Qui dit« île » dit, pense, inconsciemment ou non territoire isolé en pleine mer, espace personnel privé, paradis secret, rêve devenu réalité. Des les, il y en a beaucoup et en tout genre : iles mythiques (surtout concernant la Grèce), îles disparues chargées d’histoires vraies ou fantasmées, îles  aux trésors enfouis évidemment, îles-refuges en cas de catastrophes continentales, ou de mal-être personnel (chagrin d’amour), imaginaires, mystérieuses d’exil volontaire ou non, paradis, éden…

îles insolites à découvrir à Grèce

Concernant un voyage éventuellement en Grèce, la question se pose automatiquement : quelle (s) île (s) choisir ? Il y en a tant, et surtout en Grèce…

La première histoire de l’humanité conservée est l’épopée de Gilgamesh  elle situe le paradis sur une île lointaine.

Le mythe de l’Atlantide : c’est encore une île engloutie quelque part dans une mer…

Perceval découvre le Graal sur une île, Sindbad le marin, héros des Mille et une Nuits, va d’île en île au grès de ses aventures.

La littérature abonde en histoires d’îles. Jules Vernes a écrit beaucoup d’ouvrages sur les îles, ensuite Robinson Crusoé, l’Ile aux trésors, les voyages de Gulliver, L’Odyssée…

Puisque le sujet c’est la Grèce, rappelons le personnage Paris de Trois qui a séduit la belle Hélène. Pour réussir leur première nuit d’amour, il l’a emmenée sur un îlot « Nissi », face à Gythion dans le Péloponnèse, territoire des Dieux et des mythes.

Les îles ont des critères. Il y a celles de traditions fortement ancrées et qui les singularisent, de plages, de plongée, de windsurf, celles préservées intégralement du point de vue nature, les familiales, les îles de randonnées ; celles chargées d’histoire et de mythes, les îles pour fêtards, les Robinsons, les branchés, les élitistes, les îles bling-bling etc…

Loin des circuits touristiques traditionnels, nous vous proposons une expérience originale, celle de partir à la découverte d’îles grecques peu ou pas connues, donc moins visitées et forcément moins dégradées du point de vue environnement, sans pour autant manquer de charme, de mystères et offrant toutes des possibilités surtout naturelles pour passer d’agréables vacances sans les inconvénients de celles qui attirent le tourisme de masse.

Ces îles, nous les appelons « insolites » parce qu’elles vous surprendront, vous étonneront par leur caractère inaccoutumé, leurs spécificités par rapport à leur végétation, leur lumière, leurs reliefs, l’architectures des habitations , même si certaines sont peu habitées. Et évidemment, s’il y a une population locale, vous serez également surpris par les coutumes de l’île,  l’habillement, la nourriture…

 Il faut dire que, heureusement, il reste encore quelques îles grecques inconnues des touristes. La Grèce, cette merveilleuse péninsule bordée par la mer Ionniene sur son côté ouest et par la mer Egée à l’est et au sud, ne compte pas moins de 3000 îles. Or, les touristes ne fréquentent que quelques-unes des 167 îles habitées ! C’est vous dire s’il y a des trésors (naturels) à découvrir….

10 îles grecques insolites pour des vacances originales

1- Anafi

Anafi Grèce

Pour celles et ceux qui cherchent l’isolement absolu, Anafi est une île pratiquement sauvage et reculée. Le temps même semble s’y être arrêté. L’idéal pour les amateurs de randonnées et de calme. Les paysages sont arides, souvent balayés par le vent. On y voit ici ou là des chapelles dans le style des Cyclades et des maisons blanchies à la chaux. Il y a aussi de très jolies plages. Il faut s’organiser pour y séjourner même pour une courte durée : il y a très peu d’infrastructures touristiques.

2- Alonissos

Alonissos Grece

Alonissos est un véritable paradis pour les amoureux de la nature. C’est une île qui se trouve au nord des Sporades. On y accède par ferry depuis Skopelos. Cette île est connue pour être un refuge pour les oiseaux de mer, les dauphins ainsi que le célèbre phoque moine de méditerranée.

Patitiri, la capitale a un port très pittoresque. On peut arpenter un sublime front de mer pavé. La vieille ville a l’avantage d’abriter des monuments remarquables comme le splendide château médiéval qui surplombe la mer Egée.

Enfin, visiter une île sans découvrir ses plages, c’est inconcevable. Nous vous conseillons les eaux cristallines de Mévalos, Milia et Marpounta.

3- Paxos

Paxos Grèce

Petite île de la mer Ionienne, à quelques 11 km au sud de Corfou et 8 km de la côte d’Epire. Paxos est un véritable bijou en pleine mer Ionienne, peuplée de 2400 habitants seulement.

