La Capitale des Flandres ,Lille, est une commune du nord de la France, préfecture du département. Elle est également la capitale de la région Nord-Pas-de-Calais

Le Nord-Pas-de-Calais est une ancienne région administrative de France. 

Depuis le 1er janvier 2016, elle fait partie de la nouvelle région Hauts-de-France. Le Nord-Pas-de-Calais borde la Manche (ouest), la mer du Nord (nord-ouest), la Belgique (nord et est) et la Picardie (sud). 

 

Lille

La majorité de la région faisait autrefois partie des Pays-Bas historiques (du sud), mais est progressivement devenue une partie de la France entre 1477 et 1678, en particulier sous le règne du roi Louis XIV. Les provinces françaises historiques qui ont précédé le Nord-Pas-de-Calais sont l’Artois, la Flandre française, le Hainaut français et partiellement la Picardie. 

Lille est la plus grande ville de Flandre française et a un caractère flamand distinctif, vu dans sa belle architecture et sa cuisine copieuse.

Au cœur de Lille, la place du Général de Gaulle, est bordée d’élégants monuments baroques flamands comme la Vieille Bourse. Les bâtiments voisins du Rang du Beauregard illustrent un style néo-classique lilloise orné.

Les musées d’art comptent parmi les principales attractions de Lille et des villes voisines. A ne pas manquer sont le Palais des Beaux-Arts ; le musée du Louvre-Lens, qui partage sa collection avec le musée du Louvre à Paris ; le musée d’art moderne et contemporain LaM à Villeneuve d’Ascq ; et la collection des beaux-arts et arts décoratifs de la ville de Roubaix.

Pourquoi les Hauts-de-France sont-ils célèbres ? C’est une région de cathédrales impressionnantes, de beffrois, de châteaux et de sites de guerre mondiale, mais c’est aussi une terre de grands espaces, de côtes sauvages et de belles campagnes.

Le glamour ensoleillé du sud attire beaucoup l’attention, mais il y a tellement de choses à faire dans le nord de la France. Le nord offre un tel mélange d’histoire, de culture, d’architecture et de paysages époustouflants. Suivez le chemin historique de Jeanne d’Arc et photographiez votre propre Monet le long de la magnifique côte. Pour vous aider à planifier vos vacances dans le nord de la France.

Carte

Sur la carte de France, la région Nord-Pas-de-Calais forme la pointe nord de l’Hexagone. 

Le Nord-Pas-de-Calais possède de belles plages de sable, ainsi que des étendues sereines de marais, de collines et de forêts vierges à la frontière de la Belgique et face à la Manche. 

En dépit d’être l’une des zones industrielles les plus importantes de France, il y a des villes historiques ainsi que des villages pittoresques épargnés par la modernité. Une ambiance charmante et des attractions culturelles de premier ordre se retrouvent également dans plusieurs villes telles que Lille, Arras et Boulogne-sur-Mer.

Nomination

Le Nord-Pas-de-Calais combine les noms des départements du Nord, le département le plus septentrional de la France et du Pas-de-Calais « détroit de Calais », le nom français du détroit de Douvres ,d’où le nom Nord-Pas de Calais.

La partie nord faisait historiquement partie du comté de Flandre, avec Douai comme capitale. 

Histoire

Nord-Pas de Calais était une région du nord de la France, située au nord de la capitale française Paris et située sur la Manche au point le plus proche de la côte anglaise. La région fait également face à une grande partie de la frontière française avec la Belgique.

Lille appartient à la région historique de la Flandre romane, ancien territoire du comté de Flandre ne faisant pas partie de l’aire linguistique du flamand occidental. Elle est connue pour sa riche histoire et sa belle architecture.

Au cours des IVe et Ve siècles, la pratique romaine de cooptation des tribus germaniques pour fournir des services militaires et de défense le long de la route de Boulogne à Cologne a créé une frontière linguistique germano-roumaine dans la région qui a persisté jusqu’au VIIIe siècle.

Au IXe siècle, les habitants au nord de Lille parlaient un dialecte du moyen néerlandais, tandis que les habitants du sud parlaient une variété de dialectes romans . 

Cette frontière linguistique est encore évidente aujourd’hui dans les toponymes de la région. À partir du IXe siècle, la frontière linguistique a commencé un déplacement régulier vers le nord et l’est. À la fin du XIIIe siècle, la frontière linguistique s’était déplacée vers la Lys au sud et le Cap-Griz-Nez à l’ouest.

Au Moyen Âge, le département du Pas-de-Calais comprenait le comté de Boulogne et le comté d’Artois, le département du Nord était principalement composé des parties méridionales du comté de Flandre et du comté de Hainaut. 

Boulogne, Artois et Flandre étaient des fiefs de la couronne française, tandis que le Hainaut et après 1493 la Flandre faisaient partie du Saint Empire romain germanique. 

Calais fut une possession anglaise de 1347 à 1558, date à laquelle elle fut récupérée par le trône de France. 

Au XVe siècle, tous les territoires, à l’exception de Calais, étaient réunis sous le règne des ducs de Bourgogne, ainsi que d’autres territoires du nord de la France et des régions de l’actuelle Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas. 

A la mort du duc de Bourgogne Charles le Téméraire en 1477, le Boulonnais et l’Artois sont saisis par la couronne française, tandis que la Flandre et le Hainaut sont hérités par la fille de Charles, Marie. Peu de temps après, en 1492, l’Artois fut précédée au fils de Marie, Philippe le Beau, dans le cadre d’une tentative de garder le père de Philippe, l’empereur Maximilien Ier, neutre lors de la future invasion de l’Italie par le roi français Charles VIII.

Au cours des guerres entre la France et l’Espagne au XVIIe siècle (1635-1659, 1667-68, 1672-78, 1688-97), ces territoires sont devenus le principal siège du conflit entre les deux États et le contrôle français sur la région s’est progressivement établi. . À partir de l’annexion de l’Artois en 1659, la majeure partie du territoire actuel du département du Nord avait été acquise au moment du traité de Nimègue en 1678. Les frontières actuelles étaient pour la plupart établies au moment du traité de Ryswick en 1697.

La région, auparavant divisée entre les provinces françaises de Flandre, d’Artois et de Picardie, a été divisée en ses deux départements actuels après la Révolution française de 1789. Sous Napoléon, la frontière française a été étendue pour inclure toute la Flandre et la Belgique actuelle jusqu’à le Congrès de Vienne en 1815 rétablit la frontière française d’origine.

Au XIXe siècle, la région connaît une industrialisation majeure et devient l’une des premières régions industrielles de France, juste derrière l’Alsace-Lorraine. 

Le Nord-Pas-de-Calais est à peine touché par la guerre franco-prussienne de 1870 ; la guerre l’a en effet aidé à consolider son rôle de leader dans l’industrie française en raison de la perte de l’Alsace-Lorraine au profit de l’Allemagne. Cependant, il a subi des dommages catastrophiques lors des deux guerres mondiales du XXe siècle.

Cité marchande depuis ses origines, manufacturière depuis le XVIe siècle, la révolution industrielle en fait une grande capitale industrielle, principalement autour des industries textiles et mécaniques. Leur déclin, à partir des années 1960, ouvre une longue période de crise et ce n’est qu’à partir des années 1990 que la reconversion vers le secteur tertiaire et la réhabilitation des quartiers sinistrés donnent un autre visage à la ville. La construction du nouveau quartier d’affaires Euralille à partir de 1988, l’arrivée du TGV en 1993 et de l’Eurostar en 1994, le développement d’un pôle étudiant et universitaire qui accueille aujourd’hui près de 110 000 étudiants, le classement Ville d’art et d’histoire en 2004 et les manifestations de Lille 2004, Capitale européenne de la culture, constituent les principaux symboles de ce renouveau.

