corse erbalungaLa Haute-Corse, Corse, France, st-florent

La Haute-Corse, dont les habitants sont appelés les Cismuntinchi  ( phonétiquement prononcé : [t∫ismuntinki]), est un département formé de la partie cismontaine (Cismonte en corse, qui est le nom de sa préfecture Bastia) de l’île de Corse en France, faisant partie de la collectivité territoriale de Corse. Son code officiel est le 2B, même si La Poste utilise toujours pour l’ensemble de la Corse le numéro 20 historique. La Haute-Corse s’étend sur la partie Nord-Est de l’île de Corse. Cette région est appelée Cismonte ou Di-Qua. L’arête montagneuse centrale (orientée NO-SE), dite I Monti, la sépare du département de la Corse-du-Sud, dont les habitants sont appelés les Pumontinchi (région Pumonte). La Haute-Corse est baignée à l’ouest par la mer Méditerranée et à l’est par la mer Tyrrhénienne.

HISTOIRE

En application de la loi du 15 mai 1975, La Haute-Corse a été formée par division de la Corse le 1er janvier 1976, ses limites correspondent à celles de l’ancien département du Golo, qui exista de 1793 à 1811.

CLIMATLa Haute-Corse, Corse, France, nature

Avec un temps chaud et sec en été, doux et pluvieux en hiver, ce sont les caractéristiques du climat d’une grande partie de la Haute-Corse qui est de type méditerranéen. Cependant, l’île connaît aussi des nuances du climat alpin, en particulier en hiver. Il n’est pas rare de voir les sommets des montagnes enneigés jusqu’à mai, voire juin

Démographiquement, La Haute-Corse est un département peu peuplé, comptant 168 640 habitants et sa densité de population est faible avec 36 habitants par kilomètre carré. Cela nous mène à dire qu’il peut donc être inclus dans la diagonale du vide. En 2011, dix-sept communes de Haute-Corse dépassaient 2 000 habitants.

NATURE ET ENVIRONNEMENT

Dénommé autrefois Chjurlinu, l’étang de Biguglia est le plus vaste étang côtier de Corse. Face aux menaces qui pesaient sur cette zone humide reconnue d’importance internationale, le Département de la Haute-Corse en a fait l’acquisition en 1988. Classé réserve naturelle depuis 1994, ce site d’une beauté unique mais fragile est soumis à une réglementation précise en matière de conservation et de restauration du patrimoine biologique. Depuis 1995, le conseil départemental de la Haute-Corse en assure la gestion.

Un espace préservé entre terre et mer :La Haute-Corse, Corse, France, cascade de saparelle

L’étang est saumâtre (mélange d’eau douce et d’eau de mer) avec un taux de salinité variable du Nord au Sud du plan d’eau. L’apport d’eau douce s’effectue à partir d’un fleuve, le Golu via le canal du Fossone, de rivières dont la principale est le Bevincu – de plusieurs petits ruisseaux aux débits variables et de canaux de drainage. L’étang est alimenté en eau salée au Nord-Est par le grau, qui assure la communication avec la mer. Anguilles et mulets s’en accommodent. Entre les rives de l´étang et les limites de la réserve naturelle, se déploie une végétation luxuriante constituée de vastes roselières, de prairies humides à joncs, d´aulnaies marécageuses ou encore de fourrés de Tamaris d´Afrique. Il est courant d’y voir les Foulques macroules, les Crabiers chevelus, les Aigrettes garzettes, les Hérons et les spectaculaires Flamants roses s’y reposer. Au total, plus de 230 espèces d’oiseaux ont été recensées autour de ce site. L’étang abrite également une importante population de Cistudes d’Europe, tortue d’eau douce protégée et compte plus de 480 espèces végétales dont certaines sont rares et menacées comme la Fougère des marais et l’Hibiscus à cinq fruits.


Page visitée 54 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)