Elle possède une végétation dense et des oliviers qui datent de plusieurs siècles. En fait tout Paxos est une immense oliveraie à ciel ouvert. On estime qu’elle possède plus de250 000 oliviers. Ce qui permet aux autochtones de produire une huile de très grande qualité, fabriquée artisanalement.

A 2,5km au sud de Paxos se trouve sa voisine Antipaxos, une petite île qui ne compte qu’une quarantaine d’habitants permanents.

4- Agistri : une petite île de charme

Agistri  Grèce

En Grec, Angistri ou Myli. Une ile quasiment inconnue des touristes. C’est justement ce qui fait son charme et sa singularité. On peut même s’y rendre en voilier pour la journée, depuis Athènes.

Malgré sa taille modeste, Agistri possède de nombreux atouts :

  • Elle n’est qu’à une heure de bateau depuis le port du Pirée
  • Très préservée, elle a échappé à la pollution par les constructions ou les routes
  • Toute petite, on peut la parcourir facilement, à pied ou en vélo
  • Très variée, elle étonne par la diversité de ses paysages : villages, plages, criques, forêts…

Mais derrière cette façade à la fois modeste et avenante, l’île possède une face cachée, méconnue, plutôt sauvage. Après un front de mer dégagée une magnifique forêt de pins vient couvrir les reliefs en s’étendant sur tout un massif escarpé, avant de se jeter dans la mer sur la côte sud.

Le massif est jalonné de chemins de randonnées ombragés. En les parcourant, on peut voir ici ou là à travers les arbres la mer scintiller. Quelques accès à la mer ont été aménagés afin de permettre de profiter de l’eau bleue turquoise pure, sans la moindre trace de pollution ou de déchets flottants ou à terre.

La plage Chalikiadas, pour les nudistes en est un exemple. Pour se rendre de ce côté-là de l’île, il faut emprunter une route avec beaucoup de virages avant de redescendre vers le très beau village de Limenaria.

Au centre du village, une aire de jeux, une église, une taverne. Cela constitue une halte très agréable. L’accès à la mer se fait par de petits sentiers qui débouchent sur des criques découpées aux couleurs somptueuses.

En partant de Limenaria, on peut emprunter la route qui mène à Aponissos. Le paysage change alors totalement : les pins commencent à disparaître au profit de champs d’oliviers et de vignes, avec, cerise sur le gâteau, à l’extrémité un très beau lac.

Les infrastructures d’accueil ne manquent pas pour le logement. Le site d’Agistri en propose plusieurs dont certains superbement situés et adaptés aux familles.

On peut aussi profiter de l’île en bateau, car il y a de magnifiques sites de baignades accessibles uniquement par mer. Dans ce cas, il faut se renseigner sur les ports de Skala et Mylos d’où partent les excursions.

5- Kimolos

Kimolos Grèce

Kimolos est une île qui fait partie du complexe des Cyclades. Elle est très proche de la célèbre île de Milos. Dans cette île très petite, vous pourrez vivre des vacances inoubliables. Un seul établissement dans l’île : le Village qui vous enchantera par sa simplicité et son pittoresque.

Les rues voûtées et les passages couverts entre les maisons blanches avec des cours fleuries, offrent des promenades ombragées de choix. Depuis la chapelle du Pantocrator, au sommet de la colline, vue imprenable sur les îles voisines comme Milos.

Kimolos est une île qui convient parfaitement à ceux qui aiment le calme, les endroits où il n’y a pas de trafic… La cuisine est authentique et les plages peu fréquentées.

6- Ikaria

Ikaria Grèce

Ikaria se trouve au centre-est de la mer Egée. C’est l’île qui a servi de tombeau mythologique à Icare après sa mission vers le soleil. Du fait de son histoire ancienne, elle est l’une des îles grecques les plus authentiques. Située entre Samos, Mikonos et Chios, elle est aussi l’une des plus grandes îles de la mer Egée orientale et abrite quelques 8400 habitants.

A visiter absolument, Thjerma et Agios Kirikos, deux des stations thermales les plus célèbres de la méditerranée. Des ferries desservent l’île depuis le port du Pirée.

7- Cythère

Cythère Grèce

On pourrait l’appeler l’île de familles. Pas trop grande, pas trop petite non plus. Compter 30 à 45 mn pour aller d’un côté à l’autre en voiture. Les enfants n’ont donc pas à subir un trop long trajet et les parents n’entendront pas les traditionnelles rengaines « on est bientôt arrivés » ?

Cythère , malgré son nom célèbre dans la mythologie grecque n’est pas une île très touristique.

Elle offre plusieurs possibilités de loisirs. Baignades dans des eaux cristallines, visite de petits villages, marche dans les vallées, cascades naturelles, tavernes traditionnelles… L’île est facilement accessible : 50 mn d’avion à partir d’Athènes. En plus, à l’aéroport d’Athènes, il y a un comptoir réservé aux familles pour enregistrer les bagages, donc peu d’attente. Et à bord de l’avion, les enfants ont droit à quelques égards :coloriages, goûter…

On peut y aller aussi en bateau : il faut compter 1h 15 depuis Neapolis (Péloponèses).

