Palermo, Italie

Palerme est une ville italienne, chef-lieu et plus grande ville de la région Sicile en Italie avec environ six cent cinquante mille habitants, et formant avec ses banlieues une unité urbaine d’environ un million d’habitants. Elle se situe dans une baie sur la côte nord de l’île

Visite guidée

La ville, connait la richesse ayant trait à toutes les cités méditerranéennes qui ont bénéficié d’influences variées, résultat des nombreux changements de domination sur la ville : les Phéniciens fondèrent Palerme, les Carthaginois, les Romains puis les Vandales s’y sont succédés, avant une occupation musulmane de plus de deux cents ans… Viennent ensuite les royaumes normands, les Espagnols, l’unification italienne ; l’histoire de la cité est riche et ancienne, ce qui se retrouve dans son patrimoine actuel. Monuments et musées de Palerme font sa renommée : le palais des Normands, la cathédrale, les multiples églises, les Quattro Canti et les autres belles piazza de la ville, sans oublier le charme ineffable des petites rues du centre historique, sans oublier bien sûr leur incomparable ambiance sicilienne.

Les sites touristiques incontournables

Palerme est une ville étonnante: multi-etnique, animée et pleine de contrastes. Toutefois, Palerme est d’abord une ville au patrimoine artistique richissime…voici ce qu’il ne faut pas manquer!

.PalermoÀ l’intérieur de cet imposant Palais Royal il faut visiter la Chapelle Palatine: construite selon la volonté du roi Roger II, elle est l’un des meilleurs exemples du style arabo-normand, qui a été créé ici au XIIe siècle.

  • Cathédrale de l’Assunta:

Palermo, Italie

L’église principale de Palerme est un rêve: devant elle on se croirait dans un pays arabe! Construite au XIIe siècle, elle a été remaniée au fil des siècles, chaque domination apportant sa touche à ce chef-d’oeuvre de l’art.

Palermo, Italie

     Piazza Pretoria:

Cette place magnifique est bordée de palais et d’église de style baroque. Au milieu se dresse la Fontaine de la Honte, ainsi rebaptisée à cause de la nudité des statues masculines.

     La Martorana:

L’église Santa Maria dell’Ammiraglio, plus connue sous le nom de la Martorana, remonte à l’époque normande et conserve des mosaïques magnifiques du XIIe siècle.

Palermo, Italie

San Cataldo

Séparée de la Martorana par un palmier, cette belle église a été construite dans le style arabe au XIIe siècle.

Vucciria et Ballarò:

Visitez les marchés populaires du centre historique de la ville: vous tomberez sous le charme des mille couleurs et des odeurs!

  • Catacombes:

Il s’agit du cimetière des pères capucins, où se trouvent des momies en parfait état de conservation.

  • San Giovanni degli Eremiti:

Construite au XIIe siècle, cette église témoigne plus que d’autres l’influence arabe: admirez ses coupoles rouges!

  • Oratorio Santa Zita:

Il s’agit d’une petite chapelle à la décoration complexe: remarquez ses stucs!

  • Parco della Favorita:

Ce beau parc public, autrefois reserve de chasse du roi Ferdinando IV, est le lieu idéal pour se détendre.

Palais et musées

Le Museo Archeologico Regionale, il comprend de nombreuses antiquités étrusques, carthaginoises, romaines et grecques.

Le Palazzo dei Normanni, l’un des plus beaux palais italiens et un exemple remarquable de l’architecture normande, il abrite la fameuse Palatine Cappella. -La Zisa qui abrite le musée islamique. -Le Palazzo Abatellis qui abrite la galerie régionale. Il a été construit à la fin du 15ème siècle, c’est un énorme palais de sttyle gothique avec des influences Renaissance.

Cuisine et spécialités culinaires :

Palermo, Italie

La cuisine sicilienne témoigne si bien du métissage de l’île et de toutes les civilisations qui ont habité ses terres. Chacune d’elles a laissé une touche gastronomique que l’on retrouve encore dans les plats traditionnels de la région tels que : risotti aux crustacés, farsumagru, polpettoni, arancini ou encore couscous au poisson.

Palermo, Italie

Les poissons : les Siciliens ne pouvaient ignorer le poisson et les fruits de mer. Le choix en est extrêmement varié. Cela va des sardines au thon et à l’incontournable espadon, en passant par la langouste. Ils sont cuisinés panés, en papillote, farcis d’amandes, de pistaches, de pignons et de raisins secs, ou en soupe. Le couscous de poisson est souvent présent dans les menus de la côte ouest (Sicile africaine).

Les viandes sont souvent relevées de sauces piquantes. Goûtez à l’opulent farsumagru de veau farci et aux polpettoni variés ; on mange aussi pas mal de lapin et d’agneau.

Palermo, Italie

Palermo, Italie

Les fromages sont les mêmes que dans le reste de l’Italie du Sud : le provolone (un fromage de vache à pâti filée, que l’on reconaît à sa forme ovale), le caciocavallo (littéralement, le « fromage à cheval », car il est vendu par paires disposées à cheval sur un bâton de bois), la ricotta (fromage de brebis à pâte molle), le bocconcini (« petites bouchées » de mozzarella) et le pecorino (qui joue en Sicile le rôle du parmesan).

