Les Deux-Sèvres, France

Les Deux-Sèvres, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France

Les Deux-Sèvres, dont les habitants sont appelés les Deux-Sévriens, est le nom d’un département de l’Ouest de la France, appartenant à la région AquitaineLimousinPoitou-Charentes, devant son nom à la Sèvre nantaise, dernier grand affluent de la Loire, et à la Sèvre niortaise, fleuve côtier qui se jette dans l’océan Atlantique au niveau de l’anse de l’Aiguillon.

HISTOIRE

Depuis la Révolution française, le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, le département a été créé à partir d’une partie de la province du Poitou, de quelques communes de l’Angoumois (Pioussay, Hanc et Bouin, issues du marquisat de Ruffec), de quelques communes de l’Anjou : Bouillé-Loretz (dépendante de la sénéchaussée de Saumur), Loublande, Saint-Maurice-la-Fougereuse et Saint-Pierre-des-Échaubrognes et de communes des marches d’Anjou : Saint-Pierre-à-Champ, Cersay et Bouillé-Saint-Paul.

Sous l’ancien régime, quelques paroisses relevaient à la fois des marches d’Anjou et du Poitou : Argenton-l’Église, Bagneux, Brion-près-Thouet, Genneton, Louzy, Massais, Saint-Léger-de-Montbrun, Saint-Martin-de-Mâcon, Tourtenay, Saint-Cyr-la-Lande et Saint-Martin-de-Sanzay. Les habitants du Puy-Saint-Bonnet décident, en 1973, de quitter les Deux-Sèvres et de rejoindre le départementLes Deux-Sèvres, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France, de Maine-et-Loire afin d’associer leur commune à la communauté urbaine de Cholet. L’industrie trouve au XIXe siècle et XXe siècle à se développer dans le département (traitement des peaux et laines, chamoiserie et ganterie niortaises, production de chaux, dematériel agricole, produits laitiers, farines de minoteries industrielles et alcool de betterave, allumettes, lubrifiants, colles ou pâtes alimentaires, et au XXe siècle contreplaqué / filière bois / bois exotiques et secteur automobile. Rien que pour les sites de fabrication
construits avant 1950, « dont subsistent des vestiges et dont la production a été diffusée au-delà des limites du canton où ils sont implantés » ; ce sont 288 usines encore actives ou non, qui figurent dans le patrimoine industriel régional, abritant quelques architectures et machines remarquables, mais aussi parfois de lourdes séquelles de pollution. En moyenne, 31 entreprises ont été créées tous les 10 ans dans le département, à part une chute à 7 pour la période de 1940 à 1950.

SITUATION

Les Deux-Sèvres est limitrophe des départements de la Vienne à l’est, de la Charente au sud-est et de la Charente-Maritime au sud-ouest. Par ailleurs, ce département est bordé par la région des Pays de la Loire où, il jouxte au nord, le Maine-et-Loire et à l’ouest, la Vendée. Le Terrier de Saint-Martin est son point culminant à 272 mètres, qui se situe sur la commune de Saint-Martin-du-Fouilloux. Les Deux-Sèvres possèdent un climat océanique, de par la proximité du département avec l’océan (environ 80 km), dépendant de la station de Niort.

POPULATION

D’après le recensement de 2010, la population municipale du département est de 369 270 habitants, ce qui le classe au troisième rang départemental en Poitou-Charentes, loin derrière la Charente-Maritime et la Vienne mais nettement devant la Charente. La densité de population est de 62 habitants par km² en 2010, ce qui le classe au deuxième rang en Poitou-Charentes avant la Vienne et la Charente. Comparé à la densité de la France métropolitaine qui est de 116 habitants par km², les Deux-Sèvres apparaît comme un département moyennement peuplé. Seule la région de Niort, délimitée par son aire urbaine, affiche une densité de population nettement plus élevée que celle du département et de Poitou-Charentes.Les Deux-Sèvres, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France,

PATRIMOINE

Patrimoine

Découvrez un riche patrimoine historique au fil de vos pérégrinations deux-sévriennes ; Vous trouverez des églises et lavoirs, Châteaux et forteresses, Petites Cités de Caractère, site mégalithique des Tumulus de Bougon, anciens moulins….

Les châteaux et forteresses

les Deux-Sèvres comblent les amateurs de vieilles pierres, grâce à une trentaine de châteaux d’époques et de structures variées, comme on peut y découvrir :

Les ruines mystérieuses d’anciens châteaux médiévaux :

  • le château de Sanzay
  • le château de MursayLes Deux-Sèvres, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France,
  • le château de Bressuire.

Les châteaux plus contemporains :

  • le château d’Oiron
  • le château de Javarzay
  • le château des ducs de La Trémoille

Les châteaux animés et accessibles au grand public :

  • le château de Saint-Mesmin
  • le château de Coudray Salbart

Les Petites Cités de Caractère

Le territoire des Deux-Sèvres est parsemé de communes de moins de 6000 habitants qui présentent un patrimoine architectural remarquable par son homogénéité, ceci est dû à son histoire et de sa situation rurale. Pour mettre en valeur cette spécificité, plusieurs de ces petites cités rurales ont acquis le statut de « Petites Cités de Caractère », créé en Bretagne en 1975. La charte nationale des Petites Cités de Caractère fixe pour missions aux communes labellisées, témoins d’une histoire urbaine originale, de « sauvegarder, restaurer et entretenir leur patrimoine, de le mettre en valeur, l’animer et le promouvoir auprès des habitants et des visiteurs, afin de participer au développement économique des territoires ».Les Deux-Sèvres, Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, France,

Voici quelques idées de sites à voir de la Préhistoire à la Renaissance :

  • Les églises romanes de Saint-Savinien,
  • Les églises de Saint-Pierre
  • Les églises de Saint-Hilaire
  • Notre-Dame de Niort et de Bressuire
  • La collégiale St-Maurice d’Oiron
  • La chapelle du château de Thouars…
  • Le musée des Tumulus de Bougon
  • Les villages anciens d’Exoudun, d’Auge, de Saint-Christophe-la-Cigogne…
  • Le Donjon de Niort
  • Les Mines d’Argent des Rois Francs à Melle