Calais, Pas-de-Calais, France

Calais, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, France, cen

Calais, dont les habitants sont appelés les Calaisiens, est une commune et sous-préfecture du département du Pas-de-Calais située dans la région Nord-Pas-de-CalaisPicardie en France. C’est la ville la plus peuplée du département, bien qu’elle n’en soit pas le chef-lieu, cette fonction revenant à Arras. Elle est également la principale ville française de liaison avec la Grande-Bretagne grâce à son port, premier port français de passagers, et au tunnel sous la Manche. Située à seulement 38 km des côtes anglaises, Calais se situe sur la Côte d’Opale, au bord du pas de Calais entre la Manche et la Mer du Nord. Au quaternaire, la zone connaît des abaissements marins en périodes glaciaires : la France et la Grande-Bretagne sont alors réunies. Les cordons de galets aux environs de Calais sont une trace de la dernière invasion marine en plaine flamande.

CULTES

Lieux catholiques

  • Paroisse Saint-PierreCalais, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, France, egl
  • Paroisse Sainte Trinité
  • Paroisse Sacré-cœur
  • Communauté Notre-Dame-des-Armées

Lieux protestants :

  • Une église protestante (communion luthérienne et réformée).

Lieux chrétiens :

  • L’église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours
  • L’église évangélique.

Lieux islamiques :

  • Plusieurs établissements destinés à la pratique et l’enseignement de l’islam

PATRIMOINE

  • L’église Notre-Dame: elle fut érigée dans un style Tudor si particulier des XIIIe, XIVe et XVe.
    Le 18 mars 1915, ses vitraux furent détruits lors du bombardement par le Zeppelin Z XII. Le général de Gaulle s’y maria le 6 avril 1921 avec Yvonne Vendroux.

    L’édifice, ayant subi d’autres importants dégâts durant la Seconde Guerre mondiale, a été rénovée à partir des années 1960.

  • La citerne Royale: de l’église Notre-Dame : sa construction fut ordonnée en 1691 par Louis XIV afin de recueillir les eaux de pluie de l’église pour la garnison et de la population. Ses murs sont très épais (de 2 mètres à certains endroits à 4 mètres à la clé de voûte) et d’une contenance de 1 800 m³.Calais, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, France, tow
  • L’hôtel de ville: ce beau bâtiment est doté d’une structure en béton conçu par l’architecte Debrouwer, construit de 1911 à 1923. Monument classé pour les parties extérieures : l’ensemble des façades et toitures sur rue et le beffroi ; pour les parties intérieures : le hall d’honneur et sa verrière, l’escalier d’honneur (y compris la rampe et la verrière), le couloir de desserte du premier étage, les salles d’apparat du premier étage (y compris leur décor) : la salle des mariages, le salon d’honneur, le salon du conseil municipal et le cabinet d’apparat
  • La tour du Guet : ayant Elle a une hauteur de 38 mètres, c’est l’un des plus vieux monuments de Calais datant du XIIIe siècle.
  • La Citadelle : datant du XVIe siècle, elle fut construite à partir de 1560 sur les fondations d’un château médiéval lui-même édifié en 1229 par Philippe Hurepel, comte de Bourgogne. Elle fut renforcée par Jean Errard, ingénieur d’Henri IV puis par les ingénieurs de Louis XIII et de Louis XIV
  • La place d’Armes : jouxtant la tour du Guet, c’est l’une des plus grandes places de la ville. Elle est connue pour son marché qui se déroule chaque semaine et ses deux foires annuelles (été et hiver). Rénovée, la place dispose depuis 2013, d’une statue monumentale en bronze (échelle 1,5) de Charles et Yvonne de Gaulle, œuvre d’Élisabeth Cibot.
  • Le Fort Rouge : il date du XVIIe siècle.
  • Le Fort Nieulay : il date du XVIIe siècle.
  • Le bassin du Paradis : abritant auparavant jusque 100 bateaux, c’est un vestige des anciennes installations. Le bassin est une échancrure formée au premier millénaire de notre ère au débouché de la rivière de Guînes, donne naissance à un port où se regroupèrent marins et pêcheurs.
    Désenvasé sous l’occupation anglaise en 1397, il est approfondi, agrandi et modernisé au cours des siècles.
  • Le phare : monument du CalaisNord, il fut construit en 1848, électrifié en 1963 ; il remplaça en 1848, la tour du Guet.
  • Le monument des Sauveteurs : appelé aussi le monument Gavet-Mareschal, il est installé en 1899, boulevard des Alliés puis transféré en 1960 au Courgain. Il se trouve actuellement sur une pelouse du Courgain. Il s’agit d’un bronze du sculpteur Édouard Lormier. Un premier monument avait été érigé en 1791 après les sacrifices des sauveteurs Gavet et Mareschal pour avoir secouru un bateau en perdition devant le port.Calais, Pas-de-Calais, Nord-Pas-de-Calais-Picardie, France, le
  • Le MonumentLe Pluviôse : il représente Le Pluviôse, le sous-marin coulé accidentellement en 1910, devant la plage de Calais par le paquebot Pas-de-Calais, endeuille la France entière.
  • Le Monument « Le Jacquard »: ce monument édifié en 1910, sur la place Albert Ier, face à l’entrée du théâtre, commémore le Lyonnais Joseph Marie Jacquard, dont l’invention a si bien contribué au développement de la dentelle, qui a longtemps fait la richesse et la renommée de la commune.
  • La Bourse du Travail et son marché couvert : c’est un ensemble architectural monumental qui fut construit de 1937 à 1939 par l’architecte Roger Poyé .
  • La colonne Louis XVIII : c’est une colonne commémorative du débarquement à Calais, de Louis XVIII.
  • La crypte souterraine sous le Beffroi
  • Le fort Risban : ses origines, peut-être liées au projet de conquête de l’Angleterre élaboré par l’empereur Caligula vers l’an 40 avant notre ère, la première mention attestée de son existence date de 1346. Plusieurs fois remanié, ce fort maritime, déclassé en 1908 a repris du service lors de la Seconde Guerre mondiale ». En 1799, il fut victime d’une explosion de son dépôt de poudre.
  • L’Immeuble 74 boulevard Jacquard : c’est l’ancien bureau annexe de l’Automobile Club du Nord de la France.

.

 


Page visitée 169 fois