Que faire à Évora ? Voici un avant-goût, de ce qui vous charmera tout au long de notre article (des 15 meilleures attractions touristiques et choses à découvrir de la ville), en lisant cette introduction appétissante ci-dessous.

meilleures attractions touristiques a evora

Nichée avec dignité au cœur de la province portugaise de l’Alentejo, baignée de soleil, Évora est l’une des villes les plus anciennes et les plus charmantes du pays. Devenue célèbre sous les Romains, la ville a également été occupée pendant quelque 500 ans par les Maures. L’Évora médiévale a prospéré en tant que centre d’apprentissage et d’art, et a été patronnée par une succession de rois portugais. Ses nombreuses églises et monastères témoignent d’un héritage pieux et dévoué.

La fusion de cultures et de religions aussi diverses, associée à une abondance de styles architecturaux différents, a incité l’UNESCO à déclarer la vieille ville d’Évora site du patrimoine mondial. Ce précieux ensemble de monuments et de musées est regroupé dans l’enceinte de la ville et peut être facilement exploré à pied.

De même, l’atmosphère animée du marché d’Évora s’apprécie au mieux en suivant les étroites ruelles pavées qui serpentent loin de la cathédrale pour passer devant des fontaines jaillissantes et des places fleuries. Le long du chemin, des boutiques d’artisanat colorées et des cafés familiaux s’affairent sous des arcades recouvertes de granit. Les restaurants, quant à eux, servent une gastronomie parmi les plus savoureuses du pays.

Pour avoir des idées sur les meilleurs endroits à visiter, consultez notre liste des meilleures attractions et choses à faire à Evora.

Carte touristique :

Carte touristique

Hébergement :

De toute évidence, les hôtels les plus pratiques pour visiter la ville sont ceux qui se trouvent à l’intérieur de la vieille ville fortifiée d’Evora. Mais d’excellents choix se trouvent juste à l’extérieur des murs, offrant les avantages d’un parking gratuit et d’un accès facile en voiture (ce qui est rare à l’intérieur des murs).

Voici quelques hôtels très bien notés situés à proximité des attractions d’Evora :

Hôtels de luxe : À l’intérieur des murs, dans un quartier calme proche de l’aqueduc, le petit Albergaria do Calvario dispose de chambres spacieuses, d’un parking souterrain, d’une connexion Internet rapide et d’un petit-déjeuner bio avec des plats chauds à la carte. Entouré des principales attractions d’Evora, le Pousada Convento d’Evora est un couvent historique restauré en un hôtel élégant avec sa propre piscine dans la cour et un excellent restaurant. L’hôtel M’Ar De Ar Aqueduto, chic, artistique et ultramoderne, se trouve dans un quartier calme à l’intérieur des murs. Sa piscine se trouve dans un patio paysager avec vue sur l’aqueduc voisin.

Albergaria do Calvario

Hôtels de moyenne gamme : À peine à l’extérieur des murs et à 10 minutes à pied de la cathédrale, le Vitoria Stone Hotel dispose d’une piscine à débordement sur le toit, d’un restaurant et de chambres équipées de douches à effet pluie et de balcons. Donnant sur une place tranquille au centre de la vieille ville fortifiée, à proximité de la cathédrale et des principales attractions, l’hôtel Solar de Monfalim est un manoir historique avec des antiquités et un porche couvert pour se détendre. Juste à l’extérieur des murs, près du jardin public et de l’église São Francisco, le Dom Fernando propose une connexion Wi-Fi et un petit déjeuner gratuits, un parking et des chambres avec balcon donnant sur la piscine.

Hôtels économiques : À l’intérieur des remparts, près du jardin public et à cinq minutes à pied des cafés et restaurants de la Praça do Giraldo, le Moov Hotel Evora est un établissement basique qui propose une connexion Wi-Fi gratuite et un parking bon marché. Dans le même quartier, mais juste à l’extérieur des murs, l’Ibis Evora propose des chambres basiques avec une connexion Wi-Fi et un parking gratuits. L’hôtel Santa Clara Evora Centro dispose de petites chambres et bénéficie d’un excellent emplacement près de la Praça do Giraldo et du centre de la vieille ville.

Monuments et œuvres architecturales :

La magnifique ville d’Evora est, sans aucun doute, l’une des villes les plus attrayantes du Portugal. Une promenade dans le centre-ville est une excellente occasion de ressentir l’atmosphère du passé. Chaque bâtiment, chaque socle et chaque monument sont remplis d’histoires intéressantes sur le passé de cette région, et ils sont prêts à les raconter aux voyageurs curieux. L’histoire de cette colonie vaut vraiment la peine d’être connue, et de nombreux touristes du monde entier visitent cette ville portugaise afin de voir ces « cadeaux » du passé et de déguster une variété de fromages et de desserts locaux. En outre, lorsqu’ils planifient une visite à Evora, les touristes doivent garder à l’esprit qu’il s’agit d’un établissement doté d’une longue histoire, véritable centre spirituel du pays.

