À la découverte de Santarem :

Santarém Portugal

Située au sommet d’un plateau, Santarém Portugal est un belvédère sur la région humide fertile, la vallée du Tage, connue pour l’agriculture, l’élevage et la tauromachie.

Cette ville est vieille de plusieurs siècles et de nombreux peuples s’y sont installés : les Phéniciens, les Grecs, les Carthaginois, les Vandales et les Arabes jusqu’en 1147, lorsque les Portugais, menés par leur premier roi Dom Afonso Henriques, ont finalement conquis cet endroit.

Autrefois connue comme la capitale du gothique portugais, vous trouverez dans le centre historique de Santarém plusieurs styles architecturaux qui ont apporté à cette ville une richesse culturelle qui en vaudra certainement la peine.

Aujourd’hui, Santarém n’a plus la même importance qu’il y a quelques siècles, mais son patrimoine est unique.

Commençons maintenant notre visite de cette magnifique ville au style gothique :

Commencez par garer votre voiture sur la place Largo da Alcáçova, un endroit calme et où vous pourrez faire le premier de vos arrêts pendant votre visite de cette belle ville.

Ici, vous devriez profiter de l’occasion pour explorer le jardin Jardim das Portas do Sol, l’un des endroits les plus merveilleux du centre historique de Santarém et un véritable balcon sur le fleuve Tage et les nombreux champs qui composent le beau paysage de cette région.

À cet endroit, vous trouverez également les ruines d’un ancien château maure conquis par Dom Afonso Henriques et, au milieu du jardin, vous pourrez admirer une statue construite en son honneur.

Outre le point de vue et les remparts, vous pouvez également visiter le musée et le centre d’interprétation Urbis Scallabis. Ici, vous pouvez faire votre première approche de l’histoire de cette ville et vous pouvez même admirer les ruines et les artefacts romains.

C’est sans aucun doute l’endroit idéal pour commencer votre visite de Santarém.

Après avoir exploré le Jardim das Portas do Sol et l’Urbis Scallabis, profitez-en pour découvrir la belle église Santa Maria de Alcáçova.

le Jardim das Portas do Sol

Outre son importance architecturale, cette église, construite par les Templiers en 1154, présente des détails incontournables comme les panneaux en carreaux de faïence des XVIe et XVIIIe siècles et l’orgue du début du XIXe siècle.

Ensuite, quittez la place Largo da Alcáçova et poursuivez jusqu’au bout de l’Avenida 5 de Outubro. De loin, et à présent, vous avez déjà remarqué la belle tour Torre das Cabaças, également connue sous le nom de Tour de l’horloge. Ce monument portugais de 25 mètres de haut présente une cloche datant de 1604.

Face à la Torre das Cabaças, vous pourrez admirer la belle église São João do Alporão, convertie en l’actuel centre archéologique du musée de la ville de Santarém.

Cette église a été construite à la fin du 12ème siècle et faisait partie d’un plus grand complexe monastique où se distinguaient un cloître et un tour rond. Le roman et le gothique sont les styles dominants et font de ce monument un ex-libris de cette ville.

Santa Maria de MarvilaAprès avoir admiré ces deux monuments portugais, continuez votre promenade par la rue Rua Primeiro de Dezembro ou la rue Rua de São Martinho jusqu’à la place Largo de Marvila, où vous trouverez la belle église Santa Maria de Marvila.

Cette église a de nombreuses raisons de figurer parmi les lieux à découvrir lors de votre visite à Santarém.

Bien qu’elle ait été construite au début de l’indépendance portugaise, c’est aux 16e et 17e siècles que ce monument a acquis certaines de ses plus belles caractéristiques. Avant même d’entrer dans l’église, vous devez vous arrêter une minute pour admirer le magnifique portique manuélin.

N’hésitez pas  à entrer dans l’église car il y a quelque chose à l’intérieur qui vous étonnera – l’intérieur est décoré de 65 000 carreaux émaillés de plusieurs couleurs, dont des panneaux en damier bleu et blanc. C’est un chef-d’œuvre qui place cette église parmi les plus belles églises du Portugal – un lieu à visiter absolument.

Continuez votre promenade dans le centre historique de Santarém, en passant par la rue Rua Serpa Pinto jusqu’à la place Praça Sá da Bandeira.

Sur cette place, vous trouverez la majestueuse cathédrale de Santarém, également connue sous le nom d’église Nossa Senhora da Conceição.

Construite entre le XVIIe et le XVIIIe siècle, cette église a été classée monument portugais en 1917 et est un autre endroit à ne pas manquer lors de votre visite à Santarém.

Parmi toutes ses caractéristiques, il faut souligner la magnifique façade de style maniériste et son intérieur à prédominance baroque.

