Saint-Denis, Seine-Saint-Denis, île-de-France, France

Saint-Denis, dont les habitants sont appelés les Dionysiens, est une commune française limitrophe de Paris, située au nord de la capitale, dans le département de la Seine-Saint-Denis en France, dont elle est sous-préfecture. C’est la plus peuplée du département, avec plus de 100 000 habitants. C’est une ville de la proche banlieue nord de Paris, dont elle est limitrophe, chef-lieu d’un arrondissement du département de la Seine-Saint-Denis (93) depuis 1993, dans la région de l’île-de-France. Elle se trouve dans la Plaine de France et sa partie sud est située entre le canal et Paris constituant la Plaine-Saint-Denis, qui s’étend également sur Aubervilliers et Saint-Ouen.

Concernant la santé, l’hôpital Danielle-Casanova et l’hôpital Pierre-De la fontaine forment, deux hôpitaux publics formant le groupe hospitaliers de la commune.

Manifestations culturelles

  • Le festival de musique classique est  un festival annuel organisé dans la ville. Il se tient dans l’enceinte de la basilique de la ville.
  • La fête des Tulipes, organisée chaque année au printemps qui réunit des dizaines de milliers de personnes dans le parc de la Légion d’honneur. Son affluence record est estimée entre 50 000 et 60 000 personnes, pour comparaison, cela représente 45 à 55 % de la population dyonisienne

PATRIMOINE ET CULTURESaint-Denis, Seine-Saint-Denis, île-de-France, France, patrim

Lieux et monuments

  • La basilique qui date du XIIe siècle, est la première église de style gothique au monde, nécropole des rois de France – elle est à la fois une église cathédrale, abbatiale et royale.
  • La maison d’éducation de la Légion d’honneur, à côté de la Basilique, elle occupe le cloître de l’ancienne Abbaye royale de Saint-Denis.
  • La maison des Masques (ou des mascarons), date de la fin des années 1730. Son nom vient des quatre visages sculptés, représentant les saisons, qui surplombent chaque fenêtre de l’étage. Elle assure l’enseignement des jeunes filles, petites filles et arrière-petites filles de personnes décorées de la légion d’honneur ou de l’ordre du mérite qui le souhaitent.
  • Le portail du couvent des Ursulines, comprenant un splendide tympan orné d’une Vierge à l’Enfant, attribuable à la seconde moitié du XVIIe siècle.
  • Le Carmel royal de Saint-Denis, qui abrite le Musée d’Art et d’Histoire de la ville
  • Maison des Arbalétriers : C’est un ancien séchoir de la manufacture de toiles peintes de Rodolphe Ebinger construit pendant la Révolution.
  • L’église de l’Estrée, construite entre 1864 et 1866 sur des plans de l’architecte Eugène-Emmanuel Viollet-le-Duc, se trouve sur le boulevard Jules-Guesde,
  • Le musée de l’orfèvrerie Bouilhet-Christofle, aujourd’hui définitivement fermé, il  détient une collection de plus de 2 000 pièces d’orfèvrerie créées par Christofle depuis 1830 est.
  • la maison de François Coignet, qui est le premier bâtiment en béton armé de France.
  • Maison de logement des ouvriers de l’usine Coignet, construite en 1870 par François Coignet en béton  Au-dessus des fenêtres et en encadrement de porte cochère, des décorations florales en béton moulé ont été réalisées.
  • L’ancien siège du quotidien l’Humanité, conçu par l’architecte brésilien Oscar Niemeyer, est remarquable par la plasticité de ses façades ondulantes, par la mise en œuvre du béton, et par la place qu’il occupe dans l’architecture contemporaine.
  • L’ancien dépôt de La Plaine (désaffecté), où était entretenues les locomotives vapeur puis diesel de la SNCF.
  • L’ancienne pharmacie centrale, usine à pans de bois située à la Porte de Paris. Sa cheminée est la seule subsistante dans la partie dionysienne de la Plaine Saint-Denis.
  • Le stade de France : Contient 80 000 places, et accueille des matches de football , de rugby, des compétitions d’athlétisme et des concerts. Il a été Inauguré en janvier 1998,


Page visitée 32 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)