Musée Sainte-Sophie , Istanbul -Turquie

AyaSofia en turc, Hagia Sofia en grec, ou Sainte-Sophie en latin, son nom signifie « sainte Sagesse » ou bien « Sagesse Divine ». C’est un monument d’une impressionnante beauté architecturale et un symbole de majeur importance de la sophistication et la majesté de l’époque byzantine ainsi que de l’époque ottomane. Une fois une église, plus tard, une mosquée, le musée Sainte-Sophie constitue de nos jours un important musée de la ville d’Istanbul. Sans doutes, ce monument a toujours été le précieux de son temps..

Sainte-Sophie

Plan d’accès :

[showmap address= »hagia sophia » marker= »show » caption= »Aya Sophia » map= »ROADMAP » zoom= »12″ scroll= »1″ street= »1″ zoomcontrol= »1″ pan= »1″ mapcontrol= »1″ overview= »1″][{« latitude »:38.895111, »longitude »:-77.03666699999997},{« latitude »:41.008583, »longitude »:28.98017500000003}][/showmap]

 

Sainte-Sophie est situé dans la partie européenne de la ville dans le quartier de Sultanahmet, à proximité du palais de Topkapi. Il est à distance de marche des hôtels à Sultanahmet. La distance de l’aéroport international d’Istanbul est situé à 20 km.

Vous pouvez accéder au musée Sainte-Sophie en utilisant des lignes de métro ou de tramway. La plus proche station de tram est la station « Sultanahmet ». Lorsque vous descendez à cette station, Sainte-Sophie sera seulement accessible à pied. Si vous allez par vous-même, essayez d’acheter les billets en ligne afin de pas attendre sur la ligne trop longtemps. Vous pouvez demander à votre hôtel de vous réserver des billets en ligne. Si vous ne le faites pas, vous pouvez aller réserver votre place tôt le matin avant l’ouverture. Si vous venez avec croisière, vous pouvez quitter du côté gauche du port le long de la rue avec les lignes de tramway.

 

 

L’histoire de construction : 

La Sainte-Sophie contient deux étages culminant autour d’une nef géante. Cette dernière a un immense plafond en forme de dôme qui domine autres petits dômes dans un spectacle majestueux.

L’histoire de la construction de la basilique Sainte-Sophie avait commencé en 532. A cette époque, Constantinople a était frappée par la sédition Nika, un grand soulèvement populaire qui avait fait vaciller le trône de l’empereur Justinien. Après cinq ans comme souverain de l’empire, cet empereur étais devenu impopulaire. La révolte avait causé beaucoup de morts ainsi qu’une vaste destruction de la touchant entre autres la Sainte-Sophie. Débarrassé de la révolte, l’empereur avait ordonné la reconstruction immédiate de la basilique. Les deux architectes Anthemios de Tralles and Isidoros de Miletos, étaient responsables de la construction qui n’avait pris que environ 6 ans, entre 532 et 537. La construction était d’une énorme complexité et la basilique avait sortit comme signe de victoire de Justinien et du christianisme. Mais la courte période de construction avait ses mauvais effets sur la Sainte-Sophie, le dôme construit par les deux architectes n’avait pas tenu. Apres deux décennies il s’est écroulé et il était remplacé par un autre sous la direction d’un homme nommé Isidor junior. Malgré cela, il s’effondra en partie encore deux fois au Xe et au XIVe siècle. C’est en 989, après un tremblement de terre que l’architecte arménien Trdat reconstruisit le dôme qui est de nos jours présent.

Sainte-Sophie d’une basilique, à une mosquée et puis à un musée : 

En 1453, la ville d‘Istanbul était conquise par Mehmed II et Sainte-Sophie a été convertie en une mosquée (Ayasofya Camii) et resté ainsi jusqu’à la chute de l’empire ottoman au début du XXe siècle. Une représentation de Sainte-Sophie lors de la conquête est dessinée sur une gravure sur bois par Pieter van Aelst. Elle représente la procession de Soliman le Magnifique par l’ Hippodrome. Pendant cette période , des minarets ont été construits autour du périmètre de l’ensemble des bâtiments, les mosaïques chrétiennes étaient couvertes de chaux, et des contreforts extérieurs ont été ajoutés pour un soutien structurel. En 1934 , le gouvernement turc a laïcisé le bâtiment, en le convertissant en musée, et les mosaïques originales ont été restaurées.

Architecture : 

Sainte-Sophie constitue un oeuvre de l’intelligence architecturale byzantine. Elle a été la plus grande cathédrale pendant 1000 ans jusqu’à la construction de la cathédrale de Séville.

Lors de sa reconstruction, les murs étaient recouverts de marbres polychromes provenant des provinces de l’Empire : marbre blanc de Marmara, marbre vert de l’île d’Eubée, marbre rose des carrières de Synada, marbre jaune d’Afrique, porphyre d’Egypte. Quand elle était devenue mosquée, quatre minarets étaient ajoutés, ils allègent un peu l’aspect massif de l’ancienne basilique et donnent au musée son aire de voyager dans le temps et entre les civilisations. Dans la cour, juste avant d’entrée, on peut remarquer quelques restes de l’église primitive. On peut regarder dans ce musée de très belles mosaïques de l’époque byzantine, des œuvres qui représentent Marie, Christ, des saints et des empereurs..

 

Ouverture et entrée :

  • Sainte-Sophie est ouverte à visiter tous les jours, sauf le lundi.
  • Entre le 15 Avril et le 1er Octobre, il est ouvert de 9 heures à 19 heures avec la dernière entrée étant à 18 heures.
  • Entre le 1er Octobre et le 15 Avril, il est ouvert de 9 heures à 17 heures avec la dernière entrée étant à 16 heures.
  • Sainte-Sophie est fermée pendant les premiers jours du mois de Ramadan et à l’Aïd el Adha, qui est connu comme fête du sacrifice.
  • L’entrée à Sainte-Sophie est de 25 TL ce qui équivaut environ 14$ ou 10 euros.


Page visitée 104 fois