Près de ce monument se trouve l’église Nossa Senhora da Piedade, tout aussi belle, construite au XVIIe siècle dans un style maniériste mais avec quelques éléments baroques.

Après cet arrêt sur la place Praça Sá da Bandeira, continuez par la rue Rua 31 de Janeiro jusqu’au magnifique couvent São Francisco.

Ce couvent a été fondé au XIIIe siècle et présente des caractéristiques de différents styles architecturaux comme le baroque, le gothique, le manuélin et la Renaissance.

Situé dans la nef centrale, le haut chœur de ce couvent a été parrainé par le roi D. Fernando Ier et, jusqu’à la première moitié du XXe siècle, sa tombe se trouvait ici. Aujourd’hui, vous pouvez admirer la tombe gothique de ce monarque au musée du Carmo, à Lisbonne.

musée du Carmo à Lisbonne

Après avoir visité le couvent São Francisco, traversez le magnifique jardin Jardim da República, situé à côté de la rue Rua 31 de Janeiro.

Si vous aimez les lieux authentiques et acheter des produits locaux, l’un des meilleurs endroits à visiter à Santarém est le marché municipal.

En plus d’être un lieu de shopping, vous pouvez également vous y rendre juste pour admirer la beauté de ce bâtiment. Contemplez, à l’extérieur, un ensemble exceptionnel de 55 panneaux figuratifs et 8 panneaux décoratifs en carreaux de faïence.

Admirez la beauté extérieure de ce bâtiment, puis entrez et profitez du parfum typique de ce marché. Vous y trouverez des produits alimentaires frais cultivés par les agriculteurs locaux.

Après avoir exploré le marché municipal, poursuivez votre itinéraire par l’Avenida Sá da Bandeira. Le long de cette avenue se trouve un autre beau jardin, Jardim da Liberdade, où vous pourrez vous reposer un moment.

Jardim da Avenida Sá da Bandeira

Au bout de l’avenue, vous verrez un rond-point et, face à lui, vous pourrez admirer l’église Nossa Senhora de Jesus do Sítio, construite au XVIIe siècle et classée monument portugais depuis 1923. Aujourd’hui, ce lieu est une institution éducative et le siège de la Santa Casa da Misericórdia de Santarém.

Retournez ensuite à votre voiture, mais ne vous inquiétez pas ! Il y a de nombreux autres points d’intérêt le long du chemin.

Informations : Si vous le souhaitez, vous pouvez faire une halte pour faire du shopping au centre commercial W, sinon dirigez-vous vers la rue Rua João Afonso située sur le côté gauche du bâtiment (si vous lui faites face).

Rejoignez la rue Rua Primeiro de Dezembro et marchez pendant quelques mètres jusqu’à ce que vous trouviez l’église Misericórdia. Construite au milieu du XVIe siècle, cette église a été gravement touchée par le tremblement de terre de 1755 et la façade a dû être reconstruite dans un style rococo, ou post-baroque.

Revenez quelques mètres en arrière puis tournez à gauche dans la rue Rua Miguel Bombarda qui vous mènera à l’un des plus vieux quartiers de la ville.

L’endroit le plus important de cette zone est le magnifique sanctuaire du saint miracle (Santuário do Santíssimo Milagre), initialement nommé église Santo Estêvão. Le nom de ce temple perdure dans le temps et remonte au 13e siècle, lorsqu’un miracle s’est produit dans cette ville.

Santuário do Santíssimo Milagre

Selon la légende locale, une femme qui souffrait à cause de son mari violent est allée voir un voyant pour demander de l’aide. Le voyant lui a dit d’aller à l’église chercher une hostie consacrée pour l’aider. Désespérée, la femme a fait ce que le voyant lui a demandé et, au cours d’une cérémonie, elle a caché une hostie.

En sortant de l’église, des personnes présentes ont remarqué que ses vêtements étaient tachés de sang, à l’endroit où l’hostie était cachée. Honteuse, et au lieu d’aller voir le voyant, la femme courut chez elle et cacha l’hostie dans un coffre, dans sa chambre.

Pendant la nuit, alors que la femme et son mari dormaient, une lumière blanche et des sons mélodieux sont sortis du coffre où la femme avait caché l’hostie.

Effrayé, le mari a demandé à sa femme ce qui se passait. Elle décida de lui raconter toute l’histoire et, ensuite, tous deux s’agenouillèrent devant le coffre et prièrent jusqu’au lever du soleil. Au matin, ils ont raconté au prêtre de l’église Santo Estêvão l’événement étonnant dont ils avaient été témoins la nuit précédente.

église Santo Estêvão

Le prêtre a alors voulu parler de ce miracle à tous les habitants de sa paroisse et les cloches ont sonné pendant longtemps.

Pour terminer votre visite de cette église, vous aurez même l’occasion d’admirer l’hostie tachée de sang.

