Valenciennes, Nord, Nord-Pas-de-Calais, France

Valenciennes dont les habitants sont appelés les Valenciennois, est une commune du département du Nord,  historiquement capitale du comté du Hainaut français et aujourd’hui sous-préfecture depuis 1824, située dans la région Nord-Pas-de-Calais en France. Elle se trouve, également, au confluent de l’Escaut avec la Rhônelle, avec un passé culturel riche (« l’Athènes du Nord »), fut aussi une ville industrielle et minière très prospère au XIXe siècle, la Compagnie des mines d’Anzin y a ouvert de nombreuses fosses. La plus connue est la fosse Du temple dont le chevalement en béton armé existe encore.

Avec Lille et les autres villes de l’ancien bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, elle participe aussi à un ensemble métropolitain de près de 3,8 millions d’habitants, appelé « aire métropolitaine de Lille ». La commune est située à 122 km de la mer du Nord (Dunkerque) et à 140 km du point montagneux le plus proche (Ardennes). D’autre part, elle est à proximité de plusieurs capitales européennes, comme Paris à 200 km, Londres à 280 km, et Amsterdam à 300 km. En outre, Valenciennes se situe en limite nord du Hainaut (région transfrontalière), entre le parc naturel régional de l’Avesnois et celui de Scarpe-Escaut. Elle bénéficie de la proximité du paysage de bocage au sud-est, et de 5 000 ha de forêts au nord-est, dont principalement la forêt domaniale de Raismes-Saint-Amand-Wallers, pour 4 600 ha. La plaine de Flandre commence au-delà, au nord-est de la Scarpe.

Valenciennes, Nord, Nord-Pas-de-Calais, France, patrimoine

Du côté Hydrographie, la commune est située entre deux cours d’eau, l’Escaut, et un des ses affluents la Rhônelle. À cinq minutes du centre-ville, le plan d’eau du Vignoble qui s’étend sur 54 ha offre un cadre naturel de détente et de loisirs. L’Escaut, s’il procure une voie de transport aisé, a aussi fréquemment inondé Valenciennes au Moyen-âge.

Édifices et lieux de cultes
  • la basilique Notre-Dame-du-Saint-Cordon (1852-1864)
  • l’églisedu Sacré-Cœur où sont basés les Fils de la Charité locaux
  • l’église Saint-Géry
  • l’égliseSaint-Michel

Faisant partie du même doyenné et intégrées à la paroisse Saint-Vincent de Paul en Valenciennois se trouvent:

  • la chapelle Saint-Joseph, sise rue du Faubourg de Cambrai
  • la chapelleSainte-Bernadette, à la place des Charbonniers
  • l’égliseSaint-Vaast, située rue de Croy.
  • l’église Saint-Nicolas, qui était originellement la chapelle desjésuites. Construite de 1601 à 1606 sur les plans de Henri Hoeimaker, sa façade a été modifiée au XVIIIe siècle tandis que son intérieur a été réaménagé. Elle est devenue une salle de spectacle.
  • l’église Saint-Géry a vu sa restauration se terminer en 1965 (à la suite des dégâts causés par laSeconde Guerre mondiale).Valenciennes, Nord, Nord-Pas-de-Calais, France, eglise st-waast

Les paroisses de Saint-Géry et de Saint-Nicolas furent alors fusionnées. Par la suite, les fidèles de la nouvelle paroisse durent se rendre exclusivement à l’église Saint-Géry, puisque Saint-Nicolas a été transformée en auditorium après sa désaffectation.

Protestants et évangéliques

L’Église évangélique de Valenciennes, située rue du Chauffour et de spiritualité pentecôtiste, est affilié aux Assemblées de Dieu. Elle fut fondée en mars 1940.

Mormons

L’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours.

Synagogue de Valenciennes

La présence d’une communauté juive est attestée dans la ville depuis 1789, et on recense une douzaine de personnes, réparties sur deux familles. Un local dédié à la prière est acheté en 1849 et permet de ne plus utiliser une pièce aménagée chez un particulier. Cette synagogue est antérieure à celle de Lille (1891).

Islam

Il existe de nombreuses mosquées et salles de prière dans l’agglomération valenciennoise, dont la plus importante reste La grande mosquée de Valenciennes se situant dans la rue François-Colliez au sud de la ville.

L’art et la commune

Ville d’arts, Valenciennes est fière de la quarantaine de prix de Rome, issus de ses Écoles académiques et de son Conservatoire national de musique, qui lui ont valu le surnom d’« Athènes du Nord » en 1860. Les collections du musée des beaux-arts permettent de découvrir l’inclination des écoles du Nord aux XVIe et XVIIe siècles pour le paysage, la nature morte ou le portrait.


Page visitée 108 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)