La période du 15e au 16e siècle a été l’une des plus prospères pour l’histoire d’Evora. C’est à cette époque que la première université est apparue ici, et que la ville s’est développée activement. Les Espagnols ont occupé Evora au 17e siècle, et cet événement a marqué le début du déclin de la ville. L’UNESCO a ajouté la ville à la liste des sites du patrimoine mondial au XXe siècle.

Vous avez envie de sensations fortes ? Alors n’oubliez pas de visiter la Capela dos Ossos ou la chapelle des os. Cette chapelle est construite à côté de l’entrée de l’église Saint-François qui date du 15e siècle. Le nom de l’édifice peut susciter quelques questions. Il suffit de visiter la chapelle et vous comprendrez rapidement pourquoi elle a été appelée ainsi. En effet, tous les murs de la chapelle présentent une « décoration » très inhabituelle faite d’ossements humains. Ce sont les crânes et les os des moines qui ont été utilisés comme matériau de construction. Au total, des fragments de cinq mille corps humains sont utilisés dans la chapelle.

La cathédrale d'Évora

La cathédrale d’Évora ou Sé de Évora est un véritable joyau de la ville. La construction de ce monument architectural remarquable a commencé dans les années 80 du XIXe siècle et a duré soixante-quatre ans, bien que l’église ait été consacrée dix-huit ans seulement après le début des travaux. Il s’agit d’un bel exemple du style romano-gothique. À l’extérieur, la cathédrale fait penser à une forteresse. En raison de sa beauté, la cathédrale d’Evora est largement reconnue comme la meilleure église médiévale du Portugal. Aucune autre église de cette période au Portugal ne peut rivaliser avec cette cathédrale en termes de beauté et de grandeur.

Gastronomie :

Évora est célèbre pour son excellente cuisine. La créativité et l’imagination dans l’utilisation d’ingrédients régionaux très simples ont fait de la gastronomie de l’Alentejo une surprise de saveurs et une véritable attraction touristique.

L’Alentejo étant, par le passé, une région aux faibles ressources économiques, où abondaient les grandes plaines de blé, les oliveraies et les moutons qui paissaient librement, il n’est pas surprenant que le pain, l’huile et l’agneau soient la base de leur cuisine traditionnelle. Des mains expertes combinent délicatement ces ingrédients avec des épices qui font la différence : ail, coriandre, origan, menthe…

Les fromages et les saucisses de viande, fabriqués selon la méthode traditionnelle, sont également célèbres pour leur qualité et leur saveur exceptionnelle.

confiserie typique de l'Alentejo

Il existe également une confiserie typique de l’Alentejo à laquelle il est difficile de résister. De nombreuses recettes de desserts sont issues de la tradition conventuelle, principalement à base d’œufs et d’amandes

En plus du respect de ce qui est traditionnel et authentique, il existe de nombreux restaurants à Évora qui travaillent avec de nouveaux concepts et une modernisation créative de la tradition. Il existe également de multiples offres pour ceux qui préfèrent un régime végétalien/végétarien.

Exemple de plats de la région :

Azeite do Alentejo Interior

Azeite do Alentejo Interior

Cette huile d’olive extra vierge est obtenue à partir d’olives des variétés Galega Vulgar, Cordovil de Serpa et Cobrançosa. Élevées sur plus de 150 000 hectares de terres, ces olives font partie des cultures les plus importantes de la région.

Elles sont récoltées en octobre et immédiatement raffinées en or liquide. L’huile d’olive d’Evora a une couleur jaune vif à verte et une saveur douce et moelleuse. Les arômes dominants de pomme mûre et de figue lui confèrent un arrière-goût unique et doux. Cet ingrédient irremplaçable de la cuisine locale est présent dans des plats allant des soupes et gazpachos jusqu’aux desserts traditionnels portugais.

Queijo de Évora

Queijo de Évora

Ce fromage de brebis fait partie du patrimoine fromager traditionnel de l’Alentejo. Le fromage a longtemps fait partie intégrante de la vie des familles paysannes de la région. Il constituait un élément important de l’alimentation quotidienne, en particulier pour les classes les plus pauvres, et était même utilisé pour payer les salaires. Le fromage d’Évora est fabriqué à partir du lait non pasteurisé de brebis de race mérinos qui paissent librement dans les pâturages de la région.

Le lait cru est filtré à travers des toiles et fortement salé, puis il est chauffé au feu de bois. Une fois le caillé formé, on laisse le fromage s’affiner pendant un mois. Le fromage d’Évora a une croûte bien formée, lisse et jaune. L’arôme et la saveur sont légèrement acides et épicés, et la saveur devient plus prononcée quand on laisse le fromage vieillir plus longtemps.

Il est traditionnellement consommé en guise d’en-cas ou d’apéritif avec du pain fait maison. Un vrai délice !

