Avrechy, Oise, Picardie, France

Avrechy, dont les habitants sont appelés les Avrechois, est une commune du département de l’Oise, située dans la région Picardie en France, se trouvant à 25 km à l’est de Beauvais, 29 km à l’ouest de Compiègne, 51 km au sud d’Amiens et 65 km au nord de Paris.  S’étendant entre 62 et 158 mètres au-dessus du niveau de la mer, le point le plus élevé du territoire de la commune se situe à l’ouest du hameau d’Argenlieu, au nord-est du territoire tandis que le point le plus bas se trouve au site le plus en aval de la rivière de l’Arré sur la commune. Le hameau de Bizancourt se localise à 67 mètres d’altitude, celui du Metz à 72 mètres et Argenlieu Avrechy, Oise, Picardie, France, eglise st-lucienà 151 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le territoire possède plusieurs vallons dont « les Quatre vingt mines » à l’ouest, la vallée au Thellier, à la limite sud du territoire avec Airion ainsi que le Grand Fossé Saint-Remy à la limite nord du territoire avec Saint-Remy-en-l’Eau. L’Arré, rivière prenant sa source à Saint-Just-en-Chaussée et se jettant dans la Brêche à Clermont, traverse la commune d’Avrechy. Il s’agit d’un sous-affluent de la Seine par l’Oise, qui à son arrivée de Saint-Remy-en-l’Eau, au nord du territoire, se divise en deux bras qui se rejoindront au hameau du Metz. Son cours passe ensuite à l’ouest du chef-lieu d’Avrechy où celui-ci se divise de nouveau en quelques bras. Elle quitte le territoire communal en passant à l’est du hameau de Bizancourt. Un petit étang se localise au lieu-dit « le Marais », au nord-ouest du village. Une station de pompage se situe au hameau du Metz et un réservoir se trouve près du lieu-dit les Carignons. Les zones les moins élevées du territoire, dans le fond des différents vallons sont situées au-dessus de plusieurs nappes phréatiques.

PATRIMOINE

  • L’église Saint-Lucien est l’unique monument historique du territoire de la commune, qui comprend des parties de diverses époques : le chœur est roman, le surplus de l’édifice est de style gothique Le chœur, carré, construit en pierres de taille, se termine par un chevet plat flanqué de deux contreforts et percé de 3 fenêtres à plein cintre, celle du milieu, plus grande, surmontée d’un clin d’œil un peu ovale. Au-dessus de ces trois baies règne une moulure saillante en plein-cintre. Les murs latéraux présentent une fenêtre en tout point semblable à celle du chevet. L’intérieur du chœur, remanié, offre d’intéressant unAvrechy, Oise, Picardie, France, l'eglise du village groupe de trois colonnes à chacun des angles du chœur. La voûte d’arêtes est renforcée de nervures croisées formées de trois tores réunis. La nef et les bas côtés ont des voûtes à clefs pendantes : des vitraux brisés portaient la date de 1554. Une verrière montre la Vierge, les mains jointes, environnée de divers attributs : la lune, le soleil, une rose, une tour. Au-dessus de sa tête, flotte une banderole sur laquelle est écrit : Ave, gratia…. La pierre tombale de Pierre-Joseph Gon de Vassigny, président en la cour des aides, seigneur d’Avrechy et d’Argenlieu, mort en 1723, qui se trouvait dans l’église, a été placée à l’extérieur. L’édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 29 août 1950. Le tombeau de l’amiral Thierry d’Argenlieu se situe dans une chapelle latérale de l’édifice.
  • Le château d’Argenlieu : Le château d’Argenlieu fut en partie démoli sous la révolution, et il n’en subsiste que les deux ailes, il abrita le commandant des forces navales françaises libres, l’amiral Georges Thierry d’Argenlieu (1889-1964).
  • Le monument aux morts.
  • L’ancienne borne royale : elle se trouve sur la D916, à l’avenue Thierry d’Argenlieu.


Page visitée 44 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)