josseline,bretagne,france

JOSSELIN  » Petite Cité de Caractère « , sur la Route des Ducs de Bretagne, traversée par l’Oust canalisée, elle vous fera redécouvrir des tranches d’histoire de Bretagne et de France. Son magnifique château, ses ruelles bordées de maisons à pans de bois, des 16 et 17e siècles, donnent à la cité un aspect authentique. Aux environs de fan Mille, Guéthenoc, Vicomte de Porhoët édifia le premier château que son fils Josselin acheva. Durant la Guerre de Cent ans, la ville et le château jouèrent un rôle important, principalement sous Jean de Beaumanoir, dont le nom évoque le combat des Trente, et, Olivier de Clisson, Connétable de France, qui poussa activement la construction des fortifications de Josselin, dont il reste quelques vestiges. Au 16e siècle les Ducs de Rohan transformèrent cette forteresse en une demeure seigneuriale et décorèrent la façade intérieure d’une splendide dentelle de pierre. En josselin,bretagne,france-nature1629, Richelieu fit démolir quatre tours et le donjon, laissant au château son aspect actuel encore très imposant.
Fondée au lle siècle, à l’endroit où aurait été découverte par un paysan deux siècles auparavant, une statue de la Vierge Marie, la Basilique Notre Dame du Roncier apparaît dans son ensemble de style gothique flamboyant. Il ne reste, dans l’édifice actuel, que quelques vestiges du sanctuaire roman. On peut y admirer une chaire à prêcher en fer forgé du 18e siècle le cénotaphe d’Olivier De Clisson et de Marguerite De Rohan du 15è siècle. Du clocher, la vue panoramique exceptionnelle. Chaque année, le huit septembre, a lieu un grand pèlerinage.
Bien d’autres trésors sont à découvrir comme la Chapelle Sainte Croix, la Fontaine Notre Dame du Roncier, le Musée de Poupées, collection privée de la Famille De Rohan. Au pied du château, une 1 nautique 12 libellules), une des plus pittoresques parcours fluvial, accueille les plaisanciers.
De nombreuses possibilités de restauration, d’hébergement et de loisirs font de cette  » Ville Fleurie  » , endroit privilégié pour séjourner.

PATRIMOINE

CRUGUEL sillonnée de petites vallées où coulent des ruisseaux bien connus des pêcheurs de truites, est parsemée de landes où fleurissent genêts, ajoncs et bruyère. On y découvre une fontaine du 17è siècle qui alimente un lavoir encore utilisé de nos jours. L’église paroissiale est de construction moderne. Le premier édifice, construit au Même siècle, est dédié à Saint Brieuc. De très belles maisons sont à admirer notamment le manoir de 1645 tout en pierre de granit. Sous la toiture, des rangs de boulins à pigeons décorent joliment la façade. C’est à la fin du 12è siècle que sont apparus en Bretagne les tous premiers moulins à vent Celui des Timbrieux, datant du 16è, culmine à 160 mètres, point le plus haut du canton. A quelques kilomètres du bourg, se tiennent la chapelle Saint Yves et son if millénaire.

GUEGON est une ravissante commune composée de trois paroisses : Trégranteur, Coët-Bugat et Guégon. Dans le bourg de Guégon, l’église paroissiale est dédiée aux apôtres Saint Pierre et Saint Paul. Elle conserve plusieurs traces de différents styles, allant du 12ème siècle Iromanl jusqu’au Même siècle. A l’intérieur on peut y admirer un vitrail de 1563 représentant les 12 apôtres et le Christ en croix, entouré de la Vierge Marie et de Saint Pierre. Le tableau, datant de 1646, représente la Donation du Rosaire à Saint Dominique et Sainte Catherine. On peut aussi y découvrir une lanterne des morts, très rare en Bretagne.
Celle-ci était allumée lors d’un décès et le restait jusqu’au jour de l’enterrement, ou parfois lors de la fête de la Toussaint. Dans la campagne environnante, le Manoir du Val aux Houx (16è) est réalisé en granit à moellons de schiste. Dans le joli village de Trégranteur, vous pourrez découvrir de magnifiques maisons typiques de la région toutes en granit avec leurs escaliers d’accès. A noter, l’église saint Melec du 16è qui doit son originalité à son clocher central. Devant celle-ci, il existe encore une colonne de Justice qui date du 17′ siècle. Au cour de ce petit bourg, se trouvent aussi un manoir et un château, tous deux du 18è : Le Manoir de la Ville ès Vent et le château de Trégranteur qui vous charmera par son élégance et son portail en ferronnerie d’art. Dans la petite paroisse de Coët-Bugat, érigée au 13` siècle, vous pourrez entrer dans l’église de style ogival et p découvrir une copie de « l’Assomption de la Vierge » tableau offert par Napoléon III.

