Camargue,Languedoc,France

ENTRE OMBRE ET LUMIERE SON SECRET RESTE ENTIER
Quand le soleil réveille les étangs, que le bleu du ciel chatouille l’horizon pour mieux donner des ailes aux oiseaux , on se dit que la Camargue va enfin se livrer à nous . On aimerait saisir cette fabuleuse diversité , retenir ces infinies perspectives, en comprendre toutes les subtilités, en définir toutes les particularités.
On aimerait être né sur cette terre et être de ceux qui savent que jamais la Camargue ne sera un espace offert a n’importe qui. Et finalement en regardant ce jeu entre ombre et lumière, bleu et rose , on se sent heureux d’être entre mer et ciel, spectateur et ravi.

ENTRE FOUGUE ET DELICATESSE, SA SEDUCTION SE DEVOILE SANS SE REVELER
On est entre deux monde , partager entre la sensibilité apaisante du soleil et du sable blond, et ce vent qui sait si bien façonner les dunes et le caractère des hommes. L’été nous tente par sa chaleur , l’hiver pour la noblesse de ses bleus gris, de ses bleu ciel.
De toute façons, chaque saison nous donne envie de revenir , pour chaque fois essayer de forcer cette nature à nous confier sa vérité . Mais la Camargue , se contente-t-elle d’une seule vérité?
Certainement pas , c’est ce qui nous la rend si attachante.

ENTRE FAUNE ET FLORE
LE TEMPS SE PIMENTE DE SAVEURS INEDITEScamarg05

Végétale, animale, la Camargue déroute. On se laisse mener par ses miroir de sel, ses rivières, qui se jouent du reflet du ciel et de la mer . quand le regard est arrêté par une dune , il s’aventure plus loin pour découvrir des oiseaux qui semblent narguer l’apesanteur, des poissons qui jouent entre eau douce et eau de mer . En Camargue , il n’existe aucune limite, sauf celles que l’on y crée . Et c’est ainsi que cette terre de mer , toute à la fois changeante et éternelle, accueille une mosaïque de fleurs, de poissons et d’oiseaux, elle y recueille ainsi nos émotions les plus diverses.

ENTRE RANDONNEES ET CHEVAUCHEES
LE CORPS SE VIT A CŒUR PERDU

Gardianne, celle des taureaux et des chevaux, La Camargue s’impose et défie le temps et le courage. Elle domestique, acamarg07ttise, suscite toutes les passions.
À perte de vue, à perte d’envie, on se laisse entraîner par l’étendue des lagunes, la magie de ses étangs. La charmante ville nous donne un regard différent, qui confond les siècles, les cultures, les esprits, les âmes, les corps, pour leur préférer le regard franc et vrai de ceux qui aiment vivre intensément, sans ménager leurs efforts, sans calculer leur avenir.

ENTRE VAGUES ET PHARE
LES BATEAUX S’ANCRENT ET S’ATTACHENTcamarg12

Se protéger, se défendre , la Camargue a depuis toujours eu le souci de se construire entre les débordements d’un fleuve-le Rhône, et l’incursion constante de la Méditerranée . Double jeu qui la rend si constamment sensible , vindicative et courageuse . Elle aime autant les terriens que les marins .Sauvage, elle peut se faire généreuse, terre d’asile, mer d’accueil, et chacun y trouve se qui attend. Un lieu riche ou spontanément on se sent bien , même si on est que de passage . On en repart avec regrets , mais avec beaucoup de souvenirs.

ENTRE JEUX ET JOUTES 
LES FESTIVALS IMPOSENT LEURS REGLEScamarg11

Défis, clins d’œil, accords, musique et paroles donnent le ton et quel ton! On se laisse entraîner , on se laisse chavirer. On se jauge, on se toise. On se mesure , on évalue le regard de l’autre , comme le raseteur face au taureau. On change de rythme . On s’étonne . On se surprend à apprendre une nouvelle partition, celle qui nous raconte la vie , celle qu’on ressent, pour laquelle on s’éprend.
C’est un rendez vous ou l’ennui n’a jamais sa place, où les jours se réveillent tard , après des nuits qui ne peuvent jamais se coucher.

