Grand bazar,Istanbul-Turquie

Le grand bazar

 

 

 

Le Grand Bazar, appelé « Kapali Çarsi » qui signifie litteralement »le marché ouvert » en Turc, est l’un des lieux les plus mythiques à visiter à Istanbul.

Ce fameux Bazar Turc, construit en 1461, était à l’origine un marché couvert en bois. Il fut ravagé par un incendie quelques années plus tard et reconstruit en pierre. Il fut ensuite détruit par un tremblement de terre au 19ème siècle. L’édifice actuel date de 1956.

Ce complexe est l’un des plus grands bazars au monde, réparti sur 200 000 m², possédant 4 000 boutiques, situé le long de 58 rues intérieures auxquelles on accède par 18 portes.

Avec un peu d’imagination, on a l’impression d’être  un pèlerin de l’ere Ottoman découvrant toutes les couleurs, les odeurs, le luxe et le raffinement de l’Orient entier.

On comprend pourquoi au Moyen âge, les marchands accouraient de tous les pays pour écouler ou échanger leurs marchandises sur le « Grand Bazar d’Istanbul».

    Localisation:

Le grand Bazar se situe au centre de la ville d’Istanbul dans les bâtiments historiques médiévaux qui furent construits à cette intention.

La porte d’entrée du complexe se perd parfois dans les étalages et la vente, car, depuis toujours, c’est le principe même du Bazar qui fait qu’il s’étend à l’infini sur les rues qui l’entourent sans que l’acheteur, perdu dans les étalages, ne s’en rende compte !

Pour repère, l’entrée principale est précédée d’une mosquée et de son minaret.

 

     Caractéristiques:

Les allées sont décorées et ouvrent sur des caravansérails, de forme carrée, plus grands, et souvent organisés par type d’artisanat : bijoux, tapis, textiles, mosaïques, argenterie…

Reste que la visite du« Vieux Bazar »,qui est le plus ancien, est à ne pas rater.Or,les commerces d’antiquité ou de tapis sont de meilleure qualité dans cette partie là du bazar.

Comme autrefois, à chaque rue sa spécialité et sa corporation. Chaussures, cuirs ou bijoux, les boutiques sont souvent regroupées…

Au moment de la négociation (voir plus bas), c’est une bonne façon de faire marcher la concurrence et de faire baisser les prix.

Et comme autrefois, le grand Bazar ferme pour la nuit (à 19 heures), pour éviter les vols.

 

Tout autour du Grand Bazar sont dissimulés de nombreux « han » et caravansérails, ces sortes de relais de diligences pour les caravanes qui migraient entre Orient et Occident au gré des échanges commerciaux.

Ils sont souvent construits autours d’une agréable cour ombragée. Les voyageurs y trouvaient cuisines et salles de repos mais aussi écuries et entrepôts.

Vous allez vous perdre forcément dans les dédales de couloirs, de passages, de cours, de rues et de boutiques, mais c’est exactement ce qu’il faut ! C’est à ce moment là que vous trouverez les plus belles pièces et des affaires en or.

C’est aussi très important car, plus que le bazar lui-même devenu très attrape-touriste, ce sont les rues et le quartier autour du bazar qui valent le détour et sont beaucoup plus vivants.

Là vous trouverez des produits plus authentiques, un peu moins chers et des recoins surprenants ouvrant sur toute l’Asie !

Le grand bazar est un excellent endroit pour le chooping à bas prix, et c’est suite à une bonne négociation et on peux parfois abaisser les prix à moitié ! Il est en plus un endroit fabuleux avec ces arcades et son architecture spéciale et unique.