Lille a connu une histoire mouvementée du Moyen-âge à la Révolution française. Connue pour avoir été la ville la plus assiégée de France, elle a appartenu successivement au comté de Flandre, au royaume de France, à l’État bourguignon, au Saint-Empire romain germanique et aux Pays-Bas espagnols avant d’être définitivement reprise par la France au terme de la guerre de Succession d’Espagne. Elle est encore assiégée en 1792 lors de la guerre franco-autrichienne et très durement éprouvée par les deux conflits mondiaux du XXe siècle au cours desquels elle est occupée.

Tourisme

Vieux Lille

Après le développement du Vieux-Lille dans les années 1980 et 1990, puis de la Citadelle et de ses environs au début des années 2000, le lancement du projet Lille 2004 Capitale européenne de la culture a été l’un des événements déclencheurs du développement de Lille en tant que ville touristique. Bénéficiant d’une excellente desserte, elle a attiré un nombre croissant de visiteurs, presque exclusivement pour des séjours de courte durée. Avec les 750 000 personnes venues pour l’inauguration de Lille 2004, la ville a montré qu’elle pouvait attirer les foules avec un événement de grande envergure. La municipalité a souhaité prolonger cet élan en transformant l’opération en une biennale thématique sous le nom de Lille3000. Dans ce contexte, l’exposition de la Fondation François Pinault, qui s’est déroulée d’octobre 2007 à janvier 2008 au Tri Postal, a connu un grand succès et a confirmé le positionnement de Lille comme ville branchée.

L’exposition présentait des œuvres de jeunes artistes de toute l’Europe et a attiré plus de 60 000 visiteurs en six mois. Ce succès a conduit à une prolongation jusqu’en mars 2009 à la demande générale !

A côté du tourisme culturel, la ville a également développé un important tourisme d’affaires et de salons professionnels. Lille Grand Palais accueille aujourd’hui de très grands congrès.

Elle s’est toutefois étoffée début 2010 avec l’ouverture du complexe Hôtel-Casino-Théâtre Lucien Barrière à Euralille. Cet établissement est classé 5 étoiles comme l’hôtel Hermitage Gantois. Il existe 87 hôtels dans toutes les catégories sans oublier les chambres d’hôtes, les résidences de tourisme, les campings. Ceci prouve que la région de Lille est très sollicitée par les touristes quelque soit leur but ; affaires ou vacances. 

Cette région de l’extrême nord de la France a été disputée pendant des siècles, tout comme toutes sortes de petits rappels sur les cultures qui l’ont contrôlée.

À Lille et à Arras, il y a une architecture baroque flamande exquise, tandis que le 20e siècle a déposé des bunkers, des sites de lancement, des mémoriaux et d’autres infrastructures militaires à travers le paysage – une excellente nouvelle pour les explorateurs urbains et les historiens militaires.

Sur la côte se trouvent de petites villes photogéniques et des ports de pêche, tandis qu’ici et là, vous pouvez découvrir des attractions touristiques de premier ordre, telles que des musées d’art à succès, l’un des plus grands aquariums d’Europe et même une ville souterraine.

Comment se rendre à Lille ?

Par avion

L’aéroport de Lille est assez bien relié au reste de l’Europe, et les destinations plus éloignées peuvent facilement se rendre dans l’un des principaux aéroports français et prendre un vol intérieur pour Lille. La navette Lille circule toute la journée entre la ville et l’aéroport, le trajet dure environ 20 minutes et coûte 8 €. Vous achetez votre billet dans le bus, alors ne perdez pas de temps à chercher dans le terminal des arrivées à la recherche de vendeurs.

Le taxi de l’aéroport à la ville coûtera normalement environ 25 €. Si vous pouvez amener 2 ou 3 autres personnes à partager un trajet avec vous, cela peut s’avérer un peu moins cher (et beaucoup plus pratique) que de prendre le bus.

En train

Le réseau de trains TGV (à grande vitesse) en France est superbe et vous permet d’établir facilement des correspondances entre les villes de tout le pays. De nombreux Européens prendront une longue journée de trajets en train plutôt qu’en avion si cela leur permet d’économiser un peu d’argent. L’Eurostar part directement de Londres et ne prend que 2 heures !

Comment de déplacer à Lille ?

La métropole lilloise dispose d’un important réseau de trains TGV, Eurostar et Thalys pour accéder aux capitales européennes, depuis les gares Lille Europe et Lille Flandres, situées au cœur de la ville de Lille. Et pour vos déplacements urbains, Transpole met à votre disposition 2 lignes de métro, un réseau de bus, 2 lignes de tramway et le service V’lille.

Les meilleures façons de se déplacer à Lille 

La ville bénéficie d’une position géographique intéressante, à proximité de la Belgique, du Luxembourg, des Pays-Bas et de l’Angleterre. A moins d’une heure de train de Paris, et à environ 10 km de la frontière belge, elle se situe au carrefour de l’Europe. De plus, il est facile de s’y rendre puisque la ville est desservie par les autoroutes A1, A23 et A25.

Explorer Lille À vélo!

Lille est une ville assez agréable pour faire du vélo, donc si vous voulez économiser vos sous pour des bières ou des aventures, pensez à acheter un vélo d’occasion une fois que vous êtes là-bas et à connaître les routes de la ville.

Alternativement, il existe un très bon système de partage de vélos à Lille appelé V’lille.

V’Lille, le service de location de vélos, est disponible depuis septembre 2011 dans toute la métropole lilloise.

2 possibilités : le vélo en libre-service pour vos petits trajets d’une étape à l’autre ou le service de location de vélos longue durée pour vous, chez vous et quand vous le souhaitez.

Transport public

Transpole assure les prestations de transport suivantes :

2 lignes de métro,

2 lignes de tramway,

plus de 40 lignes de bus urbains,

6 lignes de bus à grande fréquence, (4 voies urbaines, 2 voies interurbaines),

Lignes de bus « Citadine » visant à relier les quartiers et les lieux de vie de la commune,

bus de nuit de 21h30 à 00h30.

Tramway à Lille 

Le système de tramway part de Lille Flandres et passe par Lille Europe, qui sont les deux gares longue distance de Lille. Le tramway compte plus de 35 arrêts et relie les habitants de Croix, Marcq-en-Barœul, La Madeleine, Wasquehal, Villeneuve-d’Ascq, Roubaix et Tourcoing. Le système de tramway est composé de deux lignes :

Tramway R qui va de Roubaix Euro téléport à Gare Lille Flandre

Tramway T qui va de Tourcoing Centre à Gare Lille Flandres

Les bus à Lille

Le réseau de bus de Lille comprend une soixantaine de lignes, qui desservent la plupart des quartiers de la ville. La navette Citadine est très pratique si vous souhaitez vous rendre en ville après avoir garé votre voiture dans un parking. Vous trouverez également la navette Vieux-Lille qui s’arrête à la demande des voyageurs.

Segway

Louer un Segway peut être une façon intéressante de découvrir Lille. Un Segway est un grand scooter électrique à deux roues. Il vous permettra de rouler à une vitesse de 7, 14 ou 20 km/h, selon le modèle que vous aurez choisi.

