Mosquée de Fatih
Mosquée de Fatih

 

Mosquée de Fatih, Fatih Camii en turc, ou encore mosquée du Conquérant. C’est une mosquée impériale ottomane située dans le district de Fatih à Istanbul. Elle porte le nom du Sultan ottoman Mehemet II, ou Fatih Sultan Mehmed pour les turcs, qui en 1453 conquit Constantinople, alors capitale byzantine. C’est un des plus grands exemple de l’archtecture ottomane et islamique à Istanbul. Cette agréable mosquée a été originalement construite entre 1463 et 1470 par l’architecte Atik Sinan sous l’ordre du sultan Mehmed II.  Il s’agissait alors du premier grand projet architectural entrepris par les Ottomans depuis la prise de Constantinople en 1453.

Le complexe original incluait un ensemble de constructions auxiliaires organisées autour de la mosquée, sur une superficie de 325 m2, s’étendant de la Corne d’or à la rue Fevzipasa: huit médresa, une bibliothèque, un hôpital, un hospice, un caravansérail, un marché, un hamam, une école primaire et des soupes populaires, auxquels se sont ajoutées avec le temps des turbes, dont celle de Mehmed II.

Cependant, cette version originale de la mosquée de Fatih fut endommagée par les tremblements de terre successifs (1509, 1557 et 1754) avant d’être totalement détruite par celui de 1766. L’actuelle mosquée de Fatih fut alors construite de nouveau, selon des plans différents de l’originale, par l’architecte Mimar Mehmet Tahir sous l’ordre du sultan Mustafa III. Les travaux furent achevés en 1771.

 

La mosquée de Fatih fait partie d’un complexe comprenant aussi trois mausolées dans lesquels se trouvent les sépultures de la mère du sultan Mahmud II, du sultan Mehmet II et de sa femme Gülbahar Hatun, des medersas, un caravansérail et une bibliothèque.

La mosquée est établie sur un plan carré. Elle est composée de deux minarets, ainsi que d’une coupole centrale de 26 mètres de diamètre supporté par quatre semi-coupoles et quatre piliers. La calligraphie présente à l’intérieur est d’influence baroque.

La mosquée de Fatih est ouverte au public tous les jours en dehors des horaires de prières. Afin d’y accéder, vous devrez prendre un taxi depuis le quartier d’Eminönü. Le taxi ne devrait pas vous coûter plus de quelques euros vu le court trajet nécessaire en voiture. Lors de votre entrée dans le t!/xi, demandez la Fatih Camii, qui se prononce Fatih Djamii, afin de bien vous faire comprendre. Et enfin, essayer, à chaque fois, de mémoiriser comme même les trajets pour une éventuelle promenade à pied à travers les rues de la ville!