ENTRE PIERRES ET MER
LES SIECLES SE SONT LAISSES PIEGER PAR L’HISTOIRE

Pour la grande histoire , les Grecs et les Romains se sont disputés ce sol. Pour chacun de nous, l’histoire se raconte au hasard de chaque pierre , au hasard d’une tour qui nous fais faire un détour. Tours qui scrutent l’horizon , qui nous rappellent que Moyen-Age et guerres de religions ont marqué cette terre d’une force et d’une empreinte indélébiles.
La Camargue ce sont des remparts et des édifices qui l’on se plait à défier du regard , à sublimer d’un trait prestigieux celui dont témoigne la mémoire, cette mémoire qui nous habite tous et nous passionne tant .

Entre le Petit Rhône et le Grau du Roi, elle s’étend sur des terres soumises aux courants du Rhône. C’est le territoire des sables, des étangs, des chevaux sauvages et des oiseaux mais aussi une terre de vignobles, forte de ses traditions intactes, sur les routes sud du chemin de Compostelle. Près de la cité médiévale d’Aigues-Mortes, Le Grau du Roi et Port-Camargue attirent les amateurs de sports nautiques et de grandes plages de sable fin.

LE GRAU DU ROI PORT-CAMARGUE 
Cette station balnéaire familiale, entre l’étang et la mer, vit aussi au rythme de son port de pêche. Ville fleurie, Port-Camargue est le plus grand port de plaisance d’Europe (5000 places). 18 km de plages de sable fin du Boucanet à l’Espiguette; plage naturiste; école de voile, thalassothérapie, casino. En juin, fête des pêcheurs; en juillet, festival de jazz; en novembre, festival du théâtre de l’humour. Joutes nautiques, courses de taureaux.
Le Seaquarium
La découverte du monde de la mer. Un nouvel espace, consacré aux mammifères marins, s’articule autour d’un bassin géant où s’ébattent phoques et otaries. Espace muséographique. Tunnel à requins de 20 mètres, bassin aux phoques, veau marin et lions des mers australes; expositions.

AIGUES-MORTEScamarg01
La cité médiévale, ancien port sur la Méditerranée fondé par Saint-Louis au XIIIeme s. a conservé ses remparts, chef d’œuvre d’art militaire. Port fluvial sur le canal du Rhône à Sète. Les remparts, la tour de Constance, l’église Notre dame des sablons (XIIeme s.), la chapelle des Pénitents Gris; les Salins du Midi, exploitation des marais salants, le Cinéma 3D en relief sur la ville. Balade sur le canal du Rhône à Sète. En août, fête de la Saint-Louis, festival de musiques méditerranéennes, les Nuits d’Encens.
Aux environs
A Saint Laurent d’Aigouze, la maison de la faune (250 espèces naturalisées) et de la flore camarguaise.

SAINT-GILLES
Ville fleurie sur les Chemins de Saint Jacques de Compostelle. Port fluvial sur le canal du Rhône à Sète. l’abbatiale, chef d’œuvre d’art roman à la façade sculptée; l’escalier à vis et la crypte; le musée de la mai juillet, festival « Nocturnes »; en août, Feria de la pêche et de l’abricot; à Noël, crèche vivante, messe de minuit camarguaise et provençale.
Aux environs
A Générac, musée de la Tonnellerie; en avril, fête de la souche.

VAUVERT
Village viticole camarguais et des Costières.
le centre ancien et les halles, aujourd’hui lieu d’exposition. Courses camarguaises; fin mai, « les diableries de Vauvert « .
Aux environs
A Aimargues, le château de Teillan (1605); à Gallargues le Montueux, la tour médiévale, l’église (XIIème et XVIIIème s.) et le temple (XIXème s.). A Gallician, le centre de découverte de la réserve naturelle du Scamandre (chevaux, taureaux et oiseaux).

VERGÈZE
Petite ville fleurie en bordure du canal du Rhône à Sète. Musée animé de la tonnellerie.

LUNEL
Ville réputée pour son muscat et ses courses camarguaises.
les ruelles, le passage voûté des Caladons (1240), l’église Notre-Dame-du-Lac de style gothique méridional.
Aux environs
Le site d’Ambrussum sur la Via Domitia; à Marsillargues, le château Renaissance et le musée Paul Fabre.


Page visitée 31 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)