Organiser votre voyage en Grèce dans les Iles Cyclades à Tinos au mois d’aout vous permettra de vivre avec les grecs, la Dormition de la Mère de Dieu (Koimisis Theotokou), l’une des fêtes religieuses les plus importantes de l’année. Évènement culminant de l’été où les orthodoxes les plus pieux viennent des 4 coins du Monde pour célébrer la montée au ciel de la Vierge Marie. De nombreux pèlerinages ont lieu dans toute la Grèce pendant ce mois d’aout. Les plus connus se déroulent sur les iles de Tinos et de Paros, ainsi que l’église de Panayia Soumela, près de Naoussa dans le nord de la Grèce.

Le lieu de pèlerinage le plus important en Grèce de cette fête annuelle en Grèce est l’île de Tinos (Cyclades). L’île possède l’église de la Vierge Marie, église qui est devenue son emblème. Des milliers de pèlerins affluent vers la sainte icône de l’église, en procession du port jusqu’au sommet de la colline pour atteindre l’église. A Paros, île voisine des Cyclades, le soir tombé, des dizaines de caïques approchent le port de Naoussa avec des torches enflammées.

Le 15 août l’on célèbre également les Saints du jour : Maria, Panayiotis, Yiota, Despina. Faites un passage dans une église le soir du 14 août (entre 7 et 9h environ) pour assister ne serait-ce qu’un moment à la messe orthodoxe, avec les chants byzantins et l’odeur des cierges en cire d’abeille, sera certainement aussi une belle expérience, à ne pas manquer.

Ne réduisons pas l’image de Tinos uniquement à la spiritualité, car c’est une des plus belles iles de Cyclades bordée de plages couleur azur, d’une architecture cubiste caractéristique, d’une atmosphère décontractée. Lors de votre visite à Tinos, prenez le temps son arrière-pays à la fois montagneux, ses petits villages typiques et les riches traditions d’art populaire et de l’architecture notamment par le savoir-faire des artisans pour le travail du marbre. Grâce au meltem qui souffle tout l’été, l’ile est bien ventilée ce qui fait le bonheur des surfers et fait tourner les moulins qui sont nombreux sur l’ile.

Tinos, les lieux incontournables à visiter

Située à quelques kilomètres de la trépidante Mykonos (20′ de traversée), Tinos (en grec Τήνος) est une ile de beauté et d’espérance qui reste l’une des plus préservées des Cyclades. Une authenticité conservée qui séduit tous les voyageurs du monde, notamment dû à son culte religieux de la Vierge. Les fidèles orthodoxes sont très nombreux lors des pèlerinages annuels du 25 mars et du 15 aout.

Si vous faites partie des voyageurs amateurs d’authenticité et de destinations pittoresques : Tinos vous séduira toute l’année. Cette ile a su se préserver du tourisme de masse. Avec 8 636 habitants (2011) répartis sur 197 km², la petite île de Tinos compte de nombreux atouts.

Les premières traces d’occupation qui existent sur l’île datent de l’époque mycénienne. Tinos est un centre culturel, artistique et gastronomique. Les citoyens de cette île s’occupent avec l’agriculture, l’élévage des animaux, l’apiculture et la pêche. Ils sculptent aussi le marbre qui est très présent à Tinos

tinos - chora - iles cyclades
Ville portuaire dès l’Antiquité grecque, Chora est la capitale de Tinos. Si vous venez à Tinos par le ferry depuis Andros, Siros ou Mykonos. Vous débarquerez forcément dans le port de la petite capitale de l’île, Chora. Dès votre débarquement, « Tinos-ville » laisse découvrir la basilique de Panagia Evaggelistria, l’imposant sanctuaire de la Vierge qui domine le port au sommet de Megalochari.

La chora de Tinos et sa basilique Panagia Evaggelistria

Monument emblématique de la ville de Chora, Il faut visiter cette église néoclassique construite en 1823 à l’icône miraculeuse (à l’endroit même où l’on a trouvé l’icône de l’Annonciation à la Vierge après une vision de la nonne Pélagie) recouverte par un éventail éblouissant de bijoux, ses lampes ciselées et ses bateaux d’argent. Les fidèles considèrent l’icône miraculeuse et leurs récits bouleversants évoquent l’intervention libératrice de la Vierge qu’ils ont eu la chance de vivre dans des moments difficiles de leur existence, après une prière fervente.