Happy Moov City Cruisers

Happy Moov héberge un vaste réseau de taxis-vélos et est idéal pour ceux qui sont soucieux de l’environnement lors de leurs déplacements. Les City Cruisers sont une façon amusante de voyager dans la ville. Les croiseurs peuvent être loués dans les rues ou dans l’un des hubs de la ville.

Liaisons ferroviaires

La métropole lilloise dispose d’un important réseau de trains TGV, Eurostar et Thalys pour l’accès aux capitales européennes, depuis les gares Lille Europe et Lille Flandres, situées au cœur de la ville de Lille.

Pour se déplacer dans la région, Lille Métropole dispose d’un service de train à grande vitesse qui n’existe que dans la région Hauts-de-France.

Liaisons aériennes

L’aéroport de Lille-Lesquin est situé à 15 minutes du centre-ville de Lille, du quartier d’affaires et des deux gares.

 séjourner à Lille ?

Lille est la quatrième plus grande ville de France et elle est située dans le nord du pays. C’est l’escapade parfaite pour le week-end et une escale très populaire pour les personnes effectuant des voyages en Eurostar à travers l’Europe, tout en faisant également une excursion d’une journée parfaite au départ de Paris. Mais Lille c’est bien plus que ça !

Vous planifiez maintenant des vacances dans cette charmante ville, mais vous ne savez pas trop comment choisir le meilleur hôtel de Lille, n’est-ce pas ?

Séjourner au cœur de Lille!

Hôtel Continental

Cet hôtel est situé dans le centre-ville de Lille, en face de la gare Lille-Flandres et à seulement 100 m de la station de métro Gare Flandres. Il propose une connexion Wi-Fi gratuite. Le centre de conventions Nouveau Siècle se trouve à 10 minutes à pied de l’hôtel.

Chaque chambre de l’Hôtel Continental comprend une télévision par câble à écran plat, un bureau et un téléphone. Ce sont toutes des chambres avec salle de bains privative et fenêtres à double vitrage.

Le matin, un petit-déjeuner buffet est disponible. Vous trouverez plusieurs lieux de restauration dans les environs immédiats, à moins de 250 m de l’hôtel.

Grand Hôtel Lille

Situé dans le centre de Lille, juste à côté de la gare Lille Flandres, le Grand Hôtel Lille propose une réception ouverte 24h/24, une bagagerie et un ascenseur. L’hôtel se trouve à 900 m de Lille Grand Palais et à 650m du centre de congrès Nouveau Siècle. La vieille ville de Lille se trouve à 5 minutes à pied et la Grand Place est à seulement 300 m de l’hôtel.

Hôtel De Londres

Situé à seulement 100 mètres de la gare TGV Lille-Flandres et à 450 mètres de la gare Lille-Europe, l’Hôtel de Londres dispose d’une réception ouverte 24h/24 et de chambres avec connexion Wi-Fi gratuite. L’hôtel est à 350 m du centre commercial Euralille, tandis que Lille Grand Palais et le Palais des Congrès Nouveau Siècle sont à 800 m de l’Hôtel De Londres

Chaque chambre décorée simplement de l’Hôtel De Londres dispose d’une télévision par satellite à écran plat ainsi que d’un bureau et d’un téléphone. La salle de bains privative comprend une douche.

Le petit-déjeuner est disponible sur commande le matin et pour les autres repas, vous trouverez plusieurs endroits où vous restaurer dans les environs. Les autres services incluent une bagagerie et le bâtiment dispose d’un ascenseur.

L’Hermitage Gantois

L’Hermitage Gantois a commencé sa vie au 15ème siècle comme hospice caritatif, et est devenu par la suite le premier hôtel cinq étoiles de Lille. Désormais répartis autour de ses cours et de ses jardins se trouvent deux restaurants, un spa et un bar aussi populaire auprès des habitants que des clients. 

Couvent des Minimes Alliance Lille

Le premier hôtel quatre étoiles de Lille est né d’un couvent du XVIIe siècle transformé en un logement de style. La vedette du Couvent des Minimes est le cloître, dont les plafonds voûtés entourent un espace ouvert aéré contenant le restaurant et les bars-salons.

Couvent des Minimes Alliance Lille

Le Napoléon

Situé en plein centre de Lille, à 100 mètres des gares et de la place principale, l’hôtel Le Napoléon propose une connexion Wi-Fi gratuite. Le centre de conventions Nouveau Siècle est à 750 mètres.

L’hôtel dispose de 19 chambres confortables avec accès Wifi gratuit, télévision et toutes les commodités nécessaires pour un séjour relaxant.

Vous pourrez déguster un repas à la Brasserie de l’hôtel servant des déjeuners et des dîners à tous les gourmets souhaitant découvrir les saveurs du Nord de la France.

La Valiz

La Valiz est située en face de la gare de Lille et à 2 minutes à pied du centre commercial Euralille. Le centre de conventions Nouveau Siècle est à 800 mètres.

Toutes les chambres disposent d’une télévision à écran plat et d’une salle de bains privative équipée d’une douche et d’articles de toilette Rituals gratuits. Du matériel de repassage est disponible sur demande préalable.

La Valiz bénéficie d’un emplacement central à proximité de la vieille ville et du centre des congrès Lille Grand Palais.

Il offre également un accès facile aux restaurants, grands magasins, monuments, cinémas et musées via le réseau de transports en commun à proximité. Le Grand Palais se trouve à 10 minutes à pied de l’hôtel.

HOTEL DU MOULIN D’OR LILLE

Hôtel 2 étoiles de 14 chambres. Hôtel agréable et calme, situé en centre ville à proximité des gares Lille Flandre et Lille Europe, de Lille Grand Palais, du Palais des Beaux-Arts, d’Euralille, du quartier piétonnier et du vieux Lille. Hôtel entièrement rénové tout confort,

HÔTEL BARRIÈRE LILLE  

Au cœur de la ville de Lille… Dans le quartier moderne d’Euralille, l’Hôtel Barrière de Lille jouit d’un emplacement idéal, à proximité immédiate du centre historique de Lille et des moyens de transport. Imaginée par le décorateur Pierre-Yves Rochon, les 125 chambres et 17 suites vous offrent les équipements modernes et indispensables à votre confort dans un cadre contemporain et élégant.

Hôtels Près de la Grand-Place

Le plus beau quartier de la ville se situe autour de la Grand Place. L’incroyable place se trouve juste au nord du centre-ville. Son vrai nom est Générale de Gaulle. On parle d’une place de 10 000 m2 ! La statue avec la fontaine au centre date de 1845. Chaque bâtiment sur la place est magnifique. La Veille du Bourse est l’ancienne bourse du 17ème siècle. Le rez-de-chaussée abrite un incroyable marché aux livres.

Le Grand Hôtel Bellevue, Lille 

Est à côté de la Grand Place. Le lobby est tout en marbre et en paillettes. Après une rénovation complète en 2018, l’hôtel a l’air fantastique. Les meilleures chambres ont vue sur la place.

Un petit-déjeuner buffet copieux et varié est servi chaque matin au Grand Hôtel Bellevue – Grand Place. Vous pourrez déguster des cocktails au bar Le Windsor et vous trouverez des restaurants à 50 mètres.

