Pau, Aquitaine, France

la ville de Pau,Aquitaine,France

A Pau, ville d’hier et d’aujourd’hui, toujours charmante, riche et vivante, les vacances en ville sont dans un château. Du charme médiéval à l’éclat de la Renaissance, de l’empreinte des Romantiques aux premiers touristes qui firent dePau,Aquitaine,France la cité une « ville anglaise » : Pau miroite de toutes les facettes d’une histoire grandiose.Fière de ce passé, mais bien dans son ère, elle fait d’un palais 1900 un centre de congrès des mieux équipés, d’un couvent néo-gothique une école nationale de musique et de danse des plus modernes.
Elle n’hésite pas à se doter d’un Zénith innovant ou d’un palais des sports remarqué pour son architecture contemporaine et d’une infrastructure de communication en Très Haut Débit pionnière en europe.Ici, une façade de galets et de briques rappellent ces artisans qui tiraient du gave les matériaux des nobles demeures paloises. Là, devant le Musée des Beaux-Arts ou la place Clémenceau, l’Art Déco ramène aux années 30. A chaque coin de vieilles rues, Henri IV de France et de Navarre – ici, l’on dit « noste Enric », notre Henri – renaît d’un détail ou d’une anecdote.
L’office Municipal du Tourisme de Pau vous propose quatre circuits pour découvrir les mille attraits de la cité. Bienvenue dans la capitale du Béarn…

Plongez au cœur de l’élégance et du raffinement. Véritable écrin de verdure au cœur de la ville, cette magnifique villa anglaise 5 étoiles vous accueille dans un environnement calme.

villa Navarre,Pau,Aquitaine,France

Passer un week-end à Pau, aux portes des Pyrénées est un rêve réalisable. Outre son climat exceptionnel et sa nature préservée, vous pourrez profiter de ses nombreuses activités . Son château, le boulevard des Pyrénées, son funiculaire, le musée des Beaux-Arts ou encore le palais Beaumont vous feront vivre des moments culturels exceptionnels. Pour vous détendre, rendez-vous au spa, au centre de balnéothérapie ou encore dans les nombreux parcs et jardons dont dispose la ville .  Des souvenirs à gogo pour votre week-end .

Le quartier du château 

La ville médiévale et Renaissance, avec ses rues pavées, dégage une atmosphère ancienne et pittoresque. Ce quartier a été totalement restructuré aux XVIe, XVIIIe et XIXe siècles.
Commencez par la rue du Château, l’ancienne rue Longue. Au n°2, la Maison Peyré, parfois appelée « de Sully », un hôtel particulier du XVIIe. Remarquez sa cour pavée et décorée en noyaux de pêche, de petits galets roulets du gave posés debout. Surtout, caressez le basset, le heurtoir de la maison Peyré est réputé porter bonheur.
Au n° 5, la maison natale de Jean de Gassion, maréchal de France qui s’illustra à la bataille de Rocroy, comme en témoigne la plaque au-dessus de la porte d’entrée ouvragée. N’oubliez pas le n°9 et sa rare façade à colombages, ni le 13 et son rez-de-chaussée en pierre taillée et façonnée, insolite dans ce quartier de façades enduites.
Un petit tour par la place des Etats, carrefour de transhumances jusqu’à la Renaissance, et nous voici rue du Moulin, l’une des plus anciennes de Pau. La maison de ville du 34 propose un voyage du XVème siècle – son rez-de-chaussée de pierre au XVIIIe ses étages en pans de bois enduits. Au 36, ne ratez pas les façades composées XVIIe et XVIIIe de cet hôtel particulier. La maison de ville du 13, rue Sully vaut le coup d’œil, avec son intéressant appareillage de façades sur les niveaux supérieurs.
Le quartier du Hédas

En chemin, ne pas manquer la rue René Fournets. Au n°10, la cour intérieure, avec escalier en pierre XVIIe. Au n°12, une maison de ville XVIe –XIXe. Au 14, un encadrement de porte d’entrée du XVe siècle, avec claveau sculpté. Lié aux premières origines de la ville, le quartier du Hédas naît, au bord du ruisseau qui alimente la seule fontaine de la ville et le lavoir.
Les Paloises descendent le ravin pour y chercher l’eau. Les artisans, fort nombreux en ces lieux, y trouvent le sable, les graviers et les galets des nobles demeures paloises. Le Hédas, ses cabarets et ses auberges, ses abattoirs, ses tanneurs, ses courses de vaches : le plus vieux quartier populaire de Pau était aussi animé qu’irrévérencieux.

