Kerkennah, Tunisie

Plage de l'île de Kerkennah, voyage en Tunisie
A la lisière des régions du Sud, mais ouverte sur la mer, la ville de Sfax est une vieille cité devenue aujourd’hui la deuxième ville de Tunisie par sa population mais aussi par son importance économique. En face, pour lui faire pendant, l’archipel des îles Kerkennah, tout proche (à 20 Km), accessible par le bac, offre ses plages de rêve et son atmosphère hors du temps. Il est composé principalement de deux îles: Gharbi, appelé aussi Mellita du nom du village qu’elle abrite, et Chergui, ainsi de 12 îlots: Roumadia, Gremdi, Rakadia, Sefnou, Charmadia, El Froukh, Ch’hima, Keblia, Jeblia, Firkik, Belgharsa et El Haj Hmida. Une chaussée d’une longueur de six cent mètres, existante depuis l’époque romaine, relie Harbi et Chergui entre elles. Il en existe une seule route asphaltée de 35 kilomètres, traversant l’archipel entre Sidi Youssef à l’extrémité Ouest et El Attaya à l’extrémité Est. Le relief est caractérisé par un aspet plat et un milieu presque aride. L’altitude maximale est de 13 mètres. Une partie du territoire est occupée par des lagunes salines appelées Sebkhas.

Les îles de Kerkennah bénéficient par ailleurs de moins de 200 millimètres de précipitations par an. Les fonds marins abritent, à cinquante kilomètres au large, l’un des plus remarquables herbiers de posidonies de la mer Méditerranée. Le palmier est typiquement l’arbre de l’archipel. On y trouve une palmeraie qui abrite des centaines de milliers d’arbres. Elle a un aspect très clairsemé faute d’eau et à cause de son sol pauvre et salins. En conséquence, la qualité des dattes n’est pas bonne, servant principalement pour l’alimentation du bétail. Quand aux palmes et les troncs, ils servent à la confection du matériel  pour la pêche.

Tourisme

A moins d’une heure de Sfax et de son charme un peu austère, l’archipel de Kerkennah à la beauté envoûtante des îles lointaines. Basses et couvertes de palmiers, Kerkennah offre des paysages de rêve. L’univers à la personnalité attachante et aux traditions originales, reflet d’une longue histoire et de multiples échanges avec d’autres contrées et une ouverture aux civilisations méditerranéennes. Les pêcheurs préfèrent souvent utiliser des méthodes ancestrales,  dans les eaux peu profondes, on harponne les éponges à l’aide d’un trident, on recueille les poissons piégés dans des pêcheries fixes, on capture les poulpes à l’aide de poteries creuses où ils viennent se cacher.

Borj El Hissar à l'île de Karkennah, voyage en TunisieOn trouve aussi à Kerkennah des monuments qui témoignent d’un passé lointain. La vieille forteresse Borj El Hissar en est un exemple et rappelle que l’île fut convoitée jadis par les Espagnols, les Vénitiens et les Turcs. A son pied gisent les restes d’une ville antique ; ils témoignent de l’histoire très ancienne de ces îles qui connurent un hôte exceptionnel : le célèbre stratège de Carthage et commandant des armées, Hannibal, qui y fit escale sur le chemin de son exil en Orient.

La mer de couleur turquoise, s’irise de mille nuances au coucher du soleil, les palmiers par centaines s’agitent doucement sous la brise marine, les pistes sablonneuses zigzaguent entre les hameaux pour mourir au seuil de longues plages désertes… Séjourner à Kerkennah, c’est profiter de son exceptionnelle atmosphère de sérénité et de la beauté naturelle et prenante de ses paysages. Kerkennah reste une destination préservée où l’on peut profiter en toute sérénité des plaisirs du bord de mer.

L’archipel de Kerkennah, possède également une particularité rare en Méditerranée. En effet, la marée basse y découvre une large superficie de sable, pour le plus grand bonheur des collectionneurs de coquillages.

Kerkennah est réputée aussi par sa tapisserie brodée aux couleurs vives à dominante rouge originaire de l’archipel  et par ses troupes folkloriques composées de quatre musiciens et chanteurs et qui animent les grandes fêtes (mariages entre autres) avec typique tenue traditionnelle, blanche et rouge.

Musée du patrimoine insulaire mediterranéen de Karkennah, voyage en Tunisie Le Musée du patrimoine insulaire méditerranéen de Karkennah situé à El Abassia, village de l’île de Gharbi a été inauguré en 2004. Ce musée privé est construit sous l’égide du Centre Cercina pour les recherches sur les îles méditerranéennes. Abrité dans une maison traditionnelle, le musée propose un parcours mettant en valeur l’histoire de l’archipel, ses productions artisanales, voire quelques curiosités comme un squelette de cétacé échoué mystérieusement sur le rivage.

Économie

L’activité principale à Kerkennah est la pêche. Avec deux tiers de la flotte du gouvernorat de Sfax, on atteint le deuxième rang au classement en volume régionale pêché. Ici, On a recours obligatoirement à des techniques particulières de pêche due aux hauts fonds de profondeurs extrêmement faibles, généralement variant entre 1 et 2 mètres, avec des ressources halieutiques limitées. Depuis le XVIIIe siècle, une partie de la mer est découpée ainsi en parcelles dont la location est mise aux enchères annuellement avant le démarrage de la saison de pêche. On utilise des embarcations à voile appelées en dialecte local « Flayek » et de plus en plus d’embarcations à moteur.

Plage de l'île de Karkennah, voyage en TunisieKerkennah


Page visitée 21 fois