemps 2018 a ouvert au public une terrasse d’observation offrant des vues magnifiques.
Il est énorme et vous pouvez y faire plusieurs visites. Vous passerez en premier lieu devant le lac rempli de barques, le lieu d’intérêt principal de ce parc. Ensuite, enfoncez-vous un peu dans le parc et vous découvrirez le plus beau château de verre de Madrid : le « Palacio de Cristal ».
Le parc El Retiro vise à être inclus comme site du patrimoine mondial par l’UNESCO dans la catégorie Paysage culturel. Magnifique !

FAQ

Combien de jours à Madrid suffisent ?

La toute première visite acceptable peut prendre quatre jours, normalement cinq. Vous allez avoir une bonne idée de ce qu’est Madrid : un avant goût disant.
Quel est le meilleur mois pour partir à Madrid ?
Le meilleur moment pour visiter Madrid est à l’automne (septembre à novembre) ou au printemps (mars à mai), lorsque des températures douces soufflent sur la ville, la faisant s’animer. Mais si le temps maussade et un Madrid plutôt apathique ne vous dérangent pas, visitez-le en hiver lorsque les hôtels réduisent leurs tarifs.

Pourquoi Madrid est-elle la plus connue ?

Madrid est connue pour ses magnifiques bâtiments historiques, ses marchés alimentaires et sa famille royale. Cette ville est également connue pour ses musées d’art de la Renaissance et contemporains, son ciel bleu ensoleillé, ses quartiers uniques et sa vie nocturne animée. Madrid est une ville de joie, d’amour et de vie.

Que devient Madrid la nuit ?

Madrid la nuit

La vie nocturne de Madrid, elle est intrigante, chaude, branchée et infatigable. La ville est bel et bien connue pour sa vie nocturne animée comme elle a à offrir et les meilleures discothèques où vous pourrez danser jusqu’à l’aube.
Contrairement à d’autres villes, la vie nocturne à Madrid commence un peu tard, mais la meilleure partie est qu’elle continue jusqu’à tard le matin. Habituellement, l’après-midi pour les habitants commence vers 16h00 et se termine tard dans la soirée (au-delà du crépuscule). La soirée commence vers 23h00. C’est le moment où les Espagnols afflueront dans les bars, les clubs et les discothèques.
Vous trouverez les pubs ou les bars de la ville fermant vers 2h30 en semaine tandis que le week-end, ils s’étendent jusqu’à 3h30. Les clubs de l’autre côté ouvrent au public vers 23h00 et vous pouvez profiter de votre temps jusqu’à 7h00 du matin.
La fermeture des clubs à cette période peut sembler tardive pour la plupart d’entre vous, car les jeunes Espagnols continuent de faire la fête après le club. Ces personnes changeront de lieu pour faire la fête car elles pourraient ne pas être autorisées à faire la fête si tard.

Est-ce que Madrid vaut le détour ?

Est-ce que Madrid vaut la peine d’être visitée ? C’est l’une des villes les plus passionnantes et les plus variées d’Espagne, débordant d’histoire, de quartiers pittoresques et d’une cuisine exceptionnelle. Vous pouvez voir autant ou aussi peu que vous le souhaitez, mais OUI ! Madrid vaut certainement le détour !
L’authenticité de Madrid est difficile à battre. C’est une ville accueillante et diversifiée. Madrid est, sans aucun doute, l’une des plus villes d’Europe les plus gaies et animées à toute heure, elle est célèbre pour être une ville ouverte avec toutes sortes de gens de partout dans le monde.
Préparez vos valises et soyez prêts pour le meilleur séjour au monde chez les madrilènes !

Lire aussi:

Tags