Autres plats traditionnels :

Ensopado de borrego (ragoût d’agneau)

Empadas de galinha (pâtés en croûte au poulet)

Perdiz à Montemor (perdrix de Montemor)

Que faire à Évora ? 15 meilleures attractions touristiques et choses à découvrir

Sé (cathédrale)

la cathédrale d'Évora

Ne vous laissez pas décourager par l’aspect plutôt austère de la cathédrale d’Évora. Après tout, sa façade en granit érodé a résisté aux éléments depuis 1204, et la structure lourde ne peut s’empêcher de ressembler à une forteresse, un aspect accentué par deux imposants clochers asymétriques.

Ceux qui ont l’œil pour l’architecture remarqueront la fusion du roman et du gothique, mais tout le monde s’extasiera devant les étonnants apôtres sculptés du XIVe siècle qui s’enroulent autour du portail principal du bâtiment.

À l’intérieur, même les chuchotements sont trop bruyants, mais l’atmosphère de gravité isolée est quelque peu atténuée par le maître-autel du XVIIIe siècle et le chœur en marbre poli. Le trésor, qui fait office de musée d’art sacré et regorge d’objets rares et inestimables en or, argent et autres métaux précieux, constitue une toile de fond plus éblouissante.

L’attraction principale, cependant, est le toit d’où l’on peut admirer un panorama mémorable de l’Alentejo.

Emplacement : Largo do Marquês de Marialva, Évora

Museu de Évora

Museu de Évora

Moderne et adapté aux enfants, le musée d’Évora n’est ni étouffant ni exigu. Au contraire, cette attraction culturelle et éducative délicieusement attrayante est spacieuse, lumineuse et aérée, et superbement conçue pour présenter une collection de trésors régionaux logés dans ce qui était autrefois la résidence des évêques et des nobles.

Oui, il s’agit d’un ancien palais datant du XVIe siècle, et l’histoire de la ville est ici réunie sous un même toit. Par exemple, la galerie d’art présente un extraordinaire polyptyque flamand du XVIe siècle, une peinture fantastiquement détaillée de 13 panneaux exécutés en Technicolor vif, et ce type de travail au pinceau exige une étude sérieuse.

Le cœur du musée est sa collection d’archéologie, et sa sculpture romaine en tire toute la gloire – une colonne géante du IIe siècle après J.-C. s’élève comme une fusée, comme pour souligner l’époque.

Emplacement : Largo Conde Vila Flor, Évora

Temple romain

Temple romain Évora

L’attraction touristique phare de la ville est encore souvent appelée « Temple de Diane », bien que rien ne prouve que le monument ait jamais été dédié à la déesse romaine. La légende persiste cependant, tout comme l’appellation erronée. Mais cela n’a pas d’importance, car ce monument reste l’attraction principale d’Évora et l’un des sites romains les plus importants du Portugal.

On pense qu’il a été érigé au IIe ou au IIIe siècle de notre ère. Les 14 colonnes qui subsistent, surmontées de chapiteaux corinthiens, reposent solidement sur une base en granit ; l’architrave, elle-même une pièce impressionnante de maçonnerie. La structure ancienne a bien résisté à l’usure, et vous ne pouvez pas vous empêcher d’éprouver un sentiment de crainte en vous arrêtant sous sa puissante façade. La nuit, le temple est illuminé et la lueur douce et éthérée ne fait qu’ajouter à sa grandeur et à sa mysticité.

Emplacement : Largo do Conde de Vila Flor, Évora

Termas Romanas

Autre attraction importante de l’époque romaine, les thermes romains ont été découverts en 1987 sous l’hôtel de ville, la Câmara Municipal. Les vestiges, datant du premier siècle après J.-C, comprennent une porte en brique cintrée – l’entrée d’une étonnante pièce en contrebas dotée d’un bain de vapeur circulaire bien préservé, ou laconicum, de neuf mètres de diamètre. On peut également admirer les vestiges du fourneau ou praefurnium (essentiellement un système de chauffage central) et de la natatio (piscine en plein air).

Cet extraordinaire exemple d’architecture antique aurait été logé dans le plus grand bâtiment public de l’Évora romaine et peut aujourd’hui être visité gratuitement, du lundi au vendredi pendant les heures de bureau.

Emplacement : Câmara Municipal, Praça do Sertório, Évora

Palácio dos Duques de Cadaval (Palais)

Palácio dos Duques de Cadaval

Le grandiose palais des ducs de Cadaval, datant du XIVe siècle, intègre des vestiges du château de la ville, disparu depuis longtemps, les murs crénelés qui entourent la propriété étant une référence évidente.

Le palais est toujours une résidence privée, mais les propriétaires ont choisi un certain nombre de pièces dans lesquelles ils exposent des objets de famille précieux, une collection fascinante qui comprend des manuscrits enluminés du XVe siècle, des armures du XVIe siècle et des armes anciennes, ainsi que des peintures et des sculptures des XVIIe et XVIIIe siècles.

