Val-d’Oise, Île-de-France, France

Val-d’Oise, Île-de-France, France

Créé en 1968 à la suite d’un démembrement du département de Seine-et-Oise, le Val-d’Oise est un département français qui appartient à la région Île-de-France, constituant la partie nord de l’agglomération parisienne. Il est un des départements de la grande couronne, qui se caractérise par son territoire contrasté regroupant, notamment dans ses deux parcs naturels régionaux, un patrimoine touristique et naturel certain d’une part et, d’autre part, des zones fortement urbanisées, le premier aéroport d’Europe continentale (Paris Charles-de-Gaulle), des pôles d’activité économique dynamiques au rayonnement national et international. Il tire son nom de l’Oise, affluent majeur de la Seine qui le traverse après avoir parcouru le nord-est de la France. La ville de Pontoise est le chef-lieu du département. Le Val-d’Oise est limitrophe des départements de l’Oise au nord, de Seine-et-Marne à l’est, de l’Eure à l’ouest et de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine, des Yvelines au sud. L’est est un territoire essentiellement rural présente un aspect particulièrement contrasté, voyant cohabiter de la grande culture céréalière et des villages au nord avec un paysage assez préservé, des cités populaires défavorisées au sud, et l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, dont l’emprise au sol s’étend aussi sur les départements de Seine-et-Marne et de la Seine-Saint-Denis. Le sud du département est constitué de la vallée de Montmorency et d’une partie de la vallée de la Seine. Le centre et le sud-est du Val-d’Oise sont très urbanisés et sont assimilés à l’agglomération parisienne, quant à l’ouest est resté largement rural. Le département possède par ailleurs 21 300 hectares de bois et forêts, soit 21 % de son territoire, les principales étant les forêts de Montmorency, de L’Isle-Adam et de Carnelle.Val-d’Oise, Île-de-France, France, environnement

Le chef-lieu du département abrite une sous-préfecture, tandis que Cergy abrite physiquement la préfecture. Les deux villes, très liées au sein de l’agglomération nouvelle de CergyPontoise, font partie d’un seul et même arrondissement, celui de Pontoise. Les sous-préfectures du département sont, outre Pontoise, situées dans les villes d’Argenteuil, la plus peuplée du département, et de Sarcelles. Le département compte aussi d’autres villes de plus de 25 000 habitants comme  Goussainville, Ermont, Garges-lès-Gonesse, Franconville, Bezons, Villiers-le-Bel, Taverny, Gonesse, Herblay et Sannois.

Climat

Le climat de la région est de type océanique dégradé, qui est légèrement altéré par des apparitions ponctuelles d’influences continentales, et caractérisé par une certaine modération. L’appartenance du sud du département à l’agglomération parisienne provoque une très légère élévation de la température d’un ou deux degrés en fonction des conditions climatiques par rapport aux zones rurales d’Île-de-France. La température moyenne annuelle est de 12 °C, le mois le plus le froid est janvier; les mois les plus chauds sont juillet et août. Le département connaît en moyenne 115 jours de précipitations par an, avec une moyenne annuelle variant de 625 à 718 mm. Dans le sud, la durée moyenne annuelle d’ensoleillement est de 1719 heures

TOURISME ET PATRIMOINE

C’est un riche patrimoine historique et architectural classé, que le département possède mais ne se situe pas sur les grands axes touristiques français, pour la simple raison qu’il est probablement éclipsé par le rayonnement exceptionnel de la capitale. Le Val-d’Oise possède deux parcs naturels régionaux qui contribuent à préserver la majeure partie du département : le parc naturel régional Oise-Pays de France et le parc naturel régional du Vexin français, qui est l’une des régions rurales les mieux conservées à proximité de Paris, constitue la zone la plus attractive pour le tourisme : Auvers-sur-Oise, le village des peintres, est devenu le pôle principal du département avec une importante clientèle internationale, et une importante politique de développement qui a en partie porté ses fruits. On y trouve, également, le château de la Roche-Guyon constitue un autre pôle touristique, aux confis de la Normandie et de l’Île-de-France.Val-d’Oise, Île-de-France, France, patrimoine-chateau

  • Le château d’Écouen, situé au sud,  abrite le très riche musée national de la Renaissance souffre d’un relatif enclavement et n’attire qu’un nombre restreint de visiteurs comparativement aux autres musées nationaux de la région : il se place cependant en troisième position des sites les plus visités du Val-d’Oise
  • Le musée archéologique départemental du Val-d’Oise à Guiry-en-Vexin
  • Le musée Jean-Jacques-Rousseau à Montmorency
  • L’église Saint Acceul, située sur la commune d’Écouen, faisant de la ville un important pole touristique.
  • L’abbaye de Maubuisson à Saint-Ouen-l’Aumône
  • L’abbaye de Royaumont, située à l’est, est fondée par Saint-Louisau XIIIe siècle, et se classe le second monument le plus visité après le château d’Auvers.