Carthage, une valeur universelle exceptionnelle

Fondée durant le IXe siècle av. J.-C. sur le golfe de Tunis, Carthage établit à partir du VIe siècle un empire commercial s’étendant à une grande partie du monde méditerranéen et fut le siège d’une brillante civilisation. Carthage est la première république conquérante et commerçante dont l’histoire fasse mention. Le nom de provient du phénicien et signifie « Nouvelle ville » et qui pourrait faire penser à « Nouvelle Tyr ». Au cours des longues guerres puniques, elle occupa des territoires de Rome, mais celle-ci la détruisit finalement en 146 av. J.-C. Une seconde Carthage, romaine celle-là, fut alors fondée sur ses ruines. Le site offre un témoignage unique de la civilisation phénico-punique dont elle constituait le centre de rayonnement dans le bassin Méditerranéen. Il est également l’un des centres les plus brillants de la civilisation Africo-Romaine.

Ruines des thermes d'Antonin à Carthage, Voyage en Tunsiie

La ville est devenue aujourd’hui l’une de banlieues les plus chique de Tunis regroupant un grand nombre de résidences de richissimes, d’ambassadeurs et d’expatriées ainsi que le palais présidentiel. La cité abrite de nombreux sites archéologiques romains et quelques éléments punique, classés dans le patrimoine mondial de l’Unesco.

Une valeur universelle exceptionnelle

De fondation phénicienne, Carthage est un site archéologique qui se situe sur une colline étendue dominant le golfe de Tunis et la plaine environnante.  Métropole de la civilisation punique en Afrique et capitale de la province d’Afriqa à l’époque romaine, Carthage a joué un rôle de premier plan durant l’antiquité, en tant que grand empire marchand. Son sol renferme de prestigieux vestiges qui témoignent de plus de deux mille ans d’histoire, dont les plus anciens remontent au début du VIIIe siècle av J.C. Au cours des trois longues guerres puniques, l’empire Carthaginois a occupé des territoires qui appartenaient à Rome qui détruisit sa rivale à la fin de cette guerre en 146 après J.C. La ville sera reconstruite par les Romains sur les ruines de l’ancienne cité.

Carthage est lieu exceptionnel de brassage, de diffusion et d’éclosion de plusieurs cultures qui se sont succédé (phénico-punique, romaine, paléochrétienne et arabe), cette métropole et ses célèbres ports ont favorisé des échanges à grande échelle dans toute  la Méditerranée. D’après la légende, la cité fut fondée à la fin du IXe siècle av. J.-C. par Elyssa (Connue aussi sous nom de Didon. Dans la mythologie grecque et romaine, la fondatrice légendaire et première reine de la cité. Elle est la fille de Bélos et la sœur du roi de Tyr Pygmalion) et ayant abrité les amours mythiques de Didon et d’Enée, Carthage engendra un chef de guerre et stratège de génie comme Hannibal, un navigateur-explorateur comme Hannon, et un agronome de grande renommée comme Magon. Par sa résonance historique et littéraire, Carthage a toujours nourri l’imaginaire et la créativité universel.

Le bien comprend des vestiges de la présence punique, romaine, vandale, paléochrétienne et arabe. Les principales composantes connues du site sont l’acropole de Byrsa, les ports puniques, le tophet punique, les nécropoles, le théâtre, l’amphithéâtre, le cirque, le quartier des villas, les basiliques, les thermes d’Antonin, les citernes de La Malaga et la réserve archéologique.

Lieux touristiques à visiter

La cathédrale Saint Louis

Le site archéologique de Carthage est dominé par l’ancienne cité punique la colline de Byrsa qui se distingue par la surprenante cathédrale Saint Louis un monument  construit durant l’année 1890 à l’endroit de la mort du roi Français Louis 9 en 1270. Le roi mourut pendant le siège de Tunis et fut canonisé plus tard. Durante les années 1930, l’église catholique française a organisé une conférence dans la quelle ils ont proclamé la renaissance de l’Afrique chrétien qui plus tard a provoqué Habib Bourguiba et lui a donné la force de ses sentiments purement nationalistes.