La Torre das Cinco Quinas, la tour pentagonale du palais, constitue une surprise effrayante. On dit qu’elle est hantée, c’est la meilleure façon de chasser les fantômes médiévaux. Le café dans les jardins offre un intermède de détente pour chasser les fantômes.

Emplacement : Rua Augusto Filipe Simões, Évora

Site officiel : www.palaciocadaval.com

Igreja São João Evangelista

Igreja São João Evangelista Évora

L’extérieur discret de l’église de São João Evangelista, qui ressemble à une boîte, cache son intérieur impressionnant, une explosion du sol au plafond de fabuleux panneaux d’azulejo (tuiles) du début du XVIIIe siècle, qui représentent des scènes de la vie de São Lourenço.

L’église du XVe siècle abrite cependant un spectacle macabre, un ossuaire rempli d’ossements provenant de tombes des environs. En vous dirigeant sur la pointe des pieds vers la nef, cherchez la bizarrerie de l’édifice – la citerne mauresque cachée sous une trappe placée entre les bancs. Si elle est fermée, demandez au gardien de soulever le couvercle de cette anomalie intrigante.

Emplacement : Largo do Conde de Vila Flor, Évora

Igreja de São Francisco

Igreja de São Francisco Évora

L’église de Saint-François, plutôt anodine, abrite l’attraction touristique la plus macabre du Portugal, la macabre Capela dos Ossos. Les visiteurs sensibles doivent se méfier : la chapelle des os est tapissée des restes de 5 000 moines, déterrés des cimetières locaux pour laisser la place à de moins bons mortels.

Des centaines de crânes et de squelettes brisés tapissent l’oratoire du XVIe siècle. Bizarrement, deux cadavres vieillis, dont un enfant, pendent intacts à une chaîne près de l’autel.

Malgré sa réputation effrayante, la chapelle attire des touristes de tous âges fascinés par sa décoration intérieure macabre. Et personne ne semble effrayé par le rappel sarcastique qui figure à l’entrée : Nós ossos que aqui estamos, pelos vossos esperamos (Nous, les os qui sont ici, attendons les vôtres).

Emplacement : Praca 1° de Maio, Évora

Praça do Giraldo

Praça do Giraldo Évora

Le centre animé de la ville, la belle place centrale d’Évora, est un lieu de rencontre privilégié où les habitants se mêlent aux touristes. Probablement nommée en l’honneur de Geraldo Sem-Pavor (l’Intrépide), le hors-la-loi qui a chassé les Maures en 1165, la place accueille un marché animé le week-end, mais c’est aussi une destination shopping à part entière, avec plusieurs boutiques situées sous les gracieuses arcades qui bordent le flanc est de Giraldo ; la Rua 5 de Outubro, toute proche, est bordée de boutiques d’artisanat et de curiosités, allant des objets en cuivre au liège sculpté.

En été, les restaurants dressent leurs tables sur l’esplanade, et la scène colorée est celle de la société des cafés dans toute son effervescence. On est loin des décapitations et des bûchers de l’Inquisition, témoins d’une époque médiévale plus sombre. Heureusement, le divertissement d’aujourd’hui est probablement un théâtre de rue animé ou un concert de musique live organisé à l’ombre de l’Igreja de Santo Antão, qui date du XVIe siècle.

Emplacement : Praça do Giraldo, Évora

Convento dos Lóios

Convento dos Lóios

Passer une nuit en cellule prend un nouveau sens dans cet ancien monastère du XVe siècle. La majeure partie du bâtiment fait désormais partie d’une luxueuse pousada, la Pousada Convento de Evora, un hôtel au caractère historique exceptionnel.

Les touristes sont invités à passer sous le porche manuélin pour jeter un coup d’œil à l’intérieur. En réalité, le portail date de 1485 et est un élément subsistant du couvent d’origine, qui a été en grande partie détruit par un tremblement de terre en 1755. Les visiteurs sont limités dans leurs déplacements, mais la salle capitulaire est accessible, tout comme les cloîtres, où l’on peut prendre un café ou même un dîner romantique sous les galeries arquées et éclairées.

Emplacement : Largo do Conde de Vila Flor

Site officiel : www.pousadas.pt

Universidade de Évora

Universidade de Évora

Les anciennes salles de l’université d’Évora se distinguent par leur beauté. Son gracieux cloître Renaissance est recouvert de marbre sculpté et embelli par des azulejos (carreaux) bleu ciel. Mais la véritable expérience d’apprentissage commence dans les salles de classe aux murs décorés de panneaux carrelés, représentant chacune des matières enseignées.

L’université a été fondée en 1559, et l’ambiance sacrée est animée par l’utilisation de carreaux représentant des thèmes studieux tels qu’Aristote enseignant à Alexandre ou Platon faisant la leçon à ses disciples. Certains des panneaux sont des œuvres d’art complètes qui brillent encore 200 ans après avoir été peintes.

