Le Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France

Q-135

Q-135

Le Cantal, dont le code est 15, est un département de la France, situé dans la région AuvergneRhône-Alpes, dont le nom vient du massif volcanique du Cantal qui occupe le centre de son territoire. Il correspond approximativement à la Haute-Auvergne, partition territoriale utilisée par les historiens dont les limites varient selon les auteurs. Sa préfecture est Aurillac.

CLIMAT    

Son climat varie d’une zone à l’autre, et c’est pour cette raison, le Cantal est divisé en trois zones climatiques : l’Ouest subocéanique avec une pluviométrie abondante, le centre montagneux avec la plus importante pluviométrie de France métropolitaine et de fortes chutes de neige l’hiver, et l’Est subcontinental frais plus sec et plus méridional. Aurillac, bien que fréquemment affichée comme la ville la plus froide sur la carte météo en raison de son altitude élevée, est néanmoins l’une des villes les plus ensoleillées de France (21e), devant Bordeaux et Toulouse.

TOURISMELe Cantal, Auvergne, chateau 

Représentant 15 % du PIB du département, le tourisme est l’une de ses principales ressources. Le Cantal se compose de plusieurs régions touristiques dont le Massif cantalien, le pays de Salers, le pays de Saint-Flour, le pays d’Aurillac et la châtaigneraie cantalienne. Les deux principaux pôles touristiques du Cantal sont le Puy Mary (classé Grand Site National de France) et la plus importante station du Massif Central, la station du Lioran.

Le thermalisme

C’est l’héritier de la romanisation qui a donné naissance à Vic-sur-Cère, la ville avec ses eaux ferrugineuses et Chaudes-Aigues avec ses eaux chaudes (les plus chaudes d’Europe). Le phénomène de cure bénéficie de la médicalisation de la fin du xxe siècle. Les villes d’eaux offrent un panel d’activités alliant repos et découverte du milieu montagnard à l’élite occidentale comme la reine malgache Ranavalona III et la reine de Serbie Nathalie. Rapidement ces villes s’équipent d’hôtels et de casinos. Au cours du XXe siècle, le thermalisme s’essouffle et Vic-sur-Cère perd son statut de ville thermale. Depuis Chaudes-Aigues est devenue la seule station thermale cantalienne.

Le tourisme environnementalLe Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France, tourisme

Le Cantal est devenu le deuxième département touristique d’Auvergne, et ce grâce à ce tourisme, classant le Puy Mary avec ses 500 000 visiteurs par an, le site le plus visité d’Auvergne. Situé en grande partie dans le parc naturel régional des volcans d’Auvergne, le Cantal est un département à très faible urbanisation. Son éternel enclavement lui a permis de conserver un riche patrimoine naturel et culturel. De nombreux classements environnementaux (parc régional des Volcans d’Auvergne, la zone Natura 2000 des Monts du Cantal, le Grand Site National du Puy Mary…) et culturels (plus beaux villages de France, plus beaux détours de France, stations vertes et blanches, route historique des châteaux d’Auvergne, route des jardins du Massif Central, route des fromages d’Auvergne…) ont permis un tourisme Vert et responsable alliant environnement et tourisme.

La randonnée

Pour les amateurs de la randonnée, ils jouissent de 650 km de sentiers, qui sont tracés en forêts, sur les crêtes ou dans les vallées glaciaires. Les plus beaux sites sont le Puy Mary et le Plomb du Cantal accessible grâce au téléphérique du Lioran, infrastructure la plus fréquentée d’Auvergne. Plusieurs sentiers de randonnée de grande randonnée traversent le Cantal : le GR4 (qui relie Royan à Grasse) ; le GR 400 (parcourant les Monts du Cantal) ; la Via Arvernha (Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle) ; le GR652 (qui relie Laroquebrou au Lot) ; la Via Celtica (Route antique non balisée) ; la traversée du Sancy au Cantal ; la Grande traversée du Parc des Volcans d’Auvergne (I et II) ; etc

Pratiquée librement ou en accompagnement, la randonnée se décline sous plusieurs formes en dehors de la randonnée pédestre, comme la randonnée équestre, la randonnée en VTT ou même en compagnie ânes ou chevaux.

