Romilly-sur-Seine, Aube, France

Romilly-sur-Seine, Aube, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Fra

Romilly-sur-Seine dont les habitants sont appelés les Romillons, est la deuxième commune du département de l’Aube, par sa population, située dans la région AlsaceChampagne-ArdenneLorraine en France. Elle se trouve au sud de la limite entre le département de l’Aube et celui de la Marne (au nord). Elle est accessible par la route à 39 km au nord-ouest de Troyes, à 90 km au sud de Reims et à 126 km au sud-est de Paris. Du côté relief, la commune de Romilly-sur-Seine est située dans la plaine de Champagne crayeuse. Seule éminence notable à l’ouest de la ville, une colline qui culmine à 110 m et domine le reste de la commune de quelque 40 m. Depuis cette colline se découvre l’horizon très vaste des platitudes champenoises. Son territoire se partage en deux ensembles. Au nord, les dépôts fluviatiles laissés par les divagations du lit de la Seine que souligne la couverture végétale boisée, largement colonisée par les peupleraies, et trouée de gravières anciennes ou encore en exploitation.

Hydrographie

La Seine ne traverse pas la commune, comme cela pourrait laisser sous-entendre son nom. Elle est bâtie au sud des zones inondables, en marge de la vallée du fleuve. Lui-même, partagé en de nombreux bras divaguant dans le lit majeur, reste difficilement identifiable. Le bras principal coule sur les confins nord du territoire de la ville, et ce n’est qu’après son confluent avec la rivière de l’Aube sur le territoire de la commune limitrophe de Marcilly-sur-Seine, que le cours de la Seine retrouve plus de cohérence. A l’imprécision de sonRomilly-sur-Seine, Aube, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Fra cours, l’activité des hommes a ajouté sa marque : le tracé des bras les plus proches de la commune a été largement rectifié, canalisé, barré pour venir alimenter les moulins hydrauliques installés sur leur cours. Dans l’ensemble, ce tracé complexe ajouté à la proximité du confluent avec l’Aube a créé un très vaste lit majeur, où se sont développées des activités spécifiques : sylviculture, trouée de pâturages et de plantations de maïs, horticulture, exploitation des sables et graviers, toujours active, meunerie, aujourd’hui disparue. Suite aux nombreux aménagements réalisés ces dernières années, de plus en plus d’activités touristiques ludiques et halieutiques se développent aujourd’hui dans ce poumon vert de la ville.

Climat

Romilly-sur-Seine jouit d’un climat océanique dégradé proche de celui de la région parisienne qui donne lieu à une atmosphère doux et humide, où les températures moyennes oscillent de +2° à +18°. La commune est située comme toute la région dans une zone de conflit des masses d’air océaniques et continentales, ce qui laisse les précipitations modérées autour de 550 mm et réparties sur toute l’année, l’enneigement reste exceptionnel.

Cultes

  • L’église Saint-Martin
  • La chapelle Notre-Dame
  • La chapelle du Presbytère
  • L’église évangélique ;
  • Une mosquée administrée par l’Amicale des Travailleurs et Commerçants Marocains.

SantéRomilly-sur-Seine, Aube, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Fra

Le  centre hospitalier Maurice Camuset : il est composé de 310 lits et comprend un service d’urgences générales comprenant un service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR), un service de long séjour, un service de médecine, un service de cardiologie, une maternité, une unité de soins palliatifs, un service de radiologie, scanner, échographie, etc., un service de consultations externes et un laboratoire.

Un établissement public de santé mentale de l’Aube

Une clinique privée (Clinique du pays de Seine)

Trois maisons de retraite :

  • Les jardins de Romilly,
  • La Résidence Pasteurs
  • La Résidence Julien Monnard

PATRIMOINERomilly-sur-Seine, Aube, Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, Fra

L’église Saint-Martin

Sa construction date de 1903, mais n’a été achevée qu’en 1971, pour remplacer l’ancienne église du XVIe siècle, détruite en 1905 en raison de son état, mais dont les vitraux, les cloches et l’orgue ont pu être restaurés.

Le château

Etant le dernier château de Romilly, il fut construit en 1719 sur les ruines de deux anciens châteaux féodaux. En 1851, après la mort de son dernier propriétaire, le domaine fut partagé par ses héritiers et le château livré aux démolisseurs au début de l’année 1854.


Page visitée 83 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)