Après avoir exploré ce lieu, faites le tour de l’église et descendez les marches de l’Escadinhas do Milagre ; au bout, tournez à gauche dans la rue Rua Braamcamp Freire et marchez quelques mètres jusqu’à ce que vous arriviez à un autre monument – l’église Nossa Senhora da Graça.

Sa construction a commencé en 1380 et s’est terminée 40 ans plus tard. Son style dominant est le gothique. Malgré un intérieur normal, c’est le beau portique et l’étonnante rosace qui ressortent de cette église.

Continuez votre promenade et dirigez-vous vers la Calçada da Graça, puis tournez à droite vers la route Estrada de Alfange. Quelques mètres plus loin, entrez dans la petite ruelle Travessa da Dudiária vers la déjà connue Avenida 5 de Outubro. Vous pouvez aussi, à la fin de la Calçada da Graça, tourner à gauche vers la Torre das Cabaças.

Torre das Cabaças

carte

Information : cette carte met en évidence les points d’intérêt et l’itinéraire à suivre dans le centre historique de Santarém. Vous pouvez basculer entre les différentes couches en cliquant sur l’icône dans le coin supérieur gauche de la carte.

De retour à votre voiture et avant de quitter Santarém, prenez le temps de vous rendre au point de vue de São Bento, d’où vous pourrez admirer le paysage étonnant du fleuve Tage et des champs. Sur votre chemin vers le point de vue, vous pouvez enfin faire un arrêt rapide à côté de l’église Santa Clara.

Liste récapitulative des endroits à visiter :

Musée diocésain

Église de Graça

Jardins de Portas do Sol

Église Santa Maria de Marvila

Marché municipal

Vieille ville

Maison du Musée Passos Canavarro

Belvédère de São Bento

Tour de Cabaças

Parc naturel des montagnes d’Aire et de Candeeiros

Maison de Patudos

Couvent de São Francisco

Fontaine de Figueiras

Festival national de la gastronomie

Complexe aquatique de Santarém

Les plus remarquables ?

1/ São João do Alporão :

église de São João do Alporão

Un bon point de départ est l’église de São João do Alporão, transformée en musée d’art et d’archéologie. Construite au XIIe siècle par les chevaliers croisés de l’Ordre hospitalier ou de Malte, l’église porte les marques de la Reconquista chrétienne et du style roman.

Sa masse cubique trapue reflète la confiance et la stabilité d’un Saint Empire romain étendu. Mais une décoration plus ornée et cette poussée gothique ascendante vers les cieux commencent à apparaître. Le « chevet » (extrémité orientale du chœur) est l’un des premiers exemples de style gothique au Portugal.

2/ Igreja de Santa Clara :

Igreja de Santa Clara

Continuez à retracer cette évolution du style gothique à partir de ses formes les plus simples dans l’Igreja de Santa Clara. Ici, l’austérité associée à l’ordre de Sainte-Claire est visible grâce à une restauration qui a eu lieu dans les années 1940, dépouillant le lieu de toute décoration. Il est intéressant de noter que l’église n’a pas de porte principale – seulement une entrée latérale – reflétant le fait que les Clarisses sont un ordre fermé de religieuses qui n’ont aucun contact avec le public.

3/ Igreja da Graça :

Igreja da Graça

Monument national portugais, cette église est l’une des images de carte postale de Santarém et l’une des pièces maîtresses du patrimoine gothique.

Commencés en 1380, les travaux ont été rapides et se sont terminés au début des années 1400, laissant à l’église une architecture gothique cohérente à l’intérieur comme à l’extérieur.

La façade est magnifique, avec des archivoltes sculptées surmontées d’une frise de motifs floraux, elle-même surmontée d’une rosace très élaborée.

Les trois nefs caverneuses sont dépouillées par rapport aux temples baroques de Santarém, mais la voûte nervurée et les dalles sépulcrales historiques remontant aux années 1400 retiendront votre attention.

4/ Miradouro de São Bento :

Miradouro de São Bento Santarem

À l’est de Santarém se trouve un belvédère offrant un merveilleux panorama sur le Tage et sa plaine infinie.

Sur plusieurs kilomètres à l’est et au sud, le paysage est plat, et vous pouvez méditer sur les champs en damier, le tracé du Tage et le Ponte de D. Luís, inauguré en 1881 et qui enjambe le fleuve sur plus de 1 200 mètres.

Le point de vue se trouve au bout d’une petite esplanade.

5/ Igreja de Santa Maria de Marvila :

Igreja de Santa Maria de Marvila Santarem

Il y avait probablement une mosquée à l’endroit où se trouve aujourd’hui cette église, inaugurée dans les années 1100 sur fond de reconquête chrétienne.

Ce bâtiment gothique d’origine a été entièrement remanié dans les premières décennies du XVIe siècle.

