Fosseuse, Oise, Picardie, France

Fosseuse est une commune française  département de l’Oise,  située dans la région Picardie en France, devenue, le 1er janvier 2016, une commune déléguée de la commune nouvelle d’Anserville-Bornel-Fosseuse. La commune compte 742 habitants, d’après le recensement de 2012.

PATRIMOINE

L’église Saint-Michel-et-Saint-Claude :

Placée sous l’invocation de saint Michel et de saint Claude, l’église paroissiale de Fosseuse fut, au XVIe siècle, la chapelle du château édifié par la famille de Montmorency. Aujourd’hui, il ne reste que le chœur datant de cette époque. Sous celui-ci, un caveau renfermerait les restes de plusieurs membres de cette famille, qui resta propriétaire de la terre de Fosseuse pendant plus de 200 ans. Un chœur polygone à pans coupés et légèrement plus élevé que la nef unique non voûtée post-XVIIe/XVIIIe siècle. Un chevet en arc de cercle et une abside isolée par un mur avec deux portes de petites dimensions en plein cintre. Absence de transept, petit clocheton de bois 8 vitraux et 8 niches destinées à abriter des statues (saint Antoine de Padoue, sainte Philomène, saint Denis, le Bon Pasteur, enFosseuse, Oise, Picardie, France, eglise st-claude terre cuite vernissée datant du XVIIIe) et volée dans les années 70. Une pierre enterrée près de l’église, a également été découverte. On y trouve plusieurs inscriptions : « Claude de Montmorency, Baron de Fosseulx », « Faict le neuvième jour…) « 1536 » On y trouve également gravées les armoiries de la famille des Montmorency Fosseulx. Cette pierre serait une partie d’un tombeau se trouvant dans la crypte, sous le chœur. En 1998, les élus de la communauté de communes des Sablons ont pris la décision de restaurer les sites et monuments d’intérêt architectural et historique de la communauté : églises, châteaux, mairies, tours, lavoirs. C’est ainsi qu’en 2000 les premiers travaux ont pu commencer. En ce qui concerne l’église de Fosseuse, le premier objectif était d’affirmer la différenciation entre le chœur XVIe et la nef, pots XVIIe/XVIIIe. C’est donc en octobre 2005 que la restauration a débuté, sous la responsabilité de l’architecte François Pierre Guignard. Un drain destiné à évacuer le surplus d’eau du sol, a été réalisé autour de l’église. Les toitures du chœur et de la nef furent également restaurées en utilisant des ardoises (chœur) et des tuiles plates (nef). La charpente a été révisée, la couverture du clocher vérifiée et un paratonnerre ainsi que le coq ont été installés. Les façades de l’église ont été révisées tout comme les panneaux des vitraux, et des travaux d’accompagnement aux travaux de couverture ont été réalisés. Enfin, l’horloge a été remise en fonction. Un décor de faux appareillage a été réalisé sur les murs du chœur et un badigeon a été effectué sur ceux de la nef. Le mobilier de l’église a également pu bénéficier de restauration, tout comme la statuaire. Un nettoyage du sol a été effectué et un lambris menuisé a été installé sur le soubassement afin d’assainir le bas des murs.

Fosseuse, Oise, Picardie, France, le chateau de Fosseuse

Le Château renaissance : le château fut érigé en marquisat au XVIIe siècle pour Philippe Thomé, conseiller au Parlement et entre en 1807 dans la famille de Kergorlay. Ancien propriété des Montmorency, le château quitte la famille de Montmorency à la fin du XVIIe siècle, lorsqu’il est vendu à Louise de Prie, veuve du maréchal de la Mothe-Houdancourt, et depuis le 27 juillet 1992, le monument a été inscrit au titre des monuments historiques


Page visitée 38 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)