Le centre historique se trouve à 5 minutes à pied et la gare Lille Flandres est à 900 mètres. Le parc du Bois de Boulogne et la Citadelle sont à 1,5 km et l’aéroport de Lesquin est à 11 km. Des salles de réunion sont disponibles sur place. Il y a un parking public à 100 m.

MAMA SHELTER LILLE

Cet hôtel est une base idéale pour explorer le centre de Lille, situé à quelques pas de la Grand Place. L’originalité de la marque Mama Shelter est omniprésente, des motifs audacieux et des installations uniques dans les chambres au salon animé avec des jeux d’arcade, des DJ et un bar à cocktails.

Près de la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille à Lille

L’ESPLANADE, LILLE 

Situé dans le charmant centre historique de Lille, L’Esplanade propose des chambres spacieuses et contemporaines avec vue sur la ville. Détendez-vous dans le salon avec une superbe cheminée et des plafonds voûtés. Beaucoup de restaurants à sa porte. Une base de maison de ville à la mode pour explorer la ville. 

Clarance Hôtel Lille

L’un des meilleurs hôtels 5 étoiles de Lille se situe à côté de la Citadelle. Le Clarance Hotel Lille ne compte que 19 chambres et fait partie des meilleurs hôtels de luxe de Lille. Il s’agit d’un manoir du 18ème siècle au milieu d’un joli jardin. À côté de la cathédrale et du musée, vous trouverez l’hôtel de la Treille. Cet hôtel-boutique 3 étoiles excelle dans le confort et le service. Les meilleures chambres offrent une vue magnifique sur la cathédrale.

Proche des Gares

Sans aucun doute, le meilleur quartier où loger à Lille si vous manquez de temps est à proximité des gares. Comme mentionné, la ville est petite, vous pourrez donc aller partout à pied, et en quelques minutes prendre votre train. Les gares sont une attraction en soi. Ils sont côte à côte. Lille Flandres est la gare la plus ancienne, construite entre 1869 et 1892. Des trains interurbains, locaux et régionaux arrivent et partent d’ici.

Hôtel Calm Lille

L’Hôtel Calm Lille est situé dans le quartier du centre-ville de Lille, à seulement 3 minutes à pied de la gare de Lille Flandres et à 1 km du Nouveau Siècle et du centre de conventions du Grand Palais. Une connexion Wi-Fi gratuite est disponible dans tout l’établissement.

Les chambres sont équipées d’une télévision à écran plat et d’une salle de bains privative avec baignoire ou douche. Les équipements supplémentaires incluent une armoire et un bureau.

L’établissement possède une réception ouverte 24h/24 et une salle pour entreposer vos bagages. Des sèche-cheveux peuvent être demandés à la réception.

Citadines Centre Ville Lille

Situé à 5 minutes à pied du centre historique piéton de Lille, ce Citadines se trouve à 260 mètres de la gare Lille Flandres. L’établissement fait également partie du centre d’affaires Euralille, situé à 8 km du stade Pierre Mauroy. L’accès Internet Wifi est disponible dans toute la résidence et est gratuit.

Le Citadines Apart ‘hôtel Lille Centre propose des studios et des appartements entièrement équipés, parfaits pour une nuit ou de longs séjours. Ils comprennent une kitchenette, une salle de bains privative et des équipements modernes tels que la télévision par satellite.

Il propose un service de réception 24h/24. Un petit-déjeuner continental est servi tous les jours de 07h00 à 10h00.

Le Citadines City Center Lille se trouve à 15 minutes à pied du Palais des Beaux-Arts. Le Grand Palais et le centre de conventions Nouveau Siècle sont tous deux situés à moins de 20 minutes à pied de l’hôtel.

A proximité du Palais des Beaux-Arts

L’un des plus anciens musées du pays, l’actuel Palais des Beaux-Arts est un grand palais de la Belle Époque de 1892 sur la place de la République. Rénové et agrandi en 1997, il abrite plus de 72 000 œuvres d’art. Nous aimons autant la place que le musée. En face du musée, vous trouverez la Préfecture. La station de métro et l’amphithéâtre sont neufs. Les jeunes affluent sur la place pour se détendre.

Moxy Lille Ville

Situé à Lille, à 700 mètres de la Braderie Lille, le Moxy Lille City propose un hébergement avec une terrasse et un parking privé. Doté d’un bar, l’hôtel 3 étoiles propose des chambres climatisées avec connexion Wi-Fi gratuite, chacune dotée d’une salle de bains privative. L’établissement dispose d’un centre de remise en forme, d’animations en soirée et d’une réception ouverte 24h/24.

Holiday Inn Express Lille Center

Situé dans le centre-ville de Lille, cet hôtel se trouve à 350 mètres du Palais des Beaux-Arts de Lille et à 9 km du stade Pierre Mauroy. Le centre de conventions Nouveau Siècle se trouve à 900 mètres de l’établissement et Lille Grand Palais est à 2 km.

Les chambres de l’Holiday Inn Express Lille Centre sont équipées d’une télévision à écran plat, d’un téléphone, d’un sèche-cheveux et d’un plateau/bouilloire. Toutes les chambres sont desservies par un ascenseur. Une connexion Wi-Fi gratuite est disponible.

L’hôtel sert un petit-déjeuner buffet tous les jours.

LA MAISON DU CHAMPLAIN 

Situé au cœur de Lille dans un manoir datant de 1873, vous pourrez profiter de suites élégantes et confortables ainsi que d’un spa relaxant avec sauna, bain à remous et hammam. À distance de marche de nombreux beaux musées de Lille, c’est parfait pour ceux qui cherchent à explorer la région

LA VILLA CARRÉE 

Maison d’hôtes super élégante et élégante juste à l’extérieur du centre de Lille. Chambres et suites contemporaines spacieuses avec des murs et des draps blancs contrastant avec des touches de couleur provenant de coussins, de plaids ou d’œuvres d’art. Immenses salles de bains avec de belles baignoires. Un week-end chic.

Explorer les meilleures choses à faire dans Lille !

Lieux et monuments

1. Vieux Lille

La capitale du Nord a un aspect différent de la plupart des grandes villes françaises, et c’est en partie parce que pendant de longues périodes de son histoire, elle n’était pas strictement française : à l’époque médiévale, elle appartenait au comté de Flandre puis à la Bourgogne, et n’était pas reconnue. comme partie de la France jusqu’au règne de Louis XIV. Cette influence flamande se retrouve dans les bâtiments en briques brunes et rouges de la partie la plus ancienne de la ville, comme la majestueuse Place aux Oignons.

Sur la Grand Place, découvrez la Vieille Bourse du milieu du XVIIe siècle, un glorieux complexe maniériste flamand de 24 bâtiments identiques autour d’une cour à arcades.

2.Musée Louvre-Lens

Le musée du Louvre-Lens est un musée contemporain élégant situé dans un parc qui était autrefois un site d’extraction de charbon. Le musée du Louvre-Lens propose une exposition d’œuvres d’art (les expositions sont mises à jour régulièrement) prêtées par le musée du Louvre à Paris et est devenu une attraction culturelle prestigieuse dans la région Nord-Pas-de-Calais.

Musée Louvre-Lens Lille

Dans un espace éblouissant de 3 000 mètres carrés, la Galerie du Temps présente une exposition chronologique de plus de 200 chefs-d’œuvre du Louvre. Les œuvres sont disposées de manière originale, avec des expositions multidisciplinaires qui montrent l’évolution de l’art à travers différentes périodes de l’histoire, de l’Antiquité à l’ère moderne.

