Longwy, Meurthe-et-Moselle, France

Longwy, Meurthe-et-Moselle, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, 

Longwy, dont les habitants sont appelés les Longoviciens, est une ville  du département de Meurthe-et-Moselle, située dans le Nord-Est de la France, dans la région AlsaceChampagne-ArdenneLorraine, chef-lieu du canton du même nom. Elle est arrosée par la Chiers, un affluent de la Meuse. C’est l’une des principales villes du département avec 14 364 habitants. Son aire urbaine regroupe, quant à elle, 40 582 habitants. Située non loin des trois frontières entre la Belgique, la France et le Grand-Duché de Luxembourg, Longwy fait également partie de l’Agglomération transfrontalière du pôle européen de développement qui regroupe une population de 120 000 habitants et dont elle est la principale cité. Elle est principalement connue pour être une ville fortifiée par Vauban dont elle est membre du réseau de sites majeurs et classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO pour la « ville neuve ». Elle fut aussi longtemps liée à la sidérurgie et fut, jusqu’au début des années 1980, l’un des plus importants bassins industriels de France, concentrant l’essentiel de la production nationale de fonte et d’acier. Cette activité prit fin avec la crise de la sidérurgie dans le bassin lorrain.

Enfin, la ville est célèbre pour ses productions de faïences d’art (les émaux de Longwy) et de terres de pipe glaçurées telle la célèbre soupière de la Légion d’honneur (c. 1810). La belle coutellerie est une autre de ses spécialités, née au XIXe siècle.

PATRIMOINE

Article détaillé : Patrimoine de Longwy

Patrimoine religieuxLongwy, Meurthe-et-Moselle, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, 

  • L’église paroissiale de la-Sainte-Trinité : elle date de 1855-1856, remplaçant l’ancienne chapelle de la Sainte-Trinité.
  • L’église paroissiale Saint-Dagobert: c‘est le duc Martin (VIIe siècle), qui, en 652, a ordonné la fondation de l’église paroissiale de Longwy au Mont-Saint-Martin, existence d’une chapelle à côté du donjon du Vieux-château. Après plusieurs dévastations de l’église, elle est abandonnée et démolie, puis rétablie, bref ce n’est qu’en 1926 que l’église fut reconstruite et classée au titre des monuments historiques.
  • L’église néo-apostolique, sise rue de Metz.
  • L’église Ménnonite.
  • L’église paroissiale Saint-Jules: elle fut construite de 1911 à 1913, dans un style néo-roman.
  • Chapelle Notre-Dame-du-Mont-Carmel: elle fut construite dans la ville basse par autorisation du 23 mai 1529 du duc Antoine de Lorraine et de Bar
  • La Chapelle Saint-Louis: annexe de l’église de Longwy-bas, élevée en 1909-1910 dans le quartier populeux de Saint-Louis, puis détruite au mois d’août 2009.
  • Le Couvent de récollets: bâtiments aménagés ou reconstruits dans la seconde moitié du XVIIe siècle, au lendemain de la guerre de Trente Ans, Henri de Mussey étant gardien du couvent (1664, 1673).

Les muséesLongwy, Meurthe-et-Moselle, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, 

  • Le Museum privé et bibliothèque technologique de la Faïencerie Saint-Jean l’Aigle : collection de céramiques du XVIIe au XXIe siècle : poterie commune, terre à feu, terre de pipe, faïence stannifère, majoliques, barbotines, grès, parian, terre de lorraine, porcelaines naturelles et artificielles. Œuvres de Carrière, Clodion, Collinot, Cyfflé, Deck, Gaidan, Mougin, Schuller, Toselli, etc. Galerie contemporaine : pièces uniques de Jacques G. Peiffer (céramiques, bronze, acier inoxydable), coutellerie de collection de la forge de Fer*Roy.
  • Le Musée sidérurgique : installé dans une ancienne ferme « la Grange aux Arts », il abrite arts, histoire et terroir.
  • Le Musée municipal : il est installé dans une ancienne boulangerie militaire (XVIIIesiècle) : collection d’émaux et de faïences de Longwy ; collection de fers à repasser : 3 330 pièces.

Autres monuments

  • Fortification de Longwy : construites de 1679 à 1690, la première pierre étant posée en 1680, sous l’angle du bastion 1, dit du Faubourg.Longwy, Meurthe-et-Moselle, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, 
  • Le Château fort: Seuls subsistent des souterrains les vestiges d’une tour reconstruite probablement au XVe siècle, située à l’extrémité nord, on construisit en plein milieu au XVIIIe siècle une redoute devenue lieu de promenade.
  • Le Château de Monplaisir: le château a été racheté plusieurs fois par différents propriétaires au XVIIIe siècle, il a été racheté en 1821 par Constant Margaine, percepteur à Longwy.
  • Le château Saintignon: il fut construit dans le quatrième quart du XIXe siècle pour le comte Fernand de Saintignon (1846-1921), actuellement commissariat de police.
  • Le château Thomas ou Château de banquier : il fut construit de 1905 à 1908 dans un style néo-Renaissance pour le banquier Émile Thomas (1839, 1916), depuis 1967, il est transformé en collège et lycée privés des récollets.
  • L’Ancien hôtel de ville: construit de 1731 à 1746. Hôtel de ville pour l’ensemble de Longwy jusqu’en 1914, il est aujourd’hui hôtel de ville annexe pour Longwy-Haut.
  • L’Ancienne brasserie des Religieuses: elle fut construite en 1743. Reconstruction des bâtiments dans la seconde moitié du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Désaffectée entre 1930 et 1945, puis reconvertie en magasin de commerce et maison.
  • Le monument aux Défenseurs de la Place de Longwy: c’est un monument commémoratif inauguré le 21 août 1932, érigé en souvenir des sièges de 1792, 1815, 1870 et 1914.
  • Le monument aux Défenseurs de Longwy: c’est un monument commémoratif (1870), érigé par souscription publique en 1878, 1879.
  • Le monument aux Défenseurs de Longwy: monument commémoratif dit  Monument aux défenseurs des trois sièges de Longwy (1792, 1815, 1870).
  • Le monument aux Déportés de la guerre 1914-1918,
  • Le monument à Jeanne d’Arc, élevé en 1900.


Page visitée 39 fois