Cythère, dans la mythologie grecque est le lieu de naissance d’Aphrodite. Alors, c’est l’occasion de parler un peu mythologie. Apprendre aux enfants qu’Aphrodite est non pas la déesse de la guerre, par exemple, mais la déesse de la Beauté et de l’Amour. Cela les amènera peut- être à vous réclamer des livres sur la mythologie.

Les occupations adaptées aux enfants ne manquent pas. De très jolis villages à visiter,Kythira, Kapsali, Potamos, Mylopotamos, Avlemonas. Les enfants courent dans les rues pour essayer d’attraper les nombreux chats en circulation libre.

Dans le port de Kapsali, une très belle promenade le long de la baie vous attend. Ensuite, on peut continuer la promenade après la plage en grimpant jusqu’au petit phare (l’ascension est très aisée), puis jusqu’à la chapelle abandonnée qui permet une vue exceptionnelle sur le por

A ne pas rater aussi la visite de la citadelle. On y accède à pied depuis la Chora. Le site, superbe, subjugue les enfants avec ses vieux canons et ses châteaux en ruine. Pour les parents, la vue est magnifique.

Il y a aussi la jolie cascade de Neraïda, dans le village de Mylopotamos. Un sentier permet d’y accéder facilement avec quelques escaliers.

Quelques plages de Cythère

  • La plage d’Agia Pelagia, très familiale aussi
  • La plage de Diakofti, pratique pour les enfants. Les eaux y sont peu profondes, avec en prime un ravissement pour les enfants : on voit au loin un bateau échoué.

Pour manger avec les enfants, plusieurs endroits à vous conseiller :

  • Pierros à Livadi : une taverne traditionnelle, avec un patron accueillant. Les enfants peuvent aller en cuisine pour choisir ce qui leur plaît.
  • La crêperie Vanilia sur le port de Kapsali. Elle est tenue par un couple de Français. Les crêpes sont généreuses et constituent un repas idéal pour les enfants.
  • Zorba’s à Kythiria, pour des repas simples à base de viandes grillées et souvlakis (brochettes).

8- Thassos

Thassos Grèce

Vous pouvez faire le tour de l’île (95 km) en une journée, par une route qui longe la mer et offre de magnifiques paysages. Mais vous rateriez alors l’essentiel de tous les parfums que l’île recèle. En réalité, il faut plusieurs jours pour découvrir tous les trésors naturels de cette île toute en rondeur et en reliefs à la fois.

Limena, la capitale de l’île, est le port principal, le centre administratif et commercial. Mais ce nouveau quartier n’a rien d’intéressant, il vaut mieux se rendre sur le vieux port (15-20 mn à pied).

La ville est construite sur la cité antique, selon les archéologues, si la ville moderne ne s’était pas développée à partir des années 60, on aurait là un site archéologique présentant la plus grande cité de Grèce.

Quelques vestiges ont été préservés, ainsi que les murailles de la cité ancienne. L’Agora et l’acropole avec son théâtre antique est le plus grand site. Au sommet de l’Acropole, il y a encore quelques vestiges, celles d’un fort vénitien construit en 1204. Juste à côté, le splendide musée archéologique reflétant la civilisation antique de l’île et ses origines dès le paléolithique. On y trouve de grandes collections de richesses uniques allant du VIIe siècle avant J.C au VIIe siècle après J.C : variétés de céramiques, bustes et sculptures imposantes.

A voir aussi le monastère « Vatopédiou ou Kalogériko » qui organise des expositions, le long du vieux port. Un festival de spectacles, en pleine saison est organisé au théâtre antique. Enfin, ne pas oublier l’atelier de céramiques de Kosti qui en est à sa troisième génération de potiers.

Quelques plages proches de Limena

Depuis Makryammos, on prend un chemin recouvert de poussière blanche qui mène aux carrières de marbre, mais surtout qui permet d’atteindre trois plages splendides, couleur turquoise. Mais, attention ! Elles sont très connues et prisées : embouteillages pour la baignade ! Il s’agit des plages de Salaria, Marmara Beach et Porto Vati Beach.

Le village de Panagia

C’est un village de montagne, pittoresque, à 300 m d’altitude. Les maisons sont en toit de lauzes. Une source généreuse jaillit en haut du village entre les platanes, mais l’aménagement général du site a un côté kitsch. Dommage !

Se laisser perdre dans les petites rues parfois pavées qui font le tour du village. On y trouve beaucoup de boutiques touristiques qui proposent du miel de pin réputé dans toute la Grèce.

