La Scala, Milan, Italie

Est un théâtre d’opéra italien à Milan. Le théâtre de la Scala fait partie, avec la Fenice de Venise et le Teatro San Carlo à Naples des trois salles d’opéra les plus prestigieuses d’Italie. En plus d’être un des théâtres les plus connus au monde, la Scala de Milan est connu pour être le temple de la musique lyrique et classique. Le théâtre de la Scala est situé sur une des places les plus fréquentées de Milan, l’homonyme Piazza .
L’opéra a été construite à l’endroit même ou l’église était placée. Les plus grands opéras italiens y ont été créés. La Piazza della Scala se trouve à proximité de celle du Duomo, seule la superbe Galerie Vittorio Emmanuelle II sépare les deux places. L’aspect extérieur très simple du bâtiment cache la splendeur de la grande salle. Elle dispose également de son propre musée. Il se situe sur la gauche . Une collection d’instruments, costumes et documents liés à la musique lyrique et à l’histoire de la Scala y sont conservés. Le musée est ouvert tous les jours.
Le théâtre ne prend cependant son essor que lorsqu’elle entre en compétition avec le Teatro di San Carlo de Naples, bastion de l’art lyrique italien. Rossini puis Bellini contribuent largement au développement de la salle, ainsi que la Malibran, engagée par le groupe entreprenant des propriétaires de loges. le règne de Verdi commence, et entre cette date et la création mondiale de Falstaff, le compositeur dirige  huit de ses opéras. le duc de Visconti, à la tête de la délégation des propriétaires, engage comme directeur musical, malgré son sale caractère désormais légendaire, Arturo Toscanini. C’est durant cette période et grâce à l’extraordinaire professionnalisme de Toscanini que la Scala acquiert sa réputation internationale. Signe de renom, le MET n’engage, à partir des ces années-là, que des chanteurs s’étant déjà produits sur la scène milanaise.
Après la Première Guerre mondiale, le privilège des loges privées disparaît, puis le théâtre est restauré. Toscanini crée un orchestre et une troupe de chanteurs permanents, et inscrit au programme les répertoires allemand, français et russe. C’est encore sous son règne que Richard Strauss vient à Milan diriger Salomé. Et il ne s’agit là que d’un grand moment parmi bien d’autres.
La grande renaissance  commence dans les années cinquante. Depuis cette époque, des chefs comme C.M. Giulini, C. Abbado, des décorateurs comme P.L. Pizzi, des metteurs en scène comme G. Strehler, L. Visconti, F. Zeffirelli, des chanteurs comme Renata Tebaldi, Maria Callas, Mario del Monaco, y ont travaillé régulièrement. Durant cette période, également, Karajan, alors directeur de l’Opéra de Vienne, propose un accord d’échange de productions grâce auquel les deux théâtres renforcent leurs prestigieux programmes. Paolo Grassi, surintendant du théâtre, propose une série de créations mondiales comme celle de Au grand soleil d’amour chargé de Luigi Nono qui scandalise la Démocratie chrétienne. la direction musicale de la Scala est confiée à un digne héritier de Toscanini, le chef d’orchestre Riccardo Muti qui a succédé à Claudio Abbado. La Scala, Milan, ItalieLe théatre doit des moments lyriques inoubliables. Ainsi, l’opéra Les Noces de Figaro, mis en scène par Giorgio Strehler, avec Lella Cuberli, Barbara Hendricks et Ann Murray, a-t-il ravi le public, tout comme le magistral et inoubliable Otello, mis en scène par Zeffirelli et dirigé par Carlos Kleiber où l’on entendit, et le mot est faible, Mirella Freni, Placido Domingo et Renato Bruson. La magie indéniable du lieu, cette salle rouge et or, chatoyante, au lustre monumental, avec quatre étages de loges qui lui donnent un air de ruche en fête, n’est pas due à sa seule beauté.

Hébergement :
Pour votre plus grand confort, l’ensemble des quarante trois chambres de l’Hotel Regina met à votre disposition des équipements modernes, tels que des télévisions à écran plat avec chaînes par satellite, sans oublier l’accès Wi-Fi à Internet gratuit. Vous aurez aussi à disposition des mini-bars, le service en chambre et des édredons de plumes.

Gastronomie:
Les restaurants sont surtout concentrés dans le centre historique, et les quartiers de Brera. En général, dans le centre historique et à Brera, on trouve des restaurants plus sophistiqués et élégants, et aux Navigli, des restaurants plus rustiques, comme les trattorie et osterie. On trouve aussi de nombreux restaurants ethniques qui sont une alternative à la cuisine traditionnelle.


Page visitée 135 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)