Ces changements ont été financés par nul autre que Francisco de Almeida, qui était le vice-roi des Indes.

C’est à ce moment-là que le portail taillé de manière complexe, avec des pinacles et des motifs végétaux, a été réalisé.

Une grande partie de la décoration intérieure est plus récente, l’élément le plus charmant étant le carrelage des murs.

Les azulejos autour du bénitier sont de style atapete (littéralement tapis) et datent des années 1620.

FAQ :

Où dormir à Santarém ?

Si vous comptez passer la nuit dans cette région, on a la suggestion parfaite pour vous !

Situé à Alcanede, à 30 minutes au nord-ouest du centre historique de Santarém, le Meio Country House est l’endroit idéal pour se détendre après une longue journée.

Ce merveilleux hébergement est situé dans une ancienne villa de quatre hectares et peut être un lieu à considérer si vous souhaitez visiter le centre du Portugal.

Outre Santarém, d’autres villes comme Tomar, Fátima et Óbidos et des lieux comme le parc naturel de Serras de Aire e Candeeiros et les salines de Rio Maior sont relativement proches.

Des foires gastronomiques à Santarém ?

Vous pourrez goûter à de nombreux délices de Santarém lors de la Feira Nacional da Agricultura (foire agricole), qui se tient dans la ville début juin, et du Festival de Gastronomia, qui a lieu la dernière semaine d’octobre et la première semaine de novembre. La plaine autour de Santarém est idéale pour l’élevage de bétail. Pendant la Feira Nacional da Agricultura (feiranacionalagricultura.pt), plusieurs courses de taureaux sont organisées dans les arènes (Praça de Touros) au sud-ouest de la ville, ainsi que des épreuves de dressage et des concerts.

Les meilleurs plats à Santarém ?

Torricado :

Plat Torricado 

Le torricado est un plat traditionnel portugais originaire de la région de Ribatejo. Il est préparé avec des tranches de vieux pain grillées au charbon de bois, trempées dans l’huile d’olive, puis badigeonnées d’ail et assaisonnées de sel. Le torricado est généralement servi en accompagnement de la morue salée grillée, souvent avec des migas et des pommes de terre rôties écrasées.

Ce plat trouve son origine chez les travailleurs ruraux qui le préparaient comme un déjeuner bon marché et rassasiant à emporter dans les champs.

Pampilho :

Pampilhos de Santarém

Caractérisée par sa forme ronde et allongée, cette douce friandise portugaise combine une pâte au beurre et une garniture crémeuse à base de jaune d’œuf épicé à la cannelle. Le nom de cette pâtisserie est lié aux campinos – des éleveurs traditionnels qui utilisent de longs bâtons en bois (pampilhos) pour encourager le bétail à se déplacer.

Bien qu’on le trouve dans d’autres régions du Portugal, le pampilho est traditionnellement associé à Santarém. Il est généralement dégusté au petit-déjeuner ou comme collation sucrée à la mi-journée.

Tigeladas :

Le Tigeladas

Le Tigeladas est un dessert traditionnel portugais. Cette crème anglaise sucrée est faite d’une combinaison de lait, d’œufs, de jaunes d’œufs, de sucre et de zeste de citron. La combinaison est versée dans des plats en terre cuite et elle est généreusement épicée avec de la cannelle avant d’être cuite.

Lorsque le dessus devient doré et légèrement brûlé, et que l’intérieur est encore lisse et mou, les tigeladas sont retirées du four et laissées à refroidir avant d’être servies. De nombreuses régions affirment que les tigeladas sont leur invention, mais l’une des théories les plus populaires est que ce dessert est né dans un couvent d’Alcaravela.

Comment se rendre à Santarém depuis Lisbonne ?

Des trains fréquents relient Lisbonne à la gare de Santarém, située à 2 km au sud de la ville. Les trains IC les plus rapides au départ de Santa Apolonia et d’Oriente mettent environ 45 minutes pour se rendre à Santarém. Les trains locaux mettent plus d’une heure à 90 minutes selon le service. Après avoir quitté la gare d’Oriente, les trains locaux s’arrêtent à Povoa, Alverca, Vila Franca de Xira, Azambuja, Virtudes, Reguengo-V.Pedra-Pontevel, Setil, Santana-Cartaxo et Vale de Santarem avant d’arriver à Santarém.

Des bus locaux relient le centre toutes les 30 minutes environ depuis la gare de Santarém.

Les bus réguliers de Lisbonne ou une voiture de location mettent environ une heure pour atteindre Santarém. La gare routière de Santarém se trouve près de la Praça Sá da Bandeira, sur l’Avenida do Brasil, dans la vieille ville. D’autres bus desservent Alpiarça (20 minutes), Abrantes (1 heure, 25 minutes), Coimbra (2 heures) et Fatima (45 minutes).