L’école est toujours utilisée par les étudiants, et les visiteurs doivent vérifier auprès du gardien avant de l’explorer. La chapelle baroque du XVIIIe siècle, connue sous le nom de Sala dos Actos, vaut certainement la peine d’être explorée. Si elle est fermée, demandez la clé au gardien.

Emplacement : Largo dos Colegiais 2, Évora

Largo da Porta de Moura

Largo da Porta de Moura

L’occupation de la ville par les Maures a laissé son empreinte culturelle à Évora, et cette place pittoresque est ainsi nommée en raison de la porte mauresque qui gardait ses approches occidentales.

Aujourd’hui, il n’en reste que des vestiges, mais les visiteurs peuvent admirer l’autre attraction architecturale de la place, la fontaine Renaissance avec son emblématique sphère de marbre. Elle date de 1556 et est encore dans un état remarquable si l’on considère que la base de la fontaine fait office d’îlot de circulation au milieu de la route. Heureusement, la rue n’est pas trop fréquentée et les petits cafés qui la bordent de part et d’autre permettent de faire une pause-café impromptue. Sinon, revenez la nuit pour voir l’orbe scintiller sous les projecteurs.

Aqueduto da Água de Prata (Aquaduc)

Aqueduto da Água de Prata

L’aqueduc de l’eau d’argent, au nom fantaisiste, a frappé l’imagination du plus grand poète portugais, Luís de Camões, qui a décrit ce majestueux cours d’eau du XVIe siècle dans son épopée Os Lusìadas, publiée en 1572. La structure est toujours considérée avec admiration, les plus hautes arches du tronçon de neuf kilomètres qui subsiste atteignant une hauteur de 26 mètres et étant visibles dans toute la ville et au-delà.

Au fil des ans, des magasins, des entrepôts et d’autres locaux commerciaux ont été construits à l’intérieur de ses arches. On trouve même quelques maisons blotties entre ses murs. Les exemples les plus intéressants peuvent être admirés dans et autour de la Rua do Cano.

Pour des vues vraiment imposantes de l’aqueduc, les visiteurs doivent suivre le sentier bien balisé qui commence juste à l’extérieur des murs de la ville.

Emplacement : Rua do Cano, près de Largo do Chão das Covas

Jardim Público

Jardim Público

Territoire de prédilection pour les pique-niques et idéal pour une agréable promenade, les jardins publics de la ville brodent la bordure sud de la vieille ville, près de l’Igreja de São Francisco. Ils sont situés à l’intérieur des murs de l’opulent Palácio de Dom Manuel, dont il ne reste que l’élégante Galeria das Damas, un pavillon construit pour Manuel Ier au XVe siècle.

Au début du printemps, les jardins prennent des couleurs vives lorsque les fleurs recouvrent les pelouses, et les bancs publics sont rares. Les week-ends attirent les familles locales, et vous devrez peut-être attendre une table au café en plein air qui s’étend sur une terrasse aux couleurs claires.

Visite des mégalithes

Visite des mégalithes

À une quinzaine de kilomètres à l’ouest d’Évora se trouve le mégalithe isolé Cromeleque dos Almendres (Cromlech des Almendres), un ovale mystérieux composé de 95 pierres de granit incrustées de lichen qui datent d’entre 4000 et 2000 avant J.-C. Ce mystérieux morceau de propriété néolithique aurait été un temple dédié à un culte solaire. En effet, certains archéologues affirment que le cercle fonctionnait comme une sorte d’observatoire astronomique primitif.

Comme pour renforcer l’énigme entourant leur objectif, une pierre solitaire de deux mètres et demi de haut, connue sous le nom de Menhir d’Almendres, est située à un kilomètre et demi du cromlech. Les deux sites sont reliés par un sentier pédestre balisé qui serpente à travers une oliveraie, et des visites guidées menées par des archéologues locaux sont proposées aux personnes intéressées par la préhistoire.

En effet, si les enfants apprécieront les possibilités de cache-cache offertes par les pierres, les esprits mûrs seront sans doute émus par cette destination ancienne et sacrée.

Emplacement : Guadalupe, entre Évora et Montemor-o-Novo

Circuit Arraiolos-Estremoz

Circuit Arraiolos-Estremoz

Arraiolos, à 23 kilomètres au nord-ouest d’Évora, est la première étape de ce circuit pittoresque. Ce village fortifié est connu pour les ruines spectaculaires de son château du XIVe siècle, dont les murs entourent l’Igreja do Salvador, blanchie à la chaux.

Cette forteresse située au sommet d’une colline offre une vue impressionnante sur la campagne environnante, mais ce qui couronne vraiment ce hameau pittoresque, c’est sa réputation en matière d’artisanat d’art. Certains des meilleurs tapis du Portugal sont tissés ici, des tapis de laine brillante brodés à la main et cousus par des dames aux doigts agiles, selon une tradition qui perdure depuis le 13e siècle. Les plus beaux exemples sont les motifs floraux élaborés, réalisés sur plusieurs mois par des équipes de femmes qui tissent 24 heures sur 24 pour produire une tapisserie magnifique et complexe.

