Nature et climat de la Savoie, France

La Savoie, Rhone-Alpes, France, lac d'aiguebelette

La Savoie, qui appartient à la région du Rhône-Alpes en France, est soumise à un climat montagnard avec une altitude moyenne qui avoisine les 1 500 m. ce département est soumis à la fois à des influences océaniques (apportant des perturbations),continentales (froid l’hiver, chaud l’été) et méditerranéennes (vagues de chaleur et sécheresses en été), auxquelles s’ajoute la présence du relief qui introduit alors une différentiation spatiale à l’origine de nombreux climats locaux et de microclimats (en fonction de l’altitude et des formes de relief : cuvettes, versants exposés…), ce qui rend la description du climat de la Savoie complexe. La Savoie connaît également la présence de « retours d’est » provoquant de grosses chutes de neige en hiver sur l’est du département et des effets de foehn comme la Lombarde au Mont-Cenis. Les précipitations sont satisfaisantes et la Savoie ne souffrent pas du manque d’eau lors de canicules. Les records de précipitations survenus entre 1958 et 2011 sont au nombre de 21 pour les cas de précipitations de plus de 100 mm par jour de pluie, avec un record de 165,8 mm tombés en une journée à Verrens-Arvey.

Pour autant, à l’inverse de la Chartreuse et des Bauges  souvent soumises aux perturbations d’ouest et aux orages, certaines zones du département ont un climat plus chaud, plus ensoleillé et moins soumis aux précipitations, comme la vallée de la Maurienne.La Savoie, Rhone-Alpes, France A cet égard, la commune d’Avrieux en Haute-Maurienne est réputée pour être un pôle de sécheresse en son chef-lieu avec des précipitations moyennes annuelles inférieures à 521 mm. Les hauteurs de la commune sont malgré tout beaucoup mieux arrosées (altitude maximale de 3 506 m) notamment du fait des retours d’est, mais les niveaux de précipitations globaux restent en deçà de ceux de communes d’autres vallées moins affectées par le manque de précipitations. Donc, notre département possède un climat bien plus chaud et un relief bien plus sec que la Haute-Savoie, davantage soumise au climat océanique lui apportant végétation et surtout la neige.

Les grands cols routiers, parmi lesquels le Galibier, l’Iseran ou le Petit Saint-Bernard, sont fermés plusieurs mois durant l’hiver en raison de l’impraticabilité due à la neige abondante, sachant que La Savoie détenant plusieurs sommets de plus de 3 000 mètres dont 36 au-delà de 3 500 m, comme elle possède un étage nival et donc des neiges persistantes, parmi lesquelles des glaciers. Depuis les années 1950 et avec le changement climatique, on assiste à une augmentation des températures moyennes hivernales, printanières et estivales, et à une baisse des cumuls de neige. Concernant les quantités de précipitations, la Savoie demeure globalement un château d’eau. Toutefois, les sècheresses des années 2003 à 2006 ont provoqué un tarissement des sources et une tension sur le partage de l’eau en montagne entre EDF, l’alimentation en eau potable, l’agriculture, l’enneigement artificiel avec les canons à neige, et par conséquent, le tourisme hivernal. En Haute-Maurienne, vallée déjà particulièrement sèche, l’agriculture a souffert du manque d’eau, ce qui a réduit la production du Beaufort.La Savoie, Rhone-Alpes, France, Bauges et neige

Les catastrophes naturelles les plus fréquentes sont les avalanches, qui concernent 53 communes, les glissements de terrain et les éboulements qui concernent 211 communes. Les risques naturels concernant les 304 communes du département sont les retraits/gonflements des sols argileux et les séismes. La Savoie a longtemps été soumise à des crues torrentielles dues à des précipitations exceptionnelles conduisant au débordement des cours d’eau, comme l’Arc en juin 1957 dont les eaux se sont élevées de plus de 3 mètres et dont le débit, habituellement de 150 m3⋅s, a été quintuplé. En février 1990, c’est une grande partie du bassin versant du lac du Bourget qui a conduit à l’inondation d’Aix-les-Bains. Pour prévenir au mieux ces risques, les pouvoirs publics ont instauré cinq Plans de prévention des risques inondation et des Atlas de zones inondables. Le département de la Savoie reste toujours parmi les plus beaux de France.


Page visitée 46 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)