Maisons-Alfort, Val-de-Marne, Île-de-France, France

Maisons-Alfort, dont les habitants sont appelés les Maisonnais, est une commune française du département du Val-de-Marne, située en Île-de-France. Elle se trouve à trois kilomètres de Paris, la capitale de la France, sur la rive sud de la Marne. Son positionnement lui permet un accès rapide à plusieurs axes majeurs de communications franciliens, et sa population actuelle en fait la cinquième ville la plus importante du département derrière Créteil.

PATRIMOINE

Fief et Châteaux

  • Château et domaine de Charentonneau

Le Château est mentionné au XVIIe siècle sur une gravure d’Albert Flamen datée de 1646 et au XVIIIe siècle par Piganiol de la Force. Il fut détruit en 1950 et il ne subsiste actuellement que deux murs de l’orangerie. Le château, alors encore debout, et la cité de Château-Gaillard, alors en construction, furent en 1958 le cadre du tournage de quelques scènes au début du film Archimède le clochard, avec Jean Gabin.

  • Château de ReghatMaisons-Alfort, Val-de-Marne, Île-de-France, France, chateau

C’est l’une des demeures les plus anciennes de Maisons-Alfort, qui a été construit au XVIIIe siècle, Il a été utilisé comme rendez-vous de chasse de Louis XV et a servi de lieu de séjour pour la Marquise de Pompadour. Le château abrite depuis 2003 le Musée de Maisons-Alfort

  • Château d’Alfort et ferme de Maisonville – École vétérinaire

Principaux monuments et bâtiments remarquables:

  • Le Fort de Charenton, construit entre 1841 et 1845, il abrite depuis 2012 le siège de la région de gendarmerie d’Île de France après avoir accueilli plusieurs services de la direction de la gendarmerie nationale et de la Force de Gendarmerie Mobile et d’Intervention.
  • L’École nationale vétérinaire d’Alfort: De renommée internationale, l’école fut créée sous le règne de Louis XV.
  • Le musée Fragonard: ce musée unique au monde présente des collections d’écorchés, de squelettes et d’anatomie animale et humaine, dont certaines pièces peuvent impressionner les jeunes enfants.
  • Le Moulin brûlé, est une salle où ont lieu diverses réceptions, concerts…
  • Les vestiges de l’Orangerie de Château Gaillard.
  • Les groupes scolaires Jules Ferry et Condorcet ont obtenu une inscription à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1994 et 2002 pour l’originalité de leur architecture des années 1930 :
  • Jules ferry : façade en briques rouges, sculpture en bas-relief à l’entrée illustrant les contes de Perrault par Paulo, peintures d’Émile Beaume
  • Le square Dufourmantelle : Il fut construit dans les années 1930 à l’initiative de l’Office départemental d’habitations à bon marché (HBM). Façade en briques rouges, statue représentant le Petit Chaperon rouge au milieu.
  • Bains-douches : Ce bâtiment a été construit vers le milieu du XXe siècle, il abrite aujourd’hui le centre socio-culturel de la Croix des Ouches.Maisons-Alfort, Val-de-Marne, Île-de-France, France, eglise n

Monuments religieux

Parmi les principaux monuments religieux de la ville :

  • L’église Saint-Rémi, datant du XIIe siècle est le plus ancien édifice de la ville. C’est l’une des rares églises d’Ile-de-France à avoir conservé son clocher roman en pierre.
  • Église Notre-Dame du Sacré-Cœur : Sa construction a duré de mai 1908 à juillet 1909. Elle se trouve dans le quartier de Charentonneau.
  • L’église Sainte-Agnès: Elle fut construite entre 1931 et 1933 dans le quartier d’Alfort par l’architecte Marc Brillaud de Laujardière. A l’extérieur, vous pouvez remarquer la statue de sainte Agnès sculptée par Gabriel Rispal accueillant les fidèles. A l’intérieur, les vitraux et le chemin de croix sont de Max Ingrand, son épouse Paule a peint les peintures murales du plafond du chœur. L’autel en fer forgé est de Richard Georges Desvallières. Elle est classée monument historique depuis 1984.Maisons-Alfort, Val-de-Marne, Île-de-France, France, chapelle
  • La Chapelle Saint-Léon : L’une des cloches rapportée du diocèse d’Alger à la suite de la guerre d’Algérie fut fondue en 1860.

Espaces verts

La ville offre à ses habitants environ 34 hectares d’espaces verts ouverts au public. Une promenade piétonnière est aménagée en bord de Marne sur une longueur de 4 km dont certaines parties sont constituées de passerelles au-dessus de la rivière. Ces espaces verts ont valu à la ville le label Ville fleurie : quatre fleurs Grand Prix attribué en 2006 par le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France au Concours des villes et villages fleuris. Il est à rappeler que les bords de Marne constituent depuis longtemps un lieu de promenade renommé, c’était notamment le cas à la fin du XIXe siècle et durant la première moitié du XXe, où les fameuses guinguettes, attractions incontournables à l’époque, attiraient de nombreux badauds.


Page visitée 49 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)