Arbanats, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Fra

Arbanats, dont les habitants sont appelés les Arbanatais, est une commune du département de la Gironde, située dans le Sud-Ouest de la France, en région AquitaineLimousinPoitou-Charentes. Située dans l’aire urbaine de Bordeaux, sur la rive gauche de la Garonne, la commune se trouve à 5 km au nord-ouest de Podensac, chef-lieu de canton, à 22 km au nord-ouest de Langon, chef-lieu d’arrondissement et à 27 km au sud-est de Bordeaux, qui est le chef-lieu du département. D’une superficie de 762 hectares dont 292 hectares de Forêt et 166 hectares de Vigne, la commune compte 1125 habitants. Tournée vers sa voisine de Portets, Arbanats s’est développé au nord de la Départementale 1113, autour de son clocher et de sa mairie. Aujourd’hui, les nouveaux arrivants s’installent au sud de la Départementale. Son territoire est traversé par la Garonne, un cours d’eau qui abrite sur sa rive droite les communes limitrophes comme Virelade dans un grand sud et sud-est, Saint-Michel-de-Rieufret à l’extrême sud-ouest sur environ 300 mètres et Portets dans un grand ouest et nord-ouest. Sur la rive gauche, les communes limitrophes sont Paillet à l’est et Lestiac-sur-Garonne au nord-est.

Arbanats, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Fra

HISTOIRE

A l’époque de la seigneurie, Arbanats est un petit bourg situé sur la rive gauche de la Garonne. Il rélève depuis toujours de la juridiction de Portets avec Virelade. Parmi les premiers seigneurs d’Arbanats se trouve la famille Fargues, puis les Got et les Preyssac. Ce sont en fait trois familles parentes. En 1394, la Seigneurie passe aux Montferrand puis elle est vendue à Guillaume de Gasq 1587. A partir du XVIème siècle, Thomas de Montferrand donne à fief nouveau certaines terres aux syndics de la paroisse, moyennant une redevance et sous l’obligation de faire dire trois messes pour le repos de l’âme de ce seigneur et sa famille. Les Paroissiens, les Confrères et les Simples Habitants sont, depuis lors, les trois groupes, selon lesquels, les personnes vivant dans cette paroisse sont distinguées.

PATRIMOINE

  • L’église Saint-Hippolyte: appelée aussi église Saint-Hippolyte-et-Sainte-Radegonde, elle date du XIVe siècle et a étéArbanats, la Gironde, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, Fra agrandie au XVIe siècle par l’adjonction des bas côtés ; la façade et son clocher-mur datent du XVIIIe siècle ; sur sa façade sud, se trouve un cadran solaire. Sachant que la Paroisse d’Arbanats relève, sous l’Ancien Régime, de celle de Virelade dont elle est une annexe, l’église fut dédiée, depuis sa création, à Saint Hippolyte, elle est également placée en 1708 sous la protection de Sainte Radegonde. La chapelle de la Vierge est réalisée en 1662 et la façade, d’ordonnance classique date du XVIIIème siècle.
  • La statue Sainte Radegonde: épouse de Clotaire premier, Sainte Radegonde se fait consacrer diaconesse et fonde l’abbaye de Sainte-Croix près de Poitiers. Cette statue représente la sainte en habit de reine. La statue date du XIXème siècle.
  • La Fontaine de Sainte-Radegonde : elle est située en contrebas et derrière l’église. D’origine médiévale, la tradition attribue à cette fontaine un caractère miraculeux en relation à divers Saints. Outre un usage de consommation, l’eau peut être captée dans un bassin utilisé comme lavoir. Elle date du XIVème au XVIIIème siècle.
  • la Fontaine de la Hontière: elle est située en limite territoriale de Virelade.
  • Un lavoir: il se trouve sur la route des Pontets qui mène vers le nord vers la Garonne.

 


Page visitée 56 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)