Vincennes, Val-de-Marne, Île-de-France, France

Vincennes, Val-de-Marne, ile de France, France

Vincennes, dont les habitants sont appelés les Vincennois, est une commune française située à l’est de Paris, dans le département du Val-de-Marne en région Île-de-France. Son nom est lié au bois de Vincennes situé au sud de la ville, devenu propriété de la mairie de Paris. C’est la deuxième commune la plus dense de France, qui depuis 2011, a lancé un grand plan de réaménagement urbain, se nommant « projet de ville », visant différents quartiers de la ville. La commune est notamment bordée par deux ensembles, qui sont quatre fois plus grands qu’elle : au nord, Montreuil et au sud, le bois de Vincennes.

Espaces verts

En 2009, Vincennes a été récompensée par une 3e fleur au concours des villes et villages fleuris. La ville compte six jardins et onze squares sur une surface totale de 116 766 m2, répartis dans tous les quartiers de la ville, ainsi qu’un patrimoine environnemental de 3 700 arbres de près de 60 espèces différentes. Chaque année depuis 2003, la journée du jardinier permet aux familles vincennoises de recueillir des conseils de la part des agents du service des Espaces verts pour bien entretenir leurs plantes et jardins.Vincennes, Val-de-Marne, ile de France, France, les bois

PATRIMOINE

Vincennes est célèbre pour son château, longtemps demeure royale, appelé Palais de la Porte Dorée qui, jusqu’en 2003, il abrita successivement dans ses murs l’ancien « Musée des colonies », puis celui « de la France d’outre-mer » et enfin le « Musée des Arts africains et océaniens ». Depuis octobre 2007, il accueille le Musée de l’histoire de l’immigration

Hôtel de ville, qui est Issu de deux périodes de construction distinctes, en illustrant, à la fois, le style néo-Renaissance et le style Art déco. Un premier hôtel de ville fut construit en 1847. Mais le rapide développement urbanistique et démographique de Vincennes suscite la construction d’un nouveau bâtiment. Les travaux durent trois ans et le nouvel hôtel de ville est inauguré le 25 octobre 1891.

Eglise Saint-Louis: Elle possède une architecture de style néo-byzantin, caractéristique du renouveau de l’art sacré dans la première moitié du XXe siècle. Les décors exceptionnels de intérieur ont été exécutés par les plus grands artistes de l’époque.

L’église Saint-Louis: a été classée dans sa totalité par le ministère de la Culture depuis septembre 1996. Sa construction, qui a commencé en 1914,  est interrompue pendant la Première Guerre mondiale, les travaux ne s’achèvent qu’en 1924. Le Campanile et la glorification de Saint-Louis ne datent que de 1927, et pour l’information, l’église a été réalisée par les architectes Joseph Marrast et Jacques Droz.

La Sainte-Chapelle: la Sainte-Chapelle fut fondée en 1379, pour être inaugurée qu’en 1552 sous le règne d’Henri II, et ce, après une très longue interruption des travaux à partir du début du XVème siècle. Le collège de chanoines est installé dès février 1380.
Elle est destinée, comme celle du Palais de la Cité à Paris, à abriter une part des reliques de la Passion. En entreprenant ce chantier, Charles V voulut faire de Vincennes, une seconde capitale du royaume. Le vieux palais traditionnel parisien, qui subsiste encore, à Vincennes, exprime fortement par sa qualité, sa richesse et son décor, l’idéologie d’une monarchie triomphante.Vincennes, Val-de-Marne, ile de France, France, chateau

L’ancien manoir capétien: C’est au milieu du XIIe siècle que peut être située la première grande période de construction, parce qu’en 1178, Louis VII (1137-1180) signe à Vincennes un acte qui prouve qu’il existe ici une résidence royale. A quelques kilomètres à l’est de Paris et dans un bois qui appartient aux souverains, Vincennes est une sorte de résidence secondaire dont Saint Louis (1226-1270) fait son principal lieu de séjour après le palais de la Cité. Il en restera ainsi aux XIIIe et XIVe siècles. Il ne restait rien de visible de cette époque avant l’ouverture en juin 1991 du chantier de fouille qui a mis au jour des murs de cette première résidence royale, les plus anciens datant de la fin du XIIe siècle. .

Lors de la fouille conduite entre 1992 et 1996 à l’emplacement du manoir royal, il a été mis au jour des éléments architecturaux remontant au début du XIIIe siècle. Un mur qui forme la clôture du manoir au nord et divers éléments architecturaux, dont une salle basse et une cave, datant de cette époque. Ces éléments sont trop réduits pour que l’on puisse en tirer des conclusions précises sur ce qu’est alors cette résidence, sinon qu’elle est constituée de plusieurs bâtiments disposés au niveau du sol et non sur un terrassement artificiel. Par ailleurs, et un carrelage du XIVe siècle a été mis à jour, lors des fouilles dans la cour nord, de 1991 à 1996, qui ont révélé d’autres informations sur le manoir de saint Louis.


Page visitée 29 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)