Pour les amateurs d’art, le musée du Louvre-Lens est une excursion intéressante depuis Lille qui prend environ 30 minutes en voiture ou environ une heure en train (plus 25 minutes à pied de la gare au musée). Un service régulier de navettes relie la gare de Lens au musée du Louvre-Lens.

3.Palais des Beaux-Arts, Lille

L’un des plus grands musées d’art de ce type en France, le Palais des Beaux-Arts est à ne pas manquer.

Son vaste inventaire de peintures médiévales, renaissance et baroques est fondé sur le décret de 1801 de Jean-Antoine Chaptal, qui a sélectionné les 15 villes de France qui recevaient des œuvres d’art saisies aux institutions religieuses françaises lors de la révolution.

Le tout dans un somptueux palais Belle Époque, céramiques, sculptures et peintures de Goya, Rubens, Donatello, van Dyck et El Greco.

L’assortiment de plans-reliefs, qui sont des maquettes militaires de villes de la région des XVIIe et XVIIIe siècles, est également fascinant.

Palais des Beaux-Arts de Lille

Lille dispose d’un patrimoine très diversifié, en particulier du fait des nombreux conflits qui l’ont touchés et ont amené des reconstructions partielles de la ville. Le patrimoine architectural s’étend ainsi du Moyen-âge roman (crypte de la collégiale Saint-Pierre, hospice Comtesse), aux styles gothique (églises Saint-Maurice et Sainte-Catherine), renaissance (immeuble du Beaurepaire, maisons rue Basse), maniériste flamand (Vieille Bourse, maison de Gilles de la Boé), classique (églises Saint-Étienne, Saint-André, citadelle), néogothique (immeubles de l’institut catholique, cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille), art nouveau (maison Coilliot), haussmannien (rue Faidherbe, place de la République), néo lillois (nouvelle bourse), art déco régional (hôtel de ville) et enfin contemporain (tours modernes d’Euralille)

Patrimoine religieux

Comme le patrimoine civil, les édifices religieux de la ville au Moyen Âge ont tous disparu. La collégiale Saint-Pierre, qui a été la grande église de Lille pendant plus de sept siècles, a été complètement détruite en 1794 à la suite des dommages causés par le siège autrichien de 1792. Il n’en reste plus aujourd’hui que les vestiges d’une crypte enfouie sous le palais de justice. Ainsi, le plus ancien sanctuaire lillois est une modeste chapelle, la chapelle Notre-Dame-de-Réconciliation, érigée au XIIIe siècle.

Des six autres églises que comptait Lille à la fin du XIIIe siècle, reste toutefois le nom, adopté par de nouveaux édifices au fil des reconstructions successives.

Le plus ancien est sans doute l’église Saint-Maurice, Hallekerke typique de l’architecture religieuse flamande, de style gothique et néo-gothique à cinq vaisseaux. Située dans le Centre, les premiers éléments de sa construction remontent au début du XIVe siècle, mais elle a été profondément remaniée au XVIIe siècle puis au XIXe siècle. Elle renferme de nombreux tableaux des XVIIe siècle et XVIIIe siècle.

1.L’église Sainte-Catherine 

L’église Sainte-Catherine est une église-halle de style gothique flamboyant à trois vaisseaux dont la nef centrale est précédée d’une tour carrée. Située dans la vieille ville, elle a été construite à la fin du XVe siècle. Elle a été réaménagée à plusieurs reprises et son mobilier date principalement du XIXe siècle, à l’exception de quelques tableaux.

L’élément le plus remarquable de l’église Sainte-Catherine est ses vitraux, qui ont été créés par des artistes de Limoges entre 1883 et 1887. Ces vitraux sont exceptionnels par leur nombre et leur qualité : ils représentent les événements les plus importants de la vie du Christ. Chaque vitrail contient une image de Jésus-Christ entouré de ses apôtres ou saints et des prophètes qui ont prophétisé à son sujet. Ils représentent également des scènes de la vie quotidienne et des personnages bibliques qui ont joué un rôle important dans l’histoire du salut, comme Marie-Madeleine lavant les pieds du Christ avec ses larmes ou Saint Pierre coupant l’oreille de Malchus pendant la Cène.

2.L’église Saint-André  

L’église Saint-André, de style baroque, a été essentiellement construite au cours du XVIIIe siècle sur les plans de l’architecte Thomas-Joseph Gombert. Elle contient plusieurs tableaux des XVIIe et XVIIIe siècles et surtout une magnifique chaire en bois de chêne sculpté du XVIIIe siècle.

La façade présente un grand portail flanqué de deux petites tours et surmonté d’un fronton triangulaire avec tympan. Au-dessus de ce portail se trouve une fenêtre en arc brisé encadrée par des pilastres aux chapiteaux décorés de volutes ou de rinceaux. La tour a une base carrée et un toit conique couvert de tuiles avec une corniche sculptée au niveau de l’avant-toit.

L’intérieur est divisé en trois nefs par quatre colonnes soutenant des arcs décorés de chapiteaux corinthiens. Les piliers de la nef sont soutenus par des consoles reposant sur des piédestaux situés sous chaque tête de colonne. Les nervures des voûtes sont décorées de rosettes aux intersections entre les nervures et les écoinçons, tandis que d’autres zones sont couvertes de carrés ou de rectangles contenant des motifs floraux ou des formes géométriques telles que des triangles ou des losanges.

Le chœur est séparé des nefs par une arcade qui supporte des colonnes similaires à celles utilisées dans les nefs, mais de taille plus réduite.

3.L’église Saint-Étienne 

L’église Saint-Étienne est une église catholique romaine située à Lyon, en France. Elle a été construite en 1740 et reconstruite de 1743 à 1746 dans le style baroque. C’est l’une des plus grandes églises jésuites de France. L’église contient une remarquable chaire en bois sculpté de François Rude et plusieurs peintures du 17ème au 19ème siècle.

L’église a été détruite par un incendie en 1740, mais elle a été reconstruite entre 1743 et 1746 dans le style baroque. L’architecte était Jacques-Germain Soufflot ; il avait étudié auprès de Claude Perrault et travaillé sur le projet du Panthéon de Paris avant de s’installer à Lyon en 1742. Soufflot a conçu une basilique à trois nefs, avec un dôme elliptique au-dessus de la croisée et un dôme hémisphérique au-dessus de chaque transept. L’édifice a été décrit comme « l’un des plus importants monuments érigés par les jansénistes ».

L’église possède deux façades : l’une vers Saint-Étienne et son entrée principale, l’autre le long de la rue du Préau (l’ancienne rue de l’Hôtel-Dieu).

4.L’église Saint-Sauveur 

L’église Saint-Sauveur  Lille

 L’église Saint-Sauveur de Lille est plus récente, le bâtiment d’origine ayant été détruit par un incendie en 1896. L’église est de style néo-byzantin éclectique et contient un mobilier exceptionnel en chêne, dont une chaire monumentale particulièrement élaborée.

5.L’église Sainte-Marie-Madeleine

L’église Sainte-Marie-Madeleine de Lille n’est plus utilisée pour le culte depuis 1989 et a été transformée en espace d’exposition. Elle a été construite à la fin du XVIIe siècle pour remplacer l’édifice d’origine détruit lors de la construction de nouvelles fortifications par Vauban. Surmontée d’un dôme, elle présente un curieux mélange de styles renaissance et baroque.