PATRIMOINELe Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France, chateau de val

Les châteaux

le département compte de nombreux édifices remarquables, comme les châteaux qui comptent une centaine classés monuments historiques. Cette caractéristique vient évidemment de l’histoire de la région. En effet, la Haute-Auvergne fut une zone de conflit importante contre les Anglais durant la Guerre de Cent Ans. La région fut dévastée et pillée. Lorsque le conflit fut terminé, on se consacra à l’édification de nombreux châteaux pour se protéger des éventuels futurs assaillants. Parmi ces cent châteaux, seulement une vingtaine sont visitables comme

  • le Château de Pesteils
  • le Château d’Anjony
  • le Château d’Auzers
  • le Château de la Cheyrelle
  • le Château de Messilhac
  • le Château de Val
  • le Château de Conros
  • le Château de Sedaiges
  • le Château de la Trémolière
  • le Château de la Vigne
  • le Château du Cambon
  • le Château de Saint-Chamant

Patrimoine religieux

Outre la Cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour ou la Basilique Notre-Dame-des-Miracles de Mauriac, la véritable richesse patrimoniale religieuse du Cantal se trouve dans ses petits édifices dont les églises de village, comme l’église Saint-Léger de Cheylade, l’église Saint-Cirgues de Dienne, l’église Saint-Pierre de Bredons, l’Abbatiale Saint-Césaire de Maurs-la-Jolie, l’église Saint-Mathieu de Salers, l’église de Moissac, l’église Saint-Jean-Baptiste d’Allanche, l’église Notre-Dame-des-Oliviers de Murat, l’église Saint-Georges de Riom-ès-Montagnes, l’église Saint-Georges d’Ydes-Bourg, l’église Saint-Louis de Saint-Cernin, l’église Notre-Dame de Laurie, l’église Saint-Blaise de Leyvaux, l’église Saint-Michel de Saint-Urcize, l’église Notre-Dame-de-l’Assomption de Montsalvy, l’église Saint-Pierre de Vic-sur-Cère, l’église Saint-Martin de Thiézac, etc… sans oublier les chapelles romanes, qui sont en général érigées sur des pitons rocheux et offrent un panorama sur des vallées glaciaires, des montagnes ou de vastes étendues verdoyantes et désertiques. L’architecture, à la fois rustique et soignée, est particulièrement remarquable. Parmi ces chapelles romanes, on note la chapelle Notre-Dame de la Font-Sainte, la chapelle de Saint-Antoine à Chastel-sur-Murat et la chapelle de Fortuniès à Dienne,…

Les muséesLe Cantal, Auvergne-Rhône-Alpes, France, musée haute auvergn

Les musées du département sont généralement tournés vers des sujets du terroir comme les métiers ou la vie d’autrefois tandis que d’autres sont plus tournés vers la vulcanologie ou d’autres sciences, et d’autres encore concerne des personnages historiques fortement liés au Cantal.

Ces musées ont une fréquentation de plus de 170 000 visiteurs par an, dont les principaux sont :

  • le musée d’Art et d’Histoire
  • le musée d’Art et de l’Archéologie
  • le muséum des Volcans à Aurillac
  • le musée de la Haute-Auvergne à Saint-Flour
  • le Musée de l’agriculture auvergnate à Coltines
  • le Musée Georges Pompidou à Montboudif,
  • l’écomusée de la Margeride
  • la Maison de laSalers à Saint-Bonnet-de-Salers
  • la Maison du fromage, de la vache et de la gentiane à Salers
  • la Maison de la Châtaigne àMourjou
  • laMaison du Buronnier à Laveissière
  • la Maison de la Faune àMurat
  • l’espace Avèze à Riom-ès-Montagnes