Aussi appelée Notre Dame de Tinos, ou l’église de l’Annonciation, Ce monument religieux est devenu un haut-lieu de pèlerinage à Tinos. Construit en marbre blanc immaculé, la basilique est aussi le symbole l’indépendance de la Grèce.

Panagia Evangelistria, on the island of Tinos, Cyclades, Greece.

Explorez Chora, ses nombreuses églises, fontaines et ruelles pavées, ainsi que ses bâtiments néoclassiques et ses villas dotées de beaux jardins ainsi que ses  boutiques et tavernes.

Le musée archéologique de Tinos

Sur le chemin qui mène à la basilique, en passant dans les ruelles pavées, admirez les belles maisons aux façades blanches. Visitez le musée archéologique et le fascinant cadran solaire dit d’Andronikos, les belles sculptures de néréides et de dauphins trouvées dans le sanctuaire romain de Poséidon et Amphitrite de Kionia.

Archaeological muezum of Tinos (Tenos, Chora): Entrance hall large archaic pottery.
Archaeological muezum of Tinos (Tenos, Chora): Entrance hall large archaic pottery. photo : commons.wikimedia.org ( free media)

Ce musée a été édifié au début des années 60 à l’initiative de la Société Archéologique. Ce musée présente des collections de découvertes archéologiques merveilleuses et remarquables qui proviennent de toute l’île. Les collections les plus importantes ouvertes à la visite sont les suivantes : les célèbres et uniques jarres de stockage découvertes au fameux sanctuaire de Déméter et de sa fille au pied de Xombourgo, datant de la période archaïque (8e-7e siècles av. J.-C.), des statues et des éléments architecturaux provenant du temple de Poséidon et d’Amphitrite situé à Kionia, l’horloge d’Andronikos de Kyristos, qui constitue la découverte la plus importante réalisée dans ce temple (1er siècle av. J.-C.), une superbe mosaïque de sol découverte à l’endroit où se situe le temple de la Vierge Marie, des pièces de monnaie datant de diverses époques et d’autres trouvailles archéologiques.

Le musée archéologique est ouvert du mardi au dimanche de 9h à 16h. Entrée : tarif : 2 €.

Baladez-vous dans les vieux quartiers de Pallada et de Saint-Elefthérios et humer les effluves de jasmins ornant les fenêtres. Visitez les ateliers de tissage ou les femmes Tiniotes fabriquent des broderies traditionnelles à la main.

Le marché des touristes

Dans la vieille rue de Tinos-ville, le marché des touristes à l’atmosphère de l’époque ottomane ou du Grand Bazar d’Istanbul met à la disposition des passants toutes sortes de produits, exposés à même le sol. Icônes, broderies locales, bijoux, pâtisseries et confiseries artisanales traditionnelles, tout sous une senteur d’encens qui se fait de plus en plus tenace à mesure qu’on se rapproche de l’église de la Vierge Marie.

La deuxième religion de Tinos, la gastronomie

Les produits locaux font partie de la culture de l’île, fruit du travail paysan, dégustez  fruits de mer, viandes, vins, fruits et légumes. Nombre d’entre eux ont une fête en leur honneur  comme l’artichaut, le vin, le miel, le raki et l’origan). Ne partez surtout pas sans avoir goûté autant de spécialités locales que possible.
Au cours de votre séjour, laissez-vous aussi tenter par la visite d’un vignoble, partez à la rencontre des producteurs locaux de Tinos.

Rien n’est plus étroitement lié au sol de Tinos que sa production de vin. Près du village de Mesi, au cœur de Tinos, vous pourrez visiter un vignoble familial où poussent des cépages grecs (tels que le Malagousia et l’Assyrtiko).

gastronomie grecque - tinos

Les villages de Tinos et l’arrière pays autour du mont Exombourgo

Visiter les villages de Tinos (on en compte plus de 60) est inscrit dans les guides voyages de Tinos, ile cycladique de la Grèce. Typiques et pittoresques, ils sont immanquables si vous venez visiter Tinos par la route ( Volax, Kardiani, Panormos, Pyrgos, le village de l’artisanat du marbre…

N’hésitez pas à faire un arrêt dans certains d’entre eux. Lors de votre excursion d’une journée , partez à la découverte de la région de l’Exombourgo, situé au centre de l’ile.