Les tapis constituent des souvenirs uniques, qu’il s’agisse de tentures murales ou de revêtements de sol, et sont vendus dans les boutiques de tapis qui jalonnent la rue principale.

Après le déjeuner, dirigez-vous vers l’est vers Estremoz, célèbre pour son magnifique marbre. Cette pierre précieuse est si abondante qu’elle orne une grande partie de la ville et est même utilisée pour les pavés et les marches. Un château datant de 1258 préside la vieille ville et est aujourd’hui une élégante poussada (hôtel historique). Au début du XIVe siècle, il était la résidence du roi Dinis et de la reine Isabel. Aujourd’hui, les visiteurs peuvent admirer une statue en marbre de la reine sur la terrasse ou escalader le donjon du XIIIe siècle pour profiter d’une vue panoramique.

À proximité se trouve le musée municipal, qui présente une collection de meubles anciens, de poteries locales et d’art ecclésiastique. Pour les amateurs de shopping, le marché du samedi à Rossio Marquês de Pombal, la place principale de la ville, propose une fabuleuse sélection de fromages et de poteries locales et est l’un des plus grands marchés du Portugal.

Quels sont les châteaux à visiter absolument près d’Évora ?

Le circuit de murailles médiévales d’Évora est tout ce qui reste des défenses historiques de la ville. Mais l’Alentejo est une région réputée pour sa collection de châteaux splendides, et il n’est pas nécessaire de voyager très loin pour les admirer.

Monsaraz : La petite ville médiévale fortifiée de Monsaraz, située à 53 kilomètres au sud-est d’Évora, près de la frontière espagnole, possède l’un des plus beaux exemples de château perché du Portugal. Construit au XIVe siècle dans le cadre des défenses frontalières du pays, la structure comprend un solide donjon qui offre un panorama impressionnant de 360 degrés sur la campagne environnante.

Monsaraz

Évoramonte : Le château d’Évoramonte se trouve à 29 kilomètres au nord-est d’Évora, à la sortie de la route N18 en direction d’Estremoz. Cette imposante forteresse du début du XIVe siècle se distingue par une caractéristique architecturale particulière : ses murs sont reliés par des « cordes » de pierre audacieuses – une façon originale pour le tailleur de pierre de sécuriser le bâtiment après la chute du château précédent lors d’un tremblement de terre en 1513.

Évoramonte

Un donjon de style Renaissance a été ajouté au XVIe siècle, comme pour surveiller l’Espagne voisine, mais seuls les murs et les tours d’entrée sont accessibles au public.

Quelles sont les destinations immanquables près d’Évora ?

Vila Viçosa : Un trajet de 45 minutes en voiture vers le nord-est vous amène à la ville palatiale de Vila Viçosa. Cette destination est connue pour son Paço Ducal, ou grand palais royal – la dernière résidence de la monarchie portugaise et un point d’intérêt incontournable.

Accordez-vous une heure ou deux pour vous imprégner de l’intérieur richement décoré de l’édifice. La Sala dos Duques est particulièrement opulente, tapissée de tapisseries représentant la vie d’Achille.

Le château était la résidence d’origine des ducs de Bragance avant la construction du palais. L’intérieur peut être exploré, après quoi vous pourrez escalader les murs extérieurs pour profiter d’une vue agréable sur la ville.

Viana do Alentejo : Idéalement, le trajet vers cette agréable ville du sud de l’Alentejo, située à 48 kilomètres au sud-ouest d’Évora, devrait se faire au printemps, lorsque la campagne est mouchetée de couleurs et que l’air est chargé d’une odeur parfumée.

Viana do Alentejo

Cette destination présente deux points forts culturels : un château très décoratif et une vaste église de pèlerinage. Le château présente une série de créneaux élaborés, les tours cylindriques inhabituelles reflétant une influence mauresque.

L’énorme Nossa Senhora de Aires est une scène captivante chaque année en avril, lorsque des centaines de personnes s’y rassemblent pour prendre part aux festivités du pèlerinage équestre Romaria a Cavalo.

Conseils et excursions : Comment profiter au maximum de votre visite à Évora

Excursion d’une journée à Évora au départ de Lisbonne : vous pouvez facilement explorer Évora lors d’une excursion d’une journée à Évora en petit groupe au départ de Lisbonne avec dégustations d’huile d’olive. Partez de Lisbonne pour une heure et demie de route jusqu’à Évora, où vous découvrirez et dégusterez des huiles d’olive, explorerez les sites historiques de la ville, notamment la cathédrale, le temple romain et la chapelle des os de l’église Saint-François, avant de vous arrêter pour visiter les monolithes de pierre du cromlech d’Almendres sur le chemin du retour.

Comment se rendre à Evora ?