I dolci : les Arabes ayant importé l’art de faire des jardins et de les irriguer ainsi que les agrumes, on trouve beaucoup de pâtisseries inspirées d’anciennes recettes arabes, notamment à base de pâte de fruits et de pâtes d’amandes, et d’excellents fruits confits. Les fruits en pâte d’amandes de la Martorana sont extraordinaires. On ne peut pas non

Palermo, Italie

plus quitter la Sicile sans avoir dégusté la granita, un mélange de glace pilée et de sirop, servie dans un verre. Les granite citron, fraise et melon sont les plus rafraîchissantes (existent aussi au café et aux amandes). Celles fabriquées artisanalement sont de vrais délices, à engloutir à la petite cuillère. Recouvertes de crème (panna) et accompagnées d’un croissant, elles constituent un excellent petit déjeuner.

Autre pâtisserie incontournable, la cassata. L’actuelle cassata est un gâteau à base de ricotta, mais à l’origine c’est l’ancêtre des semifreddi (entremets glacés). La vraie cassata sicilienne se fait avec du pan di Spagna (sorte de génoise) découpé en disques, que l’on garnit de ricotta, de fruits confits, de chocolat et que l’on recouvre ou non de glaçage. Un peu écœurant si l’on n’est pas habitué.

Si vous en avez l’occasion, goûtez aussi la gelsa, un fruit rouge d’été, fruit du mûrier, proche de la mûre de nos haies. Citons encore les torroni (nougats) et les cannoli (sortes de « tuyaux » croquants fourrés à la ricotta, au chocolat ou à la crème pâtissière). Moins connus, les amaretti (macarons aux amandes), les sfinci à l’anis (sortes de beignets moelleux), lebiancomangiare (une gelée au lait d’amandes), ou les agnelli pasquali et la ternello di Sicilia (nougat aux pistaches confectionné artisanalement et vendu sur les marchés).

Palermo, Italie

Il pane : le pain, que l’in mange avec tout. Mie épaisse, presque blonde, croûte craquante semée de graines de sésame. Perfetto !

Préparer un weekend à Palerme

La capitale de la Sicile constitue souvent la première étape d’un séjour sur l’île, avec son port relié par de nombreuses liaisons en provenance du continent, comme elle peut faire l’objet d’un long weekend… La ville est en effet desservie par un aéroport international, avec un vol à bon prix on organise facilement l’aller-retour sur un court laps de temps…

Palermo, Italie

Deux ou trois jours pour une visite semble l’idéal pour un séjour de ce type. On profite également de la proximité de deux charmantes localités, Monreale toute proche, à l’intérieur des terres, connue pour sa cathédrale (vue imprenable) et ses fresques byzantines, ou Cefalu, à quelques kilomètres à l’est sur la côte, petit port lui-aussi connu pour sa superbe cathédrale byzantine… deux excursions à ne pas manquer, en louant une voiture, ou en prenant le bus ! Palerme compte une large gamme d’hébergements, mais en tant que grande destination touristique, la demande est particulièrement forte en saison. C’est pourquoi il est toujours préférable de réserver en avance…

Où dormir ?

Vous pourrez découvrir sa magnifique cathédrale rayonnant sous le soleil méditerranéen ainsi que le dernier théâtre sicilien de marionnettes de la ville, à proximité. Rendez-vous ensuite juste en face et promenez-vous dans ce parc arborant des palmiers et présentant des mosaïques de l’époque romaine, bien que les plus belles soient exposées au musée archéologique. Situé à une extrêmité du parc, le palais des Normands est un édifice gouvernemental abritant la chapelle Palatine dont les somptueuses mosaïques dorées sont absolument époustouflantes.

Vous vous émerveillerez tout autant devant les mosaïques dorées de la cathédrale de Monreale, construite au XIIe siècle, à la périphérie de la ville. Flânez dans son cloître et admirez les différentes colonnes et chapiteaux

Palermo, Italie

Géographique

Située dans l’ouest de la Sicile, sur la côte nord, la ville est allongée le long de la mer Méditerranée. La ville est largement déployée sur la Conca d’Oro, « coquille d’or », plaine autrefois réputée pour ses plantations d’agrumes. Un petit fleuve, l’Oreto, traverse la cité dans sa partie sud. En surplomb de la plaine, plusieurs sommets encerclent la ville, tel le Monte Pellegrino au nord, qui culmine à 606 m d’altitude. Trois réserves naturelles se trouvent à proximité de la ville, dont celle de Monte Pellegrino adjacente au nord de l’agglomération, et celle de Capo Gallo au nord de Mondello.

Climat:

Palerme bénéficie d’un climat méditerranéen caractérisé par des hivers doux et humides et des étés chauds et secs. Les températures minimales entre juin et septembre sont toujours supérieures à 20°C. Le record absolu de chaleur est de 45,5 °C et le minimum est de −0,5 °C le 8 janvier 1981. Le total des précipitations est de 610mm, avec un maximum lors des pluies orageuses d’automne. Les chutes de neige sont très rares et éphémères. Mais ces données climatiques générales cachent des écarts sensibles selon les quartiers. Le centre de la ville est le plus chaud, et des épisodes de brouillard peuvent se manifester en hiver sur certaines zones, en particulier autour du Parco della Favorita2.


Page visitée 1275 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)