Bayonne, Pyrenees-Atlantiques, Aquitaine, France

Bayonne est une ville située dans le sud-ouest de la France et l’une des deux sous-préfectures du département des Pyrénées-Atlantiques, en région Aquitaine. La commune est située au point de confluence de l’Adour et de la Nive, non loin de l’océan Atlantique, aux confins nord du Pays basque et sud de la Gascogne. Des études archéologiques ont confirmé la présence d’un castrum romain, place forte de Novempopulanie, à la fin du IVe siècle, avant que la cité ne devienne vasconne. En 1023, Bayonne est la capitale du Labourd, et s’étend au XIIe siècle vers et au-delà de la Nive, alors qu’est construit le premier pont sur l’Adour. La ville passe sous domination anglaise en 1152. En 1451, la ville est prise par la Couronne de France, au terme de la guerre de Cent Ans. La perte desBayonne, Pyrénées-Atlantiques, patrimoine échanges avec les Anglais et l’ensablement du fleuve, puis le déplacement de celui-ci vers le nord, l’affaiblissent ; le quartier de Saint-Esprit se développe néanmoins, grâce à l’arrivée d’une population juive fuyant l’Inquisition espagnole. La commune doit à cette communauté sa notoriété dans le domaine du chocolat. Au XVIIe siècle, la ville est fortifiée par Vauban. En 1814, Bayonne et ses environs sont le théâtre de combats entre les troupes napoléoniennes et la coalition hispano-anglo-portugaise emmenée par le duc de Wellington ; la ville subit alors son ultime siège.

Cette charmante ville est, en 2014, une commune de plus de 45 000 habitants, la principale de l’aire urbaine de Bayonne et de l’agglomération Côte Basque-Adour où elle côtoie Anglet et Biarritz. Important maillon de l’eurocité basque Bayonne – San Sebastián, elle joue le rôle de capitale économique du bassin de l’Adour. Elle est également une capitale culturelle, ville aux influences basques et gasconnes forte d’un riche passé historique. Son patrimoine réside dans son architecture, la diversité des collections de ses musées, mais aussi dans ses spécialités gastronomiques ou ses évènements traditionnels comme les célèbres fêtes de Bayonne.

Hydrographie

La ville est traversée par un fleuve, l’Adour traverse la ville, tout en sachant qu’il fait partie du réseau Natura 2000 depuis sa source à Bagnères-de-Bigorre jusqu’à son accès à l’océan Atlantique après Bayonne, entre Tarnos (Landes) pour la rive droite et Anglet (Pyrénées-Atlantiques) pour la rive gauche. Outre la Nive qui conflue en rive gauche de l’Adour après 79 km de cours parfoisBayonne, Pyrenees-Atlantiques, Aquitaine, France, hydrographie tumultueux, deux affluents du fleuve le rejoignent sur le territoire de Bayonne, les ruisseaux de Portou et du moulin Esbouc. Les ruisseaux de Hillans et d’Urdaintz, dépendants de la Nive, arrosent également le territoire de la commune.

Climat

Son climat est relativement semblable à celui de sa voisine Biarritz, décrit ci-dessous, avec des précipitations assez importantes ; le climat océanique est dû à la proximité de l’océan Atlantique. La moyenne des températures en été se situe aux alentours de 20 °C et avoisine les 8 °C  en hivers. La température la plus basse relevée a été −12,7 °C, et la plus élevée, 40,6 °C, depuis 2003. Les pluies sur les côtes basques sont rarement persistantes, excepté durant les tempêtes hivernales.

Santé

Dans l’agglomération de Bayonne et le sud des Landes, les habitants se trouvent à moins de 35 km d’un équipement hospitalier proposant des services de médecine, d’obstétrique, de chirurgie ou des soins psychiatriques. L’offre du centre hospitalier de la Côte Basque, principalement établi à Bayonne (site principal de Saint-Léon et site de Cam-de-Prats) mais également à Saint-Jean-de-Luz, est complété par quelques cliniques, qui sont assez nombreux dans la région.Bayonne, Pyrenees-Atlantiques, Aquitaine, France, gastronomie-j

Gastronomie

Le jambon de Bayonne est protégé par une IGP. Les principaux critères pour prétendre à l’appellation sont d’une part une sélection assez large de l’aire d’élevage des porcs (22 départements dans une zone allant des Deux-Sèvres aux Pyrénées-Orientales) ; transformé dans la vallée de l’Adour, le jambon doit être salé au sel sec dans les salines du bassin de l’Adour ; la période d’affinage est de sept mois au minimum. Le porc noir, n’a été introduit dans le Pays basque que dans les années 1960 pour faire face à une grave crise agricole. Le foehn, vent sec de la région, permet lors du séchage de faire pénétrer le sel à l’intérieur du jambon.

Le chocolat, introduit en France par l’intermédiaire de Bayonne, a été importé par les Juifs portugais chassés par l’Inquisition, au début du XVIIe siècle. Cette tradition a perduré, et sept artisans continuent aujourd’hui encore à élaborer localement un chocolat noir qui se distingue par une forte teneur en cacao et un goût amer. L’académie du chocolat, association militant pour le rayonnement du chocolat de Bayonne, organise chaque année la fête de la gourmandise à l’Ascension.


Page visitée 28 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)