Cette église a été construite entre 1667 et 1677 à la place d’une ancienne chapelle dédiée à sainte Marie-Madeleine, détruite lors de la construction de nouvelles fortifications par Vauban. L’édifice est situé dans un complexe militaire construit entre 1581 et 1583 par François de la Noue, gouverneur général de Picardie sous Henri IV. L’architecte était Monseigneur de Villeroy, qui avait déjà travaillé avec son père sur plusieurs églises de Paris telles que Saint-Gervais ou Saint-Eustache (1625). Il devient ensuite architecte royal et réalise de grands ouvrages comme Notre-Dame du Port (1628) près du Havre ou Saint-Louis des Invalides à Paris.

6.Cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille

La cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille, dont la construction a commencé en 1854 et s’est achevée en 1999, près de 150 ans plus tard. Le résultat est un édifice composite, à la fois temple néo-gothique à la gloire de l’industrie et hymne à la technologie moderne. Les nombreuses mosaïques sont particulièrement remarquables à cet égard. En outre, depuis 2008, la cathédrale abrite le Grand Orgue du Studio 104 de la Maison de la Radio, qui compte parmi les plus grands orgues de France. Avec une crypte de 2 500 m2, elle accueille également le centre d’art sacré contemporain qui présente des œuvres sur le thème de la Passion.

Notre Dame de la Treille est située au 2, boulevard Gambetta (anciennement rue des Faures). Lille Métropole y a installé un point d’information pour les touristes qui souhaitent visiter ce site aux magnifiques vitraux (de Jacques Le Chevallier), aux mosaïques (de Jean Lurçat) et à l’architecture de style néo-gothique qui s’intègre bien dans son environnement.

7.L’Hospice Comtesse

L’Hospice Comtesse est un beau petit endroit avec une histoire riche. Il a été fondé en 1236 par Jeanne de Constantinople, comtesse de Flandre. Le bâtiment d’origine a été détruit plusieurs fois, mais il a été reconstruit et restauré tant de fois qu’il ne reste que peu de choses de la construction originale.

La partie la plus ancienne du bâtiment est la salle des malades, qui date du 15e siècle. La chapelle a été reconstruite au 17e siècle et les bâtiments conventuels au 18e siècle. Dans ces bâtiments, on peut encore visiter la cuisine et son arrière-cuisine, la salle à manger, les appartements de la prieure et même voir certaines de ses anciennes possessions exposées.

Après la Seconde Guerre mondiale, l’hôpital est devenu un hospice pour les personnes âgées qui ne pouvaient plus vivre chez elles. En 1960, il a été décidé de fermer cet hospice car il n’y avait pas assez de patients. Mais il y a eu une autre guerre qui a duré jusqu’en 1990 ! L’hospice a été rouvert en 1991 et continue aujourd’hui à jouer un rôle inestimable dans notre société en prenant soin des personnes âgées qui ne peuvent plus vivre seules en raison d’une maladie ou d’un handicap.

8.L’Hospice Gantois

L'Hospice Gantois Lille

L’hospice Gantois est l’un des plus beaux bâtiments de Lille. Fondé en 1462 par Jean de la Cambe, un riche bourgeois lillois, il se visite. En activité jusqu’en 1995, soit pendant plus de 500 ans sans interruption, il comprend une chapelle, une salle des malades et des bâtiments de service organisés autour de quatre cours plantées de jardins. Repris en 2001 par une société d’investissement, il a été transformé en hôtel de luxe et a rouvert ses portes en 2003.

Il a été construit dans le style gothique et constitue l’un des plus anciens exemples de cette architecture dans le nord de la France. Le bâtiment est protégé depuis 1840 dans le cadre de l’inventaire des monuments historiques en France.

L’hospice Gantois abrite trois appartements privés pouvant accueillir jusqu’à six personnes, chacun disposant d’une kitchenette, d’une salle de bains et d’un salon avec télévision par satellite (écran plat). Les chambres sont équipées de la climatisation/du chauffage, d’une télévision à écran plat (satellite), d’un téléphone et d’un accès Internet Wi-Fi dans tout le bâtiment (mot de passe Wi-Fi disponible à l’arrivée). Certaines chambres donnent sur le jardin ou la cour tandis que d’autres donnent sur la rue du Gantois (la rue principale).

9.Le couvent des Minimes 

Le couvent des Minimes, l’un des plus imposants, situé quai de Wault, a été transformé en hôtel de luxe au début des années 1990. Il s’agit finalement d’une construction des années 1960, qui faisait suite à la démolition de l’ancien couvent construit par Louis XIV en 1669 sur le site d’une ancienne brasserie.

Le bâtiment a été entièrement rénové et transformé en un hôtel de grande qualité. Le hall est très grand avec de hauts plafonds et il y a également un bar qui sert le petit déjeuner.

Il y a trois restaurants dans cet hôtel : le Bistrot des Minimes (cuisine française), le Restaurant des Minimes (cuisine internationale) et le Restaurant des Jardins (buffet).

Les chambres sont modernes et très spacieuses avec la climatisation et la télévision par câble. Elles disposent également d’un accès Wi-Fi dans tout l’hôtel.

L’hôtel dispose également d’une piscine intérieure, d’un sauna et d’une salle de sport pour les clients qui souhaitent se détendre après une journée passée à explorer les sites historiques de Lille ou à faire du shopping dans ses célèbres marchés couverts !

10.Le couvent des dominicains

Construit sur les plans de l’architecte Pierre Pinsard dans le quartier Saint-Maurice Pellevoisin, premier couvent classé au patrimoine du XXe siècle, qui incarne l’architecture conventuelle de Lille aujourd’hui.

Le couvent des Dominicains a été construit entre 1905 et 1907 par Pierre Pinsard, alors au sommet de sa gloire. Il est chargé par le Père Léon Viguié et le Père Albert Chardonnens de concevoir un bâtiment pouvant accueillir 60 sœurs. Le bâtiment est situé sur une colline dominant Lille, en haut de la rue de la Côte d’Opale. Il est entouré de jardins et possède une imposante façade orientée à l’est vers le centre ville. La disposition des pièces reflète une volonté de simplicité et d’austérité typique de cette époque : aucune fenêtre de ce côté ne vient troubler la contemplation ; une seule petite fenêtre est orientée vers le nord pour ne pas gêner les éventuelles lectures des religieuses travaillant dans la bibliothèque ou la chapelle ; enfin, une arcade court le long de la façade avant avec trois arcs soutenus par des colonnes en plâtre recouvertes de stucs représentant des fleurs et des feuilles en relief.

Les Musées

1.LaM, VILLENEUVE D’ASCQ

Le Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut de Lille Métropole (LaM), connu jusqu’en 2006 sous le nom de Musée d’art moderne de Villeneuve-d’Ascq, est l’un des principaux musées européens dans son domaine. Il contient des œuvres de Pablo Picasso, Amedeo Modigliani, Joan Miró, Georges Braque, Fernand Léger, Alexander Calder, Arthur Van Hecke, Auguste Forestier et André Robillard. Il abrite et présente également la plus importante collection française d’art brut, l’Aracine.

Le musée a été construit dans un bâtiment du XVIIIe siècle situé à proximité du centre-ville de Villeneuve-d’Ascq, au croisement de la route de Lille et de la rue d’Arras. Le bâtiment appartenait auparavant à André Robillard qui en a fait don au LaM avant sa mort en 1984.