A quelques kilomètres de Tinos, passez par Moni Kechrovouniou, un des plus grands couvents en Grèce, ensuite votre périple vous mênera vers Xinara, le siège du diocèse catholique de Tinos au pied de l’Exombourgo.

Le mont de l’Exombourga culmine a 640 mètres et son sommet offre des vestiges d’une citadelle vénitienne (assiégée et détruit par les Turcs en 1715). Profitez de la vue sur la mer Egée depuis le sommet [vue 360°]. De là, vous pourrez avoir vu sur toute l’ile de Tinos mais aussi celles de Mykonos, Naxos, Ikaria et même Samos.

mont tinos
Depuis ce point culminant, vous profiterez d’un panorama éblouissant sur la mer Egée, ainsi qu’une vue splendide sur les îles de Naxos, Mykonos, Ikaria et Samos à l’horizon.

 

Adepte de la marche et des activités nature, un facile sentier de randonnée permet de découvrir, en 2h30, la voie construite à l’époque vénitienne et permettant de joindre le port et la cité d’Exombourgo.

Les belles plages de Tinos

Du côté sud de l’ile de Tinos, la mer borde des belles plages, impossible de toutes les énumérer. Entre autres, Agios Fokas, une longue plage de sable puis Agios Sostis accolée au petit port de pécheurs du même nom. Suivent les plages la plage Agios Ioannis puis l’idyllique Pachia Ammos qui fait face à Mykonos. Vous recherchez des plages désertes bordant une eau chaude et couleur azur, Tinos est le coin de paradis idéal.

tinos plage
Follow @cap_voyage / repost @tinoshomelidays

Fêtez le 15 aout à Tinos : le plus grand pèlerinage de Grèce

 Chaque 15 aout, l’ile des cyclades Tinos est à l’honneur, inondée de centaines de visiteurs/pèlerins pour célébrer de la fête de la Vierge Marie. La grande messe solennelle a été célébrée comme d’habitude dans la grande église de l’Annonciation, par le métropolite de Syros – Tinos, Dorotheos. Sachez que la Dormition de la Vierge Marie est célébrée dans tous les coins de la Grèce mais à Tinos, le 15 aout est le moment du plus grand pèlerinage religieux certainement à cause du lieu où l’icône a été trouvée, mais aussi en raison de son lien avec la révolution nationale.

tinos , pelerinage vierge marie 15 aout
Comme chaque 15 août, cette année, Tinos était à l’honneur, accueillant des centaines de visiteurs/pèlerins, qui ont inondé l’île pour la célébration de la fête de la Vierge Marie.

En effet, la tradition de cette fête orthodoxe qui dure 8 jours, jusqu’aux « neuf jours du Vierge », le 23 août remonte au début de la révolution nationale lorsque l’icône de la Vierge Marie a été retrouvée dans le monastère historique de « Notre-Dame des Anges ». L’atmosphère est aux invocations et aux prières, hymnes et louanges à la Vierge Marie.

Dans le même temps, dans le port de Tinos, un service commémoratif est également traditionnellement organisé en l’honneur de l’équipage du croiseur sous-marin « Elli », qui a coulé de lui-même le 15 août 1940, jour de la fête de la Vierge. Mary, après avoir été torpillée. Le spectacle est accompagné de coups de canon et d’une minute de silence…

Infos pratiques

Comment aller et se loger à Tinos ?

Pour aller sur l’ile des Cyclades de Tinos, vous devrez donc obligatoirement rejoindre l’île en ferry. Depuis Athènes, comptez entre 1h45 à 4h45 (pour les bateaux les moins rapides) pour aller à Tinos .Vous pourrez rejoindre  l’ile miraculeuse aussi  à partir des autres îles des Cyclades comme Andros, Paros, Naxos ou Mykonos.

N’hésitez pas à réserver vos trajets en ferry en avance pour étudier les horaires et préparer au mieux votre circuit dans les Cyclades.