Marches, Italie

Marches, Italie

Est une région d’Italie centrale, qui compte 1,56 million d’habitants, elle a comme capitale Ancône. Cette région insolite et merveilleuse dans sa diversité, aux formes harmonieuses et sinueuses, capable d’ exprimer son excellence dans toutes ses versions: falaises et grottes sur des plages inoubliables, collines riches d’histoire, art et traditions et montagnes pourvues de remontées mécaniques pour les amants du ski. Le territoire, composé essentiellement de collines et de montagnes, embrasse le versant adriatique de l’Apennin ombro-marchesan en déclinant vers les plages basses et sablonneuses. Comment oublier les longues étendues de sable fin et doré mourant dans les eaux cristallines de Senigallia, avec ses promenades au bord de la mer où l’on peut se promener à tout moment de la journée. Ou encore Gabicce mare, Pesaro, Fano, Civitanova Marche et San Benedetto del Tronto: un choix idéal pour qui souhaite se reposer et se détendre dans les établissements balnéaires, déjà appréciées au XIXème siècle par la haute bourgeoisie. Tandis que pour ceux qui aiment la nature extrême, la rivière du Conero offre des ambiances suggestives et des territoires encore sauvages qu’on ne peut souvent atteindre que par la mer ou à travers des sentiers plongés au cœur de la verte végétation méditerranéenne.
Dans les Marches, la nature est une valeur protégée grâce à ses parcs nationaux et régionaux et aux oasis du WWF à découvrir, aux parcs des Monts Sibyllins et des Monts de la Laga qui offrent un spectacle unique pour les passionnés de randonnée. Absolument à ne pas manquer, les grottes de Frasassi, qui sont une des principales destinations d’Europe en termes d’ excursions spéléologiques: le paysage façonné par l’érosion karstique a créé de splendides grottes, parmi lesquelles certaines déjà habitées dans la préhistoire.
Vergers et vignes s’étendent à perte de vue sur les collines de la zone de Ascoli Piceno et dans la Vallée de l’Esino en contournant les chaleureuses fermes d’antan où il est possible de redécouvrir le goût naturel des choses simples. Des demeures cossues et d’anciennes métairies, désormais vouées au tourisme rural, qui racontent la vie d’autrefois.
C’est une région étrangement peu connu du Bel Paese! Vous trouverez tout ce que votre cœur peut désirer pour des vacances complètes: 180km de littoral, d’indénombrables destinations culturelles et historiques, dont 71 théâtres antiques et une nature préservée généreuse et parfois impressionnante. La région compte en effet pas moins de deux parcs nationaux, quatre parcs régionaux et cinq réserves naturelles.

Choses intéressantes:
-Cathédrale Saint-Cyriaque à Ancône
-Palais Ducal d’Urbino à Urbino
-Sanctuaire de Lorette à Lorette
-Grottes de Frasassi
-Parc archéologique de Urbs Salvia, le plus étendu de la région
-Piazza del Popolo à Ascoli Piceno
Les Marches, avec le Parc National des Monts Sibyllins, le Parc du Gran Sasso et les Monti della Laga, avec ses parcs régionaux et ses réserves naturelles, offrent des panoramas époustouflants ainsi qu’une flore et une faune de remarquable intérêt. La voie est alors toute tracée pour l’observation ornithologique; vous repérerez les aigles royaux, le faucon pèlerin, le hibou royal et pour les passionnés de randonnées, de longues promenades en forêts mais aussi à cheval, des excursions en canoë et en VTT.

Marches, Italie, Côte adriatique

Hébergement:
sélection méticuleuse d’hôtels et de locations de vacances dans une région riche de paysages naturels préservés et de petits villages accrochés à la roche. Visitez son littoral et ses plages encore peu fréquentées.

Gastronomie:
Une fabuleuse cuisine et les vins merveilleux dont la région est très fière, notamment le Rosso Piceno, le Rosso Conero et un vin blanc célèbre dans le monde entier : le Verdicchio, produit dans la zone de la ville de Jesi. La saveur fraîche et douce de la mer est perçue dans les plats de poisson, le maître incontesté de la table de la côte étant le « brodetto », sorte de bouillabaisse recueillant plus de 14 spécialités de poisson. À Pescara et Ancône, on l’enrichit du « Pomodorino », une petite tomate et à Ascoli, de safran. Le plat symbole de la ville d’Ascoli est une friture mixte: olives farcies, crème, courgettes, artichauts et côtelettes d’agneau. Les desserts proposent le Ciambellotto, les petits biscuits champignons à l’anis, la Cicerchiata, les raviolis frits farcis aux châtaignes, à la crème et la ricotta.


Page visitée 181 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)