Le musée archéologique de Sousse, Tunisie

Inscrite sur la liste du patrimoine mondial La médina de Sousse accueille à l’intérieur de son ancienne Kasbah médiévale construite à partir du IXe siècle le Musée Archéologique de Sousse. Ce musée a été fondé en 1951 et remplace en effet une structure plus petite qui existait dans la ville européenne. Il est en effet classé le second de la Tunisie grâce à sa collection de mosaïques romaines.

Le musée archéologique de Sousse, Tunisie

A l’entrée de la kasbah, on accède à une grande salle voutée réservée à l’accueil dans laquelle on trouve présentés l’histoire et les monuments du Sahel de l’antiquité à l’époque musulmane. Puis une boutique et  une librairie qui mène à son tour à un espace d’exposition temporaire.
Pour pouvoir accéder aux salles souterraines du musée, on doit emprunter un escalier ou un ascenseur qui mènent à un espace de deux milles m2 de superficie et qui baignent dans une lumière, naturelle ainsi qu’artificielle qui contribue à la mise en scène ambiances scénographiques et des collections des différents espaces. Les collections qui s’y trouvent sont composées de sculptures, de mosaïques, mobiliers en céramique et de lapidaires provenant des fouilles de divers sites du Sahel antique comme Enfidha, El Jem, Themetra, El Alia, Moknine, Uzitta…

On aperçoit une succession de salles a Gauche de cet espace comme la salle funéraire romaine qui présente une collection de sigillée claire, des statuettes en terre cuite et une collection de stèles funéraires païennes. Aussi la salle funéraire  punique qui comporte une des statuettes en terre cuite et une collection de sigillée claire. Et encore la salle funéraire chrétienne dans la quelle on observe l’exposition d’une collection de mosaïques dont la fameuse mosaïque mensa ou table funéraire, de stèles, d’Hermès, et de reliefs funéraires et les sous sols des catacombes.
On aperçoit à droite dans la grande salle le calendrier de César ; Des mosaïques marines et des scènes nilotiques. Par contre l’aile gauche de cette salle est occupée par la mosaïque de la méduse, le baptistère et la mosaïque de Bacchus.

De part et d’autre du patio, à droite, se trouve la galerie d’Apollon et à gauche la galerie d’Achille. Et la salle de Trajan occupe le fond du musée.

Les mosaïques

Le musée de Sousse conserve des mosaïques qui constituent un ensemble assez homogène, qui ont été sorti des ateliers de la Byzacène côtière : El Jem, El Alia, Enfida, Themetra, Moknine, Uzitta et Sousse.

En effet, la fourchette chronologique dans laquelle s’insère cette production, est située entre la promotion de l’antique Hadrumetum sous le règne de l’empereur Trajan au rang de colonie et l’ensablement progressif de son port qui disparaît à partir du Vème AP. J.-C.

Le Tophet
La plus part des pièces qui sont exposées dans la salle libyco-punique proviennent en effet du tophet qui constituait au VIème s. av. J.-C, une aire sacrificielle à ciel ouvert lorsque les phéniciens pratiquaient le sacrifice Molk aux divinités protectrices de la cité, Tanit et Baal Hamon.

Cortège triomphal de Dionysos :
La tête dieu est figuré couronnée de pampres, debout sur son char tiré par 4 tigresses que conduit un satyre ouvrant la marche ; Il est en effet vêtu d’une longue robe de pourpre couleur verte et porte une pardalide en bandoulière et serre une longue de sa main droite, assimilée à un thyrse et de sa gauche retient les rênes de son attelage. Une victoire ailée Se tient à sa gauche, munie d’une longue palme.

Méduse : (IIème. Siècle AP. J.-C) Maison de Dar Zmala :
On observe une méduse au regard fascinant et magnétique. En effet on remarque que la tête de la gorgone porte des ailes sur le front, avec des cheveux hérissés échappant des serpents. Ce monstre généralement servait de talisman à l’époque.

Légende de l’Attique (IVème siècle AP J.-C) :
Appartenant à un cercle, une guirlande de feuilles de laurier d’une largeur de 0,13m du premier fragment de la partie supérieure.

La tête du Dieu Océan
La tête du dieu Océan occupe en effet le fond d’un bassin dessinée bien en relief et penchée légèrement vers la gauche. Lavée par les flots, la chevelure a pris les teintes des différentes plantes marines.
Il possède une longue barbe limoneuse, dont les pointes se retournent sur les côtés en masses grisâtres. Un visage aux sourcils très fournis avec des yeux aux iris taillé en demi-lune, dirigeant le regard vers le haut, à gauche, le nez est assez fort, comme celles d’un homme âgé, les joues sont bien ravinées. L’expression de ce dieu reste sereine et calme avec le regard attentif, mais empreint d’une certaine bienveillance. On remarque la présence de pattes de crabe qui entourent sa chevelure. Plusieurs créatures maritimes sont enfaite disposés autour de sont visage tel que des poissons, des mollusques, oursin, crabe, poulpe, calamar, seiche. Mais, la mer ne figure pas.
On remarque aussi que des poissons décorent les parois intérieures du bassin avec  des rochers, deux grands dauphins, et une barque. Ici, on remarque la présence de lignes droites interrompues qui figurent la mer.

Panneau de seuil représentant un phallus
Le panneau provient d’un seuil appartenant à une salle à abside, ornée par la mosaïque des acteurs comiques. Entre deux triangles on voit la présence d’un phallus symbolisant les organes sexuels féminins avec une inscription qui indiquait le cri de jouissance. Il provient des fouilles réalisées en 1904 d’une maison située sur le versant sud du ravin de l’Oued Bibane.

Deux grives de chaque côté d’un panier de raisins
Cette  mosaïque date du IIIème AP. J.-C et présente en premier plan une ligne de terre, en arrière et au milieu et un panier tronconique en osier chargé de raisins becqueté par 2 oiseaux grive et perdrix placé de chaque côté.

Scène galante réunissant, dieu du vin et de la vigne, et la belle Ariane
Cet œuvre appartient au milieu du IIIème siècle AP J-C représentant Dionysos, à droite, vêtu seulement d’un voile qui lui descend du ventre jusqu’aux pieds, torse nu, tenant de la main gauche un thyrse fleuri et enrubanné et marche vers la droite tout en tournant la tête vers Ariane qui lui tire le vêtement  de la main droite.
avec une bande foncée indiquant le sol sous les pieds des 2 personnages.

Informations pratiques sur le musée archéologique de Sousse

Horaires d’ouverture:
Ouvert toute la semaine
Du 16/09 au 31/03 : 8.00-17.30
Du 01/04 au 15/09 : 09.00 – 19.00

Droits d’entrée: 9 Dt

Commodités et services:
– Toilettes
– Boutique
– Cafétéria
– Ascenseurs
– Parking


Page visitée 37 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)