Ermenonville, Oise, Picardie, France

Ermenonville, Oise, Picardie, France

Ermenonville est une commune du département de l’Oise, située dans la région Picardie en France, se trouvant au sud-est de la forêt d’Ermenonville et à la limite de la plaine agricole du Valois, à 13 km de Senlis et à 40 km au nord-nord-est de Paris.

PATRIMOINE

  • Le parc Jean-Jacques Rousseau

Le parc doit son nom au célèbre philosophe Jean-Jacques Rousseau qui y séjourna les six dernières semaines de sa vie. Il y mourut en 1778 et fut inhumé dans l’île des Peupliers. Il devint alors un lieu de pèlerinage littéraire, faisant oublier l’importance historique du parc en tant que premier parc à l’anglaise sur le continent. Créé entre 1766 et 1775 environ par le marquis René de Girardin avec la collaboration du paysagiste Jean-Marie Morel et du peintre Hubert Robert. Il a été classé monument historique par arrêté du 6Ermenonville, Oise, Picardie, France, parc Rousseau juillet 1939 et par arrêté du 26 janvier 1989.

  • Le Château d’Ermenonville

Ce bâtiment de style classique avec deux longues ailes latérales encadrant la cour d’honneur ouverte sur le parc Jean-Jacques-Rousseau de gauche et de droite. Les avant-corps des ailes latérales, de hauteur et de largeur réduites par rapport au bâtiment principal, sont ornés de frontons surbaissés richement sculptés, tout comme le corps central. Le premier château fort d’Ermenonville avait été construit dès 987 à l’époque d’Hugues Capet, et au XVe siècle, le roi Louis XI y séjourne parfois.

  • Église Saint-Martin

Cet église paroissiale a été classée monument historique par arrêté du 14 octobre 1914. La construction de l’église avait commencé dès 1170 / 1180 par le clocher, mais s’était interrompue par la suite, et le voûtement du chœur n’est certainement pas achevé avant le second quart du XIIIe siècle. Tout le chœur appartient à la première période gothique. Au XIVe siècle, l’on commence à bâtir une nouvelle nef. En 1528, les paroissiens décident un important programme de réparation de l’église, principalement du chœur et des toitures. Six ans plus tard, ils veulent doter l’église d’une nouvelle nef. Ce chantier dure de 1534 à 1540, ce qui n’est pas bien long, puisque les grandes arcades du XIVe siècle sont maintenues. Les voûtes de la nef et les bas-côtés, presque entièrement reconstruites, affichent le style gothique flamboyant. Quelques fenêtres sont encore refaites un peu plus tard.

  • Ermitage de Jean-Jacques Rousseau

dite « la cabane du Bonhommme » avant l’arrivée du philosophe, au site du « Désert », il a été inscrit monument historique par arrêté du 8 mai 1933. Cette cabane simple couverte de chaume est la plus ancienne des fabriques du parc.

  • Le site du Désert

ce secteur du parc d’Ermenonville, appelé également parc ouest, comprenait les alentours des deux étangs, l’étang du Désert et l’étang des Crapauds.

  • La forêt d’ErmenonvilleErmenonville, Oise, Picardie, France, la mer de sable

Elle appartient à la région forestière Valois et Vieille France, telle que définie par l’Inventaire forestier national, ainsi qu’à la sylvoécorégion (SER) définie par l’IFN du « Bassin parisien tertiaire ». La forêt d’Ermenonville s’étend au nord jusqu’à la vallée de la Nonette, à l’ouest jusqu’à la forêt de Chantilly (dont elle est séparée par l’autoroute du Nord), au sud jusqu’à la vallée de la Thève, le parc de Vallière à Mortefontaine et le village d’Ermenonville et à l’est jusqu’au plateau du Valois. La forêt domaniale couvre huit communes sur 3 319 hectares

  • La Mer de sable

Elle est au nord-ouest de la commune, en face de l’abbaye de Chaalis est le premier parc à thème français, créé en 1963 par Jean Richard dans la forêt d’Ermenonville, sur une zone où la terre de bruyère retirée pour alimenter le marché parisien a laissé place à une grande étendue sablonneuse, propice à la création de décors paysagers du Far West américain. Le parc est plutôt destiné aux enfants de moins de quatorze ans. En 2011, le parc propose vingt-six attractions et trois spectacles. On y trouve également plusieurs restaurants et des boutiques thématisées.

  • Petit patrimoine

Le monument pour Jean-Jacques Rousseau, sur la petite place Jean-Jacques-Rousseau, rue du Prince-Radziwill – Le lavoir, rue René-de-Girardin, au sud du pont de la Lanterne, sur la Launette – Ruines du relais de chasse « la Foursière », sur une route forestière « la prairie Secheron » qui part de la RN 330, après l’étang du Désert, côté droit (est).


Page visitée 37 fois

Envoi
User Review
0 (0 votes)