LA CROIX HELLEAN tient son nom de la croix monolithe située à l’entrée du bourg. L’église paroissiale (15è,17è et 18è siècles) fut reconstruite au 18è et a depuis conservé certains éléments de mobilier ancien. On peut y admirer lejosselin,bretagne,france-basilique notre dame tombeau des Seigneurs du Broutay du 14è siècle ainsi qu’une Piéta, statue de la Vierge soutenant le Christ après sa crucifixion. A un kilomètre, la chapelle saint Maudé (1431), édifiée par Alain IX de Rohan avec l’aide du Duc Jean V et grâce aux dons de la famille Du Broutay Quélen, servirait, dit-on, de sépulture aux trois chevalier bretons tués lors du Combat des Trente. On aperçoit sur la façade quatre blasons : la Bretagne avec l’hermine, la France avec le Lys, la Famille Quélen avec le houx et les macles pour Alain IX de Rohan. Outre le portail finement sculpté, la rosace, les statues en bois polychrome la petite chaire à panneaux du 17è siècle, cette chapelle est aujourd’hui dotée de vitraux magnifiques qui sont l’œuvre d’un artiste contemporain, Mr Debré.

HELLEAN dont le nom viendrait d’Helléan, un Britannique qui aurait traversé la Manche, se trouve sur le parcours d’une étape importante du Tro Breizh, Dol / Vannes. L’église paroissiale date du 18è et est dédiée à Saint Samson, tout comme la fontaine de dévotion située au Sud de la commune. On peut admirer à l’intérieur une huile sur toile représentant la « Donation du Rosaire » et à l’extérieur, un cadran solaire. Non loin de là, une grotte de la Sainte Vierge a été récemment aménagée. Ce petit bourg a conservé quelques maisons des 17è et 18è siècles. On y trouve d’ailleurs dans la Vallée, une maison, en schiste et moellons de quartz blanc, du 17è. Elle présente une pièce par niveau et à l’étage une porte haute facilitait le stockage agricole. Tout près, un four à pain avec une voûte en pierre de taille en granit, est typique de ce que l’on peut trouver près des fermes. Helléan se prête aussi très bien à la promenade et aux loisirs, grâce à la Vallée du Ninian, réputé pour être très poissonneux.

SAINT SERVANT SUR OUST située sur la rive droite de l’Oust, offre une grande richesse architecturale avec ses maisons anciennes, ses chapelles, son église du 15è siècle. La tour clocher, de style renaissance bretonne, date de 1890. A intérieur, restauré en 1963, on peut y admirer des vitraux du 20è siècle, un retable du 18è siècle, une statue de la Vierge à l’Enfant du 16è siècle. A l’extérieur, deux croix monolithes, une médiévale, l’autre du Même siècle. Aux enivrions, Saint Gobrien, est construit autour d’un site privilégié, l’oust, que les plaisanciers découvrent avec plaisir. Il pourrait être le siège de la première paroisse. Ce charmant village a conservé de belles maisons en granit, la plus ancienne datant de 1561. La chapelle saint Gobrien du 11è siècle est une des rares chapelles léproserie de Bretagne. Elle abrite le tombeau de saint Gobrien, du 14è siècle, placé dans le cour de la chapelle, entouré d’une clôture en bois ajourée, unique dans la région. Cette chapelle, très intéressante par son architecture et l’abondance de son mobilier (portail sud du 14è siècle, groupe du calvaire des 14 et 16è siècles retables, statues d’époque …), est la plus visitée du canton. Au détour d’un chemin, lors d’une balade à pied ou à vélo, vous pourrez aussi découvrir la chapelle saint julien au Leu dit le Bois du Gué, le Manoir de Guermahia du 15è siècle, le Château de Castel (18è siècle).


Page visitée 99 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)