Faire du tourisme ne signifie pas, nécessairement, allez dans un hôtel. Il y a plusieurs autres moyens pour entrer en contact avec le pays et avec les habitants. Entre autres moyens, il y a l’hébergement chez l’habitant. Les cubains appellent cette solution une « casa particular ». Au pluriel on dit « casas particulares ». En d’autres termes, une chambre d’hôtes. C’est un concept qui se développe de plus en plus de part le monde.

Au Cuba, il se développe rapidement et convenablement. Les conditions de vies et la gentillesse des locaux sont pour quelque chose dans cet état de fait.

 Des habitants ouverts

Les Cubains sont connus dans le monde entier. Ce sont des gens simples, bien et particulièrement, très gentils. Leurs gentillesse et bonté leur permet de recevoir chez eux des étrangers venus en touristes. Ainsi, ils font d’une pierre deux coups. Ils accueillent des étrangers et entrent en contact avec eux, ce qui fait un échange culturel bénéfique, d’un côté. Et d’un autre, ils arrivent à arrondir leur ressource financière. Crise économique local oblige.

Le concept de la « casa particular »

Il s’agit en fait, de louer une chambre à un ou des touristes en quête de dépaysement. La famille accepte d’ouvrir sa maison à la venue d’étranger. Ces derniers cherchent à passer des vacances agréables au contact des indigènes. La chambre doit avoir un minimum de confort. Des lits bien faits et une bonne climatisation car le climat tropical est, souvent, chaud, à Cuba. Et il y a d’autres options, tels que le petit déjeuner. L’affaire dépend de l’accord près établi entre les parties. La famille désirant louer la chambre d’hôtes, et le ou les touristes en quête d’un bon séjour et vacances magnifiques.

Lisez aussi : Guide touristique de la Havane

L’accord préalable

Il y a deux formes d’hébergement en chambres d’hôtes. Celles abritées dans les anciennes maisons coloniales ou néocoloniales. Et les chambres qu’on trouve dans les maisons dites « lambda ».

L’accord dépend de l’une ou de l’autre des maisons. Généralement, la climatisation s’est dans les nouvelles maisons. Mais, les anciennes offrent, aussi, leur propre charme. Par rapport au petit déjeuner, les parties doivent se mettre d’accord pour son service en amont.

Mis à part, ceux deux éléments, il reste le plus important c’est le prix. Les parties arrivent souvent à trouver un compromis là-dessus, et les uns et les autres sont, souvent, contents. L’important est le calme pour les touristes, et les facteurs nécessaires au séjour. Les proprios se contenteront de se faire payer convenablement.

Il est, toujours, préférable de faire votre réservation au préalable par téléphone ou via internet … etc. N’ayez aucune inquiétude si la réponse tarde à arriver. Les moyens de communication, en général, et Internet, en particulier sont très lent à Cuba. Mais, les cubains sont gentils et ils ne ratent pas de vous répondre.

A faire sur place

A Cuba, et en vous déplaçant de ville en ville, n’oubliez, surtout, pas de demander vos confirmation de réservation pour l’hébergement. Ceci vous évitera de mauvaises surprises. Autre chose ne vous faites pas accompagner par un rabatteur (jinetero), vous serez obliger de payer plus cher.


Page visitée 39 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)