Evora est située dans la région appelée Alentejo et est très facilement accessible depuis Lisbonne, que ce soit en voiture ou par les transports publics. Voici les principales options pour se rendre à Evora :

En voiture : Conduire de Lisbonne à Evora vous prendra environ 1h40min par l’autoroute. La route est essentiellement une ligne droite, très facile à suivre. Cependant, n’oubliez pas qu’il s’agit d’une route à péage – si vous voulez éviter de payer les péages, vous pouvez emprunter les routes locales, mais cela vous prendra un peu plus de temps pour arriver à Evora.

En train : Evora n’a qu’une seule gare, située un peu à l’extérieur des murs de la ville. Il y a une ligne de train directe pour Lisbonne qui part plusieurs fois par jour. Le trajet en train de Lisbonne à Evora dure un peu moins de 2 heures. Le billet aller simple coûte 16,55 € mais vous pouvez obtenir des prix plus avantageux si vous réservez à l’avance. Consultez le site officiel des Chemins de fer portugais pour voir les horaires et acheter votre billet.

Se déplacer à Évora :

La meilleure façon de se déplacer à Evora est à pied. Vous n’aurez pas besoin de voiture pour vous déplacer entre les attractions d’Evora, car tous les sites sont situés très près les uns des autres. En fait, conduire à Evora peut rapidement devenir un véritable cauchemar. Les rues du centre-ville sont extrêmement étroites ; nous ne recommandons pas de circuler dans les ruelles si vous ne savez pas où vous allez.

La plupart des hébergements situés à l’intérieur des murs de la ville ne proposent pas de parking inclus, et la raison en est évidente : trouver un parking est un énorme défi. La plupart des grands parkings sont situés à l’extérieur des murs de la ville.

Pour vous déplacer à Evora, vous pouvez également utiliser des taxis ou Uber. Le meilleur endroit pour prendre un taxi est sur la place principale – Praça do Giraldo – ou en appelant directement le taxi ou Uber.

Praça do Giraldo

Combien de temps faut-il pour visiter Evora ?

Le centre-ville d’Évora est très petit et peut être facilement exploré en une seule journée. C’est la principale raison pour laquelle Évora est souvent désignée comme la meilleure excursion d’une journée au départ de Lisbonne.

La plupart des gens choisissent entre passer la journée à Évora ou y passer la nuit. Les deux options sont suffisantes pour voir les meilleures attractions d’Évora, nous vous recommandons de choisir celle qui convient le mieux à votre style de voyage. Si vous avez plusieurs jours à passer à Lisbonne, une excursion d’une journée peut être une bonne solution pour explorer les villes voisines comme Évora en utilisant le train.

En revanche, si vous aimez le rythme tranquille et souhaitez explorer la région environnante, vous pouvez passer 3 ou 4 jours à Évora. Cela vous permettra de faire une excursion d’une journée dans la campagne de l’Alentejo ou de faire une excursion d’une journée dans la pittoresque ville frontalière espagnole de Monsaraz.

Meilleur moment de l’année pour visiter Évora :

Hiver, printemps, été ou automne, la vérité est que cette ville a tout pour plaire. Du soleil à la brise fraîche, l’air du sud de l’Alentejo est toujours très agréable. Si vous êtes un amoureux de la nature, la meilleure période de l’année pour visiter Évora serait le printemps, une période qui vous permettra d’assister à la naissance d’une nouvelle saison et à l’éclosion des fleurs sauvages.

Cependant, les superbes plaines et les vastes espaces de la campagne contribuent à un scénario plutôt époustouflant vers l’automne. Néanmoins, Évora propose une série d’événements qui ne manqueront pas de retenir votre attention, quelle que soit la période de l’année à laquelle vous décidez de partir en vacances.

Entre mai et juin, vous pouvez vous rendre à la traditionnelle Feira S.João, (Foire de la Saint-Jean), un événement rempli d’activités culturelles variées. De l’artisanat portugais à la gastronomie en passant par la musique, la Feira S.João est considérée comme la foire la plus populaire de l’Alentejo. L’événement dure 12 jours et a toujours quelque chose d’amusant pour tout le monde.

Foire de la Saint-Jean

En juillet, l’air est rempli du doux son de la musique grâce au Festival Évora Clássica. (Ce festival était initialement prévu pour être un événement de trois jours exclusivement consacré à la musique classique. Aujourd’hui, le festival est un événement connu et prestigieux qui rassemble des musiciens de tous les pays, afin de partager la diversité culturelle à travers la musique. Le festival se déroule dans l’étonnant Palácio de Cadaval (propriété royale du duc et de la duchesse de Cadaval) et a réussi à obtenir le respect et l’admiration mérités, année après année.

Vers les mois de novembre et décembre, vous pouvez vous rendre au Páteo do Salemo qui vous mènera au FIKE, le festival international du court métrage d’Évora. Que vous soyez ou non passionné de cinématographie, le travail talentueux exposé est toujours un grand point d’intérêt. Chaque année, des courts métrages créés par de jeunes cinéastes du monde entier sont projetés, des prix sont distribués dans différentes catégories et des personnalités importantes de l’industrie cinématographique sont présentes pour donner des conférences.