La visite de l’Ecomusée Sotirelis Olive Oil Museum est très intéressante et un petit magasin propose de l’huile et des bracelets en noyaux d’olives et pierres fines.

L’atelier Argilos propose des céramiques faîtes main, peintes en style figuratif aux couleurs vives.

Plages proches de Panagia

Plages proches de Panagia

La grande plage de Golden Beach, trois kilomètres de sable d’or, avec aujourd’hui des constructions tout le long. Dommage que l’architecture traditionnelle ne soit pas respectée. Un plage de sable fin avec des constructions de styles différents allant du baroque néo-classique au moderne pavillonnaire.

Le village de Potamia est traditionnel, avec un petit musée. A l’ombre des platanes, on peut déguster la cuisine authentique de la taverne Platanos.

Une randonnée est organisée pour grimper au mont Ypasarion par un superbe sentier qui traverse les jardins, monte au refuge de montagne avant d’atteindre le sommet. De là, la vue sur l’île est exceptionnelle.

La plaine de Kinira est beaucoup plus tranquille. Les plages, assez étroites ne sont pas aménagées. La vue sur l’île de Kinira donne envie d’y aller à la nage. Mais, attention, les courants sont très forts et la distance est quand même importante. On se contente  alors de prendre des chemins de randonnées qui montent aux sources de Vlachos et on peut aussi rejoindre le village de Théologos.

9 – Folegandros

Folegandros Grèce

C’est une île un peu secrète située au sud des Cyclades. Elle possède des plages pratiquement vierges et une architecture sublime. Le village, perché sur les hauteurs est l’un des plus beaux des Cyclades. Ravissante, elle offre presque autant de charme que sa célèbre voisine Santorin, la foule, les paillettes et les prix gonflés en moins.

L’île est montagneuse et aride. Durant longtemps, elle a servi de lieu d’exil pour des déportés politiques. Tournée vers le tourisme, depuis une vingtaine d’années, elle est devenue à son tour une île en vogue, mais elle a su garder un caractère authentique.

Beaucoup d’atouts :

  • Des criques sauvages aux eaux cristallines auxquelles on peut accéder par des chemins où circulent des ânes, ce qui ne peut que ravir les enfants.
  • Une nature sauvage qui permet plusieurs possibilités de randonnées
  • Chora, sa jolie capitale, un village typique des Cyclades. Des petites ruelles étroites et charmantes, des maisons blanches et bleues, des placettes, avec chacune une église et quelques tavernes.
  • Des restaurants avec de la cuisine authentique, traditionnelle et modernes au charme certain et une vie nocturne très animée. Sur les places de Chora, les soirées ont toutes un air de fête.

A ne pas manquer : la plage de Karavostassis, Vitzetzo et Hohlidia. Vous y apprécierez également les randonnées. L’église de Panagia, au sommet de la colline offre des vues spectaculaires, notamment au coucher de soleil.

En matière alimentaire, la spécialité locale, la fameuse matsata. Des pâtes artisanales fabriquées maison, et typiques de l’île servie avec de l’agneau rôti et de la sauce tomate.

10- Lichadonisia : comme au Seychelles !

 Lichadonisia  Grèce

En voilà des îles grecques peu touristiques ! Non loin d’Athènes (quelques 200 km), se trouve un paradis secret. Les îles de Lichadonisia, sont pour ainsi dire, incomparables ! Elles sont situées au nord de l’île d’Eubée, en face de Kamena Vourla. On les surnomme « les Seychelles grecques. L’île la plus grande de cet ensemble s’appelle Manolia. Fait rares et intéressants pour ceux qui ont une âme de Robinson Crusoé, elles ne sont pas habitées ! On y accède en journée par bateau depuis le port de Kamena Vourla.

Kithnos

Kythnos Grece

Cette île magnifique, située entre Kéa, Syros et Serifos est restée préservée du tourisme de masse. On y trouve de très jolies plages, des villages pittoresques, et des paysages arides offrant des vues spectaculaires sur la mer. Si vous souhaitez des vacances paisibles, Kythnos est l‘île idéale.

Kalimnos

Kalymnos Grèce

Si vous cherchez une île peu fréquentée par les touristes, allez à Kalimnos. C’est traditionnellement l’île des pêcheurs d’éponges. Elle est aujourd’hui devenue très recherchée par les visiteurs. Un trésor cachée en pleine mer Egée ! Elle accueille chaque automne un festival chaque automne.

Ithaque

Ithaque Grèce

Ithaque est une île singulière qui se situe hors des sentiers battus Elle n’est pas exactement dans le trajet classique des visites touristiques et donc elle est épargnée par le tourisme de masse, comme c’est le cas pour ses voisines(Céphalonie,Lefkade et Zante) L’île est verdoyante, escarpée,, avec un côté encore très sauvage et un peu moins simple d’accès que d’autres.