Saint-Paul, La Réunion, France

Située dans le département et la région de La Réunion, Saint-Paul est une commune française qui compte 104 646 habitants, ce qui la place 40e de France par sa population selon le recensement de l’INSEE au 1er janvier 2012 . Située sur le 21e parallèle sud, la commune de Saint-Paul, une des plus vastes communes de France, couvre 21128 hectares dans la tranche ouest du cône volcanique formant l’île de la Réunion en plein sud-ouest de l’océan indien. Elle est limitrophe de Cilaos, du Port, de La Possession et de Trois-Bassins, en ayant comme devise « Berceau du peuplement et baie du meilleur ancrage ». Le territoire communal est le plus vaste du département. Il recouvre une partie du cirque de Mafate et son point culminant se trouve tout près du sommet du Gros Morne, à 2 990 m d’altitude. L’espace qu’occupe la commune a une forme générale de triangle avec base à l’ouest, sommet à l’est en direction du centre de l’île. Cette situation explique le découpage en trois étages climatiques et végétaux.

CLIMAT

La ville de Saint-Paul est considérée comme l’une des villes les plus chaudes de l’île (avec la ville du Port). Dans les Bas, jusqu’à 400 mètres d’altitude, règne un vrai climat tropical. Les températures sont élevées (28° moyenne de janvier, 23° moyenne d’août),Saint-Paul, La Réunion, France, etang l’ensoleillement important avec un peu plus de 2500 heures/année. De 400 mètres à 1000 mètres d’altitude, le climat devient de plus en plus atténué et les températures fraîchissent, avec un ensoleillement qui tombe à 1200 heures/année. Au-delà de 1000 mètres, le climat devient tempéré, et la température diurne est de 10° en moyenne d’août, par contre l’ensoleillement augmente avec environ 2000 heures/année. En résumant, son climat est tropical sec, avec seulement 40 jours de pluie par an, la ville manque d’eau. Le vent n’est pas très présent du fait qu’on se trouve sur « la côte sous le vent ».

HISTOIRE

 « Saint-Paul Habitation des Français » est la dénomination  mentionnée pour la première fois sur une carte de l’île Bourbon attribuée au chevalier Etienne de Flacourt, naturaliste de formation, choisi par la Compagnie des Indes Orientales comme commandant, au nom de Sa Majesté le roi de France, en l’île de Madagascar et les îles adjacentes de 1649 à 1654. Elle figure dans un livre rédigé par Flacourt entre 1654 et 1658, intitulé : Histoire de la Grande Isle de Madagascar, 1ère édition en 1658 à Paris. Mais pourquoi Saint-Paul ? Les historiens disent que ce nom aurait été donné, dès 1642, par Jacques de Pronis en route pour Madagascar ou venant de Madagascar, qui effectue alors une deuxième prise de possession de l’île de Mascarenhas, après celle de Salomon Goubert de la Compagnie Particulière de Navigation en 1639. Pronis ayant débarqué le 29 juin 1642 au lieu dit « La Possession du Roy », se serait rendu, le lendemain 30 juin, dans la baie du meilleur ancrage. Alors, ce jour était consacré autrefois à la commémoration de l’apôtre Paul de Tarse selon le calendrier liturgique chrétienSaint-Paul, La Réunion, France, aquarium

LIEUX ET MONUMENTS

  • Cimetière marin abritant la tombe du dernier pirate français, Olivier Levasseur, dit « La Buse ».
  • Grotte des Premiers Français, là où ces derniers ont abrité leurs affaires.
  • Tour des Roches
  • Plage de Boucan Canot.
  • Station balnéairede Saint-Gilles-les-Bains.
  • Aquarium de La Réunion.
  • Jardin d’Éden.
  • Sommet du Maïdo.
  • Magnifique demeure coloniale abritant l’ancienne école franco-chinoise.
  • Marché.


Page visitée 44 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)