Toutes ces destinations constituent une excellente option pour des vacances à Évora. Tous les événements sont faciles à trouver, et proches du centre historique de la ville (environ 4 à 10 minutes de marche). Étant donné que tout est si proche, il est recommandé de laisser votre voiture garée et d’opter pour une promenade relaxante dans la ville.

Lorsque vous planifiez un voyage à Évora, il est également important de garder à l’esprit que certains endroits peuvent être fermés ou moins accessibles en raison de jours fériés nationaux. Les dates les plus importantes sont le 1er janvier, la journée de la liberté le 25 avril et la fête du travail le 1er mai. La majorité de la population portugaise étant catholique, Pâques ainsi que la veille et le jour de Noël, célébrés les 24 et 25 décembre, sont des jours fériés importants. La fête de la Toussaint, le 1er novembre, et le jour de la restauration de l’indépendance, le 1er décembre, sont également des dates très importantes dans le pays.

FAQ :

Comment se rendre de Lisbonne à Évora ?

Il est relativement simple de parcourir les 140 kilomètres qui séparent Lisbonne de Évora par l’autoroute A6 à péage. Vous pouvez emprunter les ponts 25 de Abril ou Vasco da Gama pour rejoindre l’A6, et le trajet dure environ 1 heure et demie.

Évora est bien reliée à Lisbonne par les transports en commun. Les bus Rede Expressos partent tous les jours de la gare routière centrale de Lisbonne, Sete Rios.

Les trains du CP relient Lisbonne à Évora quatre fois par jour à partir des gares ferroviaires d’Oriente, Sete Rios et Entrecampos de la capitale. Notez que la gare ferroviaire d’Évora est située à un kilomètre au sud du centre-ville, soit à 20 minutes de marche.

Comment se rendre à Évora depuis la ville de Porto ?

La route est longue de Porto à Évora. Le chemin le plus rapide est celui des autoroutes A1 et A6, un trajet de 410 kilomètres qui, si le trafic le permet, prend environ quatre heures. Pour ceux qui voyagent en bus ou en train, un changement à Lisbonne est nécessaire.

Evora est-elle une ville dangereuse ? Y a-t-il des quartiers que je dois éviter ?

Tous les niveaux de criminalité (allant du vol à l’agression) sont considérés comme « faibles » ou « très faibles » par les forces de l’ordre portugaises. Comparé à une ville déjà sûre comme Lisbonne, le niveau de criminalité est un tiers de ce que vous trouverez dans la capitale. Il est tout à fait sûr de se promener dans n’importe quelle partie d’Evora pendant la journée, et bien que nous ne recommandions pas de se promener sans but la nuit, il est peu probable que vous rencontriez des problèmes ici.

Même si Evora est sûre, prenez les précautions nécessaires comme vous le feriez chez vous. N’empruntez que des itinéraires bien éclairés et bien fréquentés, restez vigilant et ayez toujours l’air de savoir où vous allez, même si ce n’est pas le cas. Veillez à garder vos objets de valeur sur vous à tout moment, et ne gardez jamais tout votre argent au même endroit ; répartissez votre argent dans différentes poches de vos vêtements.

Dois-je louer une voiture à Évora ?

Le moyen le plus souple de voyager à Évora et dans ses environs est sans doute la voiture. La société de location de voitures Europcar est située juste à l’extérieur du périphérique, au sud-ouest du Jardim Publico, juste à côté de la Rua de Viana. Si vous profitez d’une partie de votre voyage en voiture, vous récupérerez votre véhicule à l’aéroport en entrant au Portugal, et non à Évora. Si vous décidez de louer une voiture par vos propres moyens à Évora, les prix varient entre 30 et 100 € par jour, selon la taille de la voiture demandée.

Le stationnement n’est pas un problème majeur comme c’est le cas dans d’autres villes portugaises. Évora propose des parkings publics gratuits à de nombreux endroits, généralement autour des remparts de la ville et de l’actuel périphérique.

Évora est-elle une ville où l’on peut marcher ?

Evora est une ville très facile à parcourir à pied, étant donné que le centre historique est situé sur un terrain d’à peine un demi-mile carré. Le point est-ouest le plus long du centre historique fait 0,8 miles, ce qui signifie que presque tout le monde peut se rendre à pied à la plupart des sites touristiques sans être fatigué. Cela dit, certains terrains d’Evora sont vallonnés et la montée vers la cathédrale, en particulier, peut être épuisante pour les personnes qui ne sont pas très actives à la en général.

Que signifie Évora en portugais ?

Celle qui vit près des ifs

Signification : Celle qui vit près des ifs. Evora est un prénom de fille d’origine portugaise. Ce prénom, assez spécifique avec sa signification de « celle qui vit près des ifs », est idéal pour le parent qui cherche à commémorer et à honorer sa patrie.