Le château de Pau

chateau de Pau,Aquitaine,France
Le berceau du bon roi Henri « noste Enric ». le château de Pau fut aussi forteresse des vicomtes de Béarn, château fort sous la souveraineté de Gaston Febus, résidence royale à la Renaissance… Neuf siècles d’histoire à découvrir.

Musée Bernadotte

musee Bernadotte de Pau,Aquitaine,FranceSi vous voulez du sang et des guerres, l’or des rois et la gloire de la République, tout cela dans un cadre typique du XVIIIe béarnais, bienvenue au musée Bernadotte !
Au cœur d’une maison authentiquement béarnaise, venez découvrir la fabuleuse épopée de Bernadotte, jeune officier palois aux ordres de Napoléon Bonaparte, qui devint Roi de suède, de Norvège et de Poméranie orientale.
Cette demeure a vu naître le jeune Bernadotte, dont les descendants règnent encore. La cuisine est restée à l’identique depuis environ deux siècles. Elle restitue à merveille l’austérité et la simplicité, dans des tonalités chaudes ocres, de cet univers béarnais.
Collection riche dans sa diversité : portraits de la famille royale, meubles d’époque, gravures, sculptures, armes, de nombreux plans de bataille de l’épopée impériale…

Tour de la Monnaie

Tour de la Monnaie,Pau,Aquitaine,France
A travers les jardins Renaissance du château, on arrive devant la tour de la monnaie. Le Béarn y battit jusqu’à la Révolution, des monnaies à l’effigie du roi de France, elles portaient au verso les vaquetas (« vachettes ») béarnaises. Appelée « Camp Batailhé », la place de la Monnaie fut le théâtre des duels et des jugements de Dieu. Elle devint le siège de fabriques artisanales. Cette place, réhabilitée, a retrouvé ses belles demeures.

La Place royale

Place royale de Pau,Aquitaine,France
Elle fut construite vers 1687, après la révocation de l’Edit de Nantes, pour exalter le culte du Roi Soleil. L’église Saint-Louis, prévue du côté nord de la place Royale, ne vit jamais le jour. Quant à la statue à la gloire du roi, modestement pédestre, elle s’ornait de cette inscription pour le moins moqueuse : « A Louis XIV, le petit fils de notre glorieux roi Henri »…elle disparut à la Révolution Française. C’est au XIXème siècle que la place Royale prend tout son lustre, avec l’inauguration d’une nouvelle statue…d’Henri IV, par Louis Philippe, pour honorer son ancêtre. Bordée d’hôtels somptueux, ombragée de ses tilleuls, elle devient le centre des élégances. Au nord et à l’est de la place Royale, l’hôtel de ville et l’hôtel de France, ensemble de bâtiments restaurés au XIXè siècle, abritent les sièges décisionnels de pau et de l’agglomération de Pau-Pyrénées.

Le musée des Beaux-Arts
musee des beaux arts,Pau,Aquitaine,FranceLe musée des Beaux-Arts de la ville de Pau offre, outre le chef-d’œuvre de Degas « Le Bureau de coton à la Nouvelle-Orléans », une très belle collection diverse et variée des écoles flamandes, hollandaises, italiennes, espagnoles et françaises du XVe au XXe siècle.
C’est l’un des plus grands musées d’Aquitaine de par ses collections. Situé dans un bâtiment caractéristique des années 30, il conjugue à merveille classicisme et modernité dans son architecture.
Chaque année, le musée s’enrichit de plusieurs nouvelles acquisitions. En plus de son activité patrimoniale, le musée effectue une démarche pédagogique constante en direction des scolaires et des étudiants : initiation à l’art pour les plus jeunes, et visites commentées sur rendez-vous.
Outre le chef-d’œuvre de Degas, citons Le Greco, Giordano, Rubens, Fantin-Latour, Morisot, Lhote, Marquet, Flandrin, ainsi que des peintres régionalistes comme Galos, Poumeyrol, Laborde…
Outre sa collection permanente, le musée des Beaux-Arts de Pau propose trois à quatre expositions annuelles.


Page visitée 51 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)