Musées Vatican, Rome, Italie

Musée vatican, Italie

Les Musées du Vatican constituent un ensemble muséal situé au Vatican, ville de Rome en Italie. Il regroupe onze musées, ce qui représente cinq galeries et 1400 salles.

A propos du musées :

La naissance des musées est rattachée à la volonté du pape Jules II de faire déplacer au début du xvie siècle des statues antiques, comme l’Apollon du Belvédère et le Lacoon, dans les jardins du Belvédère. Les statues venaient enrichir le projet de Bramante pour le Cortile del Belvedere, vaste complexe de bâtiments pour relier le Vatican à la villa du Belvédère. Bramante y conçoit également un jardin inspiré des palais anciens. Avec les statues, le jardin attire bientôt les artistes intéressés à étudier l’Antiquité romaine. Plus tard, d’autres sculptures, dont la Venus Felix et le Torse, sont ajoutées.

L’expansion des musées est ralenti sous le pontificat de Paul V en raison des travaux de la nouvelle basilique qui doit remplacer l’ancienne basilique construite par Constantin. Des fragments de peintures, de sculptures et de mosaïques sont cependant récupérés lors de la démolition.

Il faut attendre le xviiie siècle pour qu’un nouvel essor aux collections vaticanes soit donné, grâce en particulier à la bibliothèque Vaticane qui abritait déjà les restes de la bibliothèque de Constantinople. Le pape Clément XIV décide de transformer le Petit Palais du Belvédère en ce qui deviendra le musée Pio-Clementino qui sera achevé sous Pie VI. Puis, sous le pontificat de Pie VII, des salles sont aménagées pour accueillir les antiquités classiques, le musée Chiaramonti. Le pape instaure également une politique de protection du patrimoine artistique.

Après la chute de Napoléon, le Vatican réclame à la France la restitution des œuvres qui avaient été confisquées par l’empereur. Pour leur retour, un nouveau bâtiment est construit, le Braccio Nuovo (Aile nouvelle) inauguré en 1818. Ensuite, sous Grégoire XVI, le musée Étrusque et le musée Égyptien sont créés pour faire place aux découvertes et acquisitions de vases grecs et étrusques ainsi que la petite collection d’antiquités égyptiennes. Le Palais du Latran est également restauré pour abriter une collection d’art antique et des peintures qui devient le Musée grégorien profane. Le Palais accueille ensuite le Musée chrétien, suite aux campagnes de fouille dans les églises et les catacombes, et le Musée ethnologique missionnaire pour les dons et les collections des missions évangéliques. Ces trois musées seront rapatriés au Vatican sous les pontificats de Jean XXIII et de Paul VI.

Sous Grégoire XVI toujours, la Pinacothèque vaticane voit le jour afin de recevoir les collections de tableaux. L’espace réservé variera au cours des siècles suivants jusqu’à l’inauguration en 1932 du bâtiment actuel.

Lorsque le Vatican devient l’État de la Cité du Vatican, en 1929, une nouvelle entrée aux musées doit être prévue. Ce sera sur le Viale Vaticano à travers les remparts et par l’escalier hélicoïdal de l’architecte Giuseppe Momo, l’escalier de Bramante. Enfin, le février 2000, le pape Jean-Paul II inaugure la nouvelle entrée, mieux adaptée, et dotée elle aussi d’une rampe hélicoïdale.

Le bâtiment de la pinacothèque vaticane, terminé en 1931, fut réalisé à la demande du pape Pie XI pour ordonner une collection de peintures qui avaient appartenu à plusieurs de ses prédécesseurs, en commençant par Pie VI (1775-1799). Une bonne partie des œuvres exposées fut transportée à Paris par Napoléon, en 1797, mais celles-ci furent restituées aux États pontificaux après le Congrès de Vienne en 1815 grâce notamment à l’intervention du sculpteur Antonio Canova.

Bibliothèque et archives :

Remontant aux premiers temps de la papauté, la bibliothèque Vaticane a donné au cours de l’histoire naissance aux Archives pontificales, qui contient les Archives secrètes du Vatican. De nombreux papes y ont consacré des moyens et un intérêt soutenu, dont Nicolas V, qui fonde formellement l’institution vers 1450, puis Sixte IV, Sixte V, Paul V, jusqu’à Léon XIII et Pie XI qui, avant son pontificat, en est le préfet.

Exemple d’Œuvres kjhkjhkj

La peinture italienne :

Ambrogio di Baldese : La Nativité du Christ

Melozzo da Forli : Les Anges musiciens, fresque déposée, (env.1480)

Ercole de’ Roberti : Miracles de Saint Vincent Ferrier

Raphaël : La Transfiguration, huile sur toile, (1518-1520)

Le Titien : Doge Nicolo Marcello

Les célèbres jardins de Vatican:

Depuis le 25 mars 2013, le Jardin carré est ouvert au public aux horaires habituels des musées du Vatican. Le Jardin carré est un grand espace vert (7 735 m², une superficie de presque un hectare), destiné autrefois aux hôtes de marque de la Cour pontificale. Il est réparti en quatre parterres bordés de haies selon les critères des jardins à l’italienne. Il est situé dans un cadre unique, entre la coupole de Saint-Pierre, le bois qui couvre la colline du Vatican et la façade de la Pinacothèque. Il a été réalisé au XVIe siècle par l’architecte Jacopo Meleghino selon le vœu du pape Paul III.


Page visitée 52 fois