Le palais de Knossos près de la Crète, Grèce

Situé juste au sud d’Héraklion, près de la côte nord de la Crète, le palais de Knossos (Knossos était la capitale de la Crète Minoenne) a été construit par les Minoens. Il couvre environ 14 000 mètres carrés. Il était entouré par une ville de l’antiquité.

Le site a pris de l’importance au début du XXe siècle lorsqu’il a été fouillé et restauré par une équipe dirigée par l’archéologue britannique Arthur Evans. La chronologie du palais est un sujet de débat scientifique. Sa construction semble avoir commencé vers 1950 av. J.-C. Le premier palais a été endommagé (probablement par des tremblements de terre) vers 1700 av. J.C et un deuxième palais a été construit dessus.

L’identité des propriétaires du Palais Knossos est inconnue. Le nom « Minoans » vient d’Arthur Evans, qui croyait avoir trouvé le palais du « Roi Minos », un roi mythique de Crète qui aurait construit un grand labyrinthe en Crète. Aujourd’hui, les archéologues savent que le roi Minos n’a probablement pas construit ce palais. Selon la mythologie grecque, le palais a été conçu par le célèbre architecte Dedalos avec une complexité telle que personne ne l’occupe jamais n’a pu trouver sa sortie.

Caractéristiques architecturales du bâtiment

Le palais de Knossos était le centre administratif de toute l’île à l’époque minoenne. Sa position a permis d’ailleurs, une croissance et une prospérité sans précédent. Les archéologues estiment que le « premier palais » de Knossos a subi de grands dédommagements à fil du temps. Ils considèrent aussi qu’un autre palais a été construit sur ses ruines.

On a construit le « premier palais » autour d’une cour centrale qui contenait de nombreuses zones de stockage. Il contenait ainsi des magasins à l’ouest et au nord-est. Sur le côté nord-ouest de la cour centrale, il y avait une pièce que les archéologues ont surnommée la « garde précoce ». Par ailleurs, et à proximité de celle-ci, une autre section appelée « zone d’initiation ». Cette dernière renferme un « bassin lustral » constitué d’un réservoir carré enfoncé dans le sol, avec un escalier descendant sur deux côtés.

Le palais de Knossos près de la Crète, Grèce

On suppose, en l’absence de meilleure explication, que l’utilisation initiale était religieuse, en liaison avec un rituel d’onction. La salle du trône avec son trône en gypse et ses bancs peut accueillir seize personnes. La cour centrale et le théâtre dressent un portrait de Knossos unique. Il est considéré comme un forum de rituels élaborés et d’événements historiques extraordinaires. Les chambres royales soulignent ce point de vue.

Les murs du premier palais étaient plus volumineux que ceux construits plus tard. D’ailleurs, les élégantes fresques murales qui les ornaient sont splendides. Elles parlent ainsi d’un peuple qui s’est approché des subtilités de la vie et de la splendeur de la nature avec une disposition joyeuse.


Page visitée 71 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)