Le site archéologique de Carthage, voyage en Tunisie

De nos jours, cette cathédrale est uniquement utilisée à des fins culturelles. En face de cette tombe vide et a proximité de la cathédrale, nous trouvons des vestiges du plus important quartier de la cité dont il existe que quelques fragments de colonne et quelques fondations.

Le théâtre

Fut Construit au IIe siècle, il était l’objet d’une importante restauration du reste de l’époque romaine modeste. Aujourd’hui, l’édifice accueil 5000 spectateurs, des gradins et une scène faite de ruines du début du XXe siècle. A proximité du théâtre, on trouve une zone appelé le parc des villas romaines, qui abrite la célèbre villa de la volière, nommé sous le nom de la mosaïque principale qui la décore, et de nombreux vestiges significatifs sont liés à la topographie des lieux.

Le theatre romain de Carthage, voyage en Tunisie

L’acropole de Byrsa

Le paysage du site est marqué par des collines formant un arc ouvert vers l’ouest, offrant une vue sur la mer et également une certaine protection par la présence de falaises. Au sud, on trouve une plaine littorale bordée de baies à proximité du tophet de Salammbo. En parallèle à Byrsa, citadelle et zone d’habitat dense, on cite souvent Mégara, un faubourg moins dense. Au milieu de la vieille ville se situait l’acropole, qu’on appelait Byrsa. Sur l’acropole se trouvaient la citadelle et le temple d’Eshmoun, le plus important de la cité.

Le site archéologique de Carthage, voyage en Tunisie

Le musée national de Carthage

Au début du siècle dernier, ce musée avait été aménagé au rez-de chaussée d’un scolasticat de religieux catholiques, accolé à la Cathédrale Saint Louis érigée à la fin du XIXe siècle à l’emplacement de l’acropole, ce musée abrite la plus importante collection d’objets provenant du site et couvrant la période phénico-punique, romano-africaine et arabo-musulmane. Vers les années 90, il a été réaménagé pour une meilleure exposition des collections qui ne cessaient de s’enrichir et pour élargir la visite aux techniques de mise en valeur des objets et de leur conservation. Ce musée est actuellement en pleine restructuration qui été entreprise dans le cadre de l’aménagement du parc archéologique de Carthage et destiné à en faire un établissement majeur.

Le site archéologique de Carthage, voyage en Tunisie

Horaires d’ouverture:
Du 16/09 au 31/03 : 08.30 – 17.00
Du 01/04 au 30/04 : 08.30 – 18.00
Du 01/05 au 15/09 : 07.30 – 19.00

Droits d’entrée: 9 Dt

A visiter:

  • Les thermes d’Antonin
  • Les citernes de la Malga
  • Le cirque
  • La basilique Damous Carita
  • L’amphithéâtre
  • Le théâtre
  • Le quartier dit de l’Odéon

Les ports puniques

Les vestiges de l’époque punique sont plutôt rares, comme c’est le cas pour les deux ports puniques. On distingue tout de même très clairement les deux bassins de formes différentes, l’un à utilité militaire en forme circulaire, l’autre, de forme rectangulaire, à utilité commerciale. Les ports furent réaménagés et transformés à l’époque romaine. En visitant le site, on est loin de s’imaginer la complexité et l’ampleur de ces ports capables du temps de leur grandeur d’abriter 220 navires et de supporter d’intenses échanges commerciaux. Au musée National de Carthage  sont exposée des maquettes, reconstituant le port dans son ensemble d’après les recherches archéologiques effectuées sur le site. Les ports puniques se situent au sud-ouest de Carthage, direction Salambo.

Le site archéologique de Carthage, voyage en Tunisie

Événements

Chaque année, durant la période estivale, se tient au théâtre antique, le Festival international de Carthage qui est l’un des événements culturels majeurs en Tunisie.

Plan d’accès

[showmap lat= »36.8693987″ lng= »10.3339147″ marker= »show » caption= »Carthage » map= »ROADMAP » zoom= »13″ scroll= »1″ street= »1″ zoomcontrol= »1″ pan= »1″ mapcontrol= »1″ overview= »1″][/showmap]


Page visitée 0 fois