Les Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Cote d'Azur, France

Les Hautes-Alpes, dont les habitants sont appelés les Haut-Alpins, est un département de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur en France et dont la préfecture est Gap. L’Insee et la Poste lui attribuent le code 05. Plus exactement, le département des Hautes-Alpes se trouve dans les Alpes du Sud, encadré par les départements des Alpes-de-Haute-Provence, de la Drôme, de l’Isère et de la Savoie ainsi que par l’Italie, ne comprenant que cinq agglomérations qui peuvent être véritablement qualifiées de villes, Gap, BriançonEmbrun, Laragne et Veynes. C’est un département très montagneux, le plus haut en moyenne en France (altitude moyenne la plus élevée, plus du tiers de la surface dépasse 2 000 m). Elle varie de 470 m sur la commune de Ribiers dans le Buëch à 4 102 m (Barre des Écrins). C’est aussi le département avec le réseau routier le plus élevé, avec une altitudeLes Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Cote d'Azur, France, nature moyenne de l’ordre de 1 000 m. On y trouve également la mairie la plus haute de France, Saint-Véran, village situé à 2 042 m d’altitude. Gap est la préfecture la plus élevée de France (740 m) devant Mende en Lozère, et Briançon l’une des villes les plus élevées de l’Union européenne, avec une altitude de 1 326 m. Du côté de l’hydrographie, le département comprend de nombreux cours d’eau parmi lesquels la Durance, le Drac, le Buëch, la Clarée, le Guil, la Guisane, la Séveraisse, la Haute-Romanche. En outre, il possède un lac de 3 000 hectares, le lac de Serre-Ponçon avec une commune centrale : Savines-le-Lac.

Les Hautes-Alpes regroupent plusieurs régions naturelles : le Briançonnais, le Bochaine, le Champsaur, le Dévoluy, l’Embrunais, le Gapençais, le Guillestrois, le Laragnais, le Queyras, le Serrois – Rosanais, le Veynois, le Pays des Écrins et le Valgaudemar.

CLIMAT

Le climat du département subit l’influence méditerranéenne, d’une part et la faible influence des précipitations océaniques d’autre part (les précipitations se déchargeant sur le massif des Écrins), le fort ensoleillement de 300 jours par an, qui vaut un tourisme d’hiver comme d’été au département.Les Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Cote d'Azur, France, hydrogra

TOURISME

Comme il a été indiqué auparavant, le tourisme est la principale activité du département. Selon les derniers chiffres communiqués par l’Observatoire du Tourisme (saison 2002-2003), la dépense touristique totale dans les Hautes-Alpes s’élèverait à 931 millions d’euros. Rapportée au chiffre d’affaires réalisé par les entreprises sur la même période (2 427 M€ sur la saison 2002-2003), cette dépense représenterait donc 38,4 %. La part de l’emploi salarié touristique est très importante puisque qu’elle représente plus de 15 % de l’emploi salarié total. La fréquentation se répartit l’hiver entre les stations de ski de moyenne et grande taille, telles que Serre Chevalier avec un domaine alpin de 250 km ou Vars, Risoul, Montgenèvre, Puy-Saint-Vincent, Orcières-Merlette, SuperDévoluy les Orres et La Joue du Loup, et beaucoup d’autres de taille plus modeste réduite à un ou plusieurs villages (Saint-Léger-les-Mélèzes, Céüze, Réallon, Ancelle, Saint-Michel-de-Chaillol et Laye), et l’été entre la fréquentation des cimes (randonnée pédestre ou équestre, alpinisme) et des rives du lac de Serre-Ponçon (toutes activités nautiques et aquatiques). Le massif des Écrins, avec la vallée de Vallouise ou le Queyras, protégés par leur statut de parc national et de parc naturel régional, sont des sites privilégiés pour l’alpinisme et la randonnée de haute et moyenne montagne. La Durance, ses principaux affluents et d’autres torrents offrent de nombreuses possibilités pour les amateurs de rafting ou de kayak.

Les communes de Saint-Crépin et Tallard, avec leurs aérodromes attirent les pilotes de vol à voile ainsi que les parachutistes. Reconnu pour son aérologie exceptionnelle, le site de Chabre a accueilli, du 20 juin au 4 juillet 2009, le 17e championnat du monde de deltaplane.Les Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Cote d'Azur, France, st-sauve

PATRIMOINE

On y trouve quelques sites historiques,  des sites archéologiques comme les forteresses de Mont-Dauphin et Briançon, Fort Queyras, des sites archéologiques, des monuments historiques religieux et culturels des villages de montagne typiques et un patrimoine naturel importants. Dans ce qui suit, nous vous citerons quelques exemples du patrimoine bien diversifié de cette belle région :

  • Les mines d’argent du Vallon du Fournelà l’Argentière-la-Bessée
  • L’Abbaye Notre-Dame de Boscodon du XIIe siècle
  • Le Prieuré de Saint-André-de-Rosans
  • La cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Arnoux de Gap
  • L’ancienne cathédrale Notre-Dame d’Embrun
  • Le village de Saint-Véran
  • Le village de Névache
  • Le village de Dormillouse
  • Le hameau dans la zone centrale du Parc national des Écrins.


Page visitée 135 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)