Etampes, Essonne, Île-de-France, France, theatre

Le Patrimoine d’Étampes, qui est une commune de la France, située dans le département de l’Essonne en Île de France, est riche de tous les points de vue, architectural et environnemental. De ce fait, la commune est adhérente au label Villes et pays d’art et d’histoire et la ville a été récompensée par trois fleurs au Concours des villes et villages fleuris.

Patrimoine environnemental

La Base de plein air et de loisirs d’Étampes, avec ses soixante-dix hectares d’espaces verts, est le principal poumon de la commune.

  • La promenade des PrésEtampes, Essonne, Île-de-France, France, parc
  • Le square voisin de la Douce France
  • Le parc de Valnay
  • Le parc de Jeurre, situé en partie sur son territoire

Les anciennes champignonnières d’Étampes, installées dans les carrières souterraines constituent aujourd’hui un habitat préservé pour les chauves-souris, dont :

  • Le Grand Murin
  • Le Vespertilion de Bechstein, répertorié dans le réseau Natura 2000
  • Le Vespertilion à oreilles échancrées
  • Les berges de la Chalouette
  • Les berges de laJuine

Architecture militaire

Le passé royal de la commune et sa place forte lui a laissé des traces dont :

  • La Tour de Guinette, donjon de l’ancien château royal construit par Louis VI Le Gros au XIIe siècle, emblème de la ville, classé monument historique en 1862
  • La Tour carrée du Petit-Saint-Mars, qui date sans doute du XIe siècle,
  • Les restes des anciens remparts, qui sont inscrits depuis 1968 et datent du XIIIe et XIVe siècles
  • Les fortifications dites des faubourgs saint-Pierre, saint-Martin et des Portereaux, ces derniers également inscrits depuis 1968 et datent du XVIIe siècle

Architecture religieuseEtampes, Essonne, Île-de-France, France, eglise st-gilles

Capitale d’un comté puis d’un duché, Étampes était aussi un centre religieux important sur la Via Turonensis. Il en subsiste de nombreux édifices religieux dont :

  • La collégiale Notre-Dame-du-Fort, qui fut construite aux XIIe et XIIIe siècles et classée monument historique depuis 1840 – son cloître du XIVe siècle – son presbytère du XIXe siècle
  • L’église Saint-Basiledes XIIe et XVe siècles, classée monument historique en 1862
  • La collégiale Saint-Martin, célèbre pour sa tour penchée Renaissance, et qui date des XIIe et XIIIe siècles, classée monument historique depuis 1909
  • L’église Saint-Gilles, qui futconstruite aux XIIe, XVe et XVIe siècles et classée monument historique en 1970.
  • La chapelle Saint-Jean-Baptiste à Guinette.
  • La chapelle Notre-Dame-de-la-Trinité à Gérofosse

Architecture civile

Son économie florissante entre Beauce et Paris et la richesse de ses notables lui permirent de se doter d’équipements tels que les moulins du Bourgneuf, de Chauffour, de Vaujouan et de Vauroux, d’hôtels, de palais, qui subsistent aujourd’hui et sont pour la plupart classés ou inscrits aux monuments historiques.

  • L’hôtel-Dieu, édifié au XVIe siècle, inscrit aux monuments historiques en 1988
  • L’hôtel de Ville, composé des anciennes maisons de Saint-Christophe puis de la Treille, construit entre les XVe et XVIe siècles, inscrit aux monuments historiques en 1982 et 1987
  • L’hôtel ditMaison de l’Écu de Berry, datant du XVIe siècle, rénové aux XIXe et XXe siècles et qui accueille aujourd’hui la sous-préfecture
  • Le Palais de Justice, construit auXIVe siècle, dans les murs d’un ancien palais capétien, qui conserve une très remarquable fresque du XIVe siècle, inscrit aux monuments historiques en 1926Etampes, Essonne, Île-de-France, France, theatre
  • Le théâtre construit par l’architecte Gabriel Davioud en 1851-1852, inscrit aux monuments historiques depuis 1982
  • Lecollège Guettard, ancien hôpital Saint-Antoine au XIIIe siècle, couvent des Barnabites au XVIIe siècle, réaménagé en collège en 1885.
  • L’hôtel ditd’Anne de Pisseleu, du XVIe siècle, bâti en fait en 1538 par un receveur des tailles du comté dénommé Jean Lamoureux, classé monument historique depuis1926
  • L’hôtel ditde Diane de Poitiers, devenu le musée d’Étampes, il date du XVIe siècle, remanié au XIXe siècle, inscrit aux monuments historiques en 1926
  • L’hôtel Saint-Yon, datant du XVIe siècle, il fut inscrit aux monuments historiques depuis 1926
  • Le château du Petit-Saint-Mars, datant du XVIIe siècle, transformé en maison de retraite
  • Le château de Valnay, construit au XVIIIe siècle, devenu aujourd’hui une salle municipal et un centre associatif
  • Le château de Vauroux, construit en 1873, témoignent de la longue prospérité des notables de la cité.
  • Le cinéma La Rotonde conçu par l’architecteÉdouard Lardillier a été inauguré en 1952.
  • Le grand ensemble de la Croix de Vernailles, construit par Jean Ginsberg, en 1967.


Page visitée 76 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)