Le musée a ouvert au public le 15 octobre 1986 avec son exposition inaugurale intitulée Dada à Villeneuve, consacrée au fondateur du mouvement dadaïste Tristan Tzara, qui a vécu à Villeneuve-d’Ascq pendant sa jeunesse.

2.MUba Eugène-Leroy

MUba Eugène-Leroy

Le musée Eugène-Leroy interroge le lieu comme une expérimentation de l’œuvre et fait dialoguer l’art contemporain avec l’art des siècles précédents, les arts plastiques avec les arts vivants. Il est également un lieu de référence dédié à l’artiste Eugène Leroy (1910-2000).

Le musée est situé dans une ancienne gare construite en 1912 par Gustave Eiffel. Le bâtiment a été conçu par l’architecte Jacques Hittorff et s’inspire de l’architecture industrielle. Il a été inauguré par Louis Barthou, ministre des travaux publics de l’époque.

C’est un bâtiment classé qui a été rénové à plusieurs reprises (principalement en 1968), mais qui a conservé son architecture originale avec sa structure en fer et sa verrière. Le bâtiment a été classé monument historique en 1983 et ouvert aux visiteurs en 2007 comme musée d’art contemporain avec des œuvres de la collection d’Eugène Leroy : peintures, sculptures et dessins de 1900 à 2000.

3.Musée d’art et d’industrie André Diligent de Roubaix

Dans le cadre exceptionnel de l’ancienne piscine Art déco construite par Albert Baert en 1932, le Musée d’Art et d’Industrie vous invite à une découverte originale de ses collections d’arts appliqués (dessin, textile, céramique) et de Beaux-Arts (peinture, sculpture des XIXe et XXe siècles).

Ce lieu unique offre un regard sur l’art contemporain sous toutes ses formes. Les espaces d’exposition sont répartis sur trois étages. Au rez-de-chaussée, vous pourrez découvrir des œuvres d’artistes contemporains tels que Arman (1928-2005), Pierre Soulages (né en 1922), Daniel Dezeuze (né en 1950).

Au premier étage, vous pourrez admirer des œuvres d’autres artistes tels que Louise Bourgeois (née en 1911), Cyr Twombly (1928-2011). Enfin, le deuxième étage abrite une impressionnante collection de peintures de Jean Dubuffet (1901-1985).

4.Musée d’Histoire Naturelle de Lille 

Le Musée d’histoire naturelle de Lille est un musée consacré à l’histoire naturelle et à la géologie. Il est situé dans la ville de Lille, en France. Le musée possède des collections exposées ainsi que des laboratoires de recherche, des salles de cours et des ateliers.

Le musée a été fondé en 1846 par Louis-Joseph Jayet (1786-1863), un naturaliste amateur. Il a été le premier conservateur du musée de 1846 à 1867. Jayet a légué sa collection aux Lillois. Le musée a ouvert ses portes le 1er février 1858 sous le nom de Musée de Lille. En 1876, il s’installe dans ses locaux actuels, place du Théâtre.

En 1877, le musée acquiert sa première pièce d’Auguste Rodin : Le Penseur. Elle est offerte par Jules Hardouin-Mansart, alors président de la Société des Amis des Arts et d’Agriculture de Lille.

En 1886, le musée s’installe dans un nouveau bâtiment conçu par Louis Beausire (1853-1925) situé au 7 rue Molière dans le centre-ville de Lille. L’architecte a remporté

4.Centre d’Art sacré de Lille

Le Centre d’art sacré contemporain a été inauguré le 7 décembre 2003 dans la crypte moderne de la cathédrale Notre-Dame de la Treille, au lendemain du lancement officiel de Lille 2004, capitale européenne de la culture, et dans le cadre de la célébration du 90e anniversaire du diocèse de Lille.

Il est situé dans une ancienne crypte sous la cathédrale, devenue un espace consacré à l’art sacré contemporain. Il a été conçu par Henri Ciriani et se compose de 12 galeries couvrant 2000 mètres carrés. Le centre abrite plus de 800 œuvres provenant du monde entier. La collection comprend des peintures de Picasso, Miró et Chagall, des vitraux de Marc Chagall et des sculptures de Giacometti.

Les parcs de Lille 

Pour les amateurs de la nature, voici Les Espaces verts comme les  Parcs et Jardins :

1.Parc Henri Matisse

Parc Henri Matisse

Le parc Henri Matisse est un jardin français construit de 1975 à 1985 par l’architecte paysagiste Gilles Clément à la limite nord-est de Lille, près de la banlieue d’Hellemmes. Il a été inspiré par le peintre Henri Matisse, qui a vécu au Cateau-Cambrésis voisin (1909-1911) et peint plusieurs paysages dans la région. Le parc a été décrit comme « l’un des plus importants jardins d’Europe ».

Le parc contient plus de 200 variétés d’arbres, dont sept grands chênes plantés par Matisse lui-même lors de son séjour au Cateau-Cambrésis. Il comprend également un étang avec des îles flottantes conçues d’après celles peintes par Matisse dans son tableau La Provence de 1910. Le parc a été conçu sur le principe d’un jardin en mouvement évoluant au fil des saisons. 

2.Parc Jean Baptiste Lebas 

Parc Jean-Baptiste Lebas - Lille

Ce parc urbain de 3 hectares présente une vaste pelouse agrémentée de parterres de fleurs, d’aires de jeux et de pistes de bowling. Ses curieux portails rouges à 8 portes sont l’œuvre des paysagistes néerlandais de West 8.

À l’origine, cet ancien site industriel abritait un énorme dépôt de charbon. Un siècle plus tard, il a été converti en un espace vert idéal pour les sorties en famille ou les promenades romantiques au soleil.

3.Parc de la Citadelle

 La Citadelle, une forteresse historique construite par Vauban au XVIIe siècle, surplombe la ville de Lille. Elle est aujourd’hui un musée militaire et offre un accès gratuit à son parc.

Les 60 hectares du Bois de Boulogne forment le plus grand espace vert de la ville, autour des remparts de la Citadelle et le long du canal de la Deûle. Ce lieu de promenade très apprécié des joggeurs comprend également un zoo (gratuit) présentant près de 400 animaux de 70 espèces différentes.

4.Jardin Botanique

Le Jardin des Plantes est un jardin botanique situé à Lille, en France. Il a été créé par la ville en 1948 et est ouvert au public depuis 1950. Il couvre une superficie de 10 hectares et abrite plus de 5 700 espèces de plantes, dont plus de 1 000 arbres et arbustes exotiques originaires de climats tropicaux ou subtropicaux.

Le jardin est divisé en plusieurs sections :

La serre équatoriale : elle contient principalement des orchidées et des fougères originaires des forêts tropicales. Elle abrite également d’autres plantes comme les palmiers et les broméliacées qui ont besoin d’un taux d’humidité élevé.

La roseraie : elle contient plus de 700 variétés de roses plantées dans des bordures entourant une grande pelouse.

Arbres et arbustes : ils sont regroupés en fonction de leur pays d’origine. On y trouve également des exemples de différents types d’arbres tels que le chêne ou le pin.

Plantes à fleurs : de nombreuses espèces du monde entier sont plantées ici.

