Remiremont, Vosges, Lorraine, France, nature et loisirs

Le patrimoine de Remiremont, qui est une commune du département des Vosges  située dans la région Lorraine en France a été l’objet d’ étude complète réalisée par les services régionaux de l’inventaire, des monuments historiques et de l’archéologie.

Lieux et monuments

  • L’Abbatiale St Pierre : elle est en majeure partie édifiée dans un style gothique, même si le clocher a été rebâti au XVIIIe siècle. A l’intérieur, de belles décorations de marbres du XVIIe siècle décorent le chœur orné d’un retable monumental, spécialement conçu pour l’exposition des châsses de reliques. La statue de Notre-Dame-du-Trésor, datant du XIe siècle, se trouve à droite du chœur, au-dessous duquel, une crypte composée de trois chapelles date du XIe siècle. Dans la première chapelle se trouvent différents sarcophages. Dans la galerie centrale de la crypte, les voûtes d’arêtes reposent sur des colonnes monolithes. Enfin, dans la troisième, qui est fermée au public, des peintures murales médiévales ont été retrouvées. L’église a été récemment rénovée ainsi que son orgue. Bref, l’abbatiale reste un élément très important de ce patrimoine.Remiremont, Vosges, Lorraine, France, patrimoine religieux
  • L’ancienne horloge de l’abbatiale : Jean-Baptiste Schwilgué, l’auteur de la troisième horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg, installa l’ancienne horloge de l’abbatiale en 1855. Elle a été motorisée vers 1950, puis remplacée. Vers 1989 elle a été restaurée par l’entreprise Sonorest de Colmar, mais pas dans son état d’origine, puisque le rouage de mouvement n’a pas été reconstitué et l’horloge est présentée au musée Charles-de-Bruyèresavec ses différentes parties déconnectées. Il s’agirait de la dernière grande horloge de Schwilgué.
  • Grand Orgue de l’église abbatiale, et l’orgue de chœur.
  • L’ancien palais abbatial : accolé à l’église, le palais fut édifié dans un style classique, par l’abbesse Anne Charlotte de Lorraine, fille du duc Léopold Ier. Il abrite l’hôtel de ville de la commune, tout en sachant qu’il a également abrité le Tribunal d’Instance de Remiremont jusqu’en fin 2009. L’ensemble des façades et toitures, sol de la cour, sol du jardin et sol du passage jusqu’aux murs de l’église ont été inscrits sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1965.
  • Une douzaine de maisons de chanoinesses des XVIIeet XVIIIe siècles, qui subsistent encore dans le quartier de l’église et du palais.
  • Les arcades : ils sont nombreux, aux piliers fleuris de géraniums, témoins de l’urbanisme du XVIIIesiècle. Ils se trouvent dans la rue Charles-De-Gaulle, qui est la rue principale de la ville.
  • Le musée municipal Charles-de-Bruyères : ce musée abrite l’histoire de Remiremont, l’artisanat lorrain, en exposant : mobilier, verreries, faïences, cires habillées et dentelles. Il y a notamment des manuscrits précieux, des tentures peintes, des sculptures gothiques provenant de l’ancienne abbaye, des peintures hollandaises du XVIIesiècle et des peintures françaises datant du XIXe siècle.Remiremont, Vosges, Lorraine, France, palais abbatial
  • La maison-musée Charles Friry: elle se trouve dans un ancien hôtel des chanoinesses proche de l’église. Le musée abrite des collections de documents, statues, objets d’art, hérités des Dames de Remiremont ou se rapportant à l’histoire locale et de la région. On y trouve, aussi de nombreuses peintures des XVIIe et XVIIIe siècles, des gravures et des pièces de mobilier. Le Veilleur à la sacoche peint par Georges de La Tour, reste la plus belle œuvre d’art du musée. Ces anciennes salles d’habitation ont conservé leurs décorations du XIXe siècle. Dans le jardin du musée, qui reconstitue en partie le « Grand Jardin » de l’abbaye, deux fontaines ornementales et quelques autres vestiges anciens vous attendent.
  • L’hôpital-hospice Sainte-Béatrix : ce bâtiment, qui est malheureusement, détruit, date du début du XVIIIesiècle, dont il subsiste des éléments inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (portail, niche et statue) et qui a conservé ses pots à pharmacie.
  • La statue du Volontaire de 1792: elle est sculptée par Paul-François Choppin.
  • Dix fontaines de grande qualité artistique, dont la fontaine d’Amphitrite et celle de Neptune, qui faisaient partie de l’ancien jardin des chanoinesses de l’abbaye, elles sont toute deux classées depuis 1966. Les huit autres fontaines du XIXe siècle, sont : la fontaine des Dauphins de 1818 – les fontaines de la rue Xavée –  les fontaines de la rue Maucervelle et de la place de Mesdames datent de 1828 – les fontaines des Capucins et à deux bassins de 1829 – la fontaine du Cygne de 1845-1852 – la fontaine du jardin des Olives du troisième quart du XIXe siècle.Remiremont, Vosges, Lorraine, France, chapelle de la madeleine
  • La chapelle de la Madeleine : elle date des des XVIIeet XVIIIe siècles, édifiée dans un site de qualité, en se situant à cheval sur les communes de Remiremont et Saint-Étienne-lès-Remiremont. Elle a servi de léproserie, et a été inscrite sur l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1991.
  • Temple protestant
  • Synagogue : elle fut inaugurée en 1873, située au bout de l’avenue Sadi Carnot, mais qui fut démolie un siècle après sa construction, elle se trouvait à la place occupée aujourd’hui par la Résidence l’Empereur.
  • Le monument aux morts
  • Les sites naturels et paysagers


Page visitée 78 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)