Le Musée national des douanes, Bordeaux, France

Langon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc

Ouvert en 1984 dans l’enceinte de l’Hôtel des Douanes de Bordeaux, qui est une commune de la Gironde située dans la région AquitaineLimousinPoitou-Charentes, le Musée national des douanes (le seul musée du genre en France)  présente l’histoire de l’administration des Douanes de l’époque moderne à nos jours, et à travers elle une partie de l’Histoire de France. Il propose une redécouverte originale et inattendue de l’Histoire à travers celle d’une des plus anciennes administrations. Les collections illustrent l’évolution de l’organisation des douanes, l’influence des théories économiques, les liens avec l’armée, le développement des moyens de transport et de la contrebande… Véritable vitrine de la douane, ce bâtiment emblématique de la ville qui borde la Place de la
Bourse a été construit de 1735 à 1738. Il est classé à l’inventaire des Monuments Historiques. Après une présentation historique de la douane de l’Antiquité au 20e siècle, une partie thématique illustre d’une part le quotidien des douaniers à travers leur équipement etLangon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc leur matériel, d’autre part leurs grandes missions comme la lutte contre la fraude grâce à des saisies spectaculaires réalisées. Le musée offre une programmation variée et participe aux grands événements culturels internationaux, nationaux et locaux. Expositions, colloques, concerts et spectacles investissent les lieux et offrent des possibilités de découverte accessibles à tous, ouvertes sur le monde et ses évolutions. Le service de médiation développe des offres de découverte variées et adaptées aux différents publics.
Le Centre de Documentation Historique met à la disposition des usagers tous types de documents (ouvrages, périodiques, archives, photos,…) et propose des produits
documentaires, notamment généalogiques.
Le Musée national des douanes est un service à compétence nationale de la Direction Générale des Douanes et Droits Indirects.
Musée public, il est ainsi sous tutelle du ministère de l’Economie et des Finances.

HISTOIRE

Le musée est situé dans l’ancien Hôtel des Fermes du Roi qui borde la place de la Bourse, un bâtiment construit entre 1735 et 1738 spécifiquement pour accueillir la Ferme Générale, compagnie privée, ancêtre de la douane sous l’Ancien Régime, qui prélevait pour le compte du roi les droits et taxes sur les marchandises. Le bâtiment abrite aujourd’hui la Direction interrégionale des Douanes de Bordeaux ;Langon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc

ARCHITECTURE

Dessinée par Jacques Gabriel, la façade de style classique a des proportions équilibrées. Les frontons ont été réalisés par le décorateur flamand Jacques Verbeeckt, qui a également conçu la fontaine dite « à congélations » du fait de ses motifs décoratifs, adossée au mur de la cour intérieure. Le bâtiment s’organise autour d’une cour rectangulaire qui recevait les marchandises avant et après le dédouanement, opéré dans la grande halle qui accueille aujourd’hui les collections du musée.

LES COLLECTIONS HISTORIQUES

Près de 13 500 objets très variés sont aujourd’hui conservés au musée :

  • des saisies douanières (ivoires,contrefaçons…), objets de contrebande (par exemple le bidon anatomique, gourde métallique incurvée que les contrebandiers plaçaient sur leur ventre, par-dessous leurs vêtements, pour transporter de l’alcool), biens culturels, etc.
  • des armes, uniformes, mobilier, instruments de musique, cartes, maquettes, outils rares et anciens, machines à calculer comme un arithmomètre…), pour illustrer l’évolution du matériel et de l’organisation de cette administration.Langon, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Franc
  • des œuvres d’arts et objets dérivés dont les sujets sont en lien avec l’activité douanière représentés par dessculptures, des peintures dont un tableau de Ben, un tableau impressionniste de Claude Monet Cabane des douaniers, effet d’après-midi, unique œuvre de cet artiste dans des collections publiques en Aquitaine.

Parmi les objets des collections, nous vous citons :

  • Un œuf d’æpyornismaximus, oiseau de Madagascar de plus de trois mètres de haut, disparu au XVIIIe siècle provenant d’une saisie douanière des services du Havre au titre de la convention internationale de l’UNESCO contre le trafic des biens culturels.
  • une maquette de bateau négrier élaborée à partir de documents des archives départementales, qui sert de support à une mallette pédagogique concernant le commerce colonial.
  • Troupeau descendant des montagnes, tableau de 1868 du peintreFélix Brissot de Warville représentant la frontière pyrénéenne et le bureau des douanes de Laruns.

 


Page visitée 5 fois