5.Jardin  des Géants 

En lieu et place d’un ancien parking aérien, aujourd’hui enterré, les paysagistes de l’Atelier Mutabilis (Paris) ont créé sur 2 hectares un nouvel espace de nature et de poésie, inauguré en juillet 2009. On y accède par le Parvis des Nuages, planté de 5 espèces de bambous. Vient ensuite l’Herbier de la Cité, une collection de plantes du monde entier classées selon leur phytosociologie et leur famille botanique. Le visiteur passe d’une île à l’autre, chacune représentant un continent différent : Asie (hippeastrum), Afrique (roses), Amérique (cactus), Europe (bruyères) et Australie-Nouvelle-Zélande (gommiers). Plus loin se trouvent les bordures herbacées où 500 familles de plantes sont présentées en fonction de leurs propriétés médicinales : antioxydants, anti-inflammatoires…Au bout de cette longue allée se trouve une grande pelouse entourée d’une haie autour de laquelle plusieurs chemins mènent à des points de vue sur Lille.

6.Jardin Vauban

Le jardin Vauban est un jardin public de la ville de Lille, en France.

Au pied du mont Béthune, il a été inauguré en 1863. Il a été conçu par l’architecte paysagiste et jardinier en chef de la ville de Paris, Jean-Pierre Barillet-Deschamps. Classé monument historique, c’est un jardin paysager à l’anglaise avec des allées sinueuses à travers les parterres de fleurs. Une grotte artificielle, des bassins, des monuments rendant hommage à des personnalités lilloises, dont Charles de Gaulle, et un théâtre de marionnettes agrémentent la promenade.

Au cœur du jardin, un théâtre de marionnettes Le P’tit Jacques propose des spectacles d’avril à octobre.

Gastronomie

Lille a une longue histoire en tant que destination culinaire et est connue pour sa bonne nourriture. La ville a été surnommée « la capitale du bon goût » par le guide Michelin.

La diversité de la gastronomie lilloise est due à la proximité de la ville avec la Flandre, qui est au cœur de la cuisine de la bière et plus généralement de la tradition culinaire du nord de la France, ainsi qu’à sa situation au sein de la Picardie et à sa proximité avec la Belgique et les Pays-Bas.

Les plats principaux sont la carbonade flamande (ragoût de bœuf mijoté à la bière) et le Potjevleesch (terrine de quatre viandes blanches en gelée). Parmi les autres plats traditionnels, citons le waterzoï (un ragoût de volaille ou de poisson avec de la crème et des petits légumes), le gallois (un plat à base de cheddar et de bière), les rillettes de porc aux pommes de terre et les oignons au vin blanc (oignons frits cuits au vin blanc).

Lille a également une importante tradition de pâtisseries sucrées, notamment le kouglof, une sorte de brioche fabriquée depuis 1851 par Mme Joséphine Rousset, qui lui a donné son nom ; le gâteau à la crème ; le Saint-Hon

Le petit salé lillois, équivalent du Potjevleesch réalisé uniquement à base de maigre de jambon, et les moules-frites, plat obligé de la grande braderie de Lille,

Essayer le fameux Potjevleesch !

Potjevleesch est un plat traditionnel français flamand, bien qu’en apparence il ressemble plus à une terrine ou à un fromage de tête qu’à un pâté.

Il est traditionnellement fabriqué dans un plat en céramique – comme une marmite – à partir de trois ou quatre types de viande différents et maintenu avec de la gélatine naturelle provenant des viandes utilisées. La viande, accompagnée d’oignons émincés, de sel, de poivre, de thym et de laurier, est recouverte d’eau ou d’un mélange d’eau et de vinaigre puis cuite soit à feu doux au four, soit à feu doux sur le dessus de la cuisinière pendant 3 heures. Après la cuisson, le plat est réfrigéré puis placé au réfrigérateur et servi froid.

Carbonnade Flamande, recette et histoire

Carbonnade signifie essentiellement ragoût. Celui-ci est une spécialité régionale, faite avec des morceaux de bœuf tendre, dans une sauce à la bière brune et au thym, parfumée à la moutarde et à la cassonade. Il est acidulé et salé, avec un petit arrière-goût sucré, et arrive à table parsemé de croûtons, accompagné de frites.

Découvrir Le Welsh!

C’est en fait la spécialité locale numéro un de Lille : du pain brun, trempé dans de la bière, garni de tranches de jambon rose, trempé dans environ une pinte de fromage fondu gluant, parfumé à la moutarde, puis cuit jusqu’à ce qu’il soit doré et pétillant.

Servi avec une assiette géante de frites et de salade, c’est certainement la chose la plus décadente que j’ai mangée à Lille. Et c’est absolument délicieux !

Vous pouvez le trouver fait avec une variété de fromages différents, y compris le cheddar, mais le favori régional est le fromage Maroilles. Il est doux, crémeux et fond magnifiquement.

Si vous essayez une seule chose à Lille, faites-en un gallois.

De nombreuses sucreries sont réalisées à base de vergeoise, comme :

Tarte au sucre

Gaufres fourrées

Babeluttes de Lille

Comme dans le reste de la région, la consommation de café est très importante tout au long de la journée. Il existe toujours diverses marques locales ainsi que de petites entreprises de torréfaction à Lille et dans ses environs.

La liqueur traditionnelle est le genièvre, autrefois massivement consommé dans les estaminets. Il est encore distillé dans les villes voisines de Loos et de Wambrechies. Le genièvre était parfois mélangé au café, donnant alors une bistouille. En corollaire à la résurgence de la culture régionale et à la mise en valeur du patrimoine historique local depuis une vingtaine d’années, de nombreux restaurants régionaux et estaminets ont ouvert leurs portes. Mais à côté de ces établissements qui proposent des spécialités régionales, Lille compte aussi quelques grandes tables qui, sans en faire une capitale gastronomique, contribuent à élargir l’étendue de la gastronomie locale.

Lille , la ville du Merveilleux!

J’avais écrit merveilleux comme « Incontournable à essayer à Lille ». Ce sont des montagnes de meringue et de crème fouettée aromatisée, qui sont ensuite roulées dans du chocolat râpé ou d’autres garnitures.

La boîte de six saveurs incluses comme le café, le chocolat, le chocolat blanc, la cerise et le praliné aux noisettes. Tous étaient légers, moelleux et tout à fait délicieux.

Quand visiter Lille ?

Les meilleurs moments de l’année pour visiter Lille sont la fin du printemps et l’été, lorsque les températures chaudes permettent des promenades et des activités de plein air. Le premier week-end de septembre est également une période intéressante à visiter, car c’est à ce moment que Lille accueille sa « braderie » historique, un marché aux puces à grande échelle dans toute la ville qui attire 2 millions de visiteurs par an.

Conclusion

Indéniablement, la France est un beau pays et un pays qui mérite d’être visité. Cependant, Lille, Nord Pas de Calais est celle sur laquelle vous devriez vous concentrer si vous recherchez l’une des destinations touristiques les plus attrayantes. Avec tant de choses à voir dans cette ville, prendre une telle décision ne sera jamais difficile.

Lille a été classée comme l’une des meilleures villes du monde et il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. La ville offre un éventail d’attractions qui ne manqueront pas d’intéresser tous les visiteurs. Elle possède une histoire et une culture riches qui captivent tous ceux qui la rencontrent. 

Une autre belle ville de France à visiter absolument ! Venez découvrir Lille, qui est une grande ville. Il y a tellement d’attractions dans cette ville.

Lire aussi :

Que faire à Lille ? 70 activités et sorties incontournable