Chamant, Oise, Picardie, France

Chamant, Oise, Picardie, France

Chamant est une commune du département de l’Oise, située dans la région Picardie en France, se trouvant dans le Valois, à la lisière sud-est de la forêt d’Halatte, au nord-est de Senlis. La distance à vol d’oiseau entre les centres des deux communes est de seulement 2,4 km, et elles forment toutes les deux une petite agglomération, à la fois unité urbaine et aire urbaine comptant ainsi 17 381 habitants. La commune de Chamant se compose du bourg ainsi que de trois hameaux, qui sont Le Poteau, et Balagny-sur-Aunette, à 1,8 km au nord-est.

PATRIMOINEChamant, Oise, Picardie, France, eglise notre-dame

  • L’église Notre-Dame de Chamant: le clocher roman de l’église a été bâti à la suite de la fondation de la paroisse en 1129. Il a été complété par un flèche octogone en pierre au cours du XIIIe siècle, qui en fait un ensemble remarquable, représentatif des clochers d’Île-de-France. Le chœur roman a été remplacé par une construction gothique rayonnant d’une grande simplicité vers 1260 ou quelques décennies après. Le reste de l’église a été rebâti pendant la première moitié du XVIe siècle. Seulement la chapelle de la Vierge au sud de la base du clocher et du chœur est voûtée d’ogives dès le départ.
  • L’église Sainte-Foy à Balagny-sur-l’Aunette: le petit édifice est d’un intérêt archéologique certain. Sa partie la plus ancienne, la première travée du vaisseau central, peut être datée des années 1130.
  • Le château d’eau de Chamant : il s’agit du seul château d’eau métallique du nord de la France, construit en 1895, sans doute par un élève de Gustave Eiffel, pour alimenter les écuries de courses d’Albert Menier, industriel chocolatier.
  • La Chapelle Notre-Dame du Bon Secours: la chapelle est située sur le territoire communal de Chamant, mais au quartier Bon Secours de Senlis près du « parc écologique », non directement accessible depuis Chamant. Elle est issue de la fondation du couvent des capucins par la Reine Margot en 1609, à l’écart de Senlis.
  • Monument des otages de Senlis : il a été élevé le 4 septembre 1927 par souscription publique sous les auspices du Souvenir français. Il ne se situe pas sur la commune de Senlis, mais à proximité ; aujourd’hui, le lieu d’exécution n’est plus un champ mais une zone pavillonnaire.
  • Haras de Plaisance: bâtiments pittoresques agencés autour d’une cour carrée, aux volumes multiples, avec des colombages peints en blanc, au remplissage en brique
  • Calvaire de Chamant: le crucifix en fer est montée sur une haute colonne monolithique émergeant d’un pupitre pouvant servir d’autel lors de processions, situé au carrefour de la rue Eugène-Odent avec la rue du Moulin Chamant, Oise, Picardie, France, nature
  • Le vieux pont sur l’Aunette et abreuvoir : Le pont est de facture assez archaïque, consistant à sa base de deux étroits passages couverts de dalles de pierre. L’abreuvoir au nord-est du pont prend la forme d’un gué unilatéral, permettant aux animaux de descendre boire dans la rivière.
  • L’ancien presbytère de Chamant: la tourelle d’escalier au centre de la façade sud date de la fin du XVe, et le presbytère a été agrandi de deux ailes au XVIIIe siècle. , Il est situé à l’ouest de l’église, rue de la Baronne Leonino,
  • Le puits public de Balagny-sur-Aunette: petit bâtiment carré au toit en bâtière, abritant le puits derrière une portière en bois. Le mécanisme était actionné par une roue métallique montée à l’extérieur, à gauche. Vous pouvez le voirt à la place Jean-Baptise Moquet
  • La ferme de Balagny-sur-Aunette: les façades sur la rue sont particulièrement austères et sans grand intérêt, mais l’on peut apercevoir de loin une haute et étroite tour du XIIIe siècle, à la Grande rue, à l’ouest de la place.
  • La Cour Lalouette à Balagny-sur-Aunette: elle possède un pigeonnier situé au dessus du porche, donnant sur la place. Cet ancien corps de ferme était une dépendance de la ferme de Balagny: il s’agit d’une cour carrée, à la Place Jean-Baptiste Moquet.


Page visitée 43 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)